Conférences/Formations #NLQ

Conférence de Stéphane Mercier à Paris le 10 avril 2018 – “Résister à la culture de mort”

Le professeur Stéphane Mercier, professeur de philosophie à l’Université “catholique” de Louvain, dont les cours ont été suspendus parce qu’il avait proposé à ses élèves d’étudier un argumentaire contre l’avortement, publié depuis et que nous vous avons présenté, donnera une conférence à Paris mardi 10 avril à 20 h au Centre Bergère (9 rue Bergère, 75009 Paris) de la paroisse Saint-Eugène-Sainte-Cécile, sur le thème « Résister à la culture de mort sur plusieurs fronts, ou comment combattre l’Hydre de Lerne ? ». Venez nombreux !

Conférences/Formations #NLQ

Philia, des soirées de la philo à Reims (51) – prochaine soirée le 5 février 2018

Organisé par l’association “Philia”, “les soirées de la philo” est un parcours qui propose une conférence bi-mensuelle autour d’une question précise.

Le but est d’offrir à chacun, quels que soient ses études, sa profession, son âge, sa situation, la possibilité de rencontrer les grandes questions de la philosophie, dans leur actualité, d’y trouver l’occasion d’une curiosité partagée et de développer à leur contact une pensée plus personnelle et plus singulière. Embarqués dans le rythme quotidien de nos vies, absorbés par les préoccupations qui se succèdent, inondés par les messages d’une société médiatique qui communique sans cesse sans jamais rien dire vraiment, nous ressentons tous l’inquiétude de la sécheresse intérieure. Nous avons peur de voir notre vie passer sans jamais que nous soit donné le temps de poser clairement les questions qui permettraient de la construire par des choix vraiment personnels.

Un cycle a démarré au début du mois de novembre dans notre diocèse.

La prochaine soirée aura lieu le :

lundi 5 février 2018 de 20 h 30 à 22 h 30

à la Maison diocésaine Saint Sixte – 6, rue du Lieutenant Herduin à Reims

 Sur le thème :

“Pourquoi travaillons-nous ?”

 

Chaque soirée s’organise autour de la projection d’une conférence donnée par François-Xavier Bellamy, homme politique et professeur agrégé de philosophie. Au nombre de 15, ces soirées sont ouvertes à tous, sur abonnement annuel, et sont conçues pour explorer les grands domaines de la philosophie. François-Xavier Bellamy nous fera l’honneur d’animer une de nos soirées.

Plus d’informations et inscriptions en ligne, à l’adresse suivante : https://www.philia-asso.fr/reims/.

Il n’est pas trop tard pour s’inscrire !

Évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/…

 

Thèmes des prochaines soirées :

  • 19 février : Faut-il tout changer ?
  • 12 mars : Qui est normal ?
  • 26 mars : Peut-on rire de tout ?
  • 9 avril : La souffrance a-t-elle un sens ?
  • 14 mai : L’injustice est-elle inévitable ?
  • 28 mai : Faut-il avoir peur d’avoir peur ?
  • 11 juin : Peut-on retrouver le temps ?
  • 25 juin : Qu’attendons-nous pour être heureux ?

Doctrine / Formation #Philosophie

Bertrand Vergely, point de vue du philosophe sur l’euthanasie

L’euthanasie signifie la douce mort. Cette douce mort désigne le fait, pour un médecin, d’abréger les souffrances d’un malade incurable en lui donnant la mort. Beaucoup de personnes voient dans l’euthanasie un moyen de soulager la souffrance de certaines fins de vie. Avant de leur donner raison, il importe de voir ce qu’il y a derrière et ce qui risque d’advenir après si celle-ci est légalisée.

I. LA VIOLENCE

En premier lieu, il importe de rappeler que l’euthanasie ne consiste pas dans le fait simple d’abréger les souffrances d’un malade, mais dans le fait complexe de donner la mort pour abréger les souffrances d’un malade. La nuance est importante. Dans un cas, on a affaire à un geste humanitaire. Dans un autre cas, on est en face d’une violence inouïe. Tant il est vrai qu’il est désastreux de devoir tuer quelqu’un pour abréger ses souffrances.

Le passé témoigne de ce désastre. C’est sur les champs de bataille, quand on ne pouvait pas faire autrement, que l’on achevait les blessés. Par ailleurs, c’est le nazisme qui a formulé le projet d’euthanasier les vieux et les déficients mentaux, ceux-ci étant jugés inutiles et trop coûteux pour la société. La débâcle des champs de bataille. Le nazisme. La mémoire de l’euthanasie est chargée. Si  la mémoire est lourde, le présent l’est tout autant. Le meurtre est interdit par la loi. La peine de mort a été abolie. Qu’on le veuille ou non, avec l’euthanasie, on a affaire au retour de l’un et de l’autre.

La débâcle des champs de bataille. Le nazisme. La mémoire de l’euthanasie est chargée. Si  la mémoire est lourde, le présent l’est tout autant. Le meurtre est interdit par la loi. La peine de mort a été abolie.

II. LA PRECIPITATION

S’agissant du malade, il semble qu’il y ait une confusion. Une chose est de désirer ne pas souffrir, une autre de mourir. Ce n’est pas parce que l’on désire ne pas souffrir que l’on désire mourir. Attention donc de ne pas prendre le désir de ne pas souffrir pour un désir de mort ! Attention au fait de donner la mort sous prétexte d’éviter la souffrance ! Attention au fait de faire croire qu’avec la mort, les souffrances vont cesser ! Quand on fait de la mort la médecine suprême, on se précipite et l’on attise les désirs de mort.

Aujourd’hui, la médecine en Occident est devenue très performante. Si performante qu’elle est d’un certain point de vue responsable de la question de l’euthanasie, celle-ci ramenant des personnes à la vie mais dans un triste état ou les faisant vivre artificiellement. La loi Léonetti de 2005 se propose d’autoriser la médecine à cesser les soins et selon l’heureuse expression de Marie de Hennezel de « permettre la mort » au lieu de « donner la mort ». L’expérience montre que cette loi qui est bonne est mal expliquée et mal appliquée. Si on l’appliquait, 95 % des problèmes d’euthanasie seraient résolus. D’où cette question : pourquoi n’applique-t-on pas la loi Léonetti ? Quantité de témoignages montrent que, quand il y a dialogue entre médecin, malade et famille, quand il y a un vrai accompagnement, quand en outre la fin de vie se déroule dans un contexte spirituel, les malades partent paisiblement sans qu’il soit besoin de leur donner la mort.

Autre question : pourquoi ne développe-t-on pas une culture de l’accompagnement aux mourants en s’appuyant sur le dialogue et la spiritualité ? Plutôt que de penser à donner la mort, ne ferait-on pas mieux d’aider la médecine moderne à acquérir le sens de ses propres limites et la société contemporaine à retrouver un rapport à la mort ?

Source Cyrano.net

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque : “le corps dans tous ses états” sous la direction du père Antoine Nouwavi – le 19 février 2018 à La-Roche-sur-Yon (85)

Le corps est le lieu personnel et décisionnel le plus inviolable de la personne (« the ultimate concern » de Paul Tillich).
Les appels et les décisions se multiplient pourtant pour une grande émergence du corps social qui doit rassurer et protéger l’individu.
Pendant que l’individu – par ses revendications à plus de libertés individuelles et intimistes – se désocialise, les besoins romantiques d’une plus grande intégration de l’ensemble des membres de la communauté se font sentir. Une parole sur le corps devient risquée tant le corps est l’objet d’un conflit d’interprétations et d’intérêts inconciliables.
Le colloque universitaire interdisciplinaire a lieu au cœur de ces revendications paradoxales. On y affirmera certes, les positions doctrinales et éthiques de l’Église sur une compréhension du corps individuel, sociétal et ecclésial plus organique, mais on pointera sûrement le court-circuit  dans lequel s’engage notre société si elle ne prend pas en compte le corps comme le foyer indépassable de notre épanouissement et de notre « vivre-ensemble ».
Abbé Jean Bondu
Administrateur diocésain

Programme :

Télécharger le programme

Renseignements et réservations :

jdupont@ices.fr // 02 51 46 12 13

Conférences/Formations #NLQ

Conférence : “Libre ou connecté, faut-il choisir ?” – Samuel ROUVILLOIS – 18 janvier 2018 – La Roche-sur-Yon (85)

Frère Samuel Rouvillois, philosophe et théologien, “Pour une philosophie de Tinder et Snapchat, ou ce qui dit de vous votre profil Facebook…”
Frère de la communauté Saint-Jean, philosophe et théologien, il enseigne à l’École Saint-Jean et à HEC et intervient auprès des entreprises depuis de nombreuses années sur l’éthique managériale.
Il est délégué épiscopal à la culture pour le diocèse d’Avignon et est à l’initiative du Parvis d’Avignon (www.parvis-avignon.fr).
Il est le coauteur de plusieurs ouvrages : L’Entreprise humainement responsable (avec B. Collomb, DDB, 2011), Accompagner. Sentiers pour une sagesse (avec M. Schattner, Salvator, 2013) et La Sagesse chrétienne. Un enjeu pour l’entreprise (avec le Parcours Perigot, Presses de la Renaissance, 2016).

 

Que dit de vous votre profil Facebook ? Petite philosophie d’Instagram et de Snapchat Samuel Rouvillois abordera les problématiques de l’identité numérique, du besoin virtuel d’exister, de la portée des actes de l’utilisateur avec

2018-01-18 Samuel ROUVILLOIS - Affiche

Jeudi 18 janvier 2018 – 19h
Pour tous
La Roche-sur-Yon – Organisé par l’ICES avec le partenariat de Conférences Eglise et Société

Conférences/Formations #NLQ

Epanouissement personnel, plaisirs, désirs,… et l’amour humain dans tout ça ? Conférence les 16, 17 et 18 janvier à Arradon (56), à Pontivy (56) et à Vannes (56)

« La vie a t-elle un sens et, si oui, quel est-il ?  Pourquoi avons-nous été créés homme et femme ?

 

Que nous soyons un être sexué, importe t-il vraiment ? Pourquoi l’homme et la femme étaient-ils, au commencement, appelés à la communion ? Qu’est-ce que l’union conjugale d’un homme et d’une femme dit de Dieu et de son plan pour notre vie ? Quel est le sens des vocations au mariage et au célibat ? Qu’est-ce qu’aimer ? Est-il vraiment possible d’être des « coeurs purs » ? Qui est l’homme ? De quel amour rêve-t-il ? »

Conférence d’Alex Deschênes jeudi 18 janvier 2018 à 20h30 à l’UCO , organisée par les AFC en partenariat avec la pastorale familiale et le diocèse de Vannes – libre participation aux frais  Voir l’affiche

Conférences spéciales jeunes  à Pontivy mardi 16 janvier à 19h avec les MEMO

et à Vannes mercredi 17 janvier à 20h30 à l’ICAM Voir le tract 

 

« Toute la société bruisse du mot amour. Ce mot cache des réalités très disparates et souvent contradictoires. La pornographie, la relation au corps, la famille, la jouissance, la quête de l’être aimé, la fidélité, la question de notre vocation, les désirs, les plaisirs, …
Aujourd’hui l’amour est montré comme un bien de consommation semblable aux autres : on prend, on use, on jette et on recommence.
La société semble l’encourager par un individualisme fort, un egoïsme du plaisir sans cesse prôné et un utilitarisme de l’autre pour assouvir ses propres désirs.
Comment vivre d’une anthropologie qui unifie la personne humaine et qui permette de vivre le bel amour ? »

Alex Deschênes est canadien, docteur en Philosophie, Conférencier, Fondateur de IGNIS, organisme pour former et accompagner les jeunes, les couples et les familles. Il organise des camps Corps à Cœur pour les jeunes et des sessions oui, je le veux pour les adultes afin de transmettre la beauté de l’amour humain auquel tout homme est appelé. Et il vient juste d’être nommé Agent de renouveau pour les jeunes, la famille et la vocation pour le diocèse de Rimouski au Québec.

Contact : afc56vannes@afc-france.org

Conférences/Formations #NLQ

Souveraineté politique : des fondements matérialistes et/ou métaphysiques ? Conférence-débat ICHTUS avec Bernard Bourdin et Jacques Sapir, le 18 janvier 2018 à Paris

Souveraineté politique vs économisme, nation vs mondialisation, identité vs universalité, religion vs laïcité, matérialisme vs métaphysique…
Comment s’y retrouver dans le grand bazar des opinions et des affrontements ? Comment dissiper la confusion intellectuelle au cœur de la crise du politique ? Sur quoi fonder la souveraineté ?

Une disputatio entre l’économiste Jacques Sapir, agnostique et souverainiste, et le philosophe Bernard Bourdin, dominicain spécialiste de théologie politique.

La crise moderne de l’autorité et de la légitimité politiques ouvre un vaste champ de réflexion fondamentale et prospective. Sur quoi fonder la souveraineté politique ? Existe-t-il une réponse exclusivement matérialiste ou la 
métaphysique peut-elle, au contraire, contribuer à retrouver les fondements de la légitimité du pouvoir ? La souveraineté est-elle dissociable de la nation ? La tension universelle de la religion peut-elle faire l’impasse sur la nation et l’identité ? La laïcité est-elle capable de réconcilier des approches contraires ?

**********
INFORMATIONS PRATIQUES :
Jeudi 18 janvier / 20h – 22h. (ouverture des portes à 19h45)
PAF : 3 euros
Conférence débat / Séance de dédicaces / Apéritif.
49 rue des Renaudes, Paris 17ème / Code 374A / Sonnette Permanences Ichtus
Charles de Gaulle Etoile / Ternes / Pereire

Lien pour s’inscrire : https://goo.gl/forms/UalLPez06IJ5odg02

Conférences/Formations #NLQ

Programme du mois de novembre 2017 du Centre Cormier à Marseille (13)

Centre Cormier 35, rue Edmond Rostand Marseille 13006 France

Le “Centre Cormier” des Dominicains propose par ses diverses activités culturelles, spirituelles et intellectuelles des réflexions sur l’homme, son existence et la pleine réalisation de sa vocation. Le bienheureux Frère Hyacinthe-Marie Cormier (1832-1916), “fondateur” du couvent des Dominicains de Marseille et ancien Maître de l’Ordre des Frères Prêcheurs guidera les dialogues et rencontres fraternelles par sa devise : “L’amour de la Vérité”.

  • Élément de philosophie de l’art
    fr. Jean Philippe Pekle o.p.
    lundi 6 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Être et agir
    fr. Albert-Henri Kühlem o.p.
    mardi 7 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
    mardi 14 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Le mental chinois
    fr. rené Quan Yan Chui o.p.
    mercredi 8 novembre 2017 de 14h30 à 16h00
    mercredi 15 novembre 2017 de 14h30 à 16h00
    mercredi 22 novembre 2017 de 14h30 à 16h00
    mercredi 29 novembre 2017 de 14h30 à 16h00.
  • Ciné-club Le Procès, Orson Wells
    André Baldous, professeur honoraire, université d’Aix-Marseille
    jeudi 9 novembre 2017 de 14h00 à 17h00.
  • Mémoire de soi et reconstruction de l’Être
    atelier d’écriture
    jeudi 9 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Aux origines D’Israël : pour une histoire de Dieu
    Remo Mugnaioni, enseignant à l’université d’Aix-Marseille
    vendredi 10 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Rencontre exceptionnelle : il était une voie : une famille, un âne, un rêve
    1300 km à pieds vers Rome

    Mathilde et Édouard Cortès, écrivain et réalisateur de documentaire
    vendredi 10 novembre 2017 à 20h00.
  • Histoire du christianisme byzantin du Ve au XVe siècle
    Claire Reggio, enseignante à l’université d’Aix-Marseille.
    lundi 13 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Quand l’orient s’invite en occident : histoire, actualité et perspectives
    Christine Salloum, enseignante à l’université d’Aix-Marseille.
    jeudi 16 novembre 2017 de 17h30 à 19h00
    jeudi 23 novembre 2017 de 17h30 à 19h00
    jeudi 30 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Art et civilisation de l’Orient Ancien
    Remo Mugnaioni, enseignant à l’université d’Aix-Marseille.
    vendredi 17 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • La vertu de l’espérance chez Saint Thomas d’Aquin
    fr. Albert-Henri Kühlem o.p.
    samedi 18 novembre 2017 de 9h30 à 11h30.
  • Étude Biblique
    Sainte Marie Madeleine a la lumière de l’ancien testament
    fr. Louis Le Boucher d’ Hérouville o.p.
    mercredi 22 novembre 2017 de 17h30 à 19h00
    mercredi 29 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Philosophie du droit : autour de Simone Goyard-Fabre
    fr. rené quan yan chui o.p.
    vendredi 24 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Adelaide et Theophano : l’efficacité du pouvoir féminin au moyen age
    fr. Albert-Henri Kühlem o.p.
    mardi 28 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.

NLQ #Sorties/Animations

Spectacle sur Marie Noël : “Nos Amies les Roses” le 18 novembre à Auxerre (89)

Spectacle “Grand Echiquier” dédié à Marie Noël, retraçant sa vie, son œuvre musicale, littéraire, poétique, épistolaire et philosophique. Avec la participation de nombreux témoins, artistes et personnalités et le père Arnaud Montoux.

 

Découvrir qui était Marie Noël

Conférences/Formations #NLQ

Conférence de Maxence Hecquard sur la démocratie, à Angers (49) le 18 novembre

L’association “Les conférences angevines” vous convie à sa prochaine conférence :


« La démocratie est-elle à bout de souffle ? »


Samedi 18 novembre 2017 à 20h30 – Salle Daviers – 5 boulevard Daviers à Angers
Par Monsieur Maxence HECQUARD, auteur du livre : « Les fondements philosophiques de la démocratie moderne »


« Un ouvrage fort dense… »,
Valeurs actuelles.
« Un éclairage utile sur la genèse du phénomène démocratique… »,
Le Figaro Magazine.
« Un essai remarquable… »,
Canal Académie
« Une référence irritante… »,
Bulletin des Lettres.


La conférence sera suivie d’une séance de questions-réponses et d’une discussion informelle autour d’une collation.
L’auteur dédicacera son ouvrage.
Entrée libre avec participation aux frais pour ceux qui le veulent.