Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

XIè Ancolies Lourdes (65) 2019 les 9 & 10 novembre 2019

Rassemblement national des chorales liturgiques.

Rendez-vous désormais traditionnel tous les 4 ans à Lourdes, les Ancolies réuniront plus de 6000 choristes dans la plus grande chorale liturgique de France, réunie dans le sanctuaire marial : célébrations, veillée baptismale, répétitions, rencontres…
Tous ceux qui, habituellement, sont au service des assemblées paroissiales ou diocésaines deviennent une immense assemblée de chanteurs, réunie dans la basilique souterraine St-Pie X.

Vous trouverez agenda et infos sur le site : www.ancoli.com

Informations pratiques

Lourdes
9h30 – 16h00

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage national de Vivières (02) en l’honneur de sainte Clotilde le 22 juin 2019

Depuis 1947 a lieu chaque année en juin un pèlerinage national des dévôts de sainte Clotilde venus de toute la France. Il est venu s’ajouter à la fête locale de sainte Clotilde (3 juin) célébrée depuis des siècles dans la paroisse de Vivières. Le pèlerinage national de Vivières est organisé et animé spirituellement par la confrérie sainte Clotilde.

Le pèlerinage à Vivières a désormais lieu chaque année l’avant dernier samedi de juin.

Le prochain pèlerinage a lieu le samedi 22 juin 2019.

La France et la Chrétienté ont besoin de nos prières et de l’intercession de sainte Clotilde. Soyons donc nombreux à nous rendre à Vivières, derrière les bannières de la Confrérie sainte Clotilde et celles du Centre Charlier, soutien fidèle et apprécié de notre pèlerinage depuis plus de 30 ans.

Nous lançons un appel à la générosité de tous les membres et amis de la Confrérie Sainte Clotilde afin d’assurer les honoraires des messes pour la France le 3 de chaque mois et pour couvrir les frais de secrétariat – d’avance merci ! Devenez membre de la Confrérie en demandant votre inscription à Pierre MAIRE.

Pierre MAIRE
85, rue Petit
75019 PARIS
06 80 72 72 77
 

Programme

11 h : Messe grégorienne.
Repas tiré du sac en forêt.
15 h : Vêpres chantées.
Procession dans la vallée jusqu’à l’oratoire Sainte-Clotilde (près de la source)
Salut du Saint-Sacrement.

Accès

On peut se rendre à Vivières en voiture particulière :

sortie de Paris Porte de la Villette Nationale 2 – Le Bourget – direction Soissons.
À Villers-Cotterêts prendre à gauche dans la déviation la route de Vivières,
ou par l’autoroute A1, sortie Soissons et suivre la direction Soissons.

Depuis Paris, un car est réservé pour le voyage :

Lieu de départ et de retour : Gare de l’Est (à droite quand on est face à la gare, angle de la rue du Faubourg saint Martin et de l’avenue de Verdun).
9h00 départ du car
Veuillez vous inscrire auprès de Pierre Maire. Une participation de 25 euros est demandée. Le règlement se fait par chèque bancaire ou en espèces dans l’autocar (Confrérie Sainte Clotilde CCP N° 464-52 S Châlons-sur-Marne).

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Agora – à l’heure du grand débat national – du 2 au 15 mars 2019 à Reims (51)

A l’heure du grand débat national et suite à l’invitation lancée par les évêques de France en décembre dernier, le diocèse de Reims organise une Agora à la Maison Saint-Sixte de Reims (6 Rue Lieutenant Herduin, 51100 Reims) du 2 au 15 mars. Une invitation à l’écoute et au dialogue. 

  • SAMEDI 2 MARS 2019 A PARTIR DE 14H /// LE GRAND FORUM : une rencontre conviviale à la maison Saint-Sixte ouverte à tout le monde en présence de Mgr Bruno Feillet avec des films sur l’enseignement social de l’Eglise et le bien commun, et 3 pôles autour de 3 questions où chaque participant pourra partager ses idées
  • DU DIMANCHE 4 AU MERCREDI 13 MARS (hors dimanche) : l’AGORA REIMS reste dans la maison Saint-Sixte et se joue aussi sur Facebook
  • VENDREDI 15 MARS A 20H /// RESTITUTION : présentation publique à la maison Saint-Sixte de la synthèse des opinions et idées qui auront été partagés. Cette synthèse sera remise aux évêques du diocèse de Reims et sur le portail du Grand Débat. En présence de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims.

L’événement sera inscrit sur le site internet du Grand Débat. La synthèse y sera également déposée et consultable par le public.

Voir l’événement sur Facebook

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Rassemblement national de choeurs d’enfants du 8 au 11 juillet 2018 à Béziers (34)

Du 08 au 11 juillet 2018, 450 petits chanteurs seront réunis à Béziers et alentours, pour le Festival des Pueri Cantores de France. 19 Choeurs seront réunis pour vous proposer de nombreux concerts.

Plus d’informations et programme

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Les inscriptions sont ouvertes pour la Route Chantante 2018 à Lourdes (65) du 6 au 16 août 2018 !

Le printemps est enfin là, et il est grand temps de s’inscrire pour la Route chantante 2018 ! On vous prépare un itinéraire un peu moins montagnard que l’année précédente (route de l’ouest oblige…), mais qui passera par plein de lieux trop sympas dont Oloron Sainte Marie et sa mythique usine de chocolat Lindt, avec en prime un beau carnet de partitions enrichi de nouveaux chants à découvrir ou à redécouvrir, et une super équipe de GOs pour prendre soin de vous tout au long de la route jusqu’à Lourdes. Et cette année, cela fera 10 ans que la Route chantante existe ! Un bel anniversaire pour cette aventure qui se renouvelle d’année en année, et qui nous emmène souvent bien plus loin (et bien ailleurs) qu’on l’aurait cru au départ. Même si, rassurez-vous, on a bien prévu d’arriver à Lourdes pour participer comme chaque année au Pèlerinage National, au service des malades, en évangélisant par nos chants tous les villages des Pyrénées sur le chemin !

Quel est le programme de la Route 2018 ?

Nous marcherons d’abord jusqu’à Lourdes du 6 au 11 août au soir, nous emprunterons cette année la Route de l’ouest. Puis nous participerons au Pèlerinage National du 12 au 16 août, au service des pèlerins et des malades dans les piscines ou les hospitalités.

L’itinéraire est en cours d’élaboration. Nous vous préciserons très prochainement le lieu exact du rendez-vous pour le 6 août après-midi, ainsi que les modalités de transport recommandées.

 

Combien ça coûte (approximativement) ?

Les tarifs définitifs seront précisés ultérieurement une fois que nous aurons une idée plus précise du nombre et du profil des participants. Plus vous vous inscrivez tôt, et plus il sera facile pour nous de calculer le tarif optimal et donc de vous le communiquer !

A titre indicatif, la Route 2017 coûtait entre 200 et 300€ selon les situations (il existe des tarifs réduits pour les étudiants, demandeurs d’emploi, etc.).

Ces tarifs indicatifs ne comprennent pas le transport aller-retour du 6 et du 16 août, ni les déjeuners et dîners à Lourdes. Pour information, les repas proposés par la popote durant le Pèlerinage National sont à 5€ pour un repas chaud et 3,50€ pour un pique-nique froid.

En cas de difficultés financières, n’hésitez pas à nous en parler, on trouvera toujours une solution ! Par ailleurs, si certains le peuvent, vos dons supplémentaires sont les bienvenus pour nous permettre de payer les frais de notre “clergé” et des religieux qui nous accompagnent, ainsi que des personnes en difficulté financière…

Comment m’inscrire ?

Merci de compléter au plus vite le formulaire suivant (priorité aux premiers inscrits et à ceux qui font la version complète) :

Toutes les infos pratiques et détails de l’organisation seront communiqués progressivement dans les semaines à venir.
Un petit site internet est à votre disposition ici pour répondre à toutes vos questions sur la Route ! Vous pouvez vous abonner également à notre page facebook !

C’est top la Route ! Puis-je la proposer à des amis… ?

Oui, avec grande joie, si vous connaissez de potentiels « routards chantants » motivés par l’aventure !
Qu’est-ce qu’un potentiel « routard chantant » ? Un jeune (18-35 ans) qui aime chanter et marcher, qui déchiffre un peu, qui servira avec joie les malades à Lourdes et qui est engagé dans la vie de l’Eglise (paroisse, groupe de prière…).
Dans la mesure du possible :  la capacité de la route n’est pas infinie (nous sommes limités à 60 personnes) et qui dit « chant polyphonique » dit « équilibre des voix ». Nous ne pourrons donc malheureusement pas forcément répondre OUI à toutes les demandes. N’hésitez donc pas à nous contacter si vous avez des idées en tête sur de potentiels routards chantants, nous vous confirmerons ce qui est possible au plus vite.


J’ai rien compris, qui puis-je contacter ?


La GO “inscriptions”
Marie-Astrid Causse : 06 65 02 72 10
La bergère de la Route
Alexandra Carter : 06 07 12 15 23
A très bientôt !
L’équipe de la Route chantante 2018

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage National de Vivières (02) en l’honneur de sainte Clotilde le 17 juin 2018

Depuis 1947 a lieu chaque année en juin un pèlerinage national en l’honneur de sainte Clotilde. Il est venu s’ajouter à la fête locale de sainte Clotilde (3 juin) célébrée depuis des siècles dans la paroisse de Vivières. Le pèlerinage national de Vivières (dans l’Aisne) est organisé et animé spirituellement par la Confrérie sainte Clotilde.

La France et la Chrétienté ont besoin de nos prières et de l’intercession de sainte Clotilde. Soyons donc nombreux à nous rendre ce dimanche 17 juin 2018 à Vivières, derrière les bannières de la Confrérie sainte Clotilde et celles du Centre Charlier, soutien fidèle et apprécié du pèlerinage depuis plus de 25 ans.

Programme

  • 11 h : Messe grégorienne célébrée par M. l’abbé Dominique PILLET, prêtre de l’Institut du
    Bon Pasteur, professeur au séminaire Saint Vincent de Paul à Courtalin
    Repas tiré du sac en forêt
  • 14h30 : Conférence en l’église de Vivières : “Histoire des reliques de sainte Clotilde” par Francis DALLAIS, historien
  • 15h30 : Vêpres chantées
    Procession des reliques de sainte Clotilde dans la vallée jusqu’à l’oratoire Sainte Clotilde (près de la source)
  • Salut du Saint-Sacrement en l’église de Vivières

Pour se rendre a Vivières :

  • En voiture particulière : sortie de Paris Porte de la Villette Nationale 2 – Le Bourget – direction Soissons. A Villers-Cotterêts prendre a gauche dans la déviation la route de Vivières, ou par l’autoroute A1, sortie Soissons et suivre la direction Soissons.
  • Depuis Paris, un car est réservé pour le voyage : départ du car à 9h
    Lieu de départ et de retour : Gare de l’Est (a droite quand on est face a la gare, angle de la rue du Faubourg saint Martin et de l’avenue de Verdun).

Veuillez vous inscrire auprès de Pierre Maire. Tel. 06 80 72 72 77 ou
01 60 77 19 51 mail : mairep@gmx.fr ou maire.pierre@numericable.com
adresse : Pierre MAIRE 85, rue Petit 75019 PARIS. Une participation
de 25 euros est demandée. Le règlement se fait par chèque bancaire ou en espèces dans l’autocar.

A la une #NLH #NLQ

Le service national de liturgie envoie un drôle de questionnaire aux prêtres de France au sujet de la diffusion des homélies

C’est avec un certain amusement que nous avons pu lire un questionnaire que le Service National de liturgie envoie actuellement aux diocèses pour que les prêtres y répondent avant le 30 avril, au sujet des pratiques de diffusion des homélies. Nous vous rapportons le document accompagné de notre regard (les NDLR : notes de la rédaction) sur cette petite affaire un tant soit peu surprenante… Ici nous comprenons à quel point l’Eglise de France semble malheureusement en retard par rapport au monde actuel…

Initiatives actuelles autour de la diffusion d’homélies

Exemples

  • Diffusion d’extraits d’homélies dans les bulletins paroissiaux
  • Diffusion par mise en ligne des enregistrements sur un site Internet

·         Depuis 2017, une paroisse du diocèse d’Aix et Arles met en ligne des enregistrements d’homélies. Ils durent une quinzaine de minutes.

·         Depuis 2017, le site de la paroisse Saint-Louis d’Antin présente un onglet intitulé « Les homélies du curé » réécoutables en replay.

  • Diffusion par téléchargement des textes à partir d’un site Internet

·         Sur le site du diocèse de Paris, figurent un grand nombre d’homélies de Mgr Vingt-Trois ;

·         Depuis 2015, l’abbaye de Tamié met des homélies en ligne, précédées des textes du jour ;

·         Le diocèse de Bafoussam au Cameroun met en ligne la plupart des homélies de l’évêque ;

·         Un centre orthodoxe en Moselle met en ligne les homélies téléchargeables d’un diacre.

  • Diffusion sur un blog personnel

·         Depuis 2007 dans une paroisse rurale du diocèse de Laval, un curé poste sur son blog « un prêtre en ligne » des homélies mais également des recensions, etc…

NDLR : qu’en est-il de saint Maximilien Kolbe, qui fut le premier à utiliser les grands médias de son temps en montant son journal quotidien (1922) et une radio (1930 !) afin de promouvoir la vénération de la Sainte Vierge ? Une homélie ne doit pas être un simple commentaire de texte, mais une prédication qui éclaire, rayonne de la joie du Christ et transporte les fidèles dans l’émerveillement du mystère de Dieu ! Il est quand même incroyable que près d’un siècle plus tard, on se pose encore la question de la pertinence de la diffusion des homélies, alors qu’on devrait déjà mettre en place leur diffusion.

Verbatim

  • Arguments défavorables à la diffusion

·         Une homélie est un acte liturgique. Proclamée devant une assemblée, en un temps et un lieu spécifiques, elle est un dialogue avec l’assemblée présente et ne peut donc être diffusée a posteriori, hormis dans le cas spécifique d’un mariage (un diacre) ;

·         « La diffuser m’obligerait à retravailler mon texte car je dis plus et parfois différemment de que ce que j’écris ; le temps manque » (un prêtre) ;

·         « Une diffusion ne peut pas être systématique : il faut toujours en demander l’accord à l’auteur qui doit pouvoir accepter ou refuser au coup par coup » (un prêtre) ;

·         « Déjà qu’un prêtre n’aime pas prononcer une homélie en présence d’autres prêtres … » ;

·         Une homélie ne se réduit pas à un texte. La voix, le ton, le geste la portent ;

·         Il ne faut pas surcharger le site d’une paroisse. (NDLR : Que peut-on mettre sur un site de paroisse à part des annonces, des horaires et des homélies ?)

NDLR : A l’heure du déferlement des youtubeurs sur internet, on se demande comment on peut encore faire la fine bouche, alors que de moins en moins de gens se rendent dans les églises, et qu’internet devient la première source d’information. Peut-être que la formation à la prêtrise pourrait s’adapter en cultivant la rhétorique et le théâtre afin de développer l’aisance audiovisuelle, car si le contenu reste le plus important, la façon de s’exprimer l’est tout autant et se travaille, sans qu’elle devienne une caricature. La vidéo reste malgré tout le média le plus plébiscité aujourd’hui, et c’est sur ce terrain que doivent s’orienter les initiatives. Saluons au passage SOH : Service d’optimisation des homélies, initiative qui offre des formations gratuites au prédicateurs catholiques et dont l’activité gagnerait à se développer en ce sens.

  • Arguments favorables à la diffusion

·         Une homélie en ligne est un moyen de prolonger chez soi la célébration, de la partager avec ses proches, famille ou amis ;

·         Les Oraisons funèbres de Bossuet nous seraient-elles jamais parvenues, si elles n’avaient pas été retranscrites ?

·         Une homélie en ligne est un moyen d’entrer en relation avec ceux qui ne franchissent pas le seuil de l’église, soit qu’ils ne le peuvent pas, soit qu’ils n’osent ou ne le veuillent pas ;

·         Publier les homélies, n’est-ce pas répondre à l’invitation du pape Paul VI qui, dans sa Lettre encyclique Ecclesiam suam, soulignait que le dialogue est un « aspect capital de la vie actuelle de l’Église », et que celle-ci « doit entrer en dialogue avec le monde dans lequel elle vit. L’Église se fait parole ; l’Église se fait message ; l’Église se fait conversation » ?

NDLR : Il est surprenant de noter que pas une seule allusion est faite à propos du Père François Potez, curé de Notre-Dame du Travail, dont le travail audiovisuel de qualité et accessible est suivi avec assiduité ; du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, précurseur en la matière, qui depuis 2008 met à disposition sur son site ses homélies – près de 1200 ! – au format audio et vidéo (qui atteignent des milliers de vues), sans compter ses prédications récentes sur la chaîne québécoise TVA au sein de l’émission La Victoire de l’Amour, présentée par Sylvain Charron et qui compte 250 000 spectateurs… et bien d’autres prêtres qui œuvrent en ce sens.

Partage de pratiques

A la lecture de ce qui précède, nous vous remercions de participer à une enquête sur des initiatives actuelles concernant la diffusion des homélies.

 

1-      Vous observez ou pratiquez la diffusion d’homélies : D’où est venue l’initiative ? Dans quelles circonstances ? Quelles ont été les motivations exprimées ?

NDLR : drôle de question : notre rôle en tant que catholique, et surtout lorsqu’on est prêtre, n’est-il pas de partager et diffuser la Bonne Nouvelle en s’adressant le mieux possible au monde actuel ?

2-      Ce que l’initiative est devenue : Par quel biais les homélies sont-elles diffusées aujourd’hui ? Est‑ce occasionnel ou régulier ? Y a-t-il eu des évolutions dans la pratique ?

3-      Si vous aviez à reformuler aujourd’hui l’intérêt de l’initiative, ses enjeux…

4-      Quelles limites voyez-vous ? Quelles améliorations faudrait-il envisager ?

 

Merci de décrire si besoin en quelques mots votre contexte pastoral (par exemple type de paroisse)

 

NDLR :  Nous pouvons nous demander pourquoi l’Eglise de France propose un tel sondage : la diffusion des homélies devrait être tout bonnement encouragée pour tous. Chacun doit pouvoir s’y adapter comme il peut : nous pouvons comprendre que certains prêtres ne soient pas à l’aise avec cela et on ne peut pas les forcer, mais il est sûr que beaucoup d’entre eux n’ont pas attendu l’enquête administrative pour prendre des initiatives évangélisatrice, à commencer par saint Maximilien Kolbe ! Peut-être serait-il plus opportun de mettre en place des cellules de formation ou bien des équipes à disposition des prêtres pour la réalisation de vidéos, et de s’enquérir directement auprès de ceux qui effectuent déjà ce travail, afin de l’optimiser ou de prendre exemple sur eux.

 

En France #NLH #NLQ

Le 26 novembre 2017, l’Irlande, à la suite de la Pologne s’entourait du Rosaire – à quand pour la France, Fille aînée de l’Eglise ?

Une communication de “Une minute avec Marie” que nous reproduisons ci-dessous nous rapporte que le 26 novembre 2017 était organisé un Rosaire national en Irlande, premier pays consacré au Christ Roi. La France étant (l’est-elle encore ?) la Fille aînée de l’Eglise et consacrée depuis 1638 à la Sainte Vierge selon le voeux du roi Louis XIII, nous espérons que nos évêques secoueront leurs mitres un tantinet poussiéreuses et timorées et suivront l’exemple de la Pologne et de l’Irlande, car notre pays en a tant besoin ! N’hésitez pas à leur écrire et à leur faire cette demande, tout en les assurant de votre prière et de votre soutien aussi bien spirituel que financier. ;-)

Le Rosaire aux frontières qui a rassemblé un très grand nombre de catholiques le samedi 7 octobre 2017 en Pologne fait des émules. Après une prière du Rosaire nationale en Italie le vendredi 13 octobre, « pour suivre les enseignements de Marie et pour suivre le très bel exemple donné par nos frères polonais », c’est en Irlande qu’avait lieu le dimanche 26 novembre 2017, jour de la fête du Christ Roi, un « Rosaire sur les côtes pour la foi et pour la vie ». Pourquoi ce jour ? Tout simplement, expliquent les organisateurs, parce que l’Irlande a été le premier pays consacré au Christ Roi, dans les années 1940.

 

Tout le long des côtes irlandaises, la prière du Rosaire a donc été dite à partir de 14h30, suivie du Chapelet de la Divine Miséricorde à 15h. Plus de 250 lieux de prières avaient été déclarés aux organisateurs, y compris en Irlande du Nord, alors que l’objectif initial était de 53 !

 

Au moins quatre évêques et de nombreux prêtres avaient annoncé qu’ils y prendraient part. L’intention de cette grande prière nationale était la restauration de la foi catholique en Irlande et la protection des enfants dès la conception. Les organisateurs rappellent les mots de Pie IX : « Donnez-moi une armée qui récite le chapelet et je ferai la conquête du monde. » Ils avaient demandé aux fidèles d’amener avec eux leurs médailles miraculeuses pour les faire bénir par les prêtres et les enterrer sur le bord de mer en demandant à la Vierge Marie d’intercéder pour protéger l’Irlande contre le mal. 

Découvrir plus sur mariedenazareth.com