Articles #En France #NLH #NLQ

La longue histoire de l’abbaye Notre-Dame de La Trappe de Soligny

Un article proposé par Divine Box.

L’abbaye Notre-Dame de La Trappe de Soligny est une abbaye normande fondée en 1140 dans le village de Soligny-La-Trappe. Au cours de sa longue histoire, l’abbaye a connu des hauts et des bas. Mais elle est avant tout le lieu de naissance de l’ordre cistercien de la stricte observance, aussi appelé trappiste !

Entre les périodes sombres et celles de rayonnement international, il y en a des choses à dire… Allez, Divine Box vous raconte tout ça en détails : en avant !

L’abbaye de La Trappe se situe en Normandie, dans le village de Soligny-La-Trappe. – Abbaye de La Trappe

Fondation : quand le navire chavire 

 

L’histoire de l’abbaye Notre-Dame de La Trappe, située à Soligny-La-Trappe, commence tristement en 1120 par le naufrage d’un vaisseau. Dans cet accident périt Mathilde, fille du roi d’Angleterre et femme du comte Rotrou III du Perche.

Ce dernier, désespéré, érige alors dans la forêt de la Trappe, qui se situe sur ses terres, un oratoire dédié à la Vierge en souvenir de sa bien-aimée.

En 1140, il y fait venir quelques moines du Breuil-Benoît, près de Dreux. La communauté est née (youpi !) et intègre l’ordre cistercien en 1147.

Et au fait, pourquoi « La Trappe » ? Sûrement à cause des pièges que les chasseurs posaient dans cette forêt, tout simplement.

Une période sombre 

Durant la guerre de Cent Ans (XIVe et XVe siècles), le monastère est brûlé et pillé. Les moines s’en vont pour se réfugier au château-fort de Bonsmoulins. De plus, l’abbaye de La Trappe est alors sous le système de la commende : le roi place à la tête de la communauté un clerc extérieur, religieux ou non.

Comme souvent dans ce système, le commendataire s’approprie les bénéfices du travail de la communauté. On est donc loin de l’idéal cistercien de travail et de prière. Quand les moines de la Trappe tentent d’en finir avec ce système en élisant un nouvel abbé, celui-ci est révoqué par le roi dès le lendemain…

C’est l’abbé de Rancé, pourtant abbé commendataire, qui change enfin les choses et sauve La Trappe de Soligny dès 1660.

L’abbé de Rancé, sauveur de l’abbaye de La Trappe. – Hyacinthe Rigaud

Retour à l’essentiel

 

L’abbé de Rancé est le neveu de Richelieu et est abbé commendataire de La Trappe depuis ses 11 ans, même s’il ne vit pas du tout une vie monastique. Lorsqu’il se rend à l’abbaye, il est frappé par le spectacle et décide de s’y installer pour remettre un peu d’ordre : en prenant l’habit cistercien, il se convertit définitivement !

Il chasse les sept moines qui restaient et les remplace par des compagnons plus sérieux. Après avoir fait son noviciat, l’abbé de Rancé devient abbé régulier à La Trappe. Dès son arrivée, il veut donc rétablir un strict respect de la règle de saint Benoît.

Il met ainsi en place une réforme, baptisée plus tard “ordre cistercien de la Stricte Observance”. Son objectif ? Conserver la part importante du travail manuel propre aux cisterciens, mais réinstaurer une vie pauvre, valeur jusqu’alors un peu passée à la trappe…

Si la réforme reste au début cantonnée à l’abbaye de Soligny-La-Trappe, elle finit par séduire certaines abbayes voisines, puis plus lointaines, qui deviennent des « petites trappes ». La famille trappiste grandit ! L’ordre cistercien de la stricte observance sera ainsi reconnu par le pape en 1892 : il doit beaucoup à l’abbé de Rancé, à qui Châteaubriand a même consacré un livre entier !

 

À nouveau dans la tourmente 

 

Grâce à l’abbé de Rancé, l’abbaye de La Trappe devient incroyablement rayonnante et les postulants affluent en nombre (jusqu’à trois par jour à certaines époques !). Pourtant, un siècle plus tard survient la Révolution, seconde épreuve pour l’abbaye de La Trappe… Les ordres religieux sont alors interdits par la loi et les monastères détruits (La Trappe devient une carrière de pierres !).

Un peu plus tard, en 1811, un décret impérial supprime tous les monastères trappistes. Certains frères meurent donc en martyrs, d’autres fuient en Suisse, puis en Russie, pour échapper aux troupes révolutionnaires.

Quand certains reviennent à La Trappe vers 1815, c’est une ruine. Il faut désormais la reconstruire en entier…Au boulot ! La reconstruction commence en 1829 et la consécration de l’église a lieu en 1831.

L’église de l’abbaye de La Trappe de Soligny, de style néogothique, a été inaugurée en 1831. – Divine Box

Une croissance exceptionnelle

 

Tout au long du XIXe siècle, La Trappe devient une exploitation agricole gigantesque qui vend ses produits dans dix magasins parisiens qui lui sont spécialement consacrés. L’abbaye de La Trappe accueille également au fil du temps une chocolaterie, une imprimerie, ou encore une pharmacie.

Ainsi lancés sur le chemin de la modernité, les moines de La Trappe livrent leurs produits à l’extérieur et en font de la publicité avec les publicistes les plus réputés de l’époque.

Les frères de La Trappe construisent même une voie de chemin de fer en 1895 ! 20 000 visiteurs viennent quotidiennement l’admirer lors de son inauguration qui dure neuf jours. Et preuve du rayonnement exceptionnel de La Trappe au XIXe, le roi Louis Philippe en personne y fait une visite en 1847. Quel honneur !

Pendant la Première Guerre mondiale, une partie de l’abbaye sert d’abris pour les blessés. Lors de la Seconde guerre mondiale, les frères jouent également un rôle actif dans la résistance avec les habitants du village de Soligny-La-Trappe.

Le chemin de fer de l’abbaye de La Trappe de Soligny a été inauguré en 1895. – Jean-Claude Bourdais

La situation aujourd’hui

 

Aujourd’hui, à l’abbaye Notre-Dame de La Trappe, les vingt-deux cisterciens de la stricte observance – surnommés trappistes – suivent la règle de saint Benoît, Ora et Labora (“prière et travail”). Ainsi, de 4h15 à 20h15, ils disent sept offices. Le reste du temps, ils se consacrent au travail manuel (magasin, pâtes de fruits, vergers, conditionnement…) et aux visiteurs. Bref, les frères ne chôment pas !

Ils consacrent aussi plusieurs heures par jours à la lecture des textes sacrés, grâce à leur grande bibliothèque. L’activité agricole se réduit peu à peu – elle se résume aujourd’hui à des cultures céréalières – au profit des ateliers de produits monastiques et du magasin, qui se développent. Ce dernier, entièrement rénové en 2003, emploie une dizaine de frères chaque jour !

Une société commerciale gère l’ensemble de l’entretien des bâtiments et quatre salariés s’occupent de l’hôtellerie, des espaces agricoles…L’abbaye a engendré quatre fondations :

  • L’abbaye de Tre Fontane (Italie)
  • L’abbaye Notre-Dame de Bellefontaine (Anjou)
  • L’abbaye Notre-Dame de Timadeuc (Bretagne)
  • L’abbaye Notre-Dame de Bonne-Espérance d’Échourgnac (Dordogne)

 

L’abbaye de La Trappe de Soligny garde de forts liens de fraternité avec ses fondations.

Sept fois par jour les frères de l’abbaye de La Trappe se rendent à l’office par ce couloir dans le plus grand silence. – Divine Box

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’abbaye Notre-Dame de La Trappe de Soligny : les différents ateliers de production de l’abbaye de La Trappe, l’histoire de la statue Notre-Dame de Confiance etc…

 

Et pour acheter les produits de l’abbaye de La Trappe, vous pouvez bien sûr vous rendre directement au magasin de l’abbaye : Abbaye Notre-Dame de la Trappe, lieu-dit la Trappe, 61380 Soligny-la-Trappe. Sinon, rendez-vous sur la boutique monastique en ligne Divine Box : cliquez ici pour acheter les pâtes de fruits de l’abbaye de Soligny-La-Trappe.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Fêtes de la Saint Louis à Aigues-Mortes (30) le 25 août 2019

Le dimanche 25 août, Aigues Mortes célèbre le roi Louis IX, son fondateur, avec une grande fête médiévale. A cette occasion, une grande procession avec les Pénitents Gris et Blancs d’Aigues-Mortes, les chevaliers de l’Ordre de Malte et du Saint Sépulcre s’élancera à 10h30 de la maison paroissiale à l’église Notre Dame des Sablons suivi à 11h00 de la messe solennelle présidée par Monseigneur Robert Wattebled, évêque de Nîmes et concélébrée par l’abbé Don Hugues, père abbé de Notre Dame des Neiges.

vers l’espace partenaire de l’ensemble paroissial d’Aigues-Mortes et du Grau du Roi

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

23 mars 2019 : Conférence de M. de Tonquedec sur l’Histoire de l’Ordre Souverain de Malte – Nantes (44)

Samedi 23 mars 2019 à 15h30, la délégation de Loire-Atlantique de l’Ordre de Malte France propose une conférence de M. Alain de Tonquedec, Secrétaire-Général de l’Association Française de l’Ordre Souverain de Malte et Président de l’Hospitalité, sur l’Histoire de l’Ordre Souverain de Malte et à travers cette histoire sur les charismes et la spiritualité de l’Ordre.
Lieu : Carmel Apostolique Notre-Dame de Bethléem : Institution Bethléem, salle de la menuiserie, 4 chemin de la Censive du Tertre, 44300 Nantes.

Inscriptions à télécharger et renvoyer

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #40 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – “Comment discerner une vocation religieuse que l’on croit avoir et comment savoir quel est l’ordre où Dieu nous veut ?”

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Comment discerner une vocation religieuse que l’on croit avoir et comment savoir quel est l’ordre où Dieu nous veut ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Messe pour les Chrétiens de Terre Sainte le 26 août 2018 à Périgueux (24)

Dimanche 26 août 2018 à 11 heures en la cathédrale Saint Front de Périgueux.
Messe solennelle pour les Chrétiens de Terre Sainte sous la présidence de Mgr Philippe Mousset, évêque de Périgueux et Sarlat.

Les sommes recueillies seront versées pour soutenir matériellement les Chrétiens de Terre Sainte confrontés aux plus grandes difficultés.

Ceux qui ne pourraient venir mais qui souhaiteraient cependant manifester leur solidarité peuvent envoyer leurs dons par chèque libellé à l’ordre de “ordre du Saint Sépulcre” à l’adresse suivante :

M. Dominique Audrerie,
La Guionie,
24600 Villetoureix

NLH #NLQ #Sorties/Animations

30 juin 2018 : Manifestation festive de l’Ordre de Malte à Nantes (44)

L’Ordre de Malte France organise le samedi 30 juin 2018 à Nantes (Hippodrome du Petit Port) une manifestation festive destinée à mieux faire connaître ses activités au service des plus fragiles, à susciter de nouveaux bénévoles et à recueillir des fonds pour l’hôpital de l’Ordre de Malte à Djougou (Bénin – proche de Parakou).

La journée se scinde en deux périodes :

  • De 14h à 17h : Moment avec les bénévoles de l’Ordre de Malte
  • De 17h à 23h : Ouverture au grand public  avec des démonstrations de secourisme, stands et à partir de 20h, fest Noz avec le Bagad d’Orvault et du Cercle Celtique de Vertou.

A la une #Doctrine / Formation

Carêméditation #27 : Homme et femme, chacun sa grâce

Comme promis dans notre édito du mercredi des cendres, chaque jour nous vous partageons à méditer un texte du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine.

En tout couple, du moins je le préconise, et votre vie, ô Vierge, ne le dément pas, il est des affaires qui ne se règlent que par l’un ou l’autre conjoint selon sa grâce. Et ce n’est pas là une question de culture ou d’usages, mais bien plutôt de déterminations supérieures, n’en déplaise à quelques constructeurs d’utopie. Tout le monde ne fait pas tout ; chacun doit faire sa part. A leurs larges épaules, à leurs os vigoureux, à leurs voix tonnantes, à leur impulsive nature – aux hommes, l’idéal de protection leur va comme un gant, et il serait certes bon qu’ils l’exerçassent en flux de douceur continu. Ce n’est pas toujours réussi, mais c’est leur voie. Ordonnés à l’action de tout leur être, difficilement maintenus sur les canapés où les femmes les veulent pour de longues conversations qu’ils rêvent d’écourter, il convient donc de leur laisser initiatives et décisions dans l’ordre du faire et du devenir, car maris châtrés ne valent plus rien. Bien sûr, qu’ils consultent le Ciel et leur femme, cela va de soi, mais qu’en fin, ils indiquent la route. Joseph étant un homme, un point c’est tout, c’est lui qui, pour le bien commun, décidait de toutes choses. Surtout ne lui en veuillez pas, d’autant plus que Dieu montrera par la suite qu’il marche tout à fait dans cette lumière. Quant à la femme, selon Rilke ” plus spontanée, plus féconde, plus confiante, plus mûre, plus près de l’humain que l’homme”, il lui revient – en vous voyant Marie, je le comprends – de déposer son éclat au centre de l’amour, pour ne point se trahir elle-même qui, comme chacun le sait, se nourrit de docilité pour croître.

Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine, in Marie, mon secret, p. 103-104

Illustration : Sainte Famille avec sainte Elisabeth et saint Jean-Baptiste, par Rubens

Conférences/Formations #NLQ

Découvrez l’Ordre de St-Lazare de Jérusalem, le 24 novembre à Laval (53)

Les membres de l’Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem, ordre encore méconnu en Mayenne, vous invitent à découvrir leur activité, vendredi 24 novembre à Laval, au cours d’une conférence sur le thème : « Jabboulé, une école pour tous dans un Orient en guerre ».

Association privée de fidèles au sein de l’Eglise catholique, l’Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem se met au service de l’Eglise dans un cadre diocésain : accueil des plus démunis, visite des personnes âgées, accompagnement des services d’Eglise. Les membres ont développé aussi une expertise en ce qui concerne la sécurisation des lieux de culte.

En Mayenne, il apporte un soutien à la Maison Magnificat de Laval à travers divers services notamment dans l’aménagement d’une Chapelle.

Les membres restent disponibles pour répondre à tout autre besoin.

 

Qu’est-ce que l’ordre de St-Lazare ?

Ancienne institution citée dès le VIIIème siècle aux portes de Jérusalem, l’Ordre de Saint-Lazare se consacra, tout d’abord, au soin des lépreux puis se militarisa après la délivrance de Jérusalem.

De nos jours les membres de Saint-Lazare sont actifs dans seize pays sur tous les continents.

 

Une conférence sur le soutien aux Chrétiens d’Orient

L’école de Jabboulé, située au Liban dans la plaine de la Bekaa est un projet hospitalier international porté par Saint-Lazare France. Elle a été créée par les soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Servcie et l’Eglise diocésaine grecque-catholique (melkite).

 

Conférence : vendredi 24 novembre 2017 à 20h30 à la Maison diocésaine Cardinal-Billé.

Contact : Benoît de Couet – oslj.maine.anjou@gmail.com – 06 09 54 94 72

Mieux connaître l’Ordre de St-Lazare de Jérusalem  :
www.ordredesaintlazare.com
www.facebook.com/ordredesaintlazare