Conférences/Formations #NLH #NLQ

Les Rencontres de Montligeon (61) – 4ème édition les 28 et 29 avril 2018 – « Un travail au service de tout homme et de tout l’homme »

La quatrième édition des Rencontres de Montligeon se déroulera les 28 et 29 avril prochains. Le Sanctuaire accueillera des invités de marque pour mener une réflexion autour du thème :  «  Un travail au service de tout homme et de tout l’homme ».

Pourquoi une telle initiative ?

Les Rencontres de Montligeon partent d’un constat : le travail, cette réalité si fondamentale de l’existence, fait rarement l’objet d’une authentique relecture personnelle. Dans cette optique, l’enseignement social de l’Église s’avère précieux pour réfléchir sur les joies mais aussi les souffrances et les questions que la vie professionnelle ne manque pas de susciter. Les Rencontres de Montligeon sont là pour aider tous ceux qui le souhaitent à donner sens à leur travail.

Un évènement ouvert à tous !

Dans un contexte de profondes mutations, syndicalistes, dirigeants, entrepreneurs, prêtres et philosophes proposent de porter un regard d’espérance sur l’avenir du travail. Journées de réflexion, d’échanges et de débats sur l’avenir du travail à la lumière de l’enseignement social de l’Église, les Rencontres de Montligeon est un évènement ouvert à tous. Nous vous attendons nombreux !

PROGRAMME

Samedi

09H45 – Accueil – café

10h00 – Ouverture – don Jacques VAUTHERIN, recteur

10h30 – Sylvain CHARETON, directeur adjoint de l’institut Philanthropos

◊ Travail et développement personnel

11h15 – Denis PLANCHE, médecin neurophysiologiste

◊ L’homme dans tous ses états face aux défis du transhumanisme et de l’intelligence artificielle

12h00 – Temps de questions

12h30 – Déjeuner dans la friche. Brève présentation des travaux par Yves de LAROMIGUIÈRE

14h15 – Joseph THOUVENEL, vice-président de la CFTC, membre du Conseil économique, social et environnemental

◊ Travail et doctrine sociale de l’église

15h00 – Philippe ROYER, président des EDC

◊ Entreprendre au service des hommes : est-ce devenu une utopie ?

15h45 – Pause

16h00 – Aurélie LAVAUD, fondatrice de BimBamJob

◊ Entreprendre socialement : l’exemple de BimBamJob

16h45-17h30 – Table ronde


Dimanche

10h00 – Atelier de don Paul DENIZOT

11h00 – Messe présidée par don Jacques VAUTHERIN

 

S’INSCRIRE

Agenda / Annonce

Crédulité, croyance, foi : Colloque de l’Association des philosophes chrétiens

L’Association des philosophes chrétiens organise un colloque sur Crédulité, Croyance, Foi au Centre Sèvres (35 bis rue de Sèvres – Paris 6°) le 19 novembre prochain.

Qu’est-ce qui distingue la croyance religieuse d’une simple crédulité superstitieuse ? Existe-t-il des « raisons de croire » ? La foi est-elle contraire à la raison ? La science a-t-elle réussi à évacuer les croyances religieuses ? « Croire » et « avoir la foi », est-ce la même chose ? La foi repose-t-elle sur un sentiment ? Sur une décision ? Est-elle donnée par Dieu ? Que penser de l’expérience mystique et quelle valeur lui attribuer ?

Afin de pouvoir approfondir l’intelligence de la foi, plusieurs conférences seront données par des philosophes, tant catholiques que protestants.

Plus d’informations ici.

 

Asie

Séminaire annuel de l’Association des philosophes chrétiens d’Inde

« Nous sommes fiers de vivre dans un pays souverain, laïc, une république démocratique disposant d’une Constitution qui protège les droits fondamentaux de ses citoyens. La tradition indienne de la pluralité et de la diplomatie, son progrès scientifique et d’énormes ressources naturelles et humaines constituent des signes de son immense potentiel. Les différentes traditions religieuses et spirituelles de la nation et sa richesse multiculturelle exaltent l’unicité du processus de construction d’une nation. Nous sommes invités à affirmer la dignité humaine et l’égalité malgré les différences culturelles et religieuses ». C’est ce qu’affirme l’Association des Philosophes chrétiens d’Inde (ACPI) qui s’est réunie ces jours derniers à Ranchi pour son séminaire annuel.
Son message final affirme : « Actuellement, s’enregistrent des tentatives non illuminées défiant ou subvertissant de nombreux de ces points forts et les ressources de la réalité sociopolitique indienne. Une polarisation religieuse existe tout comme l’affirmation d’une suprématie culturelle, l’approche de certaines personnes avec des intérêts acquis et l’émergence de projets de développement manquant de sensibilité écologique et de sagesse traditionnelle. Les actuels développements semblent porter à une affirmation du nationalisme associé à des notes fondamentalistes et à l’usage politisé des moyens de communication, avec ce qui s’ensuit en termes de violences de masse ». Les philosophes rappellent que « le désaccord fait partie intégrante de la démocratie » et mettent en garde contre des « politiques antidémocratiques et contre les minorités, conduisant à leur exclusion culturelle et économique ».
Les participants au séminaire ont lancé un appel afin que l’Inde « devienne une nation », invitant à « célébrer les différences, à se reconnaître et à s’accepter l’un l’autre, à affirmer la liberté culturelle et la pluralité, à faire émerger une éthique du soin compatissant ».

Source : Agence Fides