Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence « L’amour ou la pornographie, il faut choisir » – le 9 mars 2019 à Metz (57)

Thème : « L’amour ou la pornographie, il faut choisir »

Metz, Grand Séminaire de Lorraine – À 14h30

Par Docteur Pauline de Vaux, psychiatre-addictologue.

Contact : pastoraleledesfamilles@catholique-metz.fr

 

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence de Thérèse Hargot : Pornographie : un danger, une violence ? Comment prévenir ? – le 7 février 2019 à Lyon (69)

Nos adolescents face à la pornographie, avec Thérèse Hargot, Sexologue, Philosophe.

Conférence destinée aux adultes : parents, animateurs, enseignants…

Inscriptions auprès de Pastorale des Jeunes : jeunes@lyon.catholique.fr
Prix libre.
Entrée réservée aux plus de 18 ans.

Informations pratiques

Halte de Vaise – 8 place de Paris Lyon 9e.
20h00 – 22h00

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence sur le fléau de la pornographie par François Billot de Lochner le 29 novembre 2018 à Lourdes (65)

Les “Conférences des Veilleurs de Bigorre” organisent, jeudi 29 novembre, à 20h30, à Lourdes (salles Saint-Pierre, 16 rue Bartayrès), une conférence sur “Le tsunami pornographique, un nouveau fléau mondial !” de M. François Billot de Lochner, président de “Liberté politique” et auteur de nombreux ouvrages (parmi lesquels le roman “Les parfums du château”, paru en 2017).
Entrée libre

Tribunes et entretiens

Petit éloge du lys ! Contre la pornographie

Actuellement professeur dans un établissement madrilène, je tenais à remercier Liberté politique pour son action contre la pornographie et en faveur de la pureté.

Il me semble que l’intuition de lutter pour une société plus chaste est tout à fait à propos dans un contexte de féminisme militant et pornocrate. J’ai pu constater en abordant le thème de la pornographie avec mes élèves de terminale combien le sujet est non seulement sensible mais aussi absolument majeur. Il génère beaucoup de questions, beaucoup d’anxiété, beaucoup d’attentes vis-à-vis des adultes.

La raison est claire : l’humanité se structure dans l’altérité homme femme. Il n’y a pas de seconde voie possible. Le féminisme a voulu nier cette altérité, préparant ainsi la libération des pulsions les plus basses .

Soit cette altérité est envisagée dans une perspective de respect complémentaire, soit elle est envisagée dans un horizon de guerre des sexes. La pornographie inscrit les relations humaines dans une dynamique bestiale de prédation parce que le féminisme radical le permet.

Il existe un fait flou qu’il faut mettre au jour, comme le fait très bien François de Lochner dans son entretien avec TVLibertés : si la pornographie a aujourd’hui autant de succès c’est bien parce qu’elle trouve un terreau favorable à son développement. Quel est donc cet élixir affreux qui favorise l’efflorescence de la mandragore pornographique ?

Le libertarisme dans toutes ses ramifications, des plus grossières aux plus subtiles, est cause que l’on n’ose plus imposer de cadre à nos actes humains, et c’est en particulier le libertarisme féministe qui alimente cette impulsion.

Puisque la liberté est un absolu, au nom de quoi irait-on empêcher la bonne société bourgeoise de pratiquer une orgie, si celle-ci est consentie par chacun ? Si ma liberté est un absolu et que je souhaite pratiquer la pornographie, au nom de quoi me l’interdirait-on ? Au nom de quoi les féministes peuvent-elles s’insurger contre la pornographie ?

Il est de plus en plus difficile d’être féministe, parce que cette posture mentale implique une sacralisation de la liberté qui conduit inévitablement à un retour en force de la domination masculine.

Il est affligeant de constater que nous nous retrouvons dans une société barbare qui ne respecte plus la femme. Il est encore plus terrible de comprendre que cette régression est causée par celles-là mêmes qui disent défendre la femme.

Mesdemoiselles les féministes, quand comprendrez-vous que la liberté individuelle poursuivie à l’extrême engendre un univers dans laquelle les femmes ne seront plus que des objets soumis ?

Si la pornographie a autant de succès et de possibilités de développement, c’est tout simplement que bien et mal n’existent plus, selon vous. Ce qui existe ce sont des libertés individuelles. Dans cette perspective les féministes n’ont rien à répondre et elles alimentent une violence sociale, invisible et extrême.

A de rares exceptions, leur silence est assourdissant . Mais s’élever contre la pornographie, cela reviendrait à reconnaître l’existence d’une morale, des limites à ma liberté et à l’usage que je fais de mon corps.

Or ceci est un péché mortel pour le féminisme post-moderne : disposer de son corps, jouir sans entrave, désirer sans limite ; voilà le kérygme auquel il faut souscrire sous peine d’excommunication.

Il existe à mon sens une solution . Elle fait peur aux personnes en marche car elle exige une pause et un regard vers le passé. Elle s’appelle pureté, son symbole est la fleur de lys et elle a accompagné nos rois pendant des siècles.

Qu’est-ce que la pureté ? La pureté est la vertu de la propreté du cœur. « La pureté est la gloire du corps humain devant Dieu. Elle est la gloire de Dieu dans le corps humain. » (Jean-Paul II)

Le corps est bon, car créé par Dieu. N’ayons pas peur de cultiver cette admirable vertu. N’oublions pas que si le vice rend malheureux, la vertu est le plus sûr chemin vers le bonheur.

Retrouver le sens de la robe blanche un jour de mariage me paraît un horizon souhaitable !

Quentin Brot

Source : Liberté Politique

Tribunes et entretiens

Vidéo : F. Billot de Lochner s’attaque au porno et à son industrie

François Billot de Lochner sait que le thème est difficile et que le combat est disproportionné. Et pourtant, en s’attaquant au porno et à son industrie, le président de “Libertés Politiques” s’en prend à un phénomène “qui massacre l’humanité toute entière”.

A la une #Doctrine / Formation #NLH

Assises de la lutte contre la pornographie : retour sur les interventions

Des interventions offensives et stimulantes. L’enthousiasme du public était au rendez-vous !

1ère Table ronde : Sexualité et beauté : incompatibles ?

Au coeur du débat, la place du Beau comme arme décisive pour répondre à la laideur du monde pornographié.

Capture d’écran 2018-10-10 à 11.35.48

Père Cédric Burgun – En quoi la sexualité est-elle belle ?

Spécialiste des questions conjugales

Si la pornographie est un monde de laideur, l’Église est là pour nous rappeler la beauté de l’union de l’homme et de la femme dans le plan de Dieu, seuls êtres à s’unir par les corps en se regardant en face à face.
Le Père Burgun a rappelé l’importance de la régulation de la sexualité, à travers notamment l’apprentissage de la régulation naturelle des naissances prônée par l’enseignement des papes. Contraception et pornographie sont les deux faces d’une même monnaie, celle d’une vision des corps sans limites.

Myriam Chalom – Une éducation du regard
Conférencière

Dans une brève promenade à travers quelques grandes oeuvres de l’art occidental, Myriam Chalom nous a rappelé l’importance de l’éducation au regard : apprendre à voir la personne dans sa globalité, découvrir et admirer le visage – qui est par définition absent du film pornographique. Cette éducation au regard peut commencer très tôt, en famille, pour sans cesse affiner la perception que nous devons avoir de la dignité de la personne à travers son corps.

Maître André Bonnet – Cinéma, écrans : quand la pornographie salit le corps
Co-fondateur de l’association Promouvoir

L’intervention de Maître Bonnet fut un vibrant plaidoyer pour l’engagement. Non, il n’y a pas de familles « préservées » ; un catholique ne peut se contenter du raisonnement : « ça n’arrive qu’aux enfants des autres donc ça ne m’intéresse pas ! » Aujourd’hui, la pornographie est partout, bien au-delà des seuls « films X ». Des séries récentes, comme Game of Thrones, ou Westworld, qui ont été vues par la majorité des jeunes, comportent une vision pornographiée de la sexualité, faite de violence, de domination, de destruction de l’autre. Son conseil : éduquer au regard critique pour savoir rejeter les oeuvres cinématographiques mauvaises, dans tous les sens du terme.

 

2ème Table ronde : Éducation sexuelle : rôle des parents ou de l’école ?

Les enfants et adolescents : une cible privilégiée, qui nécessite une action et un discours adaptés. Avec les bons mots et les bons gestes, il est possible de les sortir de l’emprise du porno !

Capture d’écran 2018-10-10 à 11.39.14

Inès de Franclieu – Enfants/adolescents et la pornographie : ouvrons les yeux et parlons-en

Spécialiste en formation affective, fondatrice de l’association Com je t’aime

Inès de Franclieu, qui intervient en milieu scolaire auprès des adolescents, fait état de l’ampleur du phénomène de la pornographie : les garçons comme les filles sont quasiment tous touchés. Pour les aider à lutter, il faut leur parler de la beauté de l’amour et de l’union, offrir un modèle de la sexualité humaine gratifiant et exaltant, qui dilate le coeur et qui élève. Leur soif de bonheur est immense et n’attend que d’être comblée par des mots justes et vrais.

Stanislas Rocher – Les mécanismes de la pornographie et comment en sortir

Fondateur de Libora, site de soutien par la prière aux porno-dépendants

Un témoignage courageux et poignant que celui de ce jeune homme qui a eu sa première « expérience » du porno dès le CM2. À l’adolescence, une descente vers l’addiction favorisée par les amis, l’école, l’internat. Un milieu pourtant préservé : scoutisme, service de l’autel. Mais ce sont justement ces « garde-fous » qui lui ont permis de sortir de l’addiction, car depuis le début, il avait la conscience ferme que le porno était un mal. D’où l’importance des valeurs de Bien et de Mal qui seules permettent la vraie libération !

François-Xavier Clément – Éducation sexuelle et pornographie : que se passe-t-il dans nos écoles ?

Directeur de Saint-Jean-de-Passy

Un regard sans concessions, pour raffermir les parents dans leur rôle d’éducateurs. Un ennemi : le smartphone universel (90 % des enfants en 6e), alibi facile des parents pour donner une autonomie mal comprise aux jeunes adolescents, qui finit par se payer au prix fort quand ils tombent dans le porno. Sur les questions d’éducation sexuelle, et sur les programmes de l’Éducation nationale, François-Xavier Clément a rappelé avec force la liberté, importante, dont jouissent les directeurs, même dans le sous-contrat, mais dont ils ne se servent pas. Osons être libres !

 

3ème Table ronde : La pornographie détruira-t-elle notre société ?

Le porno induit une déconstruction morale de la société. Le courage politique doit être au rendez-vous.

Capture d’écran 2018-10-10 à 11.35.01

Jean-Michel Olivereau – Pornographie : quels enjeux pour la liberté ?

Docteur en neurosciences

L’auteur de l’excellent ouvrage Révolution sexuelle et permissivité a démonté brillamment les mécanismes qui mènent de la fréquentation de matériaux pornographiques aux atteintes sur le cerveau, enfermant l’homme dans
une spirale qui va du voyeurisme à l’autodestruction. A contrario, l’apprentissage de la pudeur, méprisée et décriée aujourd’hui, est la clef d’un désir maîtrisé.

Guillaume de Thieulloy – La pornographie au coeur de la culture de mort

Directeur d’un groupe de médias

On connaît tous la fameuse citation de Soljénitsyne sur la pornographie et les miradors et pour cause : la pornographie fait partie intégrante du projet totalitaire de la culture de mort. En détruisant le projet divin sur l’homme, la femme et la famille, elle en est même l’une des matrices. S’il est très difficile de lutter au niveau public, la résistance commence dans les communautés naturelles que sont les familles, l’école, la paroisse.

Tebaldo Vinciguerra – La pornographie, enjeu d’écologie intégrale

Spécialiste des textes pontificaux sur la pornographie

La pornographie est une forme dramatique de « pollution », en empêchant le développement humain intégral dans toute sa dignité. Elle incarne le refus de la limite (un contenu accessible partout et tout le temps), et une culture du déchet (j’utilise l’autre, puis je le jette). Pour en sortir, la force du témoignage et de l’accompagnement humain sont fondamentaux. Prévenir, guérir et reconstruire doivent être au coeur de la démarche.

Bruno Vercken – Quel rôle pour les politiques dans la lutte contre la pornographie ?

Cadre dirigeant du PCD

Les politiques aujourd’hui n’ont aucune envie de se plonger dans le sale boulot de dénoncer le fléau pornographique. Peur d’être ringard, peur d’aller à contre-courant d’une libération morale érigée en norme universelle.  Pourtant, ce combat est parfaitement cohérent si l’on souhaite la défense de la famille, la défense des plus fragiles : un appel au courage et à la systématicité des actions.

Source : Liberté politique

Brèves

Assises de la lutte contre la pornographie : les conclusions à tirer

de François Billot de Lochner sur Liberté politique :

Chers amis,

La compréhension du tsunami pornographique tient en quelques chiffres :

• actuellement, 90 % des Français consomment régulièrement des matériaux pornographiques (vidéos, films, livres, revues, panneaux publicitaires, etc) ;

• les quatre premiers sites pornographiques mondiaux revendiquent 380 milliards de vidéos visionnées par leurs abonnés chaque année.

La mise en oeuvre, par Liberté politique, d’une structure dédiée à ce fléau nous a semblé de première urgence. D’où la création de l’association Pornostop, et son site dédié : Stopauporno.fr

Nous avons donc organisé, le 6 octobre dernier, des Assises nationales, ayant pour objectif :
• de sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur ce drame ;

• de faire intervenir des experts réputés pour analyser la pornographie sous des angles divers.

Nous pouvons estimer qu’environ 1 million de personnes ont été touchées par notre politique de communication sur ces assises : un beau succès !

Les interventions des experts ont été d’une très grande qualité, et ont permis aux nombreux participants de mieux appréhender les causes et les conséquences de la pornographie, tant
ignorées aujourd’hui. Vous trouverez cette semaine à la une de Décryptage un résumé de leurs interventions.

Notre nouvelle entité, Pornostop, entend démultiplier les actions menées depuis de nombreuses années par Liberté politique. Il s’agit, en quelque sorte, de « mettre le turbo ».

L’association agira donc tous azimuts, en formant, en informant, en agissant contre les producteurs de matériaux pornographiques, en rédigeant des livres et brochures sur la sexualité et la pornographie, en accompagnant les parents, etc.

Vous nous connaissez assez pour savoir que le combat sera mené avec la dernière énergie.

Je me permets d’attirer votre attention sur un dernier point. Nous avions eu, en début d’année, des promesses de dons à Pornostop qui ne seront pas suivies d’effet. Sans la générosité habituelle de nos donateurs, nous ne pourrons mener le plan d’action ambitieux que nous avons prévu.

D’avance, je vous remercie infiniment de ce que vous pourrez faire.

JE FAIS UN DON 

François Billot de Lochner

Président de Liberté politique, de France Audace et de Pornostop

 

Les points forts du discours de clôture de François Billot de Lochner :

Contre le porno, 3 écueils à éviter :

– refuser de parler du Bien et du Mal

– désacraliser le corps par la vulgarité du discours

– limiter le porno à sa seule présence sur internet

Brèves

Assises de la pornographie : inscrivez-vous !

Ne manquez pas le rendez-vous incontournable de la rentrée ! Liberté politique vous invite à réserver la demi-journée du samedi 6 octobre 2018 de 14h à 18h pour un rendez-vous de première importance :

les Assises de la lutte contre la pornographie

Afin d’éclairer le débat, et d’apporter des solutions claires à ce fléau qui frappe les familles et tout particulièrement les jeunes, des psychologues, des médecins, des personnalités politiques et religieuses ainsi que des essayistes se retrouveront autour de 4 tables rondes.

Notre objectif : porter un regard lucide et faire entendre un langage offensif et déterminé sur une maladie contemporaine déjà dénoncée par Alexandre Soljénitsyne comme l’une des premières aliénations : “On asservit plus facilement un peuple avec de la pornographie qu’avec des miradors.”

Inscriptions obligatoires par formulaire.

Lieu : Paris
Date : 06/10/2018
Adresse :
ASIEM – Patronage du Bon Conseil
6, rue Albert de Lapparent
75007 PARIS
Pour tout renseignement, écrire à contact@libertepolitique
Horaires : De 14:00 h à 18:00 h
Type d’entrée : Entrée libre

A la une #NLH #Tribunes et entretiens

Mobilisation générale contre la pornographie

Nous le savons, le combat contre le tsunami pornographique n’est pas une option, une possibilité, une action à mener parmi d’autres. Il s’agit d’un combat prioritaire, car fondamental : la déferlante pornographique relève en effet d’un projet de destruction complet de la personne, de la famille et de la société tout entière.

Le 6 octobre prochain, à Paris, se tiendront pour la première fois nos grandes “Assises de la lutte contre la pornographie“. Comment lutter ? Quel discours tenir, à la maison, à l’école et dans le débat public face à ce fléau ? Les experts qui interviendront au cours des Assises répondront à toutes ces questions.

Nous vous attendons nombreux : nous comptons sur votre mobilisation ! Ne tardez pas à vous inscrire, et, si vous ne pouvez venir, merci de faire circuler l’information autour de vous !

Découvrez ici notre vidéo officielle :

Source : liberté politique

A la une #Brèves #NLH

Nouveau numéro de la revue Liberté politique : “Pornographie : le nouveau fléau”

Pornographie : le nouveau fléau

  • N° de parution : 78
  • Saison : Eté 2018

« La dépravation suit le progrès des lumières. Chose très naturelle que les hommes ne puissent s’éclairer sans se corrompre. » (Restif de la Bretonne) Pour nos sociétés, la surexposition à la pornographie est le stade suprême de l’offensive pour la libération sexuelle. Les écrits, les images pornographiques sont aussi vieux que l’homme, mais ce qui se transmettait naguère dans la honte et sous le manteau est aujourd’hui pleinement exposé aux yeux de tous jusqu’à être estampillé du sceau de la normalité au nom du plaisir, de l’art ou pire encore, de l’éducation. Quelle cité peut espérer se construire en prônant la violence sans limites dans l’union charnelle, et l’asservissement des êtres à leurs pulsions ? Comment rétablir dans notre société malade un regard sur le corps et la sexualité qui soit empreint de pureté ?


Sommaire :

Dossier : Pornographie, le nouveau fléau

La pornographie, un tsunami mondial, par François BILLOT de LOCHNER

Pornographie : quels enjeux pour la liberté ? par Jean-Michel OLIVEREAU

La pornographie, un enjeu d’écologie intégrale, par Tebaldo VINCIGUERRA

Chasteté et combat spirituel, par Ingrid d’USSEL

Le porno au cinéma : état de la bataille juridique, par Me André BONNET

La culture, une école de discernement moral, par Constance PRAZEL

A COMMANDER ICI