NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

L’aluminium dans les vaccins – Par le professeur Henri Joyeux

Tribune par le Professeur Henri Joyeux

Je reçois beaucoup de questions à propos de ma comparution, le 24 mai 2018, devant la chambre disciplinaire du Conseil national de l’Ordre des médecins.

Quel qu’en soit le résultat définitif, je reste confiant dans l’écoute attentive des 5 Juges médecins et de la Présidente membre du Conseil d’État.

Le Président du Conseil de l’Ordre de mon département a clairement exprimé la disproportion entre la radiation prononcée, puis suspendue, et la faute s’il y a faute.

Mon avocat a parfaitement présenté les attaques incessantes dont j’ai été l’objet dans les grands médias, faisant courir le bruit que j’étais radié à jamais de l’Ordre des médecins, que je ne serais plus Professeur, ce qui n’est pas possible, alors que la radiation à peine prononcée en juillet 2016 était immédiatement suspendue par deux appels.

Tous deux ont parfaitement démontré que je n’ai jamais été contre les vaccins, mais seulement contre les excès, et, plus encore, que j’ai voulu révéler certains dangers quand ils ne sont pas indiqués.

Personnellement j’ai expliqué ma démarche de défenseur, lanceur d’alertes pour tous, en particulier les familles et les enfants, et pourquoi j’ai informé par voie de pétition pour être entendu du public le plus large en assumant tous les termes utilisés. C’était et c’est encore le seul moyen de dépasser le blocage médiatique et institutionnel sur ce sujet des vaccins.

La première pétition contre la vaccination massive des jeunes enfants qui se préparait contre les papilloma virus a recueilli, en très peu de temps, plus de 400 000 signatures, et a pu faire reculer les autorités de santé. La deuxième réclamant le retour au classique DTP SANS ALUMINIUM a été signée par près de 1,150 000 personnes.

Ce n’est pas la vaccination qui est remise en cause, ce sont les indications et les effets indésirables.

Les affirmations que j’ai révélées reposent sur un travail continu et encore actuel. J’ai obtenu tous les renseignements nécessaires auprès des collègues les plus compétents, et de la littérature scientifique internationale la plus solide et très active en ce moment.

Le point le plus important concerne l’adjuvant aluminium présent dans les vaccins, dès la première dose obligatoire selon la loi
Chez un nourrisson de 2 mois, la dose d’aluminium métal injectée par la première dose de vaccin est nettement supérieure à la Dose Minimale Toxique fixée par la FDA (Food and Drug Administration) et de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Lire la suite sur le site de France Catholique

Dans le Monde

Faîtes plier l’ONU – Pétition contre l’éducation sexuelle des jeunes filles de 0 à 4 ans

Souhaitez-vous une “éducation sexuelle complète aux filles aussi jeunes que 0-4 ans”

 

Signez cette pétition pour empêcher les Nations Unies (ONU) d’utiliser l’argent des contribuables pour tuer des bébés qui vont naitre. L’ONU veut développer un programme complet d’éducation sexuelle conçu pour enseigner aux petites filles de 36 mois à se masturber et à explorer leur sexualité.

L’ordre du jour de la 62e session de la Commission de la condition de la femme aux Nations Unies a enthousiasmé la Fondation internationale pour la planification familiale et d’autres défenseurs de l’avortement. Les Nations Unies accordent toute leur attention à la promotion de l’avortement et de l’éducation sexuelle complète dès le plus jeune âge.

Les États membres des Nations Unies envoient des délégués pour les représenter au siège des Nations Unies à New York du 12 au 23 mars 2018. Des négociations ont lieu pour discuter de la manière dont des milliards de dollars d’aide au développement seront dépensés à l’échelle mondiale pour « aider les femmes et les filles ».

Au lieu de se concentrer sur les besoins fondamentaux, la première ébauche du rapport exige que tous les pays acceptent les éléments controversés suivants :

libre accès à l’avortement pour toutes les femmes et les filles ;
l’avortement en tant que droit humain fondamental ;
accès illimité aux préservatifs et autres méthodes de contraception ; et
éducation sexuelle complète aux filles aussi jeunes que 0-4 ans.

Sans votre aide, nous sommes incapables d’arrêter ce programme dangereux.

6 militants de CitizenGO assisteront à la 62e session de la Commission de la condition de la femme pour participer aux négociations. Nous avons besoin d’une armée de pro-vie pour signer cette pétition afin que nous puissions l’utiliser comme un outil de négociation.

Plus de 120 000 Citoyens américains ont déjà signé cette pétition. Et combien en France ?

Trouver des solutions pour éradiquer la pauvreté et la faim, améliorer la santé et l’éducation, et acheminer de l’eau potable font partie des besoins vitaux des femmes et des filles dans les pays les moins fortunés. Ces milliards de dollars dépensés pour la promotion de la sexualité auprès des enfants seraient utilisés plus efficacement en aidant les populations à se développer dans leurs propres pays.

CitizenGo

Pétition ici

En France #NLQ

Pétition : Défendez l’humanité contre le marché de la procréation

Appel à Emmanuel Macron,
Président de la République,

Le risque majeur de la révision de notre loi de bioéthique est un basculement de la France vers un marché mondialisé de la procréation.

Ce marché se nourrit de l’industrialisation des modes de procréation ; il considère les femmes et les hommes comme des fournisseurs de main-d’œuvre et des producteurs de matière première – ovocytes, sperme, utérus – pour fabriquer l’enfant sur commande, voire sur mesure.

 

Pour signer c’est ici

En France #NLQ

Offense à Notre Dame de Lourdes – 50 000 signatures ont contraint France Inter à s’expliquer

Comme quoi se battre n’est pas inutile !

 

“Ce 2 mars la Fédération Pro Europa Christiana a envoyé plus de 25 379 nouvelles signatures au Président de Radio France et au Ministre de la Culture, afin de protester contre les moqueries ignobles visant le pèlerinage de Lourdes qui ont été proférées sur France Inter, par l’humoriste Daniel Morin, le 12 février dernier.

Ces pétitions s’ajoutent aux 25 021 autres qui ont été remises aux mêmes destinataires le 17 février. Au total, ce sont donc 50 400 catholiques qui, en moins de trois semaines, ont manifesté leur colère contre l’offense faite à Notre Dame de Lourdes sur le service public.

Face à l’ampleur et à la rapidité de la réaction, Daniel Morin a été contraint de s’expliquer lors du rendez-vous du médiateur sur France Inter.

Le succès de cette campagne lancée par la Fédération Pro Europa Christiana montre que les catholiques de France n’acceptent plus que soit tourné en dérision ce qu’ils ont de plus sacré et qu’ils sont prêts à le dire haut et fort !

Il s’agit d’une formidable victoire contre l’indifférence et d’un signe très encourageant pour tous ceux qui souhaitent le retour d’une France fidèle aux promesses de son baptême. C’est aussi un avertissement très sérieux pour le service public qui ne doit plus utiliser l’argent du contribuable pour ridiculiser les catholiques.”

Source

Brèves #NLH #NLQ

Lourdes ridiculisée par France Inter

« Tu es aveugle des yeux, il te manque une jambe, tu fais pipi vert fluo, (…) va à Lourdes camarade ! (…) Pour 1 000 euros tu passeras la nuit avec la 70ème miraculée, sœur Bernadette Moriau »

Voici le genre de plaisanterie ignoble tenue sur France Inter ce 12 février 2018, le lendemain du jour où les catholiques fêtaient Notre Dame de Lourdes et le 160e anniversaire de la première apparition de la Vierge en ce lieu !

Encouragé par l’hilarité des journalistes présents en studio, l’humoriste Daniel Morin a multiplié les sarcasmes contre le plus important pèlerinage de France et sœur Bernadette dont l’Eglise vient de reconnaître la guérison miraculeuse.

 

Indignés certains ont lancé une pétition auprès du ministre de la culture

Brèves #NLH

Cachez-moi ces crèches – Pétition pour inscrire les racines chrétiennes de la France dans la constitution

Les crèches toujours et encore…

Pour en finir avec ces combats d’arrière-garde, nous vous invitons à continuer de signer la pétition de Nadine Morano.

(mise à jour le 20/12/2017)20

 

Vous faites partie des 30 000 Français qui ont, en quelques jours, apporté leur soutien à la pétition que j’ai lancée pour inscrire les racines chrétiennes de la France dans notre Constitution. Je vous en remercie chaleureusement !

Nadine Morano

(mise à jour du 7/11/2017)

 

La décision récente du Conseil d’État qui a ordonné d’enlever la croix chrétienne qui surplombe la statue de Jean-Paul II à Ploërmel en Bretagne a légitimement provoqué un vent de colère et de contestation qui balaie la France entière et dépasse nos frontières.

La laïcité ne doit pas porter atteinte à notre culture, notre histoire, nos traditions, nos valeurs, notre civilisation.

Si les racines chrétiennes de la France qui sont incontestables, étaient inscrites dans notre Constitution, cette situation grotesque de chasse aux crèches et aux croix n’aurait plus lieu d’être.

 

Vous pouvez signer la pétition ici

 

Et voici le texte complet paru sur la page Facebook de Nadine Morano

La décision récente du Conseil d’État qui a ordonné d’enlever la croix chrétienne qui surplombe la statue de Jean-Paul II à Ploërmel en Bretagne a légitimement provoqué un vent de colère et de contestation qui balaie la France entière et dépasse nos frontières.

La laïcité ne doit pas porter atteinte à notre culture, notre histoire, nos traditions, nos valeurs, notre civilisation.

La loi sur la laïcité a été adoptée en 1905. Pendant 84 ans, nous avons vécu en France en harmonie avec la séparation de l’église et de l’Etat qui n’était pas au contraire au respect de notre culture et de nos traditions.

en 1989 ont commencé les premières provocations avec l’islam radical et ceux qui ont tenté d’imposer le port du voile à l’école nous obligeant à légiférer.

Ont suivi les prières de rue, les revendications communautaristes, menus de substitution, horaires différents pour les hommes et les femmes à la piscine, les médecins hommes ne pouvant plus soigner de femmes musulmanes…

Si les racines chrétiennes de la France qui sont incontestables, étaient inscrites dans notre Constitution, cette situation grotesque de chasse aux crèches et aux croix n’aurait plus lieu d’être. Notre cohésion nationale a dans le respect des croyances de tous en serait renforcée tant elle est aujourd’hui mise à mal !

>>> SIGNEZ LA PÉTITION POUR DEMANDER QUE SOIENT INSCRITES DANS NOTRE CONSTITUTION LES RACINES CHRÉTIENNES DE LA FRANCE.

À partager massivement à tous vos contacts. Merci

 

A la une #En France #NLQ

Pétition – Non au retrait de la croix à Ploërmel !

Le conseil d’état demande le retrait sous 6 mois d’une croix surplombant une statue de Jean‐Paul II dans la commune de Ploërmel en Bretagne.

Cette croix ne gêne absolument personne et elle représente un atout culturel pour la ville de Ploërmel.

Nous demandons au conseil d’état de bien vouloir revoir sa position sur ce sujet.

 

Signez et diffusez largement cette pétition, c’est votre mobilisation qui pourra faire la différence ! Merci.

NLH #NLQ #Points non négociables PNN

Ne pas tuer les personnes handicapées

Le Comité des droits des personnes handicapées des Nations unies a officiellement affirmé que l’avortement des enfants en raison d’un handicap chez le fœtus est contraire à la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Alors qu’une pression importante s’exerce pour imposer la légalisation de l’avortement eugénique, le Comité des droits des personnes handicapées des Nations unies vient de déclarer dans un document officiel que « Les lois qui autorisent explicitement l’avortement en raison d’un handicap violent la Convention des droits des personnes handicapées (Art. 4,5 et 8). » Ce Comité poursuit en expliquant que ce type d’avortement est souvent basé sur des diagnostics erronés, et que « Même s’ils ne sont pas faux, cette affirmation perpétue le préjugé selon lequel le handicap serait incompatible avec une vie heureuse. »

Par cette déclaration, le Comité des droits des personnes handicapées s’oppose frontalement au Comité des droits de l’homme qui a entrepris de réinterpréter le « droit à la vie » comme comprenant un droit à l’avortement « tout particulièrement lorsque (…) le fœtus présente des malformations mortelles ». Le Comité des droits des personnes handicapées demande le retrait de cette affirmation.

La déclaration du Comité des droits des personnes handicapées est d’une grande importance. Elle rappelle, une nouvelle fois, la nécessité de s’opposer fermement à la tentation eugéniste qui repose sur le mépris de la faiblesse. Déjà, en 1947, les rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l’homme durent s’opposer à la tentative visant à permettre la « prévention de la naissance d’enfants handicapés mentalement » et d’enfants « nés de parents souffrant de maladie mentale ». La similitude de ces propositions avec l’idéologie nazie fut alors dénoncée.

L’ECLJ se réjouit de cette déclaration qui va dans le sens de ses nombreuses interventions devant le Conseil des droits de l’homme. L’ECLJ continuera à dénoncer l’eugénisme prénatal ainsi que les avortements tardifs et à rappeler que les droits à la vie et aux soins doivent être garantis à toute personne.

Le Comité des droits des personnes handicapées a également pris position contre un prétendu « droit à l’euthanasie » car, selon lui « cela perpétue les idées reçues selon lesquelles les personnes gravement handicapées souffrent et seraient plus heureuses mortes. » Comme les enfants à naître handicapés…

L’ECLJ a également adressé un mémoire au Comité des droits de l’homme au soutien du droit à la vie, soutenu par plus de 130 000 personnes.

L’ECLJ participera aux prochaines réunions du Comité des droits de l’homme à Genève les 27 octobre, 1er et 2 novembre.

Nous vous invitons à signer cette pétition et à partager cette information autour de vous.

 

Merci pour votre soutien !

A la une #NLQ #Points non négociables PNN

Non à la PMA sans père (ni repère) – Pétition

Dans une tribune du 12 septembre 2017, Valérie Boyer, députée des Bouches du Rhône revient sur les propos de Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes. C’est que cette dernière a remis sur le tapis la PMA pour toutes les femmes, c’est-à-dire, quand on parle français, la possibilité pour chaque femme de créer des enfants orphelins de père dès la naissance.

Par une forme d’ironie assez morbide en forme de mensonge, ladite Secrétaire d’Etat souhaite ainsi contribuer à la justice sociale ! ! !

Et c’est ainsi que la procréation médicalement assistée sera proposée à toutes les femmes, en 2018, dans le cadre de la loi de bioéthique. Jusqu’à présent, la procréation médicalement assistée est réservée aux couples hétérosexuels dont l’infertilité est prouvée. Et il est clair, pour citer Madame Valérie Boyer, que « tenter de minimiser les conséquences de l’ouverture de la PMA n’est pas seulement irresponsable mais également malhonnête ».

Interrogée sur RMC/BFMTV, la secrétaire d’État a affirmé que “cet engagement de campagne” serait “tenu”. “En termes de calendrier, nous serons sur l’année qui arrive, 2018, probablement avec les révisions de la loi bioéthique”, a-t-elle précisé. Sans vouloir “préjuger du débat parlementaire” qui suivra, Mme Schiappa a confirmé que le gouvernement proposerait à ce moment-là “d’ouvrir la PMA  (procréation médicalement assistée, ndlr) à toutes les femmes”.

Le comité d’éthique a émis un avis favorable, il n’y a rien qui nous empêche de rendre la PMA légale pour toutes les femmes“, a-t-elle ajouté.

Mme Schiappa a plusieurs fois estimé qu’il s’agissait d’une mesure de “justice sociale” permettant de mettre fin à une “forme de discrimination à l’égard des femmes lesbiennes et célibataires” et à “l’inégalité” entre celles qui ont les moyens financiers de recourir à des PMA à l’étranger et celles qui ne les ont pas.

Aidons les parlementaires honnêtes, comme Valérie Boyer, à défendre la vérité. Et la vérité, c’est que les enfants ont besoin d’un père et d’une mère

CitizenGO

 

Signez la pétition sur CitizenGo

Brèves

Charlie Gard – 400 000 signatures remises aux parents et demain 500 000 à Theresa May

L’affaire du petit Charlie Gard, semble émouvoir le monde entier. A l’heure où je vous écris, la pétition de soutien aux parents de Charlie a recueilli plus de 400 000 signatures dans le monde entier.

Si vous ne l’avez pas encore signée, vous pouvez le faire ici

 CitizenGo a remis les 350.000 signatures de la pétition, avant-hier, aux parents de Charlie et à la direction de l’hôpital.

Mais nous avons besoin d’encore plus de signatures car demain, nous remettrons cette pétition CitizenGO à Theresa May, le Premier ministre britannique.

 

 Notre objectif est de dépasser les 500.000 signatures pour que les politiques prennent enfin conscience qu’il n’est pas de leur ressort de décider de toutEt surtout pas de la vie ou de la mort des enfants, contre la volonté des parents.

Merci pour vos efforts au nom de Charlie.

Amicalement,

Stéphane Duté et toute l’équipe de CitizenGO

Vous pouvez aussi écrire un message de soutien à ses parents