Articles #Dans le Monde #Europe non francophone #NLQ #Rome

Italie : création d’un exarchat apostolique pour les gréco-catholiques ukrainiens

La nouvelle a été peu commentée, mais le 11 juillet dernier, un exarchat apostolique pour les gréco-catholiques ukrainiens a été institué en Italie. Le pape François a donc institué pour les catholiques originaires d’Ukraine qui suivent le rit byzantin une structure spécifique. S’il existait des structures pour les italo-albanais en Italie, il n’y avait pas encore de structure diocésaine destinée aux ukrainiens catholiques. Selon le bulletin de la Salle de presse du Saint-Siège, cet exarchat comprend 70 000 fidèles répartis dans 145 communautés desservies par 62 prêtres.

L’église Santi Sergio e Bacco, située à Rome, en est le siège. Dans l’attente de la nomination d’un exarque, le cardinal Angelo De Donatis en est l’administrateur apostolique.

 

A la une #Articles #En France #NLQ

Mgr Jean-Marc Aveline nommé archevêque de Marseille

Il succédera à Mgr Georges Pontier. Mgr Jean-Marc Aveline a été nommé archevêque de Marseille le jeudi 8 août 2019 par le pape François. Cette nomination est inhabituelle : en effet, il a exercé toutes ses fonctions dans le diocèse de Marseille, dont il est par ailleurs l’évêque auxiliaire. C’est notamment un spécialiste du dialogue interreligieux. Il a ainsi fondé l’Institut de sciences et théologie des religions (ISTR) de Marseille. Mais il a également été à Rome, entre 2008 et 2013, consulteur du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Depuis 2017, il préside le Conseil pour les relations interreligieuses et les nouveaux courants religieux au sein de la Conférence des évêques de France (CEF).

Mgr Aveline, qui avoue être “surpris” par sa nomination, se déclare quelque peu décontenancé :

“Je vois bien que la tâche est lourde et puis je vois bien qu’elle n’est pas proportionnelle aux capacités que je me connais. Il faut petit à petit que la joie l’emporte sur l’effroi en étant dépouillé et surtout en mettant une confiance dans le Seigneur.” 

A la une #Articles #NLQ #Rome

Le pape Benoît XVI reçoit l’ancien recteur de l’Institut Jean-Paul II

La semaine dernière, le pape émérite Benoît XVI a reçu Monseigneur Livio Melina, démis de ses fonctions de recteur de l’Institut pontifical Jean-Paul II en 2016. Depuis ce départ, les tensions n’ont pas cessé de croître.

En effet, voilà plusieurs mois que cet établissement fait l’objet d’une polémique en raison d’un changement substantiel de son équipe dirigeante. Le tout sur fond de suppression de certaines matières théologiques enseignées. Certains estiment qu’il y a eu une purge et mettent en cause un « recentrage » par rapport à l’enseignement du pape Jean-Paul II sur les questions familiales.

Le pape émérite a reçu Monseigneur Livio Melina le 1er août dernier, selon une source proche de l’agence américaine CNA. La rencontre s’est faite à l’initiative du prédécesseur de François, qui semble préoccupé de la situation d’un institut à l’égard duquel il était très lié en tant que pape.

Source Catholic News Agency

Articles #NLQ #Rome

Lettre du pape François aux prêtres : « merci pour votre fidélité aux engagements pris »

Dans le cadre du 160ème anniversaire du décès de Saint Jean-Marie Vianney, le saint curé d’Ars, le pape a écrit une lettre aux prêtres. Le souverain pontife souligne le climat actuel – notamment marqué par les récents scandales -, qui peut être propice au découragement. Le pape, en adressant un « merci » à tous les prêtres du monde, a voulu leur rendre hommage.

Extrait de cette lettre aux prêtres :

Chers frères, merci pour votre fidélité aux engagements pris… Merci pour la joie avec laquelle vous avez su donner vos vies… Merci pour le témoignage de persévérance et d’‘‘endurance’ dans l’engagement pastoral… Merci de célébrer chaque jour l’Eucharistie et de faire paître avec miséricorde dans le sacrement de la réconciliation, sans rigorisme, ni laxisme… Merci d’oindre et d’annoncer à tous, avec enthousiasme, ‘‘à temps et à contretemps’’ l’Évangile de Jésus Christ.

La lettre peut être lue sur ce lien.

Source Agence Zenit

Articles #Dans le Monde #Europe non francophone #NLQ #Rome

Medjugorie : ouverture du 30ème festival des jeunes par le cardinal Angelo De Donatis

Le cardinal Angelo De Donatis, vicaire du pape pour le diocèse de Rome, a ouvert le 30ème “Festival des jeunes”, au sanctuaire de Medjugorie situé en Bosnie Herzégovine. Rome n’a pas reconnu les apparitions de Medjugorie, mais elle a autorisé les pèlerinages

« Suivre Jésus n’a pas d’âge, ne demande pas d’être courageux ni parvenus… il n’y a pas de curriculum à présenter. » Le cardinal de Donatis a exhorté à « apprendre à vivre dès tout jeune en se plaçant dans l’horizon de la vérité qui ne passe pas ». « Le vrai sage est celui qui vit de vieilles choses qui donne des joies toujours nouvelles, et de choses nouvelles qui ont la saveur de l’ancien… Le chrétien authentique n’est ni un traditionaliste ni un progressiste… il est une nouvelle création ».

Source Agence Zénith

Articles #Europe non francophone #NLQ #Rome

Italie : un message de Benoît XVI dix ans après une visite pastorale dans une commune du Piémont

Dix ans après sa visite à Romano Canavese, dans le diocèse d’Ivrea (Italie), le pape Benoît XVI a envoyé un message aux chrétiens de cette localité située dans le Piémont. En effet, le pape émérite s’y était rendu le 19 juillet 2009. Visiblement, cette visite a été remarquée et démontre que le témoignage du prédécesseur de François a marqué les fidèles.

Dans une lettre écrite au curé de Romano Canavese, il exhorte les chrétiens à « mobiliser toutes les énergies positives pour donner de la sécurité et de l’espérance en ce moment difficile du contexte social et culturel ». Rappelant que « votre nom même rappelle les liens bimillénaires de Canavese avec Rome », le pape a également écrit : « La foi chrétienne a marqué votre longue histoire et l’imposante église paroissiale le démontre. Je vous souhaite de continuer à vous nourrir des valeurs fondamentales qui ont alimenté vos concitoyens… Je vous confie par la prière à la protection maternelle de Marie et de vos saints patrons, et je bénis de tout cœur les familles, les malades, et les personnes âgées, les enfants et les jeunes. »

À cette occasion, le dimanche 28 juillet 2019, le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat émérite, a célébré une messe. Dans son homélie, il a salué le pape émérite comme un « modèle de prière », mais aussi, selon la dépêche de Vatican News, « comme un homme de Dieu qui passe sa journée dans la méditation et dans la prière fervente, en accompagnant ainsi le chemin de l’Église et de son successeur le Pape François ».

Source Vatican News

Articles #NLQ #Rome

Pape François : la prostitution est une « maladie de l’humanité »

Le pape François vient de mettre en cause la prostitution. Dans sa préface à l’ouvrage d’un prêtre italien engagé contre cette activité, il dénonce cette « maladie de l’humanité ».

Pour le pape, « une personne ne peut jamais être mise en vente ». Il exhorte à « combattre efficacement l’exploitation et l’humiliation de vies innocentes ».

Ce texte incisif été publié à la une de L’Osservatore Romano du 29 juillet 2019, juste avant  la Journée mondiale contre la traite des êtres humains qui est célébrée aujourd’hui.

Source Agence Zenith

A la une #Articles #Dans le Monde #NLQ #Orient

Syrie : le pape François écrit au président Bachar el-Assad

Le pape François a écrit au président syrien Bachar el-Assad. Cette lettre a été remise le lundi 22 juillet 2019 par le cardinal Peter Turkson, préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral. Dans cette lettre, le pape exprime sa « profonde préoccupation » pour la situation humanitaire de la Syrie. En effet, à Damas, le cardinal Turkson, accompagné du nonce apostolique à Damas, a rencontré le président syrien. Le pape s’inquiète notamment de la situation d’Idlib, la dernière zone aux mains des rebelles et de groupes islamistes, située dans le nord du pays.

C’est dans cette zone de conflit que se concentrent les combats entre l’armée syrienne et les insurgés. Plus généralement, c’est un espace où se confrontent également les différentes influences de la région. D’un côté, les turcs et, dans une moindre mesure, les occidentaux ; de l’autre, la Russie et l’Iran, en soutien de l’État syrien. Le pape François fait surtout part de sa préoccupation concernant la protection des civils, qui sont en nombre dans cette poche. Ce n’est pas une intervention destinée à mettre en cause le régime syrien, même si le pape aborde la question des prisonniers politiques et aspire, selon les mots du cardinal Parolin, à « une solution politique viable pour mettre fin au conflit, en surmontant les intérêts partisans. » Il n’oublie pas que le conflit suppose, pour être surmonté, un dialogue entre les syriens. Le Saint-Siège redoute que la fin probable du conflit ne débouche sur un afflux de réfugiés, ce qui pourrait à nouveau déstabiliser une région où l’équilibre reste encore fragile.

Sur le site de Vatican News, le cardinal Parolin a répondu à certaines questions ; il s’exprime notamment sur le contenu de cette lettre :

Que demande le Pape au président Assad dans la lettre qui a été remise ?

Le Pape François renouvelle son appel pour que la vie des civils soit protégée, et pour que les principales infrastructures soient protégées, comme les écoles, les hôpitaux et les structures sanitaires. Vraiment, ce qui est en train d’arriver est inhumain et ne peut pas être accepté. Le Saint-Père demande au président de faire tout ce qui est possible pour arrêter cette catastrophe humanitaire, pour la sauvegarde des populations sans défense, en particulier des plus faibles, dans le respect du droit humanitaire international.

Articles #Dans le Monde #NLQ #Rome

Nouveau témoignage de Mgr Viganò

Ancien nonce apostolique aux États-Unis, Mgr Carlo Maria Viganò a donné une réponse au Washington Post qui met en cause la nomination de Mgr Edgar Peña Parra comme substitut de la Secrétairerie d’État. Cette réponse n’a pas été publiée par le journal américain, mais par le site LifeSiteNews. Mgr Parra aurait commis des abus sexuels, mais également d’autres actes particulièrement graves, tout en ayant reçu certaines protections qui lui ont permis de suivre une carrière dans la diplomatie du Saint-Siège.

Source Benoit-et-moi

A la une #Articles #NLQ #Points non négociables PNN

Publication d’un entretien avec Viviane Lambert sur l’appel du pape François

Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert, décédé le 11 juillet 2019, a eu un échange téléphonique avec le pape François. Cet échange a, en effet, été révélé par un  entretien avec la journaliste Jeanne Smits, publié sur le site LifeSiteNews et reproduit sur le blog de cette dernière. C’est ce site américain qui est à l’origine de l’annonce par  le site Vatican News, confirmée par la Salle de presse du Saint-Siège. L’entretien revient sur certains éléments, dont les plus douloureux sont la division de la famille. Mais il prouve aussi l’espérance d’une mère pour qui cette épreuve doit être lue à la lumière de la foi.

Concernant l’entretien de Viviane Lambert avec le pape François, Viviane Lambert souligne qu’il a bien eu lieu :

Est-il exact que vous avez eu un coup de téléphone du pape François ?

Oui, j’ai eu un coup de téléphone du pape, c’est le cardinal Barbarin qui me l’a signalé. Je ne le savais pas. Le cardinal Barbarin m’a appelée plusieurs fois, bon père, très paternel, et il m’a dit : « J’ai vu le pape, je lui ai dit : “Il faut appeler Mme Lambert.” Il m’a dit que je devais regarder mes messages récents – je ne les avais pas tous vus – et il y avait en effet un message en italien qui a été traduit en français pour moi. Un message touchant, très personnel.