Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage diocésain (Somme) à Notre Dame de Brebières (80) du 8 au 16 septembre 2018

La Basilique Notre-Dame de Brebières à Albert accueille le Pèlerinage diocésain
du 8 au 16 septembre 2018

« Marie, Mère du Bon Pasteur »

Programme du pèlerinage jour après jour

Samedi 8 septembre

« Tu lui donneras le nom de Jésus »

18h30 : Eucharistie d’ouverture de la Neuvaine
Entrée solennelle de la Statue de Notre-Dame de Brebières et de l’Icône de Jésus, Bon Pasteur

Dimanche 9 septembre

Journée de l’Hospitalité du Diocèse d’Amiens

10h00 : Préparation du Sacrement des malades
11h00 : Messe solennelle avec le Sacrement des malades
15h30 : Célébration mariale animée par l’Hospitalité

Lundi 10 septembre

« … Le Christ, notre Agneau Pascal … »

17h45 : Chapelet
18h30 : Messe

Mardi 11 septembre

Journée du Mouvement Chrétien des Retraités et des Retraités

9h30 – 10h15 : Confessions
10h30 : Messe solennelle
13h30 : Animations par le MCR
15h30 : Célébration mariale

Mercredi 12 septembre

« Jésus, fils de Marie, Sagesse éternelle de Dieu « 

17h45 : Chapelet
18h30 : Messe

Jeudi 13 septembre

Journée des prêtres jubilaires – Fête de saint-Jean Chrysostome, Docteur de l’Eglise

10h00 : Rencontre des prêtres avec Mgr Olivier Leborgne
11h00 : Eucharistie
14h30 : Chapelet
20h30 : Conférence  « Avec Saint-Jean Chrysostome,  » Comment vivre en chrétien dans un monde qui ne l’est pas »

Vendredi 14 septembre

 » La Croix Glorieuse « 

15h00 : Chemin de Croix
17h45 : Chapelet
18h30 : Messe

Samedi 15 septembre

 » Notre-Dame des Douleurs « 

10h30-11h30 : Confessions
18h30 : Eucharistie en l’honneur de Notre-Dame des Douleurs

Dimanche 16 septembre

Clôture de la Neuvaine en l’honneur de Marie, mère du Bon Pasteur

11h00 : Messe Solennelle de Clôture de la Neuvaine

(source)

Culture #Doctrine / Formation

La Via Matris, le chemin de Croix de Marie

Selon la tradition, la Vierge Marie est retournée quotidiennement sur les lieux de la Passion, de la mort et de la Résurrection de Jésus après son Ascension, instituant d’une certaine manière le chemin de croix, tradition adoptée ensuite par l’Église.

Ainsi, prier le chemin de croix est un moyen de communier aux douleurs de la Vierge. Mais il existe une dévotion qui y est plus particulièrement consacrée. La Via Matris Dolorosae, ou plus simplement Via Matris (en latin « chemin de la mère »), tradition datant du XVIe siècle, a pour vocation de « méditer les douleurs de la Vierge », qui fut intimement associée à la Passion de son Fils.

La dévotion populaire a mis l’accent sur sept douleurs particulières de la vie de la Vierge, autour desquelles s’articule la Via Matris : 1. Le vieillard Siméon annonce à Marie que son fils sera en butte à la contradiction ; 2. Le massacre à Bethléem et la fuite en Égypte ; 3. La disparition de Jésus à douze ans ; 4. Marie voit son fils chargé de la croix ; 5. Marie debout au pied de la croix ; 6. Marie reçoit le corps inanimé de son Fils ; 7. Marie au tombeau de Jésus.

Les étapes de la Via Matris constituent un chemin de foi et de douleur sur lequel la Vierge a précédé l’Église, et sur lequel l’Église est amenée à cheminer jusqu’à la fin des temps. Les Sœurs de Notre-Dame des Douleurs, congrégation fondée en Italie et implantée notamment aux États-Unis, prient le chemin de la Via Matris le premier samedi de chaque mois.

Source : Une Minute avec Marie