A la une #Articles #NLH #NLQ #Points non négociables PNN

NON, Marlène Schiappa, nous ne voulons pas de votre PMA !

Par leur loi, les dirigeants français actuels vont ouvrir la Procréation médicalement assistée (PMA) aux couples d’homosexuelles et aux femmes célibataires.

Et ils envisagent déjà d’enchaîner sur la légalisation de la Gestation pour autrui (GPA)…

Avec SPERO, dénoncez et alertez sur cette dérive inhumaine :
signez la pétition ! 

Si vous n’arrêtez pas ce sinistre processus maintenant, cette pente glissante nous mènera logiquementjusqu’à l’ouverture d’un marché légal d’organes, une véritable traite d’esclaves, où les plus pauvres seront poussés à se vendre eux-mêmes, en pièces détachées.

Vous pensez peut-être que c’est exagéré, caricatural  ?

Continuez de lire et jugez-en par vous-même.

Car voici les étapes de la dérive actuelle qui mène logiquement à une traite légale d’esclaves en France.

La PMA est un acte médical pour contourner l’infertilité, c’est-à-dire l’incapacité de concevoir des enfants, malgré les rapports sexuels fréquents d’un homme et d’une femme en âge de procréer. On provoque artificiellement la conception de plusieurs bébés dans une éprouvette pour en implanter certains dans le ventre de leur maman.

Par une manipulation subtile du sens, des idéologues ont étendu ce mot « infertilité » pour aussi désigner la « stérilité » des couples d’homosexuelles et des femmes célibataires, qui ne peuvent naturellement pas concevoir d’enfant.

Ainsi, ils ont renommé l’infertilité, qui ne peut réellement concerner que des parents naturels. Ils ont fait passer le pléonasme « infertilité pathologique » dans le débat, pour créer de toute pièce une pseudo « infertilité » pour les couples homosexuels et les femmes célibataires.

Et si on traite l’infertilité des uns, pourquoi pas celle des autres ?

Sous prétexte d’égalité et de lutte contre les discriminations, ils veulent donc instaurer un « droit à l’enfant » et donc « avoir droit » à la PMA.

Pour l’encourager, elle sera même remboursée par vos impôts, promet Marlène Schiappa, via la Sécurité sociale ! Même si cette infertilité virtuelle n’a rien de pathologique et que cette PMA sera une intervention de confort…

Évidemment, ce ne pourra pas être l’enfant naturel des couples de femmes ou des célibataires : il faudra au moins un père inconnu, donneur de sperme.

Ou une mère donneuse, puisqu’on ne pourra pas non plus refuser un enfant à des couples d’hommes, pour le même principe d’égalité juridique.

Ce qui impose de réinventer le mot « parent », pour faire passer la Gestation pour autrui (GPA) dans la loi.

Dans son rapport bioéthique, Jean-Louis Touraine, député du parti de Macron et franc-maçon au Grand-Orient, propose déjà de reconnaître le « parent » d’intention des enfants nés par GPA à l’étranger.

Le coin sera ainsi enfoncé pour légaliser la GPA en France : « C’est une question qui viendra en son temps dans les législatures futures  », dit-il tranquillement.

Dans tous les cas, les bébés-éprouvettes sont soigneusement discriminés avant d’être implantés dans le ventre de leur mère. Les autres sont tués ou gardés au congélateur pour plus tard.

Selon quels critères ces êtres humains sont-ils ainsi triés et sélectionnés ?

Quand on a accepté de s’écarter du réel par les mots, faisant passer la stérilité naturelle pour une infertilité, rien n’empêche de glisser de simple critères « médicaux » à d’autres critères : couleur, taille, poids, etc.

Et surtout, face à ce nouveau « droit à l’enfant », comment encourager les donneurs de sperme et les donneuses d’ovocytes pour pallier la pénurie qui viendra inévitablement ?

En les payant.

D’autres pays l’ont déjà fait. Pourquoi pas la France ?

Quand on est engagé sur cette pente, la logique est implacable.

Ainsi s’ouvrira tranquillement un premier marché aux enfants, enfant qu’on pourra presque choisir sur mesure, comme on choisit sur plan une maison à bâtir.

Mais il n’y aura aucune raison de s’arrêter ici, sur cette pente de l’horreur.

Puisqu’on aura accepté que certains vendent leur sperme ou leurs ovocytes…

Puisqu’on aura accepté que des femmes « louent » leur utérus à des multinationales de la procréation, véritables fermes d’élevage humain…

… pourquoi ne pourrait-on pas aussi vendre son sang ?

… Et des morceaux de foie ?

… Et un rein ?

Ainsi le marché aux enfants s’étendra logiquement en un vaste marché aux esclaves, où les riches pourront puiser les organes des plus pauvres…

Mais cette pente glissante sur laquelle nous sommes déjà engagés n’est pas une fatalité.

Car toute cette mécanique infernale repose sur un simple mensonge.

Un mensonge discret sur lequel toute cette course folle repose.

Ils font croire que votre corps serait comme une machine, qui vous appartiendrait.

Que l’être vivant ne serait qu’un amas de cellules qu’on peut customiser comme une voiture…

Et qu’on n’arrêterait pas « l’innovation ».

Sauf que votre corps n’appartient à personne.

Pas même à vous.

Quand une fille est violée, ce n’est pas son vagin qui est violé.

Ce n’est pas seulement son corps.

C’est elle tout entière.

Vous ne possédez pas votre visage.

  • Vous ÊTES votre visage.
  • Vous êtes votre main.
  • Vous êtes votre sexe.
  • Vous êtes votre cerveau.
  • Vous êtes votre sang.
  • Vous êtes votre coeur…

C’est évident.

Et la biologie le confirme : vous êtes unique dès votre conception. Si on transplante votre coeur, c’est votre vie, signée par votre ADN, qui sauve celle d’un autre et le maintient en vie.

Comme vous ne possédez pas votre corps, et comme vous êtes aussi ses parties, si vous décidez de louer ou de vendre un de vos organes, c’est VOUS-MÊME que vous vendez.

Vous entrez de fait dans une soumission d’esclave.

Et c’est pour refuser cela, pour alerter tous les êtres humains, à commencer par tous les Français, que SPERO lance cette grande pétition : pour dénoncer ce mensonge et refuser cette nouvelle traite d’humains qui se profile logiquement.

SIGNEZ LA PÉTITION !

En signant la pétition,

  • vous dénoncez le mensonge à l’origine de cette course folle : NON le corps humain n’est pas une marchandise qui peut se posséder ou se vendre !
  • Vous refusez que la PMA puisse être proposée par confort et même encouragée par un remboursement de la Sécurité sociale.
  • Vous refusez toute forme de GPA, qui est déjà une forme d’esclavage.
  • Vous refusez toute traite d’humains sous couvert pseudo-médical.

Marlène Schiappa l’a annoncé : la décision sur « l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules » doit avoir lieu « avant l’été ». . Et la GPA arrivera très vite dans les débats : déjà plusieurs couples passent les frontières pour cela.

Pourtant, nous gardons l’Espérance.

C’est la traduction même du latin « SPERO » : “j’espère”.

Oui, nous croyons fermement qu’un changement est possible

Les lois des hommes se font et se défont. Il n’y a pas de fatalité. Les lois iniques doivent être remises en cause.

Si une loi conduit à l’esclavage, est-elle un progrès ?

Bien sûr que non !

Vous le savez, la vérité rend libre.

C’est pourquoi nous prenons la responsabilité de la diffuser sans crainte.

C’est pourquoi nous vous invitons aussi à la propager en signant la pétition et en la diffusant à toutes vos connaissances, par tous les moyens actuels de communication :

  • les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Snapchat, TikTok, YouTube…),
  • les messageries (WhatsApp, Messenger, Telegram…),
  • l’email,
  • les forums…

Mais aussi dans toutes les réunions de la “vie réelle”, les groupes que vous fréquentez, et même, pourquoi pas, dans les cafés et les bistrots !

Proposez d’utiliser votre téléphone en présentant cette page.

Dites-leur ce qui se trame.

Vous serez tenu au courant de nos avancées, car nous savons que nous pouvons faire bouger les choses.

L’équipe SPERO

Articles #En France #NLQ

Une pétition contre le projet d’aménagement sur le parvis de la cathédrale de Chartres

Un important projet d’aménagement du parvis de la cathédrale de Chartres soulève l’indignation :

La fermeture du Musée des Beaux-Arts de Chartres a mis en évidence la curieuse politique patrimoniale de son maire (et candidat à la présidentielle !) Jean-Pierre Gorges. Cela nous a incité à nous pencher sur l’état des monuments historiques de la ville dirigée par celui qui se vante de consacrer 38 % de son budget à la culture. On ne sait exactement ce qu’il entend par culture, ni où va cet argent, mais manifestement pas là où il y a des besoins. L’état de deux des églises anciennes de sa ville est extrêmement préoccupant, pour ne pas dire désolant. Quant à ses projets « patrimoniaux » pharaoniques : la création d’un « centre d’interprétation de la cathédrale » sur le parvis de Notre-Dame, et la reconstruction de la porte Guillaume, dynamitée par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale, ils sont plus absurdes et nuisibles l’un que l’autre.
(source)

La municipalité va  entailler et défigurer encore une fois notre ville… et cette fois ci…au plus profond de son cœur. Au pied de cette magnifique cathédrale qui nous est chère à tous. Une esplanade moderne, froide et de béton, dont l’architecture n’est même pas à la hauteur d’un parking de centre commercial, livrée au vent, une fois les grands arbres coupés… débarrassé de son pittoresque potager médiéval… et coupant la vue exceptionnelle que l’on avait depuis le collège jean moulin, ou se dressera alors un mur de quatre mètres de haut !
Un projet impensable… “mégalomane et creux, cher et stupide” (La tribune de l’art) pour un centre d’interprétation… qui existe déjà.
(source)

Ci dessous, en liens, les détails du projet :
https://www.lechorepublicain.fr/chartres/

https://www.latribunedelart.com/chartres

https://www.lechorepublicain.fr/chartres/travaux-urbanisme

Lien vers la pétition

A la une #En France #NLH #NLQ

Objection de conscience – Signez la pétition au Premier ministre !

NLH #NLQ #Tribunes et entretiens

L’aluminium dans les vaccins – Par le professeur Henri Joyeux

Tribune par le Professeur Henri Joyeux

Je reçois beaucoup de questions à propos de ma comparution, le 24 mai 2018, devant la chambre disciplinaire du Conseil national de l’Ordre des médecins.

Quel qu’en soit le résultat définitif, je reste confiant dans l’écoute attentive des 5 Juges médecins et de la Présidente membre du Conseil d’État.

Le Président du Conseil de l’Ordre de mon département a clairement exprimé la disproportion entre la radiation prononcée, puis suspendue, et la faute s’il y a faute.

Mon avocat a parfaitement présenté les attaques incessantes dont j’ai été l’objet dans les grands médias, faisant courir le bruit que j’étais radié à jamais de l’Ordre des médecins, que je ne serais plus Professeur, ce qui n’est pas possible, alors que la radiation à peine prononcée en juillet 2016 était immédiatement suspendue par deux appels.

Tous deux ont parfaitement démontré que je n’ai jamais été contre les vaccins, mais seulement contre les excès, et, plus encore, que j’ai voulu révéler certains dangers quand ils ne sont pas indiqués.

Personnellement j’ai expliqué ma démarche de défenseur, lanceur d’alertes pour tous, en particulier les familles et les enfants, et pourquoi j’ai informé par voie de pétition pour être entendu du public le plus large en assumant tous les termes utilisés. C’était et c’est encore le seul moyen de dépasser le blocage médiatique et institutionnel sur ce sujet des vaccins.

La première pétition contre la vaccination massive des jeunes enfants qui se préparait contre les papilloma virus a recueilli, en très peu de temps, plus de 400 000 signatures, et a pu faire reculer les autorités de santé. La deuxième réclamant le retour au classique DTP SANS ALUMINIUM a été signée par près de 1,150 000 personnes.

Ce n’est pas la vaccination qui est remise en cause, ce sont les indications et les effets indésirables.

Les affirmations que j’ai révélées reposent sur un travail continu et encore actuel. J’ai obtenu tous les renseignements nécessaires auprès des collègues les plus compétents, et de la littérature scientifique internationale la plus solide et très active en ce moment.

Le point le plus important concerne l’adjuvant aluminium présent dans les vaccins, dès la première dose obligatoire selon la loi
Chez un nourrisson de 2 mois, la dose d’aluminium métal injectée par la première dose de vaccin est nettement supérieure à la Dose Minimale Toxique fixée par la FDA (Food and Drug Administration) et de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Lire la suite sur le site de France Catholique

Dans le Monde

Faîtes plier l’ONU – Pétition contre l’éducation sexuelle des jeunes filles de 0 à 4 ans

Souhaitez-vous une “éducation sexuelle complète aux filles aussi jeunes que 0-4 ans”

 

Signez cette pétition pour empêcher les Nations Unies (ONU) d’utiliser l’argent des contribuables pour tuer des bébés qui vont naitre. L’ONU veut développer un programme complet d’éducation sexuelle conçu pour enseigner aux petites filles de 36 mois à se masturber et à explorer leur sexualité.

L’ordre du jour de la 62e session de la Commission de la condition de la femme aux Nations Unies a enthousiasmé la Fondation internationale pour la planification familiale et d’autres défenseurs de l’avortement. Les Nations Unies accordent toute leur attention à la promotion de l’avortement et de l’éducation sexuelle complète dès le plus jeune âge.

Les États membres des Nations Unies envoient des délégués pour les représenter au siège des Nations Unies à New York du 12 au 23 mars 2018. Des négociations ont lieu pour discuter de la manière dont des milliards de dollars d’aide au développement seront dépensés à l’échelle mondiale pour « aider les femmes et les filles ».

Au lieu de se concentrer sur les besoins fondamentaux, la première ébauche du rapport exige que tous les pays acceptent les éléments controversés suivants :

libre accès à l’avortement pour toutes les femmes et les filles ;
l’avortement en tant que droit humain fondamental ;
accès illimité aux préservatifs et autres méthodes de contraception ; et
éducation sexuelle complète aux filles aussi jeunes que 0-4 ans.

Sans votre aide, nous sommes incapables d’arrêter ce programme dangereux.

6 militants de CitizenGO assisteront à la 62e session de la Commission de la condition de la femme pour participer aux négociations. Nous avons besoin d’une armée de pro-vie pour signer cette pétition afin que nous puissions l’utiliser comme un outil de négociation.

Plus de 120 000 Citoyens américains ont déjà signé cette pétition. Et combien en France ?

Trouver des solutions pour éradiquer la pauvreté et la faim, améliorer la santé et l’éducation, et acheminer de l’eau potable font partie des besoins vitaux des femmes et des filles dans les pays les moins fortunés. Ces milliards de dollars dépensés pour la promotion de la sexualité auprès des enfants seraient utilisés plus efficacement en aidant les populations à se développer dans leurs propres pays.

CitizenGo

Pétition ici

En France #NLQ

Pétition : Défendez l’humanité contre le marché de la procréation

Appel à Emmanuel Macron,
Président de la République,

Le risque majeur de la révision de notre loi de bioéthique est un basculement de la France vers un marché mondialisé de la procréation.

Ce marché se nourrit de l’industrialisation des modes de procréation ; il considère les femmes et les hommes comme des fournisseurs de main-d’œuvre et des producteurs de matière première – ovocytes, sperme, utérus – pour fabriquer l’enfant sur commande, voire sur mesure.

 

Pour signer c’est ici

En France #NLQ

Offense à Notre Dame de Lourdes – 50 000 signatures ont contraint France Inter à s’expliquer

Comme quoi se battre n’est pas inutile !

 

“Ce 2 mars la Fédération Pro Europa Christiana a envoyé plus de 25 379 nouvelles signatures au Président de Radio France et au Ministre de la Culture, afin de protester contre les moqueries ignobles visant le pèlerinage de Lourdes qui ont été proférées sur France Inter, par l’humoriste Daniel Morin, le 12 février dernier.

Ces pétitions s’ajoutent aux 25 021 autres qui ont été remises aux mêmes destinataires le 17 février. Au total, ce sont donc 50 400 catholiques qui, en moins de trois semaines, ont manifesté leur colère contre l’offense faite à Notre Dame de Lourdes sur le service public.

Face à l’ampleur et à la rapidité de la réaction, Daniel Morin a été contraint de s’expliquer lors du rendez-vous du médiateur sur France Inter.

Le succès de cette campagne lancée par la Fédération Pro Europa Christiana montre que les catholiques de France n’acceptent plus que soit tourné en dérision ce qu’ils ont de plus sacré et qu’ils sont prêts à le dire haut et fort !

Il s’agit d’une formidable victoire contre l’indifférence et d’un signe très encourageant pour tous ceux qui souhaitent le retour d’une France fidèle aux promesses de son baptême. C’est aussi un avertissement très sérieux pour le service public qui ne doit plus utiliser l’argent du contribuable pour ridiculiser les catholiques.”

Source

Brèves #NLH #NLQ

Lourdes ridiculisée par France Inter

« Tu es aveugle des yeux, il te manque une jambe, tu fais pipi vert fluo, (…) va à Lourdes camarade ! (…) Pour 1 000 euros tu passeras la nuit avec la 70ème miraculée, sœur Bernadette Moriau »

Voici le genre de plaisanterie ignoble tenue sur France Inter ce 12 février 2018, le lendemain du jour où les catholiques fêtaient Notre Dame de Lourdes et le 160e anniversaire de la première apparition de la Vierge en ce lieu !

Encouragé par l’hilarité des journalistes présents en studio, l’humoriste Daniel Morin a multiplié les sarcasmes contre le plus important pèlerinage de France et sœur Bernadette dont l’Eglise vient de reconnaître la guérison miraculeuse.

 

Indignés certains ont lancé une pétition auprès du ministre de la culture

Brèves #NLH

Cachez-moi ces crèches – Pétition pour inscrire les racines chrétiennes de la France dans la constitution

Les crèches toujours et encore…

Pour en finir avec ces combats d’arrière-garde, nous vous invitons à continuer de signer la pétition de Nadine Morano.

(mise à jour le 20/12/2017)20

 

Vous faites partie des 30 000 Français qui ont, en quelques jours, apporté leur soutien à la pétition que j’ai lancée pour inscrire les racines chrétiennes de la France dans notre Constitution. Je vous en remercie chaleureusement !

Nadine Morano

(mise à jour du 7/11/2017)

 

La décision récente du Conseil d’État qui a ordonné d’enlever la croix chrétienne qui surplombe la statue de Jean-Paul II à Ploërmel en Bretagne a légitimement provoqué un vent de colère et de contestation qui balaie la France entière et dépasse nos frontières.

La laïcité ne doit pas porter atteinte à notre culture, notre histoire, nos traditions, nos valeurs, notre civilisation.

Si les racines chrétiennes de la France qui sont incontestables, étaient inscrites dans notre Constitution, cette situation grotesque de chasse aux crèches et aux croix n’aurait plus lieu d’être.

 

Vous pouvez signer la pétition ici

 

Et voici le texte complet paru sur la page Facebook de Nadine Morano

La décision récente du Conseil d’État qui a ordonné d’enlever la croix chrétienne qui surplombe la statue de Jean-Paul II à Ploërmel en Bretagne a légitimement provoqué un vent de colère et de contestation qui balaie la France entière et dépasse nos frontières.

La laïcité ne doit pas porter atteinte à notre culture, notre histoire, nos traditions, nos valeurs, notre civilisation.

La loi sur la laïcité a été adoptée en 1905. Pendant 84 ans, nous avons vécu en France en harmonie avec la séparation de l’église et de l’Etat qui n’était pas au contraire au respect de notre culture et de nos traditions.

en 1989 ont commencé les premières provocations avec l’islam radical et ceux qui ont tenté d’imposer le port du voile à l’école nous obligeant à légiférer.

Ont suivi les prières de rue, les revendications communautaristes, menus de substitution, horaires différents pour les hommes et les femmes à la piscine, les médecins hommes ne pouvant plus soigner de femmes musulmanes…

Si les racines chrétiennes de la France qui sont incontestables, étaient inscrites dans notre Constitution, cette situation grotesque de chasse aux crèches et aux croix n’aurait plus lieu d’être. Notre cohésion nationale a dans le respect des croyances de tous en serait renforcée tant elle est aujourd’hui mise à mal !

>>> SIGNEZ LA PÉTITION POUR DEMANDER QUE SOIENT INSCRITES DANS NOTRE CONSTITUTION LES RACINES CHRÉTIENNES DE LA FRANCE.

À partager massivement à tous vos contacts. Merci

 

A la une #En France #NLQ

Pétition – Non au retrait de la croix à Ploërmel !

Le conseil d’état demande le retrait sous 6 mois d’une croix surplombant une statue de Jean‐Paul II dans la commune de Ploërmel en Bretagne.

Cette croix ne gêne absolument personne et elle représente un atout culturel pour la ville de Ploërmel.

Nous demandons au conseil d’état de bien vouloir revoir sa position sur ce sujet.

 

Signez et diffusez largement cette pétition, c’est votre mobilisation qui pourra faire la différence ! Merci.