Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence – « L’impact du numérique sur la vie spirituelle » – le 19 janvier 2019 à Reims (51)

Conférence sur le thème de : « L’impact du numérique sur la vie spirituelle »
Le 19 janvier 2019 à 20h30
A la Maison diocésaine Saint-Sixte
6 rue du Lieutenant Herduin, Reims

Conférence à partir du livre Dé-connexion, Re-connexion, une spiritualité chrétienne du numérique ? du Père Ludovic Frère, sorti en juin 2017

Le père Ludovic Frère est licencié en théologie biblique et prêtre et vicaire général au diocèse de Gap et d’Embrun. À l’écoute de l’expérience des pèlerins au sanctuaire Notre-Dame du Laus, dont il est recteur depuis 2010, il a rédigé plusieurs ouvrages sur de grandes questions de vie et de foi : Laissez-vous réconcilier (2012), Je n’ai pas le temps (2013), La tendresse de Dieu (2015),La miséricorde face au terrorisme (2016).

Présentation du livre  : 

Dé-connexion, Re-connexion, une spiritualité chrétienne du numérique ?

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables et bien d’autres objets connectés ont envahi notre quotidien. Ils nous fascinent et nous relient les uns aux autres comme jamais. On comprend que le pape François ait qualifié internet de « don de Dieu » ! Mais le développement vertigineux du numérique peut aussi inquiéter et on peut se demander si les rencontres virtuelles n’ont pas tendance à prendre le pas sur les rencontres réelles, sans compter les graves périls que le numérique fait courir à la dignité humaine : cyberpornographie, harcèlement, masses de données récoltées par les Big Data et projets transhumanistes… Jésus-Christ est venu éclairer toute la réalité humaine, la transfigurer par sa présence et la porter à son accomplissement dans l’éternité par sa mort et sa résurrection. Les chrétiens ne sont pas seulement appelés à utiliser internet comme un nouvel outil d’évangélisation, ils doivent refuser de se connecter à ce qui déshumanise et discerner les déconnexions nécessaires à une vie plus libre pour se reconnecter à l’essentiel. La réflexion percutante de ce livre peut rejoindre les adeptes d’internet comme ceux qui n’y connaissent rien. Elle peut toucher ceux qui cherchent des conseils concrets pour une bonne utilisation des outils numériques, comme ceux qui veulent s’ouvrir à une spiritualité du netauthentiquement chrétienne.

Conférence ouverte à tous

Accès libre

Co organisée par Les Equipes Notre Dame et la Maison Diocésaine Saint-Sixte

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Numérique : quel impact sur le spirituel ? Conférence avec le Père Ludovic Frère le 16 novembre à Saint-Gilles (35)

Le père Ludovic Frère est Vicaire général du diocèse de Gap et Recteur du Sanctuaire du Laus.

Il est l’auteur de « Déconnexion. Reconnexion. Une spiritualité chrétienne du numérique ? » (Ed. Artège, 2017).

RDV le 16 novembre à 20h30
A la mairie de Saint-Gilles
4 rue du centre

Entrée libre
Participation aux frais bienvenue

https://rendezvoussaintmelaine.wordpress.com/

Présentation du livre « Déconnexion. Reconnexion. Une spiritualité chrétienne du numérique ? »

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables et bien d’autres objets connectés ont envahi notre quotidien. Ils nous fascinent et nous relient les uns aux autres comme jamais. On comprend que le pape François ait qualifié internet de « don de Dieu » !
Mais le développement vertigineux du numérique peut aussi inquiéter et on peut se demander si les rencontres virtuelles n’ont pas tendance à prendre le pas sur les rencontres réelles, sans compter les graves périls que le numérique fait courir à la dignité humaine : cyberpornographie, harcèlement, masses de données récoltées par les Big Data et projets transhumanistes…
Jésus-Christ est venu éclairer toute la réalité humaine, la transfigurer par sa présence et la porter à son accomplissement dans l’éternité par sa mort et sa résurrection. Les chrétiens ne sont pas seulement appelés à utiliser internet comme un nouvel outil d’évangélisation, ils doivent refuser de se connecter à ce qui déshumanise et discerner les déconnexions nécessaires à une vie plus libre pour se reconnecter à l’essentiel.
La réflexion percutante de ce livre peut rejoindre les adeptes d’internet comme ceux qui n’y connaissent rien. Elle peut toucher ceux qui cherchent des conseils concrets pour une bonne utilisation des outils numériques, comme ceux qui veulent s’ouvrir à une spiritualité du net authentiquement chrétienne.

A la une #NLH #NLQ #Rome

Tourisme et numérique : « le monde virtuel déforme la perception de la réalité »

Message du card. Turkson pour la Journée mondiale du tourisme 2018

“Le tourisme et la transformation numérique”

La Journée mondiale du tourisme, promue par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), est célébrée chaque année le 27 septembre. Le thème proposé pour 2018 – Le tourisme et la transformation numérique – se concentre sur les progrès réalisés par la technologie numérique qui a transformé notre époque et notre comportement, en changeant radicalement la façon dont nous vivons le temps de repos, de vacances, de mobilité et le tourisme sous toutes ses formes.

La mise en œuvre de nouvelles technologies numériques a entraîné de nombreux changements dans la vie sociale des personnes, la manière de concevoir les relations interpersonnelles, le travail, la santé, la communication, étendant partout la “connexion” et, par conséquent, le partage de l’information, et permettant ainsi d’exprimer et de comparer des idées, des opinions et des visions du monde d’une richesse multiforme et variée. Les dernières tendances montrent qu’environ 50 % des voyageurs numériques s’inspirent de l’observation d’images et de commentaires en ligne, et 70 % consultent des vidéos et des opinions de ceux qui ont déjà voyagé, avant de décider[1].

Par conséquent, cette célébration nous invite à réfléchir sur la contribution des progrès technologiques non seulement pour améliorer les produits et services touristiques, mais aussi pour inscrire ceux-ci dans le cadre d’un développement durable et responsable, au nom duquel il faut orienter la croissance du secteur. L’innovation numérique vise donc à promouvoir l’inclusion, à accroître la participation des personnes et des communautés locales et à parvenir à une gestion intelligente et équilibrée des ressources. L’année dernière, le secteur du tourisme international a enregistré une augmentation globale de 7 % par an et une croissance constante est attendue pour les dix années à venir. Le besoin de “durabilité touristique” ne doit pas être sous-estimé, car certaines destinations touristiques parmi les plus renommées et fréquentées connaissent les effets négatifs d’un phénomène qui s’oppose à un tourisme sain et équitable, ce qu’on appelle le “surtourisme”.

L’Eglise a toujours accordé une attention particulière à la pastorale du tourisme, des loisirs et des vacances, les considérant comme des opportunités de rattrappage, pour renforcer les liens familiaux et interpersonnels, pour fortifier l’esprit, pour profiter des beautés extraordinaires de la création et pour grandir en “humanité intégrale”. “Chaque créature a une fonction et qu’aucune n’est superflue. Tout l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous”[2].

Par conséquent, le tourisme est un véhicule efficace de valeurs et d’idéaux lorsqu’il offre des opportunités et des occasions pour faire croître la personne humaine, aussi bien dans sa dimension transcendante, ouverte à la rencontre avec Dieu, que dans sa dimension terrestre, en particulier dans la rencontre avec d’autres personnes et en contact avec la nature.

L’utilisation d’instruments numériques parmi les opérateurs et les utilisateurs du secteur du tourisme est une grande opportunité qui permet d’offrir des services plus satisfaisants aux nouvelles demandes, mais aussi d’éduquer à la coresponsabilité de la “maison commune” dans laquelle nous vivons, générant des formes d’innovation pour la récupération fonctionnelle des déchets, le recyclage et la réutilisation créative qui aident à protéger l’environnement [3].

Cependant, si “on a tendance à croire que tout accroissement de puissance est en soi ‘progrès’, un degré plus haut de sécurité, d’utilité, de bien-être, de force vitale, de plénitude des valeurs, comme si la réalité, le bien et la vérité surgissaient spontanément du pouvoir technologique et économique lui-même”[4], on risque un usage incorrect et anéantissant de la dignité humaine, avec des conséquences délétères. En particulier, cela concerne la production et l’utilisation des “données”, surtout personnelles, qui sont générées dans le “monde numérique”, et le rôle prédominant des algorithmes qui traitent les données et produisent, à leur tour, plus de données et d’informations, à différents degrés, disponibles également pour ceux qui envisagent de les utiliser uniquement pour des buts commerciaux, de propagande, voire pour des finalités et des stratégies de manipulation. En effet, les algorithmes ne sont pas seulement des chiffres et des séquences neutres d’opérations, mais plutôt des calculs d’intentions qui poursuivent des objectifs spécifiques et peuvent être utilisés pour conditionner les choix et les décisions personnels et influencer la formation de la pensée et de la conscience individuelle. “En devenant omniprésentes, [les technologies] ne favorisent pas le développement d’une capacité de vivre avec sagesse, de penser en profondeur, d’aimer avec générosité” [5].

“L’heure est venue d’accepter une certaine décroissance dans quelques parties du monde, mettant à disposition des ressources pour une saine croissance en d’autres parties (…). Les sociétés technologiquement avancées soient disposées à favoriser des comportements plus sobres, réduisant leurs propres besoins d’énergie et améliorant les conditions de son utilisation”[6]. L’accès aux équipements numériques doit être rendu possible à tous, en respectant et en préservant toujours la liberté de choix des individus. Le but ultime n’est pas de développer le tourisme par les nouvelles technologies numériques, mais faire en sorte que le recours progressif à la technologie s’accompagne d’une sensibilisation croissante de l’individu et de la communauté au respect de l’environnement en vue d’un développement durable.

Une pensée particulière va aux jeunes générations qui constituent la tranche la plus large des utilisateurs numériques. Dans l’Instrumentum laboris de la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques[7] sur les jeunes, il est question au n. 3 de la nécessité de leur proposer des itinéraires de formation et d’éducation anthropologique, pour qu’ils puissent vivre leur “vie numérique sans séparer les comportements en ligne et hors ligne, ni se laisser duper par le monde virtuel qui déforme la perception de la réalité en causant la perte d’identité liée à une représentation incorrecte de la personne. Comme le rappelle le pape François : “Il ne suffit pas de passer le long des ‘routes’ numériques, c’est-à-dire simplement d’être connecté : il est nécessaire que la connexion s’accompagne d’une rencontre vraie. Nous ne pouvons pas vivre seuls, renfermés sur nous-mêmes. Nous avons besoin d’aimer et d’être aimés”[8].

Le souhait que ce Dicastère formule pour tous, touristes et vacanciers, est “que le tourisme contribue à glorifier Dieu, et à mettre de plus en plus en valeur la dignité humaine, la connaissance mutuelle, la fraternité spirituelle, le réconfort du corps et de l’âme”[9].

Cité du Vatican, le 26 juillet 2018

Peter K. A. Cardinal TURKSON
Préfet

_______________________________

[1] Cf. School of Management del Politecnico di Milano, Osservatorio Innovazione Digitale nel Turismo, 2017.

[2] François, Lettre Encyclique Laudato si’, 2015, n. 84.

[3] Cf. Idem, n. 192.

[4] Idem, n. 105.

[5] Idem, n. 47.

[6] Idem, n. 193.

[7] Synode des Évêques, Instrumentum laboris de la XVe Assemblé générale ordinaire du Synode des évêques, sur le thème : “Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel” [3-28 octobre 2018], n. 3.

[8] François, Message pour la 48a Journée mondiale des communications, 23 janvier 2014.

[9] Paul VI, Discours aux participants au premier Congrès diocésain sur la pastorale du tourisme, 12 juin 1969.

 

Source et traduction : Zenit.org

 

 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Lourdes (65) : 10e « pèlerinage des élus » de la République du 11 au 14 octobre 2018

« Les nouvelles responsabilités à l’ère technologique »

Le 10e pèlerinage des élus à Lourdes aura lieu du jeudi 11 au dimanche 14 octobre 2018, sur le thème « Les nouvelles responsabilités des élus à l’ère technologique : vers un discernement », annonce un communiqué de l’association « Chrétiens élus publics » et du Service pastoral d’études politiques (SPEP) ce 12 juillet.

Ce pèlerinage lancé en 2009 est l’occasion de « faire une pause dans le rythme de la vie d’élu » et de « réfléchir aux questions essentielles de notre époque à la lumière de la foi chrétienne ».

En savoir plus

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Université d’été “Ethique et Leadership” à Lourdes (65) du 29 au 31 août 2018

Le sanctuaire de Lourdes propose sa première université d’été !

Tournée vers les étudiants et jeunes professionnels, cette rencontre sera rythmée par la prière du sanctuaire, des rencontres ciblées et des temps de détente.

Demain, tous leaders ?

Le leadership est “la capacité d’une personne à influencer et à fédérer un groupe, pour atteindre un but commun, dans une relation de confiance mutuelle”.
Notre premier leader c’est le Christ. A sa suite, nous nous engageons à mettre nos talents et nos idées au service de la communauté, en respectant nos convictions. Avant nous, les saintes et les saints ont emmené avec eux les foules.

Aujourd’hui, Lourdes s’adresse aux jeunes et les appelle à construire leur avenir en intégrant les clefs pour devenir les leaders de demain.

Le respect de l’autre, l’accueil du plus petit, l’entreaide, l’équité, la persévérance, le juste combat, …. En tant que leaders ou futurs leaders, nous apprenons à mettre en adéquation nos appels professionnels et nos valeurs.

Bernadette, leader d’humilité

En 1858, la Sainte Vierge s’est adressée à une petite fille sans envergure pour en faire son porte-parole. Elle lui confie une lourde tâche : transmettre un message, convaincre sa communauté, emmener avec elle un grand nombre de fidèles “en procession”.

Convaincue, ferme dans sa foi, solide face aux autorités, la jeune Bernadette fera elle aussi preuve de leadership, en ne flanchant pas sur ses convictions, en faisant fi des moqueries, en suivant son coeur.

Nos intervenants :

Père Hugues Minguet : promouvoir un management par le sens et les valeurs ; créateur de l’institut “sens et croissance”
Eric Bonnemaison : les vertus du leader ; ancien commandant des écoles de Coëtquidan et Saint Cyr
Hubert de Boisredon : démarche éthique dans l’entreprise ; PDG d’Armor
Franz Toussaint : le leader à l’heure du numérique ; WEM Campaigns & Offering Development Leader chez EY

 

Inscriptions

Suivre ce lien

Evènement facebook

NLQ #Sorties/Animations

Forum de la Pastorale des jeunes à Orthez (64) le 11 novembre

Le Service de la pastorale des jeunes invite tous les animateurs de jeunes du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron (aumôneries paroissiales, de l’enseignement privé ou public, mouvements, etc.) à son 12è Forum sur le thème : “Evangéliser le continent numérique”

Programme :
– 10h15 Conférence « Les jeunes et leur téléphone : le décryptage d’un spécialiste », par l’abbé Benoît Domergue

Curé du diocèse de Bordeaux, conférencier international sur les sujets liés à la jeunesse et aux pratiques extrêmes, spécialiste des cultures ésotériques, des musiques et films et jeux à destination de la jeunesse.

ADORATION – PIQUE-NIQUE

– 14h Atelier « L’évangélisation par la vidéo : l’expérience d’un pro », par Amaru Cazenave

(Aumônerie de Bayonne dans son adolescence,  TF1 pendant 10 ans, il vient de lancer sa boîte Revivalprod. Cadichon ou la nativité, clips de Glorious, Les tablettes de la foi (cfrt.tv) : tout ça, c’est lui !)

 

Venez avec votre expérience, vos questions, votre envie de partager le souci de l’évangélisation des jeunes et par les jeunes. Pensez au pique-nique.
INSCRIPTION : www.pastojeunes64.com ou formulaire direct sur le lien suivant.

 

Fichiers

 

Doctrine / Formation #NLQ

“Déconnexion – Reconnexion, une spiritualité chrétienne du numérique” : Retrouvez tous les enseignements de la session de Notre-Dame du Laus

Au début du mois de juillet s’est tenue à Notre-Dame du Laus une session intitulée “déconnexion-reconnexion“. Cette session, prêchée par le père Ludovic Frère, était proposée pour prendre du recul pour évaluer ses connexions aux objets numériques, à internet, aux jeux vidéo, pour discerner des déconnexions nécessaires ou comprendre les personnes qui n’arrivent pas à se déconnecter, pour se laisser porter par les grâces des apparitions du Laus, pour se reconnecter au Seigneur, aux autres et à soi-même.

Vous pouvez retrouver ici les enregistrements des enseignements donnés à cette occasion.

En France #NLQ

Après son grand succès, le forum e-mission a besoin de vous !

Le forum e-Mission des 1,2,3 juillet s’est déroulé avec succès sous le grand chapiteau du domaine de La Castille : retrouvez ici un résumé complet !

Le forum e-Mission a coûté 10.000 euros à l’association (location du chapiteau, sono, éclairage, flyers, bannières, matériel, assurance, hébergement des participants, etc.).

Ce financement est entièrement supporté par les dons : un coût de revient indicatif a été donné aux participants pendant l’événement, pour que chacun donne selon son cœur et ses possibilités.
Cela a permis à de nombreux missionnaires (étudiants, séminaristes, jeunes chômeurs), venus parfois de très loin, d’y participer. Aidez-nous maintenant à rentrer dans nos frais pour organiser la prochaine édition du forum, les 13,14,15 juillet 2018 !
En soutenant ce forum, vous soutenez ces personnes et la mission d’évangélisation de l’Eglise sur le web !

Source

 

NLQ #Récollections/Retraites

A Notre-Dame du Laus, une session pour évaluer ses connexions aux objets numériques et se reconnecter à Dieu

Du 3 au 7 Juillet – Session déconnexion-reconnexion

Une session pour

Prendre du recul pour évaluer ses connexions aux objets numériques, à internet, aux jeux vidéos… Discerner des déconnexions nécessaires ou comprendre les personnes qui n’arrivent pas à se déconnecter. Se laisser porter par les grâces des apparitions du Laus, pour se reconnecter au Seigneur, aux autres et à soi-même.

La session est animée par le père Ludovic Frère, recteur du sanctuaire, auteur du livre « Déconnexion-reconnexion, une spiritualité chrétienne du numérique ? », éditions Artège, 2017.

Lundi 3 juillet

Installation dans les chambres à partir de 17h.

18h30 : Vêpres

20h15 : Présentation du message du Laus.

21h15 : Complies

Mardi 4 juillet

8h10 : Laudes

9h30 : Enseignement introductif : « Le numérique : de quoi parle-t-on ? »

11h15 : Messe votive à l’Esprit-Saint.

15h : Chapelet d’intercession pour les victimes de la violence du numérique

16h : Enseignement : « Ce que l’Église nous dit des connexions à Internet et du téléphone portable » suivi d’un temps de réflexion personnel accompagné – préparation à l’engagement du soir.

17h15 : Possible participation à l’Adoration du Saint-Sacrement

18h30 : Vêpres

20h15 : « Décider une déconnexion  » : Célébration devant la chapelle des apparitions de Bon Rencontre  

Mercredi 5 juillet

8h10 : Laudes

9h30 : Enseignement : « vrais et faux amis sur Internet »

11h15 : Messe

14h : Marche à Pindreau « Benoîte pour nous aider à vivre de vraies rencontres » 

16h : Enseignement : « communion ou connexions ? »

17h15 : Possible participation à l’Adoration du Saint-Sacrement

18h30 : Vêpres

20h15 : Temps de carrefours – 21h15 : complies

Jeudi 6 juillet

8h10 : Laudes

9h30 : Enseignement : « Internet et les rythmes du temps »

11h15 : Messe

14h30 : Enseignement : « A quoi peut conduire le numérique ? dangers pour l’être humain ! »

16h : Marche au col de l’ange : « Les anges, gardiens de nos connexions.  »

18h30 : Vêpres

20h15 : Heure Sainte : « Nous reconnecter au Seigneur   »

21h15 : Complies

Vendredi 7 juillet

9h30 : Enseignement : « Quand réel et virtuel s’embrassent »

11h15 : Messe de clôture de la session.

Source

En France #NLQ

Lights in the Dark lance le Lab Saint Maximilien Kolbe, dédié à l’évangélisation du continent numérique

Après la branche formation, avec l’académie Sainte FaustineLights in the Dark lance le Lab Saint Maximilien Kolbe, dédié à l’innovation, particulièrement nécessaire pour l’évangélisation du continent numérique.

Le Lab Saint Maximilien Kolbe, c’est quoi ?

  • un lieu d’innovation, de recherche et d’expérimentation pour véritable une Pentecôte numérique dans l’Eglise !
  • un lieu de rencontre, d’échange et de retours d’expériences sur de l’évangélisation par Internet
  • des évènements dédiés : hackhatons, webniars, séminaires de recherche ou techs
  • un incubateur (+ fablab) de projets numériques (applis, intelligence artificielle, etc.) disruptifs et innovants
  • une participation aux podiums de l’innovation lors du forum e-Mission

A qui s’adresse-t-il ?

  • à tous ceux qui s’intéressent à la mission de l’Eglise dans le continent numérique
  • aux porteurs de projets numériques
  • aux pasteurs/leaders en mission sur Internet
  • aux théologiens chrétiens qui publient sur ce sujet
  • aux enseignants-chercheurs, doctorants, docteurs en communication, etc.
  • aux développeurs innovants (french tech, church tech, etc.)
  • aux experts des problématiques du digital (sécurité des données, big data, growth hacking, etc.)
  • aux animateurs/éditeurs de sites internet chrétiens (réseau des tisserands, Fasm, etc.)

Pourquoi Saint Maximilien Kolbe ?

A son époque, le père Maximilien Kolbe a été très innovant. On peut même dire qu’il a mis l’innovation au service de l’évangélisation. Ainsi, après avoir créé un « couvent maison d’édition », il lance un quotidien catholique, Le Chevalier (de l’Immaculée), qui tire bientôt à un million d’exemplaires mensuels, puis le Petit Chevalier, qui tire à 165.000 ex. pour les jeunes, et enfin le Tout Petit Chevalier, à 35.000 ex. pour les touts-petits. Mais il ne s’arrête pas là : le futur saint martyr lance un nouveau quotidien qui va inonder toute la Pologne : Le Petit Journal, édité à 150.000 ex. quotidiens et 250.000 ex. le dimanche. Son apostolat est inventif : il diffuse des milliers de médailles miraculeuses, et dans son couvent devenu un véritable village missionnaire, il monte une station de radio et y fait même construire une usine de production électrique pour alimenter le tout ! Il répète sans cesse que l’œuvre n’est pas un but, mais un moyen pour apporter Jésus et Marie dans toutes les maisons… comme Internet aujourd’hui !

Rejoindre le Lab