A la une #NLQ #Rome

Le père Jacques Hamel, un martyr pour le Pape

Il y a deux ans jour pour jour, le père Jacques Hamel était tué par deux terroristes islamistes alors qu’il célébrait la messe à Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie, dans l’ouest de la France. Le Pape, bouleversé, avait immédiatement réagi à son assassinat.

Au Vatican, le Pape n’a pas oublié l’abbé Jacques. Il y a deux ans, il avait immédiatement réagi à son assassinat. Un prêtre âgé égorgé en pleine messe, « une action liturgique qui implore de Dieu sa paix pour le monde », à la veille de son départ pour les JMJ de Cracovie :  le Pape se disait bouleversé par cet acte de violence dans une église.

Dans un communiqué envoyé à Mgr Lebrun, l’archevêque de Rouen, François invoquait Dieu « afin qu’il accueille l’abbé Jacques Hamel dans la paix de sa lumière » ; le Pape assurait sa famille, ses paroissiens et son diocèse de sa proximité spirituelle, s’associant à leur souffrance par la prière. Le Saint-Père ne les a pas oubliés.

Le 14 septembre 2016, un mois et demi après l’assassinat du père Hamel, François accueille en effet au Vatican, dans la chapelle de sa maison, la résidence Sainte- Marthe, 80 pèlerins du diocèse de Rouen. Parmi eux, deux sœurs du père Hamel et un neveu.

Le Pape a revêtu sa chasuble rouge pour cette messe de suffrage, en la Fête de la Croix glorieuse. L’Église compte aujourd’hui plus de martyrs qu’aux premiers temps, tués parce qu’ils ont refusé de nier le Christ, déclare-t-il. Le père Jacques Hamel est l’un d’eux. Ce prêtre « doux, bon, fraternel, qui cherchait toujours à faire la paix » a été tué comme s’il était un criminel, alors qu’il célébrait le sacrifice suprême du Christ sur la Croix. Le Pape notait alors la lucidité du prêtre de 85 ans, lui qui au milieu de ses souffrances aurait lancé à ses bourreaux « Va-t’en, Satan ! »,nommant ainsi son assassin. Tuer au nom de Dieu est satanique, martelait le Pape. Et toutes les religions devraient porter ce même message.

Sept mois plus tard, François rendait de nouveau hommage au père Hamel, ainsi qu’à tous les martyrs de l’ère moderne. Il présidait une liturgie de la parole à la basilique Saint-Barthélemy, sur l’île Tibérine, à Rome, sanctuaire des Nouveaux martyrs des 20e et 21e siècles auquel a été confié par sa famille le bréviaire du père Hamel.

Une commémoration en France pour les deux ans de l’assassinat du père Hamel

Ce jeudi, une cérémonie d’hommage a été rendue au père Jacques Hamel : une marche silencieuse, suivie d’une messe présidée par l’archevêque de Rouen. Mgr Dominique Lebrun a insisté sur la vie de pasteur du père Hamel qui transmettait par son exemple : celui « d’un serviteur fidèle et discret au milieu de sa famille, de sa paroisse et de sa ville », mais aussi par son ministère de prêtres et ses plus de 500 homélies, aujourd’hui au cœur de son procès en béatification, lancé le 13 avril 2017.

Avant même que ce procès ne soit achevé, l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray semble être devenue un lieu de pèlerinage. À l’issue de la messe, lors d’une cérémonie républicaine « pour la paix et la fraternité », l’archevêque de Rouen a rappelé combien « le père Jaques est plus vivant que jamais ». Vingt groupes sont annoncés d’ici octobre dans sa paroisse normande. « Les visiteurs anonymes font un détour. D’autres s’intitulent déjà pèlerins », a affirmé Mgr Lebrun.

Source : Vatican News 

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Messe anniversaire de l’assassinat du Père Jacques Hamel le 26 juillet 2018 et veillée le 25 juillet à Saint-Etienne-du-Rouvray (76)

Mercredi 25 juillet 2018
18h à 20h
 : veillée en l’église Saint-Etienne de Saint-Étienne-du-Rouvray

Jeudi 26 juillet 2018
8h : rassemblement proposé par la paroisse au presbytère de Saint-Étienne-du-Rouvray (28 rue Lazare Carnot)
8h30 : marche vers l’église Saint-Etienne
9h : messe à l’église présidée par Mgr Dominique Lebrun
10h30 : hommage devant la stèle pour la paix et la fraternité avec prises de paroles.
11h : verre de l’amitié offert par la commune au centre socio-culturel Georges-Déziré à Saint-Etienne-du-Rouvray (271 rue de Paris).

Complément d’informations à venir

Contact : 02 35 65 11 35.

A la une #Tribunes et entretiens

Vers la béatification du Père Hamel ?

Le 26 juillet 2016, le Père Jacques Hamel était assassiné à l’autel dans son église de Saint-Étienne du Rouvray, près de Rouen, par deux terroristes. Selon le souhait du Pape François le procès en béatification a déjà été ouvert et le 20 mai a eu lieu la première audience.

Nous remercions Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, de nous avoir accordé un entretien sur cette procédure et le témoignage offert par le Père Hamel.

Lire la suite sur l’Homme Nouveau

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

A l’occasion de l’anniversaire de l’assassinat du père Jacques Hamel : messe, vêpres et procession

Le mercredi 26 juillet prochain, nous commémorerons le premier anniversaire de l’assassinat du père Hamel. Deux temps de prières vous sont proposées par le diocèse de Rouen pour cette journée :

  • 9h : messe à l’église Saint-Etienne de Saint-Etienne-du-Rouvray  (en direct sur RCF Haute-Normandie et KTO)
  • 18h : Vêpres en la basilique Notre-Dame de Bonsecours suivie d’une procession jusqu’à la tombe du père Hamel

Voir les pages consacrées au père Jacques Hamel sur le site du diocèse de Rouen.

En France #NLH

Ouverture du procès de béatification du père Hamel

Mgr Lebrun l’a annoncé hier, le procès de béatification du Père Jacques Hamel est donc maintenant ouvert. Le Père Paul Vigouroux, en tant que postulateur, est chargé de le conduire. Le procès comprend deux grandes phases : une enquête diocésaine et l’examen de la cause à Rome. S’il aboutit positivement, le martyr du Père Jacques Hamel sera alors officiellement reconnu selon le critère de l’Eglise catholique : avoir subi la mort pour sa foi en Jésus Christ.

Comme on le sait, le procès s’ouvre exceptionnellement moins d’un an après l’assassinat du Père Jacques Hamel (26 juillet 2016). Le Pape François a souhaité dispensé du délai habituel de cinq années après la mort. L’archevêque de Rouen a également consulté l’assemblée des évêques de France et la Congrégation romaine pour la Cause des saints.

Au terme de l’enquête diocésaine, la cause sera transmise à Rome à la Congrégation pour la cause des saints  qui se prononcera, in fine, sur le martyre. Un décret sera alors soumis à l’approbation du pape.

A l’issue de la messe chrismale une prière d’intercession a été distribuée :

CARTE PERE HAMEL V2-page-002

Source