Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Représentation de la Nativité à Lods (25) les 15 & 16 décembre 2018

Décembre 2009, une poignée de bénévoles s’activent afin de proposer la crèche vivante à Lods.

2018, ils sont désormais environ une quarantaine à se mobiliser pour ce temps d’évangélisation. Redire en ce temps de noël ce que représente pour les chrétiens la Nativité.

L’association saint Théodule proposera pour la dixième année consécutive :

« Une nuit à Bethléem »

Le samedi 15 Décembre 2018 à 17 h 15

Le dimanche 16 Décembre 2018 à 17 h 15

Rendez-vous place des forges Lods

(Pour les personnes à mobilité réduite rdv en l’église saint Théodule)

Lods, Petite Cité Comtoise de Caractère, adhérent aux Plus Beaux Villages de France, deviendra pour la dixième année consécutive le théâtre, pour deux représentations, de la Nativité.

Marie jonchée sur l’âne, Joseph, à ses côtés depuis le bas du village recherchent un lieu pour se reposer. Ils rencontrent au hasard des ruelles, des personnages qui les guident vers les bergers attentifs à leurs moutons, installés devant la porte de l’église.

S’égrènent ensuite lecture de l’Évangile, puis actualisation, en un dialogue petit fils-grand père,  chants ou musique, contes religieux. Viennent aussi au pied de la crèche les personnages qui ont contribués, autrefois à la vie lodoise.

Un lâcher de ballons, sur le parvis, termine cette représentation de la nativité. Les dons reçus sont reversés à la restauration de l’église.

Durée 1 heure 15 environ

Cette Nativité est représentée en dehors de tout service religieux : messe, célébration….

Contact : saint.theodule.lods@orange.fr

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Concert de Noël du Choeur Xaramela le 14 décembre 2018 à Saint-Pée-sur-Nivelle (64)

Le Choeur Xaramela se produira pour un concert de Noël le
VENDREDI 14 DECEMBRE 2018 à 20h30
 
Eglise St Pierre à SAINT PEE SUR NIVELLE
 
Un programme éblouissant, commençant doucement par le bel Ave Maria de Busto, chant de circonstance, se poursuivant par des extraits de la brillante Messe de Minuit de Marc Antoine Charpentier, des extraits de la célèbre Navidad Nuestra d’Ariel Ramirez, des chants du monde comme Huachito torito, noël argentin, des noëls anciens, des noëls basques.
Adeste fidèles, Noël blanc, Ator mutil, Atzar gaiten, Elurra mara mara, la splendide Berceuse basque, Douce nuit, tous les plus beaux airs de noël offerts par XARAMELA à quelques jours de la nativité.
Un moment de bonheur à partager en retrouvant les mélodies de nos noëls qui nous ont bercés depuis notre enfance.
Entrée et participation libre.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

8-9 septembre 2018 : Pèlerinage de Fréligné (44) : « Faites tout ce qu’Il vous dira ! »

Fréligné, c’est désormais un rendez-vous habituel pour la paroisse de Saint Philibert et Saint Jacques sur Logne ! Et pourtant, chaque année, c’est une nouvelle invitation, un nouveau départ ! Depuis des siècles, les pèlerins s’y rassemblent aux alentours du 8 septembre, date à laquelle l’Eglise fête la Nativité de la Vierge Marie.

Ce pèlerinage est un visage de l’église tout entière : toutes les générations se retrouvent pour l’Eucharistie du dimanche matin ! Jeunes et familles, pèlerins de tous âges, malades, handicapés, hospitaliers, personnes engagées dans la vie paroissiale, paroissiens des deux diocèses de Nantes et de Luçon… forment un même Corps !

Le pèlerinage est présidé par Mgr Bernard Charrier, Évêque émérite de Tulle.

Programme :

Télécharger (PDF, 616KB)

Le Pélé Jeunes

Pélé Jeunes Fréligné 2018

 

Messes/Prières/Pèlerinages

Pèlerinage du diocèse de Nancy et de Toul – Notre Dame de Sion à Nancy (54) le 8 septembre 2018

Le diocèse de Nancy et de Toul vous donne rendez-vous pour fêter la Nativité de la Vierge le 8 septembre à la Basilique Notre-Dame de Sion, à Nancy.

Document à télécharger

Contact : 06 85 74 31 65 //

 

Culture #Doctrine / Formation #NLQ

Contempler l’enfant dans la mangeoire avec les Pères de l’Eglise

Après la crèche des Pères de l’Eglise, l‘importance du recensement dans le récit de la nativité, l’invitation à fêter Noël de Grégoire de Naziance, et en attendant les Mages, nous poursuivons notre exploration du mystère de Noël avec les Pères de l’Eglise, par une contemplation de l’enfant dans la mangeoire. Françoise Thelamon, professeur émérite d’histoire de l’antiquité est spécialiste des premiers siècles du christianisme et particulièrement de Ruffin d’Aquilée.

L’enfant dans la mangeoire

 

Avec les Pères contemplons « l’enfant dans la mangeoire » et retrouvons ces valeurs symboliques qu’ils donnent à tout ce qui l’entoure.

L’enfant dans la mangeoire, pain du ciel, nourriture des croyants, aliment spirituel des âmes

Selon Chromace : « Que notre Seigneur et Sauveur ait été couché dans une crèche, cela signifiait qu’il devait être la nourriture des croyants ». Car le praesepium est l’endroit où les animaux viennent ensemble prendre leur nourriture, et « animaux doués de raison, nous avons une crèche céleste près de laquelle nous nous réunissons ; notre crèche c’est l’autel autour duquel nous nous réunissons chaque jour pour y prendre le corps du Christ, aliment de notre salut » (Sermon 32, 3), mystère de l’Église corps eucharistique du Christ. Notons que, notamment sur des sarcophages du IVe siècle, la mangeoire est parfois représentée comme un autel ; plus tard, certains peintres ont évoqué l’eucharistie, dans les scènes de Nativité, par la présence discrète d’un pain et d’une carafe de vin.

C’est Origène qui a inauguré la tradition de la présence du bœuf et de l’âne à la crèche et cité le verset d’Isaïe maintes fois commenté par la suite : « Le bœuf a reconnu son propriétaire et l’âne la crèche de son maître » (Is 1, 3) ; leur présence n’est certes pas insolite dans une étable mais elle est symbolique, et ils furent ensuite très souvent représentés au plus près de l’enfant. Origène, voyant dans le bœuf un animal pur figure d’Israël, et dans l’âne un animal impur, explique : « Ce n’est pas le peuple d’Israël qui a reconnu la crèche de son maître, mais un animal impur venant de chez les païens » (Hom XIII, 7).

Et Ambroise citant le même verset évoque les mugissements du bœuf mais surtout la clairvoyance de l’âne, qui chez lui devient une ânesse en référence à l’ânesse de Balaam : « L’ânesse spirituelle n’a pas été nourrie de feintes délices, mais d’un aliment de nature substantielle, par la sainte mangeoire. Voilà le Seigneur, voilà la crèche par laquelle nous fut révélé ce divin mystère : que les Gentils, vivant à la manière des bêtes sans raison dans les étables, seraient rassasiés par l’abondance de l’aliment sacré. Donc l’ânesse, image et modèle des Gentils, a reconnu la crèche de son Seigneur. Aussi dit-elle : “Le Seigneur me nourrit, et rien ne me manquera” (Ps 22, 11) » (In Luc. II, 43).

 

Un enfant enveloppé de langes

C’est le signe annoncé aux bergers. Ce détail fourni par l’évangéliste pourrait paraître banal ; il peut aussi avoir plusieurs sens symboliques que Chromace explicite.

« Il est enveloppé de langes parce qu’il a pris sur nous nos péchés, comme des langes, ainsi qu’il est écrit : “Il porte nos péchés et souffre à notre place” (Is 53, 4). Il a donc été enveloppé de langes pour nous dépouiller des langes de nos péchés ».

Ambroise, par une allusion implicite aux linges entourant le défunt, met en lumière la valeur salvifique des langes : « Il est, lui, enveloppé de langes pour que vous soyez, vous, dégagés des liens de la mort […] Qu’il soit dans les langes, vous le voyez ; mais vous ne voyez pas qu’il est dans les cieux ».

Les langes figurent aussi la tunique du Christ, c’est-à-dire l’Église, ajoute encore Chromace : « Il a été enveloppé de langes afin de tisser par le Saint-Esprit la précieuse tunique de l’Église ; on peut dire aussi qu’il a été enveloppé de langes afin d’appeler les différents peuples qui croient en lui. Car nous sommes venus à la foi de différentes nations, et nous entourons le Christ comme des langes, nous qui jadis fûmes des langes, et qui désormais sommes devenus la précieuse tunique du Christ ». Or dans un autre sermon, Chromace applique à Jésus « le sens mystique et allégorique » de la tunique précieuse de diverses couleurs du jeune Joseph, fils de Jacob, figure du Christ : « Nous savons que notre Seigneur et Sauveur, lui aussi, porte une tunique de diverses couleurs ; son vêtement c’est en effet l’Église qui est rassemblée de diverses nations » (Sermon 24, 3). Précieuse tunique « le vêtement du Seigneur, l’Église du Christ », mais tunique sans couture, unitatis sacramentum symbole de l’unité de l’Église, cette tunique qui ne saurait être déchirée « manifeste la concorde qui tient uni le peuple que nous formons » (Cyprien, L’unité de l’Église, 7, 1 ; 13, 6).

 

De l’Incarnation à la Rédemption tout prend sens

La finalité salvifique de l’Incarnation est fortement soulignée par Ambroise : « Il est venu prendre sur lui les péchés du monde moribond pour abolir la souillure du péché et la mort de tous en lui-même […] et l’évangéliste saint Luc nous montre les voies du Seigneur qui grandit selon la chair […] Il a donc été petit, Il a été enfant, pour que vous puissiez, vous, être homme achevé ; Il est, lui, enveloppé de langes, pour que vous puissiez, vous, être délivrés des liens de la mort […] Il a préféré pour Lui l’indigence, afin d’être prodigue pour tous. C’est moi que purifient ces pleurs de son enfance vagissante, ce sont mes fautes qu’ont lavées ces larmes ». Il ne faut donc pas s’en tenir aux apparences : « Que personne n’emprisonne dans les usages du corps toute la condition de la divinité […] Ne calculez pas ce que vous voyez, mais reconnaissez que vous êtes racheté […] Il sort du sein maternel, mais il resplendit dans le ciel ; Il est couché dans une auberge d’ici-bas, mais baigné d’une lumière céleste. Une épouse l’a enfanté, mais une vierge l’a conçu ; une épouse l’a conçu, mais une vierge l’a enfanté » (In Luc. II, 42-43).

 

 Notre photo, sarcophage de la basilique de Saint- Maximin (Provence)

 

 

NLQ #Sorties/Animations

Les nocturnes de la Cathédrale de Lille (59), jusqu’au 5 janvier

“LE MYSTÈRE DE LA NATIVITÉ”
ET 1000 BOUGIES

Du 22 décembre au 5 janvier.

Dans le cadre du « Noël allemand à la cathédrale », la cathédrale Notre-Dame de la Treille met à l’honneur l’Allemagne et ses traditions de Noël. Venez vivre la cathédrale autrement !

La cathédrale s’illumine de 1000 bougies et sur grand écran, projection de l’Opéra d’Images « Le Mystère de la Nativité »

A la une #Brèves

Tu crèches où pour Noël ?

En France #NLQ

Des crèches en Champagne (51)

Comme chaque année, des communes de Champagne vous proposent un circuit à travers leurs villages à la découverte des crèches de leurs églises. Des crèches à la fois traditionnelles et modernes, originales, de tailles différentes et de toutes origines …

Vous pourrez les découvrir durant les week-end de décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

 

Onze villes et villages participeront à l’édition 2017 :

 

Ay les samedis et dimanches 9 et 10, 16 et 17 décembre de 14 h 15 à 18 h 00.

Bisseuil les samedis et dimanches 2 et 3, 9 et 10, 16 et 17 de 14 h 00 à 18 h 00.

Champillon les samedis et dimanches 2 et 3, 9 et 10, 16 et 17 décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

Hautvillers les samedis et dimanches 2 et 3, 9 et 10, 16 et 17 décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

Jonquery les samedis et dimanches 9 et 10 et 16 et 17 décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

Magenta les samedis et dimanches 9 et 10, 16 et 17 décembre de 14 h 00 à 18 h 00 puis le samedi 23 décembre de 14 h 00 à 18 h 00 ainsi que les 25, 26 et 27 décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

Passy-Grigny le dimanche 3 décembre de 9 h 00 à 17 h 00 puis les samedis et dimanches 9 et 10, 16 et 17 décembre de 14 h 00 à 17 h 30.

Pierry les samedis et dimanches 2 et 3, 9 et 10 et 16 et 17 décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

Reims à la Maison diocésaine Saint Sixte. Exposition ouverte du 25 novembre au 7 janvier tous les jours de 14 h 00 à 17 h 00. Fermée les 24, 25 et 31 décembre et 1er janvier 2018.

Saint Martin d’Ablois le samedi et dimanche 9 et 10 décembre puis le dimanche 17 décembre de 14 h 00 à 18 h 00. Exposition ouverte le samedi 23 décembre de 14 h 00 à 18 h 00.

L’Abbaye du Val d’Igny à Arcis le Ponsart du samedi 2 décembre au dimanche 7 janvier inclus, les mercredis, samedis et dimanches de 14 h 45 à 17 h 15.

 

Venez les découvrir et vous émerveiller !

 

NLQ #Sorties/Animations

Représentation de la crèche vivante à Lods (25) les 16 et 17 décembre

L’association saint Théodule Lods proposera pour la neuvième année consécutive :

 

 « Une nuit à Bethléem »

 

le samedi 16 Décembre 2017 à 17 h 15

 

 le dimanche 17 Décembre 2017 à 17 h 15

 

à Lods lors d’une des représentations de la crèche vivante.

 

Lods, Petite Cité Comtoise de Caractère, adhérent aux Plus Beaux Villages de France, deviendra pour la huitième année consécutive le théâtre, pour deux représentations, de la Nativité.

 

Marie jonchée sur l’âne, Joseph, à ses côtés depuis le bas du village recherchent un lieu pour se reposer. Ils rencontrent au hasard des ruelles, des personnages qui les guident vers les bergers attentifs à leurs moutons, installés devant la porte de l’église.

 

S’égrènent ensuite lecture de l’Évangile, puis actualisation, en un dialogue petit fils-grand père,  chants ou musique, contes religieux. Viennent aussi au pied de la crèche les personnages qui ont contribué, autrefois à la vie Lodoise.

 

Un lâcher de ballons, sur le parvis, termine cette représentation de la nativité. Les dons reçus sont reversés à la restauration de l’église.

 

Durée 1 heure 15 environ

 

Cette Nativité est représentée en dehors de tout service religieux : messe, célébration….

 

Contact : Pierre Mabille

 

saint.theodule.lods@orange.fr – 06 47 16 45 78

Lieu : Eglise de Lods

En France #NLQ

L’étoile de Noël – film d’animation

SAJE  Distribution propose un film d’animation sur la Nativité, sous un angle inhabituel et original !

Ce dessin animé des studios Sony est sorti en salle mercredi 15 novembre. Présentation…

Voici l’histoire d’un petit âne courageux, Bo, qui rêve d’une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure ! Sur sa route, il va faire équipe avec Ruth, une adorable brebis qui a perdu son troupeau, et Dave, une colombe aux nobles aspirations. Rejoint par trois chameaux déjantés et quelques animaux de la ferme plus excentriques les uns que les autres, Bo et ses nouveaux amis suivent l’Étoile… et vont devenir les héros méconnus de la plus belle histoire jamais contée : celle du premier Noël.

 

A Savoir

“SAJE distribution”, la société de distribution en France, KTO TV, mais aussi Famille chrétienne, la CEF, Conférence des Évêques de France, ou encore les Scouts et Guides de France se sont associés pour élaborer un dossier pédagogique.

Vous pouvez l’obtenir via le site de SAJE Distribution