Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Grande journée de mobilisation contre la PMA sans père et la GPA le 6 octobre 2019 à Paris

Un collectif d’associations, parmi lesquels La Manif Pour Tous, les AFC, Alliance Vita, les Veilleurs, etc., réunies sous le nom “Marchons Enfants”, donnent rendez-vous le dimanche 6 octobre 2019 à Paris à tous ceux qui souhaitent donner à chaque enfant la chance d’avoir un père et une mère, pour une grande journée de mobilisation contre la PMA sans père et la GPA.

Ce matin, le Conseil des ministres a pris connaissance du projet de révision de la loi bioéthique qui sera débattu à l’Assemblée Nationale fin septembre. Il prévoit l’extension de l’Assistance Médicale à la Procréation aux couples de femmes et aux femmes seules. L’autorisation de congélation des ovocytes et l’élargissement de la recherche sur l’embryon figurent également dans ce texte.

Aveuglés par le progrès technique, les promoteurs de la PMA n’en discernent aucune des lourdes conséquences qu’elle aura sur la filiation, la suppression de la figure paternelle, la famille, la construction psychique des enfants, la raréfaction des gamètes et donc de l’instauration d’un marché, avec les dérives eugéniques que l’on peut déjà prévoir.

Comment peut-on veiller aux équilibres délicats de la nature sur notre planète et, en même temps, ne pas voir que ces mêmes principes devraient aussi s’appliquer à l’humain ?

L’ensemble de ces évolutions laissent entrevoir un monde où le vivant et l’humain deviennent des enjeux technologiques et marchands. Nous sommes convaincus que l’altérité sexuelle est une chance, qu’un enfant aura toujours besoin d’un père, qu’un enfant n’est pas un droit mais un don. Nous avons le devoir de témoigner de ces convictions.

Chaque famille est invitée à se mobiliser.

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Parcours “Passeurs d’hommes” par Ichtus du 14 octobre 2019 au 24 mars 2019 à Paris

GRANDIR, CONDUIRE et SERVIR pour permettre à chaque personne de S’ACCOMPLIR EN SOCIÉTÉ

Tout homme dans le monde est un PASSEUR d’hommes vers la liberté parce qu’il est responsable de lui-même et de son prochain mais aussi des sociétés où il vit. La vie est un don mais c’est aussi une tâche. COMMENT ËTRE HUMAIN EN SOCIÉTÉ ? Comment se forger et garder un cœur d’homme ou de femme ? Comment assurer cette responsabilité de PASSEUR ?

Pour s’accomplir, chacun doit GRANDIR puis CONDUIRE les autres en assumant des responsabilités de parent, d’éducateur, de management afin de SERVIR le bien commun par son travail, en exerçant des responsabilités économiques et politiques dans la société. Comment les sociétés dans lesquelles nous vivons peuvent-elles nous aider à être humains ? Comment la famille, l’école, l’entreprise, le monde de la finance, la nation, l’Église peuvent-elles en tant qu’institutions aider l’homme à être humain ? En s’interrogeant sur leur raison d’être à la lumière de l’enseignement social de l’Église, nous découvrirons les chemins d’humanisation pour notre action personnelle et l’exercice de nos responsabilités dans chacune de ces sociétés.

 

Le parcours PARCOURS PASSEURS D’HOMMES est fondé sur l’enseignement de saint Jean-Paul II, pour découvrir la raison d’être des sociétés dans lesquelles toute personne humaine est appelée à exercer ses responsabilités. La saison 2019-2020 sera animée par François-Xavier Clément, directeur de Saint-Jean de Passy et Bruno de Saint Chamas, membre associé du GRACE (Groupe de Recherche Anthropologie Chrétienne et Entreprise), président d’Ichtus.

Il s’agira donc de “chercher la vérité dans la douceur de l’amitié” selon la belle formule d’Albert le Grand. 

Le Général d’Armée Pierre de Villiers, Monseigneur Pascal Ide, Esther Pivet, Mathieu Detchessahar, Alexandre Dianine HavardDon Pascal André Dumont, Luc de Bellescize interviendront pour cette nouvelle saison du parcours.

Vous êtes chefs d’entreprises, dirigeants, responsables d’équipe, enseignants, éducateurs ou tout simplement parents et vous disposez de peu de temps. Vous désirez développer votre leadership pour conduire à l’excellence ceux dont vous avez la responsabilité ? Venez découvrir la richesse et la cohérence d’une vision de l’homme  associée à une pratique qui a démontré sa fécondité dans le temps. Ce parcours s’adresse en priorité à ceux qui exercent ou exerceront des responsabilités humaines dans la société et désirent permettre à des enfants, des élèves, des équipiers de s’accomplir.

Ce parcours se déroule sur 10 séances qui forment un tout, le lundi (à l’exception de celle du mardi 24 mars) de 20h précise à 21h45, à partir du 14 octobre 2019 dans les locaux de Saint-Jean de Passy, 72 rue Raynouard Paris 75016.

Le programme de cette SAISON 2019-2020 sera très différent de celui des précédentes en abordant la question sous l’angle social.

PROGRAMME : Comment être humain en société ?

Comment organiser une société d’hommes libres ? 

1.         Lundi 14 octobre – Homme ou animal

2.         Lundi 4 novembre – Rôle de la société

3.         Lundi 18 novembre – La vérité vous rendra libre : Pourquoi ?

4.         Lundi 2 décembre – Raison d’être de la famille

5.         Lundi 16 décembre – Raison d’être de l’école – La transmission et l’éducation

6.         Lundi 13 janvier – Libérer le cœur – Comment ?

7.         Lundi 27 janvier – Raison d’être de l’entreprise – Le travail

8.         Lundi 24 février – Raison d’être de la finance

9.         Lundi 9 mars – Raison d’être de la nation – La justice et la paix

10.      Mardi 24 mars – Raison d’être de l’Église – La nature et la grâce – Providence et liberté de l’homme

TARIF

Pour bénéficier de la réduction et s’inscrire en couple : choisir le tarif de base puis ajouter une personne : une réduction de 25 % s’appliquera automatiquement sur chaque billet. Un couple paiera donc 150€ au lieu de 2 fois 100€ = 200€.

Inscriptions

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #68 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « L’idéal est-il de se marier entre 35 et 40 ans ou faut-il se jeter à l’eau le plus vite possible ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

L’idéal est-il de se marier entre 35 et 40 ans ou faut-il se jeter à l’eau le plus vite possible ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Rassemblement pour les jeunes étudiants et jeunes pros à Mandeure (25) du 23 au 25 août 2019

Avec la pastorale des jeunes des huit diocèses de Franche- Comté, Lorraine et Alsace, nous organisons un grand rassemblement en août 2019 du vendredi 23 août au 25 août 2019 pour les jeunes étudiants et jeunes pros à Mandeure. (diocèse de BELFORT).
Le thème qui portera l’ensemble du rassemblement sera le verset de la lettre de Pierre “Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous”. 1 Pierre 3, 15.

Ce thème se vivra dans les temps de prière, de rencontres, de conférences, d’ateliers et les concerts.
Le tarif du week-end, 50€, comprend le logement sur le camping (chacun apporte sa tente), et les repas du samedi midi au dimanche midi. Si besoin de loger en dur, c’est possible il suffit de se signaler (dans la limite des places disponibles).

La billetterie pour l’inscription est d’ores et déjà accessible en ligne : Clic

L’animation musicale et les concerts du vendredi et du samedi soir seront portés par les groupes ORA et OMG. Les services des vocations de tous les diocèses seront présents durant tout le week-end.
Ce week-end sera aussi l’occasion de découvrir et de pratiquer diverses formes de prières : laudes, louanges, lectio divina, adoration, …

 Les ateliers porteront sur des thèmes aussi variés que : – la bio-éthique, l’espérance dans le Métal, l’œcuménisme , aimer en vérité, les migrations, rencontre avec l’Arche, synode des jeunes, évangélisation et réseaux sociaux, chrétien en politique,…. Tous les évêques seront présents.
Une conférence sera donnée également par le Père René Luc.

Plus d’informations : Facebook-Mandeure / jeunescathos39@eglisejura.com

Nous pouvons organiser un bus au départ de Lons le Saunier, Poligny, Dole, si nous sommes un minimum de 30 personnes.

Plus d’informations

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Les conférences du Mardi Saison 2019 du 9 juillet au 20 août 2019 à Saint-Valery-sur-Somme (80)

La saison 2019 des conférences du mardi est lancée… S’inscrivant dans le cadre de la Pastorale du Tourisme, en direction des estivants et des habitants, les « Soirées du Mardi » rencontrent chaque saison un vif succès.  La diversité des thèmes abordés lors des conférences a pour objectif de  « faire entendre des témoignages de vie et des paroles fortes, Bonne Nouvelle pour les hommes et le monde d’aujourd’hui. »

Centre d’Accueil
260, Rue Jules Gaffé (à proximité du Parking des Corderies)
80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Informations pratiques

Centre d’Accueil
260, Rue Jules Gaffé (à proximité du Parking des Corderies)
80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Ces soirées commencent à 18h00 et se terminent à 22h00
Elles sont ouvertes à tous.

Participation aux frais : 6 €
Pour les adhérents : 5 €

Repas sur commande : 8 €  à retenir
le lundi après-midi par téléphone ou mail
Tél. : 03 22 26 90 62
E-mail : fluxvalericain@gmail.com 

Possibilité de pique-nique

DÉPLIANT DES SOIRÉES DU MARDI A TÉLÉCHARGER ICI

Pour les personnes intéressées par un covoiturage, cliquer ici.

Programme

Mardi 9 juillet

La bioéthique entre loi et conscience ?

Dominique QUINIO
Membre du Comité consultatif national d’Ethique

Mardi 16 juillet

Jeunes ou moins jeunes, que voulons-nous transmettre ? Et comment ?

Thérèse LEBRUN
Président Recteur délégué Santé Social
Université catholique de Lille

Mardi 23 juillet

axel Isabey

Jésus et ses parents, à la lumière des peintres

Père Axel ISABEY
Responsable du Service Foi et Art du diocèse de Besançon

Mardi 30 juillet

père raimbault

La violence dans les textes bibliques

Père Christophe RAIMBAULT
Vicaire général de Diocèse de Tours, bibliste

Mardi 6 août

Les miracles, ça existe : Ça nous dit quoi de Dieu ?

Sœur Bernadette MORIAU
70ème miraculée de Lourdes

Mardi 13 août

« Les moines de Tibhirine, ces frères qui nous parlent »

Père Augustin DENECK
Curé de Saint Ambroise, Paris

Mardi 20 août

« L’autisme est un voyage que je n’avais pas prévu »

Domitille CAUET
Professeure de Lettres à Amiens

Conférences/Formations

Café-Politique du Parti Chrétien Démocrate le 13 juin 2019 à Versailles (78)

Dans le cadre de notre café-politique, nous recevrons
le jeudi 13 juin à 20h30
Bruno Vercken
Président de la fédération des Yvelines du PCD, Cadre de direction d’un groupe international,Responsable syndical

Sur le thème : « Le travail blessé »
Perspectives anthropologiques, économiques et sociales.

Lieu :   Le Franco-Belge, rue de la Pourvoierie, 78000 Versailles

A la une #Articles #Doctrine / Formation #Morale #NLH #NLQ

Finalement la doctrine sociale de l’Eglise c’est quoi ?

J’ai coutume de dire, en commençant mes conférences sur le sujet, que nous partons avec un gros handicap. En effet, le mot doctrine effraie les gens de gauche, le mot social fait peur aux gens de droite et le mot Eglise à tous les autres. L’expression, datée d’un XIXème siècle qui n’avait pas peur des mots, parait aujourd’hui malheureuse et bien des auteurs s’échinent à contourner l’obstacle. Pensée, enseignement, vision et autres termes veulent surtout gommer l’aspect doctrinaire. Pourtant, il s’agit bien d’une doctrine, c’est-à-dire d’un corpus cohérent.

C’est le premier élément de la DSE, un ensemble cohérent qui se veut global. La doctrine sociale de l’Eglise pense l’Homme dans sa globalité. Un Homme au travail, un Homme en société, un Homme en famille, un être humain en relation constante avec le monde qui l’entoure. Une personne humaine qui, par le moindre de ses actes, influe sur la vie des autres personnes humaines et qui est lui-même concerné par les actions des autres.

Il y a deux termes importants dans les tenants et aboutissants de la doctrine sociale : la responsabilité et le développement. Et les deux termes sont indissociablement liés. Nous sommes responsables du développement de notre personne et de la personne des autres car nos actes ont des conséquences sur ces deux développements. La doctrine sociale de l’Eglise est donc avant tout autre chose un ensemble de textes ayant pour finalité d’aider chaque personne humaine à être responsable du développement de chacun.

Aussi, la DSE c’est tout autant une aide à l’action qu’une vision de l’Homme. Car pour agir en vue du bien de l’Homme, il faut savoir ce qui est bien pour l’Homme et donc en filigrane permanent, connaître l’Homme. La DSE repose donc sur une anthropologie, une contemplation de la personne humaine en vérité. Cette contemplation pose un regard sur la nature réelle de l’homme à la lumière de la Bible. Mais avant tout il s’agit bien d’une contemplation. Nous n’inventons pas l’Homme, nous le découvrons. Il se dévoile à nous lorsque nous l’étudions.

La doctrine sociale de l’Eglise est donc en premier lieu un corpus anthropologique qui nous parle de l’Homme. Parler de l’Homme c’est le décrire dans toutes ses dimensions humaines et spirituelles afin de comprendre ce qui est bon pour lui, ce qui va l’épanouir et le rendre heureux. C’est pourquoi, cette anthropologie est théologique, puisque le bonheur de l’Homme réside dans sa relation à Dieu.

La doctrine sociale de l’Eglise est donc un corpus qui nous donne à contempler l’Homme et sa fin dernière, mais dans un but précis qui est de conduire l’Homme vers ce bonheur. En ce sens la doctrine sociale de l’Eglise est un corpus également moral, puisque le principe de la morale n’est pas de dicter le permis et l’interdit, mais d’éclairer le chemin vers le bien. La morale est ce qui offre la possibilité de rejoindre le bonheur de l’Homme depuis sa vérité profonde qu’est son anthropologie.

C’est par ses actes que l’Homme démontre son attachement au bien et qu’il avance vers le Bien. Des actes auxquels il ne se réduit pas, mais qui vont orienter sa propre relation au monde et à Dieu. Ainsi, sur la base d’une connaissance de l’Homme et en vue d’atteindre le bonheur de chacun, la doctrine sociale de l’Eglise donne des clefs de lecture morales, c’est-à-dire d’action.

Même si tout est lié et qu’on ne peut dissocier agir privé et conséquences sociales, la doctrine sociale de l’Eglise est une aide à l’action dans le monde. Actions sociale, politique économique qui concernent la responsabilité de chaque acteur dans le bien commun de l’humanité. Elle vise à aider les hommes et les femmes à poser les bons actes, à prendre les meilleures décisions pour le développement intégral de chaque homme et de tout homme, car nous sommes responsables de nos actes et de leur conséquence, que nous soyons chef d’Etat ou simples consommateurs.

Dans la complexité du monde et de la personne humaine, la DSE propose un corpus cohérent de la vision de l’homme à sa réalisation personnelle par un chemin d’actes conduisant effectivement au bien de l’humanité. La doctrine sociale de l’Eglise est une aide au discernement et non un ensemble de recettes qui déresponsabiliserait la personne humaine. Au contraire, c’est une aide pour que chacun devienne toujours plus responsable en connaissance de cause.

Philosophie, théologie, morale, la doctrine sociale de l’Eglise est aussi un mouvement spirituel de tout notre être vers le Bien. Vers notre bien et celui des autres. Elle pose dans le plus quotidien de nos actes le salut de l’Humanité, car dans ce monde perdu, j’aime à dire que la DSE est la vocation de saint Jean-Baptiste, elle nous invite à aplanir les routes qui trop souvent entravent la progression de nos contemporains, vers le bien, vers Dieu.

 

 

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Acteurs d’Avenir – du 25 au 29 août 2019 à l’Abbaye Notre-Dame de l’Ouÿe – Dourdan (92)

Acteurs d’Avenir 2019 – Concept et déroulement

Autour de décideurs et de penseurs chrétiens engagés

Chrétiens, soyez ambitieux : c’est ce thème provocant qui avait rassemblé en août 2010 au Novotel de Fontainebleau les 200 étudiants et jeunes pros entre 21 et 27 ans qui avaient été les premiers à essayer « la formule Acteurs d’Avenir ».

Neuf ans plus tard, ce seront encore des décideurs chrétiens, engagés dans le domaine politique, économique, social, culturel ou médiatique, qui viendront témoigner de leur parcours, de leur choix et de leur façon d’exercer leurs responsabilités, cette fois autour du thème La Liberté, pour quoi faire ?. Ils évoqueront les questions éthiques parfois difficiles auxquelles les participants à l’Université d’Été seront à leur tour bientôt confrontés. Les discussions plus informelles lors des repas et des temps de détente avec ces mêmes intervenants seront autant d’occasions d’approfondir ces échanges francs et personnels. Les temps de relecture dispensés en fin de journée permettront, eux, de faire le lien entre ces témoignages concrets et ce que nous enseigne la philosophie et la théologie catholique.

Temps de formation, temps spirituels, temps de détente

Lors des sessions Acteurs d’Avenir, nous avons eu à cœur de vivre de manière unifiée les temps de formation, les temps spirituels (messe quotidienne, veillée de prière, offices proposés, nombreux prêtres disponibles tout au long de la session) ou encore les temps de détente.

Une atmosphère détendue, un cadre et une organisation marqués par le professionnalisme, des rencontres fortifiantes et nourrissantes avec des décideurs de premier plan, une foi chrétienne librement et joyeusement vécue : autant d’ingrédients qui sont devenus la marque de fabrique d’Acteurs d’Avenir et qui seront une nouvelle fois présents à l’occasion de la prochaine Université d’Été du 25 au 29 août prochains !

La Liberté, pour quoi faire ?

L’abbé Gaultier de Chaillé présente le thème choisi pour la 9ème session d’Acteurs d’Avenir :

« La liberté, pour quoi faire ? » est le titre de la fameuse conférence de Georges Bernanos en de 1947. Au lendemain de la guerre, il voulait mettre la jeunesse en garde contre le risque de la toute-puissance du marché et de la technique. Il dénonçait, déjà et toujours, le risque de la mort de notre civilisation à cause de la perte de la spiritualité en l’homme contemporain.

Notre actualité est marquée par une contestation généralisée des institutions, et par l’expression d’une volonté de changements, avec souvent une pointe d’angoisse sur l’avenir. Il est frappant par ailleurs de voir le manque de profondeur des convictions proposées, marquées par des slogans faciles et bien-pensants qui dénoncent sans jamais rien proposer de solide.

Que voulons-nous pour l’avenir ? Comment voyons-nous les défis politiques, écologiques, idéologiques de demain ? Si la liberté est une vertu de l’action, quelle âme voulons-nous insuffler à notre motivation pour prendre part à la construction de ce qui nous tient à cœur et devenir ainsi Acteurs d’Avenir ?

INSCRIPTIONS

Liste des intervenants (la liste s’allongera au fur et à mesure)

A la une #Articles #NLH #NLQ #Rome

L’aide du pape aux migrants une aide hautement politisée ?

Nous avions publié l’annonce d’une aide du pape, à la Caritas grecque pour les migrants à hauteur de 100 000 euros. Une nouvelle intervention semble cette fois-ci créer la polémique.

Samedi soir, le cardinal Konrad Krajewski – ancien cérémoniaire pontifical, appelé par le pape François à transformer l’Aumônerie apostolique en bras exécuteur des œuvres charitables personnelles du Souverain Pontife – est allé en personne rouvrir les compteurs électriques de l’un des plus grands squats romains, coupés quelques jours plus tôt pour une ardoise de près de 300 000 euros.

Le problème, c’est que le squat où est intervenu le cardinal est un lieu éminemment politisé. Occupé par l’extrême-gauche romaine en 2013, il bénéficie du soutien du maire d’arrondissement du centre historique de Rome (Parti Démocratique) et de nombreux autres élus. Mieux, la fourniture d’électricité en est assurée par une entreprise semi-publique gérée par les maires de gauche de la région Émilie-Romagne. Ce n’est donc pas « l’ignoble » Matteo Salvini – auquel Mgr Krajewski a déclaré qu’il refuserait une bénédiction apostolique (Il Messaggero, le 4 mai 2019) – qui a plongé le squat dans l’obscurité mais une régie aux mains des amis politiques des squatteurs. Enfin, outre une centaine de familles, le squat abrite toute une série d’activités, y compris commerciales, qui profitent allègrement de l’illégalité qui entoure leur fonctionnement. Et se gardent bien de payer toute facture.

Pour InfoVaticana, le problème est d’abord politique

Dans ce cadre, il est difficile de ne pas qualifier le geste de Mgr Krajewski de geste politisé. Il lui suffisait d’attendre lundi matin pour régler la dette des occupants auprès du fournisseur et l’affaire était close. Dans ce cas, évidemment, la charité n’eût pas fait de bruit et il est regrettable de devoir penser que ce qui compte pour Mgr Krajewski, c’est que la charité pontificale soit au contraire objet de la plus grande publicité.

Retrouvez l’intégralité de l’article ici

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Café-Politique du Parti Chrétien Démocrate le 15 mai 2019 à Versailles (78)

Dans le cadre de son café-politique, le Parti Chrétien Démocrate Yvelines recevra
le mercredi 15 mai à 20h30 au Franco-Belge (salle du 1° étage), à Versailles
Philippe Desmoulins-Lebeault
Past Vice-Président de l’ONG Europe for Family,
enregistrée auprès du Parlement Européen pour l’actuelle mandature.
Sur le thème :
« Elections européennes, quels enjeux ? »
Inscription ICI