Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque : “le corps dans tous ses états” sous la direction du père Antoine Nouwavi – le 19 février 2018 à La-Roche-sur-Yon (85)

Le corps est le lieu personnel et décisionnel le plus inviolable de la personne (« the ultimate concern » de Paul Tillich).
Les appels et les décisions se multiplient pourtant pour une grande émergence du corps social qui doit rassurer et protéger l’individu.
Pendant que l’individu – par ses revendications à plus de libertés individuelles et intimistes – se désocialise, les besoins romantiques d’une plus grande intégration de l’ensemble des membres de la communauté se font sentir. Une parole sur le corps devient risquée tant le corps est l’objet d’un conflit d’interprétations et d’intérêts inconciliables.
Le colloque universitaire interdisciplinaire a lieu au cœur de ces revendications paradoxales. On y affirmera certes, les positions doctrinales et éthiques de l’Église sur une compréhension du corps individuel, sociétal et ecclésial plus organique, mais on pointera sûrement le court-circuit  dans lequel s’engage notre société si elle ne prend pas en compte le corps comme le foyer indépassable de notre épanouissement et de notre « vivre-ensemble ».
Abbé Jean Bondu
Administrateur diocésain

Programme :

Télécharger le programme

Renseignements et réservations :

jdupont@ices.fr // 02 51 46 12 13

Conférences/Formations #NLQ

Conférence : “Libre ou connecté, faut-il choisir ?” – Samuel ROUVILLOIS – 18 janvier 2018 – La Roche-sur-Yon (85)

Frère Samuel Rouvillois, philosophe et théologien, “Pour une philosophie de Tinder et Snapchat, ou ce qui dit de vous votre profil Facebook…”
Frère de la communauté Saint-Jean, philosophe et théologien, il enseigne à l’École Saint-Jean et à HEC et intervient auprès des entreprises depuis de nombreuses années sur l’éthique managériale.
Il est délégué épiscopal à la culture pour le diocèse d’Avignon et est à l’initiative du Parvis d’Avignon (www.parvis-avignon.fr).
Il est le coauteur de plusieurs ouvrages : L’Entreprise humainement responsable (avec B. Collomb, DDB, 2011), Accompagner. Sentiers pour une sagesse (avec M. Schattner, Salvator, 2013) et La Sagesse chrétienne. Un enjeu pour l’entreprise (avec le Parcours Perigot, Presses de la Renaissance, 2016).

 

Que dit de vous votre profil Facebook ? Petite philosophie d’Instagram et de Snapchat Samuel Rouvillois abordera les problématiques de l’identité numérique, du besoin virtuel d’exister, de la portée des actes de l’utilisateur avec

2018-01-18 Samuel ROUVILLOIS - Affiche

Jeudi 18 janvier 2018 – 19h
Pour tous
La Roche-sur-Yon – Organisé par l’ICES avec le partenariat de Conférences Eglise et Société

Conférences/Formations #NLQ

Epanouissement personnel, plaisirs, désirs,… et l’amour humain dans tout ça ? Conférence les 16, 17 et 18 janvier à Arradon (56), à Pontivy (56) et à Vannes (56)

« La vie a t-elle un sens et, si oui, quel est-il ?  Pourquoi avons-nous été créés homme et femme ?

 

Que nous soyons un être sexué, importe t-il vraiment ? Pourquoi l’homme et la femme étaient-ils, au commencement, appelés à la communion ? Qu’est-ce que l’union conjugale d’un homme et d’une femme dit de Dieu et de son plan pour notre vie ? Quel est le sens des vocations au mariage et au célibat ? Qu’est-ce qu’aimer ? Est-il vraiment possible d’être des « coeurs purs » ? Qui est l’homme ? De quel amour rêve-t-il ? »

Conférence d’Alex Deschênes jeudi 18 janvier 2018 à 20h30 à l’UCO , organisée par les AFC en partenariat avec la pastorale familiale et le diocèse de Vannes – libre participation aux frais  Voir l’affiche

Conférences spéciales jeunes  à Pontivy mardi 16 janvier à 19h avec les MEMO

et à Vannes mercredi 17 janvier à 20h30 à l’ICAM Voir le tract 

 

« Toute la société bruisse du mot amour. Ce mot cache des réalités très disparates et souvent contradictoires. La pornographie, la relation au corps, la famille, la jouissance, la quête de l’être aimé, la fidélité, la question de notre vocation, les désirs, les plaisirs, …
Aujourd’hui l’amour est montré comme un bien de consommation semblable aux autres : on prend, on use, on jette et on recommence.
La société semble l’encourager par un individualisme fort, un egoïsme du plaisir sans cesse prôné et un utilitarisme de l’autre pour assouvir ses propres désirs.
Comment vivre d’une anthropologie qui unifie la personne humaine et qui permette de vivre le bel amour ? »

Alex Deschênes est canadien, docteur en Philosophie, Conférencier, Fondateur de IGNIS, organisme pour former et accompagner les jeunes, les couples et les familles. Il organise des camps Corps à Cœur pour les jeunes et des sessions oui, je le veux pour les adultes afin de transmettre la beauté de l’amour humain auquel tout homme est appelé. Et il vient juste d’être nommé Agent de renouveau pour les jeunes, la famille et la vocation pour le diocèse de Rimouski au Québec.

Contact : afc56vannes@afc-france.org

Conférences/Formations #NLQ

Souveraineté politique : des fondements matérialistes et/ou métaphysiques ? Conférence-débat ICHTUS avec Bernard Bourdin et Jacques Sapir, le 18 janvier 2018 à Paris

Souveraineté politique vs économisme, nation vs mondialisation, identité vs universalité, religion vs laïcité, matérialisme vs métaphysique…
Comment s’y retrouver dans le grand bazar des opinions et des affrontements ? Comment dissiper la confusion intellectuelle au cœur de la crise du politique ? Sur quoi fonder la souveraineté ?

Une disputatio entre l’économiste Jacques Sapir, agnostique et souverainiste, et le philosophe Bernard Bourdin, dominicain spécialiste de théologie politique.

La crise moderne de l’autorité et de la légitimité politiques ouvre un vaste champ de réflexion fondamentale et prospective. Sur quoi fonder la souveraineté politique ? Existe-t-il une réponse exclusivement matérialiste ou la 
métaphysique peut-elle, au contraire, contribuer à retrouver les fondements de la légitimité du pouvoir ? La souveraineté est-elle dissociable de la nation ? La tension universelle de la religion peut-elle faire l’impasse sur la nation et l’identité ? La laïcité est-elle capable de réconcilier des approches contraires ?

**********
INFORMATIONS PRATIQUES :
Jeudi 18 janvier / 20h – 22h. (ouverture des portes à 19h45)
PAF : 3 euros
Conférence débat / Séance de dédicaces / Apéritif.
49 rue des Renaudes, Paris 17ème / Code 374A / Sonnette Permanences Ichtus
Charles de Gaulle Etoile / Ternes / Pereire

Lien pour s’inscrire : https://goo.gl/forms/UalLPez06IJ5odg02

Conférences/Formations #NLQ

Programme du mois de novembre 2017 du Centre Cormier à Marseille (13)

Centre Cormier 35, rue Edmond Rostand Marseille 13006 France

Le “Centre Cormier” des Dominicains propose par ses diverses activités culturelles, spirituelles et intellectuelles des réflexions sur l’homme, son existence et la pleine réalisation de sa vocation. Le bienheureux Frère Hyacinthe-Marie Cormier (1832-1916), “fondateur” du couvent des Dominicains de Marseille et ancien Maître de l’Ordre des Frères Prêcheurs guidera les dialogues et rencontres fraternelles par sa devise : “L’amour de la Vérité”.

  • Élément de philosophie de l’art
    fr. Jean Philippe Pekle o.p.
    lundi 6 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Être et agir
    fr. Albert-Henri Kühlem o.p.
    mardi 7 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
    mardi 14 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Le mental chinois
    fr. rené Quan Yan Chui o.p.
    mercredi 8 novembre 2017 de 14h30 à 16h00
    mercredi 15 novembre 2017 de 14h30 à 16h00
    mercredi 22 novembre 2017 de 14h30 à 16h00
    mercredi 29 novembre 2017 de 14h30 à 16h00.
  • Ciné-club Le Procès, Orson Wells
    André Baldous, professeur honoraire, université d’Aix-Marseille
    jeudi 9 novembre 2017 de 14h00 à 17h00.
  • Mémoire de soi et reconstruction de l’Être
    atelier d’écriture
    jeudi 9 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Aux origines D’Israël : pour une histoire de Dieu
    Remo Mugnaioni, enseignant à l’université d’Aix-Marseille
    vendredi 10 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Rencontre exceptionnelle : il était une voie : une famille, un âne, un rêve
    1300 km à pieds vers Rome

    Mathilde et Édouard Cortès, écrivain et réalisateur de documentaire
    vendredi 10 novembre 2017 à 20h00.
  • Histoire du christianisme byzantin du Ve au XVe siècle
    Claire Reggio, enseignante à l’université d’Aix-Marseille.
    lundi 13 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Quand l’orient s’invite en occident : histoire, actualité et perspectives
    Christine Salloum, enseignante à l’université d’Aix-Marseille.
    jeudi 16 novembre 2017 de 17h30 à 19h00
    jeudi 23 novembre 2017 de 17h30 à 19h00
    jeudi 30 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Art et civilisation de l’Orient Ancien
    Remo Mugnaioni, enseignant à l’université d’Aix-Marseille.
    vendredi 17 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • La vertu de l’espérance chez Saint Thomas d’Aquin
    fr. Albert-Henri Kühlem o.p.
    samedi 18 novembre 2017 de 9h30 à 11h30.
  • Étude Biblique
    Sainte Marie Madeleine a la lumière de l’ancien testament
    fr. Louis Le Boucher d’ Hérouville o.p.
    mercredi 22 novembre 2017 de 17h30 à 19h00
    mercredi 29 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Philosophie du droit : autour de Simone Goyard-Fabre
    fr. rené quan yan chui o.p.
    vendredi 24 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.
  • Adelaide et Theophano : l’efficacité du pouvoir féminin au moyen age
    fr. Albert-Henri Kühlem o.p.
    mardi 28 novembre 2017 de 17h30 à 19h00.

NLQ #Sorties/Animations

Spectacle sur Marie Noël : “Nos Amies les Roses” le 18 novembre à Auxerre (89)

Spectacle “Grand Echiquier” dédié à Marie Noël, retraçant sa vie, son œuvre musicale, littéraire, poétique, épistolaire et philosophique. Avec la participation de nombreux témoins, artistes et personnalités et le père Arnaud Montoux.

 

Découvrir qui était Marie Noël

Conférences/Formations #NLQ

Conférence de Maxence Hecquard sur la démocratie, à Angers (49) le 18 novembre

L’association “Les conférences angevines” vous convie à sa prochaine conférence :


« La démocratie est-elle à bout de souffle ? »


Samedi 18 novembre 2017 à 20h30 – Salle Daviers – 5 boulevard Daviers à Angers
Par Monsieur Maxence HECQUARD, auteur du livre : « Les fondements philosophiques de la démocratie moderne »


« Un ouvrage fort dense… »,
Valeurs actuelles.
« Un éclairage utile sur la genèse du phénomène démocratique… »,
Le Figaro Magazine.
« Un essai remarquable… »,
Canal Académie
« Une référence irritante… »,
Bulletin des Lettres.


La conférence sera suivie d’une séance de questions-réponses et d’une discussion informelle autour d’une collation.
L’auteur dédicacera son ouvrage.
Entrée libre avec participation aux frais pour ceux qui le veulent.

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque international du CESHE – 21 et 22 octobre 2017 – Reims

Le Cercle d’étude scientifique et historique (CESHE) organise son colloque annuel à Reims le week-end du 21-22 octobre 2017. Les inscriptions sont ouvertes, et il est possible d’être hébergé sur le lieu même du colloque.

Samedi 21 octobre 2017

9h00 : Accueil

9h45 : Vie et oeuvre de Fernand Crombette (Jean-Charles Crémieux, ingénieur, président du Ceshe)

Fernand Crombette est mort en 1970, à Tournai, dans le plus grand anonymat. Et pourtant, il laissait derrière lui une oeuvre gigantesque de 16 000 pages et deux atlas. C’est à de proches amis aujourd’hui décédés que l’on doit donc la propagation de ses travaux qui ont trait, pour l’essentiel, à l’histoire ancienne, la géographie et l’ancien testament. Ses découvertes sont une preuve nouvelle de la véracité du récit biblique. Elles éclairent d’un jour nouveau l’histoire des peuples. Et si l’histoire de l’Egypte, de la Crète, des Hittites, même de l’Ile de Pâques ou de la vieille Atlantide de Platon ne faisaient qu’un avec l’histoire des Patriarches et du Peuple de Dieu…

11H00 : Les origines de la royauté sacrée, en France (Pr Patrick Demouy, professeur émérite d’histoire médiévale à l’Université de Reims, ancien professeur associé à l’Institut catholique de Paris)

Introduit en France lors de la prise du pouvoir par Pépin le Bref, le sacre, inspiré de la Bible, marque clairement une élection divine et une grâce spéciale pour accomplir un « ministère royal » conçu comme un vicariat du Christ. Cela implique un devoir de justice, de protection des faibles et de défense de la foi, avec des comptes à rendre devant Dieu. Les recherches de P. Demouy portent sur l’histoire religieuse de la province de Reims et de sa cathédrale, sur la Champagne et son patrimoine. Son dernier livre, Le sacre du roi (éd. La Nuée Bleue, Strasbourg, 2016) vient de recevoir la Première Médaille des Antiquités de la France, décernée par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

12h30 : Repas

14H30 : La géographie divine de Fernand Crombette (Thierry Martin, ingénieur, docteur en Sciences, Psychopraticien Vittoz)

Fruit d’une étude minutieuse et scientifique de la Géographie divine de Fernand Crombette, cette conférence permettra de mieux voir pour mieux comprendre, tout en prenant en compte les découvertes les plus récentes. Ce sera également l’occasion, pour Thierry Martin, de porter un regard épistémologique sur le problème, de cerner les certitudes et hypothèses de cette partie de l’oeuvre.

16H00 : Pause-café, échanges et dédicaces

17H00 : Bilan actualisé des travaux de sédimentation et dernières expériences en gravimétrie (Guy Berthault, X45, sédimentologue, vice-président du Ceshe)

Guy Berthault présentera le résumé actualisé de ses travaux, comprenant le résultat des dernières expériences de gravimétrie, et le compte-rendu “Calculation of Velocities of Sedimentation based on Geoengineering Approaches”, présenté par Alexandre Lalomov et lui-même à l’International Meeting of Sedimentology ( IMS), qui se tiendra à Toulouse, du 10 au 12 octobre 2017.

17H45 : Dieu est-il le Maître de l’histoire ? Père Edouard-Marie Gallez, docteur en théologie et histoire des religions

Vaste sujet auquel le Père Gallez, par ailleurs spécialiste de l’Islam, s’efforcera de répondre.

19H00 : Chapelet – 19H30 : Repas

20h45 : Soirée Cinéma : Le 13ème Jour

Dimanche 22 octobre 2017

Messes

11H00 : Musique et plan divin – Autre regard sur un art riche en révélations (Benoît Neiss, fondateur du Centre Européen d’Art Sacré de Pont à Mousson)

Pour qui considère d’un oeil plus profond cet art, qu’on réduit généralement à un rôle de divertissement, la musique s’avère être un étonnant révélateur des maux dont souffre le monde moderne. Elle permet un diagnostic inattendu sur la nature précise de la crise actuelle, plus grave que nous ne l’imaginons, et nous éclaire sur les pistes des remèdes à envisager pour recouvrer la santé esthétique, sociale et spirituelle.

12H30 : Repas

14H30 : La vie admirable de Marie des Vallées et son message pour notre temps (Philippe Lauria, docteur en philosophie et docteur en économie)

Etonnante vie que celle de Marie des Vallées autrement appelée la ’Sainte de Coutances’. En 1641, Mgr Goyon de Matignon confie l’étude du cas de cette mystique au Père Jean Eudes. Certain de la véracité de ses visions, il la prend finalement comme conseillère pour ses séminaires et la propagation du culte du Sacré-Coeur. Philippe Lauria abordera d’abord cette vie hors du commun, puis raison et mystique, enfin Marie des Vallées pour notre temps et la prophétie au sujet de F. Crombette.

16H00 : David, roi d’Israël (Jocelyne Tarneaud, IEP Paris, journaliste et écrivain)

Jocelyne Tarneaud est maintenant une habituée de nos colloques où elle est très appréciée ! Elle réalise par ailleurs une émission hebdomadaire sur Radio Notre-Dame, « La Bible pas à pas », dédiée aux symboles dans l’Ecriture Sainte. Elle nous propose, cette fois, de redécouvrir la figure de David qui, en écrasant Goliath, ouvre la voie à une royauté fondée sur la foi en Dieu qui conduit l’histoire des peuples

18h00 : Clôture

Coordonnées, inscription et informations utiles

Adresse du colloque : MAISON SAINT-SIXTE – 6, rue du Lieutenant Herduin à REIMS

Feuille d’inscription à télécharger au format PDF et à retourner au CESHE – BP 1055 – 59011 LILLE CEDEX

Présentation du CESHE

La crise de la société contemporaine, qui touche toutes les couches de la société, y compris l’Église, a pour cause profonde la séparation entre la morale et la connaissance, entre la Foi et la Science.

Certains l’avaient pressenti et dit qui n’ont pas été crus. Fernand CROMBETTE l’avait bien compris.

Beaucoup s’imaginent que l’homme est le résultat d’un long processus d’évolution, qu’il descend du singe par l’intermédiaire de chaînons divers et que le singe lui-même est le résultat de millions d’années d’une évolution aveugle. On « croit » aussi que la Terre n’est qu’une petite boule bleue, née par hasard au sein d’un des milliers de systèmes que devrait compter notre Univers … étendu à l’infini selon ce que l’on nous affirme.

Perdu dans cet espace et noyé dans cette durée quasi illimitée, l’homme d’aujourd’hui ne saisit plus ou pas le sens de la vie, d’autant plus que la vision matérialiste du monde exclut toute notion de finalité -sauf matérielle- autant que toute foi religieuse, particulièrement catholique.

Le CESHE-FRANCE entend contester scientifiquement et philosophiquement l’hypothèse athée d’une matière aveugle gouvernée par le hasard.

Il soutient à l’inverse que le concept de Création, d’où les savants ont d’ailleurs tiré celui de « loi scientifique » (car pas de loi sans législateur), est le plus sûr garant pour guider la science contemporaine sur le chemin de la vérité théorique, comme de l’utilité pratique. Le divorce entre la Foi et la Science n’étant qu’un préjugé d’ordre philosophique, celui-ci, conscient ou non, amène :

  • à fourvoyer la recherche scientifique dans des impasses,
  • à en vicier les applications concrètes,
  • à mutiler certaines dimensions de l’esprit humain,
  • à confiner la religion dans la sphère du subjectif.

Depuis 1980, le CESHE développe son action en plusieurs directions :

  • Il fait connaître l’œuvre de Fernand CROMBETTE (1880-1970), savant catholique français et précurseur de génie qui, en une synthèse remarquable, sut offrir une vision scientifique cohérente du monde, en accord total avec la Révélation. « La Foi, loin d’être l’éteignoir de la science et de l’esprit, en est la lumière véritable  », avait-il coutume de dire. Cette confiance dans la valeur des Écritures le conduisit à de brillantes découvertes concernant l’histoire et la forme de la Terre avant la dérive des continents due au Déluge Universel, l’histoire et la chronologie des Civilisations antiques, le caractère unique de la Terre au milieu de l’Univers …. Etc.
  • Par les travaux de ses membres poursuivis dans le même esprit, il stimule une activité scientifique originale dans le domaine de l’astronomie, de la physique, de la géologie, des sciences de la nature, de l’exégèse et des sciences humaines. Les études réalisées par M G. BERTHAULT dans le domaine de la sédimentologie démontrent particulièrement bien tout cela en remettant en question la géologie historique et par là l’hypothèse de l’Évolution des espèces pourtant largement répandue aujourd’hui.
  • Dans la ligne tracée par Fernand CROMBETTE, il s’attache à démontrer la vérité historique de la Bible par l’étude attentive de l’archéologie et de l’Histoire des Sciences humaines. Il atteste l’authenticité du texte sacré en recourant aux langues anciennes sur la base d’une méthode de lecture originale.
  • Il édite une revue trimestrielle « Science & Foi » ainsi que des cassettes audio et vidéo, publie des livres et cahiers et organise des séminaires, colloques et conférences.

En s’appliquant à établir par des faits indubitables le caractère christocentrique de l’univers, le CESHE confirme la conviction que l’Écriture -Livre Inspiré- et la Création -Œuvre Divine- ne peuvent se contredire.

Ainsi la finalité inscrite dans la nature des choses manifeste-t-elle à nos yeux le sens de la vie sur Terre, comme de chaque vie particulière, exactement ordonnées au plan voulu par un Dieu aimant, Créateur et Fin de tout être et de toute chose.

 


Livres #NLH #NLQ

La philosophie pour la vie, nouvel ouvrage de Stéphane Mercier

« Ouvrez la bouche pour le muet,
et pour soutenir la cause de tous les enfants qui ne font que passer. »
Livre des Proverbes, 31,8

C’est cette belle citation en exergue qui ouvre ce petit livre édité avec soin par Quentin Moreau, éditeur. On ne le souligne jamais assez, mais un livre doit être beau et agréable à lire et c’est le cas ici.

Stéphane Mercier, anciennement professeur de philosophie à l’Université Catholique de Louvain (UCL), avait défrayé la chronique en mars-avril 2017 suite à un cours d’argumentation philosophique prenant pour matière l’avortement. L’administration de cette université, qui semble n’avoir de catholique que le nom, s’était fendue d’un communiqué ridicule affirmant que le droit à l’avortement était inscrit dans la Constitution, ce qui n’est pas le cas… Par la suite rectifié, ce communiqué annonçait par ailleurs la suspension des cours de Stéphane Mercier, l’UCL ne pouvant rien faire de plus… Signalons que malgré cela l’UCL est toujours engagée dans le réseau international Scholars at risk, « dont l’objectif est de protéger les enseignants et les chercheurs en danger et de défendre la liberté académique ».

L’argumentaire de Stéphane Mercier est édité ici dans le style oral tel qu’il a été donné en cours à ses élèves, augmenté d’une préface, d’une postface et d’éléments bibliographiques. C’est un véritable outil d’orfèvre pour qui souhaite répondre aux objections que notre temps présente face à la tragédie qu’est l’avortement. Point d’argumentation moraliste ni religieuse, mais un simple raisonnement logique, facile à suivre, complet, rigoureux, souple et concis.

L’auteur déconstruit les arguments fallacieux tels que les périodes légales autorisées pour avorter – qui varient selon les pays, l’absence de conscience de l’embryon, le développement « inachevé »… Tout est finement analysé, décortiqué avec la plus grande clarté !

Le cœur de l’ouvrage est la démonstration selon laquelle l’embryon est déjà une personne, une personne en développement, car « la seule manière de justifier l’avortement serait (…) d’établir fermement que l’embryon n’est pas un être humain, et d’affirmer que vous êtes bien sûr que ce n’est pas un être humain. » (p.34) et il rappelle que « l’identité individuelle est acquise dès le début, dès que la séquence ADN est formée, c’est-à-dire au moment de la conception. » (p.15)

Stéphane Mercier recense toutes les objections et y répond avec honnêteté et clairvoyance, parfois non sans une pointe d’humour.

La postface inscrit l’avortement dans de plus larges perspectives, par rapport à la manière de vivre la sexualité aujourd’hui, qui rejoint toute une « culture de mort » (comme l’écrivait Jean-Paul II dans Evangelium Vitae) et l’auteur montre qu’il y a dans notre société « un rapport malsain à la sexualité , à la fois dans son usage et dans la perception d’autrui comme présentant un danger dont il faudrait se garantir en se ” protégeant ” ; un tel rapport, dis-je, débouche sur une perception faussée de sa propre identité incarnée et sexuée. » (p.64), en nous rappelant que tout acte posé a des conséquences.

Le philosophe invoque aussi la responsabilité que nous avons d’informer sur la réalité de l’avortement, non pas pour accabler les personnes, mais plutôt pour ouvrir leur cœur à la vie et dévoiler ce mal, qui est pour la plupart des gens un simple choix, une solution sous les contraintes de la vie contemporaine ou tout simplement un confort. «  Ce qui permet au mal et au crime de prospérer, comme on dit, ce sont les honnêtes gens qui préfèrent se voiler la face, ou qui, devant la prolifération du mal, demeurent inactifs. » (p.25)

À lire et relire, non seulement pour le bien de tous, mais aussi pour soutenir l’auteur qui tient bon face à toutes les pressions qu’il subit !

 

La philosophie pour la vie, par Stéphane Mercier, aux éditions Quentin Moreau, éditeur, 80 pages

Commander le livre

Brèves #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Journée d’étude sur “Les sens du bien commun” à l’IPC le 9 novembre

Dans le cadre de l’axe de recherche “Philosophie pratique et société moderne”, l’IPC organise le 9 novembre prochain une Journée d’étude sur “Les sens du bien commun”

Si vous souhaitez plus de renseignements ou si vous souhaitez vous inscrire, vous pouvez envoyer un mail à : s.anel@ipc-paris.fr.