Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Ordinations sacerdotales le 29 juin 2019 à Paris

Le 29 juin 2019 à 9h30 en l’église Saint-Sulpice (6e), pour le service de l’Église, par le don de l’Esprit-Saint et l’imposition des mains, Mgr Michel Aupetit, Archevêque de Paris ordonnera prêtres

Benoît, Diocèse de Paris, Communauté de l’Emmanuel
Édouard, Diocèse de Paris
Pierre, Frère assomptionniste
Bruno, Mission Étrangères de Paris (Birmanie)
Joseph, Missionnaire scalabrinien
Martin, Diocèse de Paris
Benoît, Diocèse de Paris, Communauté de l’Emmanuel
Emmanuel, Diocèse de Paris

La veille à 19h, Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, présidera une messe pour les vocations à Saint-Germain des Prés.

Prions pour ces futurs prêtres et pour les vocations !

Articles #En France #NLQ

Pour revoir la messe célébrée à Notre-Dame de Paris

On peut suivre à nouveau la messe qui a été célébrée par Mgr Michel Aupetit le samedi 15 juin dernier. Filmée, elle a été enregistrée sur YouTube :

Source Page YouTube KTOTV

Articles #En France #NLQ

Messe à Notre-Dame de Paris

Le samedi 15 juin à 18 h, une messe a été célébrée par Mgr Michel Aupetit en présence de quelques prêtres. Les participants se sont pliés aux exigences de sécurité des lieux. C’est la première messe célébrée deux mois après l’incendie.

Dans son homélie, Mgr Aupetit a notamment posé cette question : « avons-nous honte de la foi de nos ancêtres ? Avons-nous honte du Christ ? »

 

 

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pour l’unité – Pèlerinage nocturne le 22 juin 2019 à Paris

Prions Jésus, Pain de Vie, pour la conversion du monde

Célébrant invité

Mgr Philippe Marsset, vicaire général de l’archidiocèse de Paris (nommé le 18 mai évêque auxiliaire de Paris par le Pape François)

Mgr Philippe Marsset, vicaire général depuis le 3 septembre 2018, est chargé du vicariat Sud-Ouest et du suivi des prêtres âgés. Né en 1957, il était curé de Notre-Dame de Clignancourt (18e) depuis 2011, après avoir officié pendant onze ans comme curé de Saint-Pierre de Montrouge (14e)

Témoin invité

Père Jean-Gabriel Rueg, prieur des Carmes du Broussey (33)

Le Père Jean-Gabriel Rueg est né le 18 mars 1961 à Paris. Il est religieux Carme de la Province du Sud de la France (Avignon-Aquitaine) depuis 25 ans. Après une conversion fulgurante à l’âge de 22 ans (ancien toxicomane et anarchiste), il opte pour le Carmel après la lecture des écrits de sainte Thérèse de l’EJ, dont il ne cessera d’approfondir la petite doctrine tant elle lui semble grande… Après avoir été directeur de la revue « Carmel » et de « Vives Flammes », dont il a toujours la responsabilité, dirigé les éditions du Carmel, et exercé un apostolat « frontière » un peu atypique ciné-club chrétien, évangélisation par le théâtre ou la musique rock (avec le groupe Les Ptits Bruns) au couvent de Toulouse, il a été nommé depuis près de trois ans prieur du Saint-Désert Notre-Dame de Pitié, la communauté contemplative des Carmes du Midi.

Source 

Pour en savoir plus sur les Carmes du Broussey www.couventdubroussey.fr

 

Programme

Rdv à 20h00 sur le parvis de l’église Saint-Sulpice (initialement, nous devions partir du parvis de la cathédrale de Notre-Dame de Paris)

La nuit commencera sur le parvis par un temps d’adoration, de prière et de chants avec l’exposition du Saint-Sacrement. Il se poursuivra par une procession du Saint-Sacrement dans les rues animées de Paris (parcours détaillé indiqué prochainement).

La célébration de la messe solennelle du corps et du sang du Christ débutera à 22h30.

Pour télécharger les horaires et le programme complet, cliquer sur l’image de la nuit.

 

 

Vous ne pouvez pas venir et vous souhaitez vous associer à notre prière,

télécharger le livret de chants en cliquant sur le lien :

« Télécharger le programme des chants de la nuit » 

Garderie

Garderie pour les enfants (jusqu’à 10 ans) assurée toute la nuit.
Merci de penser à apporter de quoi les coucher (duvet).

A la une #Articles #En France #NLQ

Départ pour le Pèlerinage Paris-Chartres

C’est aux alentours de la place Saint-Sulpice que les pèlerins de Notre-Dame de Chrétienté partiront dans le cadre de la 37ème édition du Pèlerinage. Ils sont nombreux comme on peut le voir dans les photos qui suivent :

 

A la une #Articles #En France #NLH #NLQ

Prières de guérison, de délivrance et d’exorcismes, en présence de Mgr Michel Aupetit.

C’est une première à Paris, et pourtant peu médiatisée. Le 11 mai dernier, près de 4 000 personnes étaient réunies à l’église Saint-Sulpice pour un événement un peu particulier : des prières de guérison, de délivrance et d’exorcismes ont été prononcées, en présence de l’archevêque, Mgr Michel Aupetit.
Elle devait avoir lieu à Notre-Dame de Paris. Avant que ne se produise l’incendie. Mais c’est un autre feu qui s’est propagé ce samedi 11 mai à l’église Saint-Sulpice : le feu de l’Esprit. Près de 4 000 personnes, une quarantaine de prêtres, sept exorcistes de toute l’Île-de-France, pour invoquer des grâces d’intercession, de guérison et de délivrance sur l’assistance. Laquelle, sans doute instruite par le sensum fidei – le bon sens chrétien – et rassemblée par les nombreux groupes de prière charismatique de la région, s’était pressée aux portes de l’église une heure avant l’ouverture, malgré un début d’après-midi pluvieux. L’impulsion, elle, était venue de l’archevêque de la capitale, Mgr Michel Aupetit, qui en tant que successeur des apôtres, avait voulu mettre en pratique ce commandement du Maître à ses disciples : « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons » (Mt 10, 8).

Il faut croire que cet appel a répondu à quelque secrète aspiration, puisque près de 1 000 personnes ont suivi la rencontre… de l’extérieur, sur le parvis, dépassant les espérances et les limites horaires. Pourtant, la formule avait déjà été expérimentée à Nanterre, et avec un succès retentissant. Mais à Paris, c’était une première.

« Il y a un besoin énorme de lieux d’écoute des souffrances », avance Catherine Métral en guise d’explication. Elle sait de quoi elle parle, elle qui représente tous les laïcs qui en France, travaillent auprès des prêtres exorcistes. Souffrances existentielles et psychologiques sans doute, de tant de personnes déboussolées dans un monde en quête de repères. Mais aussi réelles souffrances spirituelles, auxquelles l’Église tente de répondre en discernant et en faisant le tri.

Retrouver l’intégralité de l’article dans le magazine France Catholique

Articles #En France #NLQ

Paris : une initiative pour les petites « Notre-Dame » en grand danger

Maire du 5ème arrondissement de Paris et présidente du groupe Les Républicains et Indépendants (LRI) de l’Hôtel-de-Ville, Florence Berthout a l’intention d’interpeller Anne Hidalgo au conseil de Paris sur l’état des églises parisiennes.

Celle qui dirige les élus de la droite parisienne veut rappeler le sort de ces églises. Selon elle, onze églises parisiennes seraient dans une situation préoccupante.

L’élue parisienne envisage donc de demander « plus de transparence sur le « plan églises » engagé par la mairie de Paris en début de mandature. » Elle souhaite que l’enveloppe de 50M€ annoncée par Anne Hidalgo pour la cathédrale Notre-Dame de Paris puisse aussi être affectée vers les petites églises de la capitale.

Florence Berthout déposera aujourd’hui une proposition de délibération en séance. Selon le projet de texte, « dans chaque arrondissement de la capitale, vivent et demeurent des petites « Notre-Dame » en grand danger ». 

A la une #Articles #En France #NLQ

Notre-Dame de Paris : le Sénat apporte des modifications au projet de loi destiné à reconstruire la cathédrale

En prévision de la discussion en séance publique prévue la semaine prochaine, la commission de la Culture du Sénat a déjà apporté quelque modifications au projet de loi destiné à reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris. Des changements par rapport au texte de l’Assemblée nationale, que certains avaient jugé inquiétants. Parmi les dispositions les plus contestées, l’article 9 dudit projet. Il a été supprimé en commission. Motif de la suppression ? Cet article autorisait en effet le gouvernement – pouvant légiférer par ordonnance – à déroger à certaines règles d’urbanisme, de protection de l’environnement, de voirie et de transports, de la commande publique, ainsi qu’aux règles de l’archéologie préventive et de la préservation du patrimoine. Un danger ont jugé les sénateurs. Ainsi, pour le rapporteur du texte, Alain Schmitz (LR) :

Comment les autres propriétaires de monuments historiques pourraient-ils encore accepter de se soumettre aux dispositions de nos codes si l’État lui-même est autorisé à s’en affranchir pour lancer l’un des chantiers patrimoniaux les plus emblématiques ? Ce serait ouvrir une véritable boîte de Pandore

Le rapport sénatorial pose un diagnostic sévère sur les règles encadrant le chantier :

En revanche, la perspective d’introduire des dérogations aux règles
de droit commun pour faciliter la mise en œuvre du chantier de
Notre-Dame est absolument incompréhensible. Si l’objectif de cette
disposition est uniquement, comme l’a laissé entendre le ministre de la
culture lors de son audition par la commission, de gagner du temps sur les
démarches administratives, elle semble parfaitement inutile. Les délais
prévus par les codes sont des plafonds et les demandes d’autorisation
concernant Notre-Dame peuvent parfaitement être traitées de manière
prioritaire par les services de l’État moyennant des instructions en ce sens. Si
l’objectif est de permettre à l’État de s’affranchir de règles que les autres
propriétaires doivent mettre en œuvre lorsqu’ils conduisent des projets de
restauration, quand bien même leur ampleur en est différente, le risque de
jeter le discrédit sur l’ensemble de notre législation est énorme et il
constituerait, à coup sûr, un précédent désastreux pour l’avenir.

Les sénateurs ont également estimé « indispensable » l’inscription dans le projet de loi d’une mention des engagements pris par la France en matière de patrimoine et des textes internationaux.  De même, la commission de la Culture a confié la responsabilité de la restauration à un établissement public à caractère administratif qui serait ainsi sous la tutelle du ministère de la Culture.

Enfin, pour dissiper toute ambiguïté et assurer une certaine identité architecturale de la cathédrale reconstruite, la commission de la Culture a placé la maîtrise d’œuvre du chantier  sous la responsabilité de l’architecte en chef des monuments historiques. Des garanties efficaces pour ôter tout malaise ? Réponse dans l’hémicycle le lundi 27 mai 2019.

Sénat : Public Sénat

 

A la une #Articles #NLQ #Points non négociables PNN

La cour d’appel de Paris ordonne la reprise des soins de Vincent Lambert

Revirement dans l’affaire Vincent Lambert. La cour d’appel de Paris a ordonné hier soir la reprise des soins. Cette décision intervient après l’action des avocats des parents de Vincent Lambert, Maîtres Jean Paillot et Jérôme Triomphe. L’alimentation et l’hydratation ont donc repris cette nuit.

Malgré les plaidoiries des avocats du CHU et du neveu de Vincent Lambert, la cour d’appel de Paris a demandé « à l’État français (…) de prendre toutes mesures aux fins de faire respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international des droits des personnes handicapées le 3 mai 2019 tendant au maintien de l’alimentation et l’hydratation » de Vincent Lambert.

Source Le Figaro

Articles #En France #NLQ

Mgr Philippe Marsset nommé évêque auxiliaire de Paris

Ce samedi 19 mai 2019, un nouvel évêque auxiliaire a été nommé à Paris. Mgr Philippe, vicaire général et curé de Notre-Dame de Clignancourt, vient d’être nommé évêque auxiliaire de Mgr Michel Aupetit. Le Père Philippe Marsset a été ordonné prêtre le 25 juin 1988. Il a exercé différentes fonctions : curé successif de certaines paroisses parisiennes, il a aussi été aumônier diocésain puis régional des Scouts de France (1994-1998), mais aussi responsable du pèlerinage du Frat des lycéens à Lourdes (1998-2002), puis aumônier national du CLER Amour et Famille (2008-2017). En septembre 2018, il avait été nommé vicaire général du diocèse de Paris. C’est un prêtre parisien, bon connaisseur du diocèse, qui est donc nommé aux côtés de Mgr Michel Aupetit.