Articles #Europe non francophone #NLQ

Retrait de l’évêque de Coire : communiqué commun à Mgr Vitus Huonder et à l’abbé Davide Pagliarani

Mgr Huonder – désormais évêque émérite de Coire (Suisse) – avait prévu de prendre sa retraite dans une maison de la Fraternité Saint-Pie X. Cette décision, connue depuis plusieurs mois, est formalisée par un communiqué commun à l’intéressé et au supérieur de la FSSPX, l’abbé Davide Pagliarani. C’est un texte assez inédit car il annonce à la fois que le pape a relevé Mgr Huonder de sa charge épiscopale et que de ce dernier prendra sa retraite dans une maison de la FSSPX. Qui plus, il est cosigné par l’évêque émérite et par le supérieur général de la FSSPX.

Voici le texte de ce communiqué :

Ce lundi 20 mai 2019, le pape François a relevé Mgr Vitus HUONDER de sa charge d’évêque du diocèse de Coire, en nommant un administrateur en vue de l’élection de son successeur.

Selon une volonté exprimée depuis longtemps, Mgr Huonder se retire dans une maison de la Fraternité Saint-Pie X. Le seul et unique but de cette démarche est de se consacrer à la prière et au silence, de célébrer exclusivement la messe traditionnelle, et d’œuvrer pour la Tradition, unique moyen de renouveau de l’Eglise.

La Fraternité Saint-Pie X apprécie la décision courageuse de Mgr Huonder, et se réjouit de pouvoir lui fournir le cadre spirituel et sacerdotal qu’il désire si vivement. Puisse cet exemple être suivi par d’autres, afin de « tout restaurer dans le Christ ».

Le 20 mai 2019

Monseigneur Vitus HUONDER                                          Don Davide PAGLIARANI

Evêque émérite de Coire                                                   Supérieur général FSSPX

 

(Source : FSSPX-MG / FSSPX.Actualités – 20/05/2019)

Articles #En France #NLQ

Mgr Philippe Marsset nommé évêque auxiliaire de Paris

Ce samedi 19 mai 2019, un nouvel évêque auxiliaire a été nommé à Paris. Mgr Philippe, vicaire général et curé de Notre-Dame de Clignancourt, vient d’être nommé évêque auxiliaire de Mgr Michel Aupetit. Le Père Philippe Marsset a été ordonné prêtre le 25 juin 1988. Il a exercé différentes fonctions : curé successif de certaines paroisses parisiennes, il a aussi été aumônier diocésain puis régional des Scouts de France (1994-1998), mais aussi responsable du pèlerinage du Frat des lycéens à Lourdes (1998-2002), puis aumônier national du CLER Amour et Famille (2008-2017). En septembre 2018, il avait été nommé vicaire général du diocèse de Paris. C’est un prêtre parisien, bon connaisseur du diocèse, qui est donc nommé aux côtés de Mgr Michel Aupetit.

 

Articles #NLQ #Rome

Rome – Nouvelles normes pour lutter contre les abus sexuels

Par le le Motu proprio Vos estis lux mundi, le pape François a défini de nouvelles normes afin de lutter contre les abus sexuels. Ce texte s’applique à toute l’Église catholique, ce qui vise également les Églises orientales, que leur statut soit patriarcal ou archiépiscopal majeur.

Les prêtres, les évêques et les religieux devront tout d’abord signaler les abus. Une obligation de signalement est ainsi instituée. Évêques et supérieurs religieux devront rendre compte de leur travail.

Enfin, les diocèses devront mettre en place des dispositifs accessibles au public pour donner les signalements. En effet, selon les termes de l’art 2 § 1, « les diocèses ou les éparchies doivent mettre en place, individuellement ou ensemble, dans le délai d’un an à partir de l’entrée en vigueur des présentes normes, un ou plusieurs dispositifs stables et facilement accessibles au public pour permettre de présenter des signalements, notamment à travers l’institution d’un bureau ecclésiastique approprié. Les diocèses et les éparchies informeront le représentant pontifical de l’instauration desdits dispositifs. »

Source La Croix

A la une #Articles #NLH #NLQ #Rome

Les chrétiens momies spirituelles “Ils ne font pas de mal, mais ne font pas de bien.” Pape François

 

Attention aux chrétiens « momies » ou « obstinés » ou « vagabonds », avertit le pape François.

Le pape a évoqué le « voyage » des chrétiens dans la vie, lors de son homélie, ce mardi 3 mai, dans la chapelle de la maison Sainte-Marthe du Vatican.

Le pape a brossé en quelque sorte le portrait robot de différents types de baptisés qui finissent par marcher en dehors du Chemin, le Christ.

Les premiers, d’ailleurs, « ne marchent pas » : un chrétien « qui ne fait pas le chemin, c’est un chrétien non-chrétien », affirme le pape, « c’est un chrétien un peu ‘paganisé’ : il est là, immobile, il ne va pas de l’avant dans la vie chrétienne, ne fait pas fleurir les Béatitudes dans sa vie, ne fait pas les œuvres de miséricorde… Il ne bouge pas ». Ces chrétiens sont « comme des momies spirituelles », note le pape : « Ils ne font pas de mal, mais ne font pas de bien. »

Il y a aussi, explique le pape, les « obstinés » qui « ont pris un mauvais virage sur la route, mais continuent à se dire : ‘voilà le chemin !’, et ils n’entendent pas Dieu qui leur dit : ‘Retournez et prenez le bon chemin’. »

Et puis, il y a des chrétiens « qui marchent, mais ne savent pas où ils vont » : « Ils se promènent dans la vie chrétienne, explique le pape, les vagabonds. Leur vie va deçà delà, et ils perdent la beauté de se rapprocher de Jésus dans la vie de Jésus. Ils perdent le chemin, parce qu’ils tournent en rond et ils tournent de nombreuses fois. » Cela les conduit à « une vie sans issue », à une vie qui « se transforme en labyrinthe » et ils ne savent plus « comment sortir ».

« Arrêtez ! exhorte le pape. Souvenez-vous que le seul ‘droit chemin’, c’est le Christ : le chemin de Jésus est si plein de consolations, de gloire et aussi de croix. Mais toujours avec la paix dans l’âme. »

Le pape commentait l’Évangile du jour : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie », dit le Christ à l’apôtre Thomas. « Qui m’a vu a vu le Père », affirme-t-il en s’adressant à l’apôtre Philippe.

Le pape invite à se souvenir de ces paroles du Christ et à faire un examen de conscience en se posant des questions : le « cheminement chrétien que j’ai commencé dans le Baptême, comment va-t-il ? Suis-je sur une mauvaise route ? Est-ce que je tourne en rond et ne sais pas où aller spirituellement ? Est-ce que je m’arrête devant des choses que je préfère : la mondanité, la vanité ou bien je vais ‘de l’avant’, rendant concrètes les Béatitudes et les œuvres de miséricorde ? ».

Et, comme à l’accoutumée, il a suggéré la « grâce à demander » : que l’Esprit Saint nous « enseigne à bien marcher, toujours ! ». Et il a ajouté : « Et quand vous êtes fatigués, un petit rafraîchissement, et en avant ! Demandons cette grâce. »

Source Zenit

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Débat – Réforme de la curie romaine – Un problème théologique de fond ?

Le cardinal Gerhard Ludwig Müller, ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la Foi, a vivement critiqué le projet de réforme de la curie romaine voulu par le pape François.

Dans une interview publiée dans le journal « Passauer Neue Presse », le cardinal Müller parle d’une réforme relevant d’une « ignorance théologique ». A travers les médias, on constate que « plus aucun concept touchant à l’origine, à la nature et à la mission de l’Eglise n’est reconnaissable. »

Au lieu de se référer au concept d’Eglise tel que rappelé par le dernier Concile, « la Curie demeure dans un état d’apesanteur puisqu’elle n’est plus clairement affectée au service du pape de l’Église universelle. » Le document concernant la réforme de la curie a été approuvé par le Conseil pontifical du pape et se trouve actuellement à la disposition des principaux organismes chargés d’en faire l’examen.

Le cardinal Müller estime également que le rôle particulier de la Congrégation pour la doctrine de la Foi finira par être minimisé puisque « le projet consiste à juxtaposer au hasard seize organismes qui devront être au service du pape, des évêques individuels et des conférences épiscopales. » Le cardinal Müller dit très clairement : « Ce schéma laisse deviner une future Constitution apostolique élaborée à partir d’un ensemble d’idées subjectives, de voeux pieux, d’appels moraux avec des citations tirés de textes du Conseil [dont le cardinal Marx est la cheville ouvrière – ndlr -] et de déclarations du pape actuel. »

L’ancien évêque de Ratisbonne critique également le fait que le projet de réforme de la curie « ne fasse pas clairement la distinction » entre les interventions du pape relevant de questions temporelles et celles relevant de questions spirituelles. Les questions temporelles « ne sont que secondaires et en aucun cas significativement liées à la papauté ». La « mission suprême du pape » est « d’enseigner en tant que membre et chef du collège épiscopal ». Or, dans le projet de réforme de la curie, l’enseignement concernant les questions de la foi n’apparaît plus que comme « une tâche du pape parmi beaucoup d’autres ».

Le cardinal Müller montre surtout que dans la description des tâches de la nouvelle autorité pour la doctrine de la foi, « les auteurs du texte font preuve d’une ignorance théologique dramatique ». Ainsi, des concepts de base de la théologie catholique tels que la Révélation, les Evangiles ou le Magistère sont utilisés tantôt de façon juste, tantôt de façon erronée ».

Il ne reste qu’à espérer que « cette partie du document puisse être reprise de A à Z par quelqu’un qui soit un théologien et un canoniste réputé ».

Source

A la une #Articles #NLH #NLQ #Rome

Le pape accusé d’hérésie dans une lettre ouverte

Fidèles à notre vocation ouverte aux débats et opinions, nous publions cette information. Compte tenu de la violence du sujet et parce qu’il n’est pas du ressort d’un média de prendre parti, nous publions juste le lien vers cette lettre

Exclusif : des universitaires et des théologiens catholiques accusent le pape François d’hérésie (traduction française intégrale)

A la une #Articles #En France #NLH #NLQ #Rome

Incendie de Notre-Dame de Paris : message du pape François à Mgr Michel Aupetit

Le pape François a adressé un message à l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit. Il est daté du 16 avril 2019. Le souverain pontife“appelle la bénédiction de Dieu sur les habitants de Paris et sur tous les Français”.

Voici le texte de ce message :

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS
À MGR MICHEL AUPETIT, ARCHEVÊQUE DE PARIS

 

S.E. Mgr Michel AUPETIT
Archevêque de Paris

Suite à l’incendie qui a ravagé une grande partie de la cathédrale Notre Dame, je m’associe à votre tristesse, ainsi qu’à celle des fidèles de votre diocèse, des habitants de Paris et de tous les Français. En ces Jours Saints où nous faisons mémoire de la passion de Jésus, de sa mort et de sa résurrection, je vous assure de ma proximité spirituelle et de ma prière.

Cette catastrophe a gravement endommagé un édifice historique. Mais j’ai conscience qu’elle a aussi affecté un symbole national cher au cœur des Parisiens et des Français dans la diversité de leurs convictions. Car Notre Dame est le joyau architectural d’une mémoire collective, le lieu de rassemblement pour nombre de grands événements, le témoin de la foi et de la prière des catholiques au sein de la cité.

 En saluant le courage et le travail des pompiers qui sont intervenus pour circonscrire l’incendie, je forme le vœu que la cathédrale Notre Dame puisse redevenir, grâce aux travaux de reconstruction et à la mobilisation de tous, ce bel écrin au cœur de la cité, signe de la foi de ceux qui l’ont édifié, église-mère de votre diocèse, patrimoine architectural et spirituel de Paris, de la France et de l’humanité.

Avec cette espérance, je vous accorde de grand cœur la bénédiction apostolique, ainsi qu’aux Évêques de France et aux fidèles de votre diocèse, et j’appelle la bénédiction de Dieu sur les habitants de Paris et sur tous les Français.

16 avril 2019

Franciscus Pp.

Articles #Dans le Monde #NLQ #USA

États-Unis – Mgr Wilton Gregory nommé archevêque de Washington

Comme l’avait envisagé InfoCatho, Mgr Wilton Gregory, archevêque d’Atlanta, a été nommé sur le siège de Washington. Il succède ainsi au cardinal Donald Wuerl, lequel avait été vivement mis en cause dans les récentes affaires d’abus sexuels qui ont secoué l’Église américaine. Le jeudi 4 avril 2019, le pape François a donc nommé Mgr Wilton Gregory, âgé de 71 ans, archevêque métropolite de de Washington.

Mgr Wilton Gregory est né en 1947. Il a été ordonné prêtre en 1973. Il a même été le président de la conférence épiscopale des États-Unis (USCCB) entre 2001 et 2004. Il est archevêque d’Atlanta depuis 2004. Dans son parcours, on peut noter la mise en place d’une charte de la protection de l’enfance qui constitue à ce titre un document de référence dans la lutte contre les abus sexuels dans l’Église. Il est également le premier afro-américain à être nommé à la tête de ce grand diocèse des États-Unis. C’est aussi un spécialiste des questions liturgiques.

Son ancien séminaire a publié un tweet rappelant son passage au cours duquel il fut diplômé :

Sa nomination est un signe important, aussi bien dans un diocèse que dans une Église tous deux agités par des scandales. L’ancien cardinal McCarrick, aujourd’hui réduit à l’état laïc, avait même été à la tête de ce diocèse. Mgr Wilton Gregory entrera en fonction le vendredi 17 mai 2019.

Source : Vatican News

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Semaine Missionnaire sur le secteur pastoral de St André de Cubzac (33) du 7 au 14 avril 2019

L’église catholique se bouge !

Programme

Mardi 8 avril Conférence écologie et respect de la création
Mercredi 10 avril Journée spécial Jeunes
Jeudi 11 avril soirée cinéma suivie d’un débat
Samedi 13 avril  spectacle “Passion”
Chaque jour temps de prière, repas partagé…
Tel 05 57 33 03 53

Articles #NLQ #Rome

Pape François : « Les personnes âgées, mémoire de l’humanité »

Les personnes âgées sont « le symbole de la mémoire d’un peuple » et « les racines de votre patrie, de notre humanité », a affirmé le Pape François devant des fidèles belges atteints d’Alzheimer, mercredi 3 avril 2019, en salle Paul VI du Vatican.

Ces personnes âgées qui font partie du chœur « Arc-en-ciel » issu d’une maison d’accueil pour malades d’Alzheimer en Belgique ont été accueillis par le Souverain pontife, juste avant l’audience générale ; le Pape qui a loué les vertus du chant pour soutenir les malades.

« Mettre en commun ses fragilités et les accepter réciproquement, c’est cela le chant le plus beau, l’harmonie la plus agréable à Dieu, un arc-en-ciel, non pas formé de perfections, mais d’imperfections ! », a lancé le pape François.

Vulnérables donc précieux

Ces personnes âgées atteintes de démence ou de la maladie d’Alzheimer se réunissent tous les jours pour prier et prendre part à la messe. C’est au cours des chœurs de la célébration eucharistique qu’ils ont trouvé, en chantant ensemble, un lien fort avec le présent marqué par la maladie et par leur passé de personnes en bonne santé, « ce passé que la mémoire efface souvent », estime le Souverain pontife argentin.

« Je pense que chanter ensemble est une consolation, un soutien qui aide à aller de l’avant et à supporter le fardeau de la maladie. Votre vulnérabilité rend votre chant plus précieux », a ajouté le Saint-Père.

La tendresse nous rend plus humain

« Certains d’entre eux ont peut-être perdu la mémoire, mais ils sont le symbole de la mémoire d’un peuple, ils sont les racines de votre patrie, de notre humanité. Les jeunes doivent y venir pour prendre le jus des racines pour poursuivre la civilisation », a-t-il complété.

 

Source Vatican News