Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Présentation de la Fondation Espérance Ruralités le 12 novembre 2018 à Paris

La Fondation Espérance Ruralité, lauréate de La Nuit du Bien Commun, présentera sa mission de redynamisation de la France rurale le 12 novembre 2018 au Théâtre Mogador à Paris :

Inscriptions

 

Mission

Aujourd’hui, les jeunes ruraux font face à trois défis majeurs :

1° un décrochage scolaire considérable moins pris en charge que dans les villes du fait du faible maillage associatif

2° un mal-être culturel lié à une absence de représentation dans le paysage artistique, médiatique et culturel.

3° des difficultés d’accès à l’emploi qui les mettent souvent face à un dilemme : quitter leur territoire d’origine pour trouver un travail dans une métropole ou être au chômage chez eux.

Créée en mars 2017, sous l’égide de la Fondation pour l’école, la Fondation Espérance Ruralités s’est donnée pour mission de participer à la redynamisation de la France périphérique en développant un nouveau modèle de collège-lycée adapté aux besoins des territoires ruraux. Ce modèle pédagogique est élaboré au collège-pilote Espérance Ruralités de la Fère (Aisne) depuis la rentrée 2017-2018 et sera formalisé au terme de l’année scolaire 2018-2019. Il servira ensuite de guide à l’ouverture d’autres établissements Espérance Ruralités partout en France, à partir de la rentrée scolaire 2019-2020.

NLH #NLQ #Offres D'Emplois

Ichtus recrute ! Offre d’emploi à Paris

Vous souhaitez vous engager au service du bien commun ?

Ichtus recrute.

Au service de tous ceux qui s’engagent dans la vie politique, sociale et culturelle, Ichtus propose des formations méthodologique, intellectuelle et culturelle pour favoriser le passage à l’action et la prise de responsabilités.

POSTES

1) Communication et animation du réseau

2) Coordination des formations et des événements

MODALITES

Contrat de service civique

Rémunération : 550 euros / mois

Temps de travail : 24h / semaine (modulable)

Durée : 6 mois (modulable)

Lieu : Paris, 17ème

PROFIL

Bon relationnel

Rigueur et organisation

Esprit d’initiative

Maîtrise des outils informatiques (Word, Excel, PowerPoint)

Sens de l’engagement

 

Si vous êtes intéressé, envoyez votre CV et lettre de motivation à :  guillaume.depremare@ichtus.fr

Plus d’informations

NLH #NLQ #Sorties/Animations

2ème Salon d’Art Sacré Contemporain à Paris du 12 au 21 octobre 2018

2e Salon d’Art Sacré contemporain, par l’association Art Sacré 2 et l’église Saint-Germain l’Auxerrois de Paris, en partenariat avec l’AED, KTO, la Mutuelle Saint- Christophe et la Fondation Notre Dame.

Invités d’honneur : Mosaïc Center de Jéricho et artistes de Bethléem.

Du vendredi 12 au dimanche 21 octobre 2018 de 10h à 19h à l’église Saint-Germain l’Auxerrois.

Liste des artistes
Gilles ALFERA
Abdulrahman AL MOZAYEN
Douceline BERTRAND
Françoise BISSARA-FREREAU
Christine CHELINI
Sergei CHEPIK
Christian COMTE
Giuseppe DUCROT
Raymond DUMOUX
GOUDJI
Jean-Pierre GUILHEM
Paul GUIRAGOSSIAN
Michel LAURICELLA
Marion LEBEC
Jean-Luc LEGUAY
Claudio LOCATELLI
Slimane MANSOUR
MELLERIO
Mosaïc Center (Jéricho)
Axel PAHLAVI
Anne-Marie PARIS-LEROY
François PELTIER
David PONS
Lioudmila SABANEÏEVA
Amer SHOMALI
Vincent TAILHARDAT

À noter
- Vernissage du Salon et concert inaugural le vendredi 12 octobre à 18h
- Messe des artistes le dimanche 21 octobre à 11h présidée par Mgr Jean-Louis Bruguès, op.

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Théâtre “La Samaritaine” d’Edmond Rostand à Sainte-Marie des Batignolles (Paris) le 13 octobre 2018

La rencontre de Jésus et de la Samaritaine au puits de Jacob. Dans le cadre du Festival Edmond Rostand 2018.

13 octobre à 15h

77 place du docteur Félix Lobligeois, 75017 Paris

Daniel Mesguich, Catherine Berriane, Sarah Gabrielle, Sterenn Guirrec, William Mesguich, Rebecca Stella.

Organiste : Philippe Gueit

Musiques d’Alexis Rostand et de Gabriel Pierné

Adaptation : Thomas Sertillanges

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Information : info@edmondrostand2018.fr

Réservation : [www.weezevent.com/la-samaritaine-paris](http://www.weezevent.com/la-samaritaine-paris)


La Samaritaine est une pièce en alexandrins où Edmond Rostand laisse s’exprimer tout son talent dramatique et poétique. Jouée pour la première fois en 1897 lors de la semaine sainte avec dans le rôle-titre la célèbre Sarah Bernhardt, quelques mois seulement avant le triomphe de Cyrano de Bergerac, cette pièce met en scène très fidèlement et scrupuleusement un épisode de la vie de Jésus, rapporté par l’évangéliste Jean : le Messie, rencontre près du puits de Jacob, en Samarie, une jeune courtisane, Photine, venue chercher de l’eau. Commence alors un poignant échange entre les deux personnages autour de l’eau-vive…

« Celui qui boira l’eau que je lui donnerai

N’aura plus soif !… » Seigneur, je n’ai plus soif, c’est vrai.

Pour la première fois, j’ai bu, pour la première !

Oh ! je voudrais pleurer sur tes mains de lumière !

Comme il est bon ! Il me les tend. Tu me les tends !…

J’avais si soif, si soif, et depuis si longtemps !

C’est ce vers quoi, sans fin, je reprenais mes courses,

L’eau vive – et j’en connais toutes les fausses sources.

Après sa conversion, la pécheresse va à son tour permettre la conversion de la ville de Sichem, entraînant avec elle et près de Jésus, tous les habitants, des plus sceptiques aux plus enthousiastes.

L’adaptation présentée par Thomas Sertillanges, dans le cadre du Festival Edmond Rostand 2018, garde les moments les plus significatifs de l’œuvre qui, dans sa version originale, dure plus de trois heures et met en scène plus de cinquante comédiens et figurants. Les rôles de Jésus, de Photine (La Samaritaine) et du Prêtre sont naturellement conservés. Les autres rôles sont représentés par trois femmes qui expriment, comme le ferait un chœur, le sentiment des autres personnages.

Thomas Sertillanges a souhaité que cette Samaritaine soit donnée dans une église afin de renforcer le caractère mystique de l’œuvre d’Edmond Rostand et permettre à la musique de Gabriel Pierné – qui composa la musique de scène lors de la création – et à celle d’Alexis Rostand, l’oncle du poète, lui-même compositeur d’œuvres religieuses, d’être redécouvertes.

Philippe Bulinge

Universitaire et auteur dramatique spécialiste d’Edmond Rostand

Vice-président du Festival Edmond Rostand 2018

info@edmondrostand2018.fr

www.edmond-rostand.com

NLQ #Sorties/Animations

Journée Église verte pour la Création à Saint-Gabriel (Paris) le 7 octobre 2018

À l’occasion du premier anniversaire du label Église verte et du Temps pour la création. Messe présidée à 11h par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.

11h, messe présidée par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, en présence des représentants des trois confessions chrétiennes

12h30, repas partagé (chacun apporte un plat)

14h30, témoignages d’églises vertes suivis d’ateliers (Comment démarrer Église verte dans sa communauté ? Quel est mon bilan carbone et comment atteindre ma “juste part” ? ; Échanges de savoirs pratiques – fabrication de sacs-à-vrac, de produits ménagers ; Visite guidée du jardin citadin et du compost paroissial ; Bricolages en bois pour les enfants et garderie pour les tout-petits ; animation Bible et Création…)

NLQ #Sorties/Animations

Nuit Blanche 2018 dans les églises de Paris du 6 au 7 octobre

Du samedi 6 au dimanche 7 octobre 2018, pour la 17e Nuit Blanche, douze églises de Paris sont ouvertes, ainsi que deux lieux particuliers (Collège des Bernardins et Galerie Saint-Séverin), pour accueillir des manifestations artistiques contemporaines visuelles ou sonores.

Nuit Blanche 2018 est donc une occasion de découvrir des églises souvent mal connues. Ces projets ont été élaborés en concertation entre les artistes, la Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris, le clergé responsable, et Art, Culture et Foi / Paris.
Dans chaque église les visiteurs sont accueillis par les paroissiens et bénévoles qui ont à cœur que leur église soit ouverte à tous.

JPEG - 25.1 ko
Peinture de Samuel Trenquier

Cette nuit de l’art est confiée à Gaël Charbeau, commissaire d’exposition indépendant, et ancien responsable de la programmation arts plastiques au Collège des Bernardins (2014-17). Avec la complicité d’Aurélie Faure, également commissaire d’expositions, il est engagé dans l’accompagnement des artistes français émergents et travaille à leur reconnaissance sur la scène internationale, en Europe et en Asie.

Le public est invité à la rencontre des œuvres et des lieux selon quatre parcours – constellations offrant traversée singulière, déambulation inédite, ou promenade jusqu’à l’orée de la ville…

Plus d’informations et programme téléchargeable

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Une semaine consacrée à sainte Thérèse du 26 septembre au 1er octobre 2018 à Paris

La 13e édition de la Semaine Thérésienne s’ouvre mercredi 26 septembre au sein de la Fondation Apprentis d’Auteuil. Durant six jours, plusieurs milliers de personnes sont attendues pour célébrer la figure de la Petite Thérèse.

Beaucoup de Parisiens l’ignorent, mais la capitale abrite le premier sanctuaire dédié à sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus. Il se trouve au sein de la Fondation Apprentis d’Auteuil, dans le 16e arrondissement. Cette chapelle fut édifiée en 1924 par le P. Daniel Brottier, ancien aumônier volontaire durant la Grande guerre, et nommé directeur de l’œuvre des Apprentis d’Auteuil en 1923, afin de remercier sainte Thérèse de l’avoir protégé dans les tranchées. La carmélite de Lisieux (Calvados), béatifiée l’année précédente, connaît à l’époque une renommée grandissante. Un succès qui ne se dément toujours pas aujourd’hui. « L’an passé, confirme le P. Louis Cesbron, aumônier du sanctuaire, nous avons accueilli plus de 10 000 personnes, venues de toute l’Île-de-France pour cette semaine thérésienne. » Un succès que ce spiritain – la même congrégation que le bienheureux P. Brottier – explique par l’attraction que Thérèse exerce sur les cœurs simples. « Elle a cette intuition merveilleuse d’un Dieu qui se penche sur les plus petits. Dans un monde profondément marqué par le jansénisme, où domine un Dieu juge de nos fautes, elle professe, elle, que Dieu est amour. » Ce que confirme Sabine Arthuis, chargée de projet à la Fondation d’Auteuil, et membre de l’équipe organisatrice. « De nombreuses personnes ont été conquises par son parcours spirituel. Sainte Thérèse nous rejoint par sa simplicité. Sa jeunesse, son cœur à cœur avec Dieu, la petite voie qu’elle nous offre pour sanctifier notre quotidien, tout cela nous la rend très accessible. »

Pour cette 13e édition, le programme a été volontairement axé sur la famille et les amis spirituels de Thérèse, parmi lesquels Marcel Van, religieux rédemptoriste vietnamien, mort à 31 ans. « Dans une époque habitée par la culpabilité, le message de sainte Thérèse dépasse largement le simple cercle des chrétiens, souligne le P. Cesbron. Son message d’amour est susceptible de toucher tous les hommes. Bien au-delà des cultures et des religions. »

Priscilia de Selve

Les points forts de cette 13e édition

Pour les adultes

Deux mini-retraites assurées sur trois jours, les mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 septembre avec un enseignement des PP. Hervé Soubias et Olivier de Roulhac.

Plusieurs conférences : le P. Joël Pralong, sur Thérèse et la culpabilité ; le P. Pierre Descouvemont, sur Gabrielle Bossis, une actrice à l’école de Thérèse…

Un spectacle de Séverine Andreu, Édith Miséricorde.

Un son et lumière, du jeudi 27 septembre au lundi 1er octobre, à 20h15, Thérèse le fruit d’un amour accompli, sur le couple formé par Louis et Zélie Martin.

Pour les jeunes

Une veillée de prière, le mercredi 26 septembre, animée par le groupe de pop louange Hopen.

Pour les enfants

La petite sentinelle, un mouvement d’évangélisation par les familles pour les familles, présente la figure de Marcel Van.

Un enseignement du P. Olivier Bonnewijn, le mercredi 26 septembre, à destination des 6-12 ans.

Programme complet à retrouver sur sanctuairesaintetherese-paris.org
Entrée libre.
40, rue Jean de la Fontaine, 16e.
Tél : 01 44 14 75 75.

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Spectacle “Dame de cœur” du 18 au 25 octobre 2018 à Paris !

Forte de son premier grand succès et riche d’une scénographie intérieure complétée, “Dame de cœur” revient à la cathédrale Notre-Dame de Paris en octobre 2018, afin de répondre à l’attente populaire du plus grand nombre.

18 octobre à 21h30

6 parvis Notre-Dame – Place Jean-Paul II, 75004 Paris 75004 Paris

L’événement Dame de Cœur est un spectacle grand public qui doit pouvoir être proposé à toutes et à tous. Cette volonté d’offrir un spectacle ouvert à tous repose sur l’adhésion d’élan partagé de souscription populaire. Aussi, nous vous demandons un don volontaire afin de permettre de couvrir les coûts de revient de l’événement qui s’élèvent à environ 5 euros par spectateur. Tout don de plus de 20 euros vous permettra de recevoir, sur place, la brochure du spectacle.

Le spectacle est réalisé avec le soutien de la Fondation Notre Dame.

www.fondationnotredame.fr

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Grande célébration à l’occasion du 80e anniversaire du rappel à Dieu de sainte Faustine le 5 octobre 2018 à Paris

Il y a 80 ans, le 5 octobre 1938, à 22h45 s’éteignait dans le couvent des Sœurs de Notre Dame de Miséricorde, à Cracovie-Lagiewniki, la future sainte du 3e millénaire, sainte Faustine Kowalska, apôtre de la Miséricorde Divine. Celle qui a bénéficié de tant de révélations de Jésus, est partie, ravagée par la tuberculose à l’âge, de 33 ans. C’est à elle que le Christ a confié la mission de faire connaître sa Miséricorde et préparer ainsi le monde à son ultime venue : « Tu es la secrétaire de ma miséricorde, disait le Christ à Sainte Faustine, Tu vas te tenir pour l’éternité devant mon trône comme vivant témoin de ma miséricorde. (PJ* 417) Tu prépareras le monde à Mon ultime venue. (PJ 429) Je ne suis qu’Amour et Miséricorde. (PJ 1273) Je désire que le monde entier connaisse ma miséricorde » (PJ 687).

L’association Pour la Miséricorde Divine organise une grande célébration à l’Église
Saint Sulpice*, le vendredi 5 octobre 2018, pour commémorer cet événement.
Elle sera présidée par Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims.
La messe sera précédée de la vénération des reliques de Sainte Faustine et sera suivie par un enseignement du Père Guy Gilbert.

L’association pour La Miséricorde Divine (loi 1901 à but non lucratif) a été fondée en novembre
2006, par Violetta Wawer et Gérard Déchelette.
En décembre 2017, elle a été érigée en association privée de fidèles, par le Cardinal André
Vingt-Trois. Le but de l’association est de propager le message du Cœur de Jésus et le message
de la Miséricorde Divine.
Depuis avril 2006, avec l’accord du curé de la Paroisse Saint Sulpice paris 6ème, le Père Paul
Roumanet et aujourd’hui, celle du Père Jean-Loup Lacroix, l’association organise, la Fête de la
Miséricorde Divine.
Depuis 2008, l’association anime, sans exception, la Célébration du Premier Vendredi du mois à
l’Église Saint Sulpice*. Cette célébration qui rassemble, environ mille personnes chaque mois, est source de beaucoup de grâces.

L’association propose également, aux Paroisses de France et des Pays francophones, l’animation
de veillées en l’honneur de la Miséricorde Divine, en présence des reliques de Sainte Faustine,
de Saint Jean Paul II et du bienheureux Michel Sopocko (directeur spirituel de Sainte Faustine,
elle propose aussi, l’image de Jésus Miséricordieux de Vilnius, peinte en présence de Sainte Faustine et diffuse des livres et livrets pour faire connaitre le message de la Miséricorde Divine.

*Église Saint Sulpice – Place Saint Sulpice Paris 6ème
*Petit Journal

Renseignements : contact@pourlamisericordedivine.org www.pourlamisericordedivine.org / Facebook : Association Pour la Miséricorde Divine

NLQ #Sorties/Animations

Natasha St Pier chante sainte Thérèse de Lisieux le 29 septembre 2018 à Paris (avec Grégory Turpin, Thomas Pouzin et Battista Acquaviva)

Une soirée de concert spirituel autour de la figure de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus avec Natasha St-Pier, Battista Acquaviva, Grégory Turpin et Thomas Pouzin.

5 ans après Thérèse, vivre d’amour, Natasha St-Pier revient avec un nouvel album de poèmes de Saint Thérèse de Lisieux mis en musique. Intitulé Aimer c’est tout donner, cet album est sorti le 3 Août, la canadienne le défendra dans une grande tournée des églises de France à l’automne.

 

Réservation

Loin d’être un coup marketing, ces albums sont avant tout l’histoire d’une rencontre entre la chanteuse et les écrits de la religieuse dont la production prolifique date de plus d’un siècle et remonte aux 7 dernières années de sa courte vie qui s’est achevée brutalement à l’âge de 24 ans.

En s’éloignant de la dimension religieuse des écrits, l’interprète de Tu Trouveras s’attache à mettre en évidence l’innocence et l’ode à “l’amour universel” qui émane des textes de la religieuse. Mis en scène dans des lieux de culte dont elle pourra profiter de l’incroyable acoustique, Natasha St-Pier s’attache à proposer une interprétation toute personnelle de ces écrits, loin de tout prosélytisme.

(source)