Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Conférence d’Elena Lasida sur l’Ecologie intégrale le 29 septembre au Monastère de Chalais (38)

Monastère du Chalais
4581 route de Chalais
38340 Voreppe

Plus d’informations

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

En marche pour la vie le 20 janvier 2019 à Paris (Porte-Dauphine)

Chaque semaine, une nouvelle actualité le prouve. La question de l’avortement demeure un problème social et un enjeu politique de santé publique.
La MARCHE POUR LA VIE appelle à une nouvelle mobilisation le dimanche 20 janvier 2019, à Paris, pour rappeler que la vie humaine doit être respectée de sa conception à sa mort naturelle.

Pourquoi ? Parce que plus de 220 000 avortements sont toujours pratiqués chaque année et qu’il n’y a ni volonté politique ni prise de conscience collective pour faire diminuer le nombre d’IVG en France. Leurs conséquences sont autant de drames vécus par des femmes et des familles entières, mais pas seulement : les médecins sont de plus en plus nombreux à faire valoir l’objection de leur conscience qui les dissuade de pratiquer un acte contraire à la médecine, et qu’ils jugent intrinsèquement mauvais.

Toutes les barrières ont été levées : suppression de la condition de détresse en 2014 et du délai de réflexion en 2016, application du délit d’entrave à l’avortement en 2017. Plutôt que d’entendre le profond malaise et briser le tabou qui règne sur « ce mal du siècle », le gouvernement s’est indigné il y a quelques semaines des déclarations du Docteur de Rochambeau justifiant par la clause de conscience son refus de pratiquer des IVG, et a rappelé par la voix de sa secrétaire d’Etat à l’Egalité femmes-hommes, Marlène Schiappa, que « l’IVG était un droit trop souvent menacé pour lequel il convenait de ne relâcher aucun effort ».

L’avortement n’est pas un droit menacé en France mais force est de constater 44 ans après le vote de la Loi Veil qu’il tourmente notre conscience collective.

Face aux menaces qui pèsent sur la liberté de conscience des professions médicales, face aux nouvelles transgressions annoncées par la révision de la loi de bioéthique (PMA, libéralisation totale de la recherche sur l’embryon, marchandisation du corps de la femme), la Marche pour la vie appelle toute la société civile, médecins, chercheurs, biologistes, femmes enceintes, à faire valoir leur droit à l’objection de conscience le dimanche 20 janvier 2019 à Paris.

La Marche pour la vie affirme que médecine et science sans conscience ne sont que ruine de l’homme.
Elle aspire à refonder la société sur le respect de toute vie humaine. L’être humain ne peut pas être une marchandise, un objet de laboratoire, une variable d’ajustement des désirs du moment. Cette aspiration est plus que jamais d’actualité. Face à la marche de la mort, elle appelle les Français à se mettre en marche pour la vie.

Marche pour la vie 2019, le dimanche 20 janvier à 13h30 à Porte Dauphine à Paris

La Marche pour la vie est soutenue par le Pape.

Evènement Facebook

NLQ #Sorties/Animations

Un film poignant et un témoignage en direct : “Pour un sourire d’enfant” le 20 avril 2018 à Olonne-sur-Mer (85)

Fin 1995, Marie-France des PALLIERES et son mari Christian († 2016), jeunes retraités en mission au Cambodge, découvrent l’immonde décharge de Phnom Penh sur laquelle travaillent, se nourrissent et trop souvent meurent des centaines d’enfants : « C’était à hurler ! Ce n’était pas digne de l’humanité ! Nous savions à cet instant que notre vie allait changer. Il fallait réagir d’urgence ! »

 

L’histoire de ce couple a été retracé dans le film « Les Pépites » sortie au cinéma en 2016.

 

Pour un Sourire d’Enfant (PSE) est née. Des premiers repas apportés directement sur la décharge à quelques dizaines d’enfants, l’association prend très vite en charge des centaines de petits chiffonniers : habits, soins, nourriture, scolarité et surtout formation professionnelle, tout est fait pour sauver définitivement ces enfants et les amener de la misère à un métier !

 

A ce jour, plus de 6.000 d’entre eux sont pris en charge dans les programmes.

Plus de 4.000 autres, « les anciens », sont déjà dans la vie active et, pour la plupart, ont fondé le foyer qui leur avait tant manqué.

 

Un film poignant et un témoignage direct !

Après la projection du film de l’association « Au Cambodge, de la misère à un métier », Marie-France des Pallières témoignera aux côtés du jeune Sary dont la vie a été métamorphosée grâce à « PSE ». Jeune papa plein d’amour, Sary est devenu formateur à l’école d’audiovisuel de l’association où il est heureux d’aider d’autres jeunes à acquérir un vrai métier. La soirée se tiendra :

 

LE VENDREDI 20 AVRIL à 20h15

Lycée Sainte Marie du Port
95 avenue Charles de Gaulle
85340 Olonne sur Mer

Plus d’informations sur  : www.pse.ong et sur la page Facebook de PSE : www.facebook.com/psefrance 

NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #1 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court, et voici le premier épisode :

Est-il nécessaire de se marier quand on s’aime ?


Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

A la une #NLQ

Edito : « 24 heures pour le Seigneur » partout en France pendant le carême à l’appel du Pape François

Cette année, comme l’année dernière, aura lieu pendant le carême l’évènement “24h pour le Seigneur” en France et dans le monde. Voilà une occasion de se recentrer très concrètement sur l’adoration, l’écoute de la Parole de Dieu, la prière et de solidifier ainsi notre carême par une clef de voûte spirituelle !

Cette invitation du Pape François est rappelée cette année dans son message de carême :

J’invite tout particulièrement les membres de l’Église à entreprendre avec zèle ce chemin du carême, soutenus par l’aumône, le jeûne et la prière. S’il nous semble parfois que la charité s’éteint dans de nombreux cœurs, cela ne peut arriver dans le cœur de Dieu ! Il nous offre toujours de nouvelles occasions pour que nous puissions recommencer à aimer.

L’initiative des « 24 heures pour le Seigneur », qui nous invite à célébrer le sacrement de Réconciliation pendant l’adoration eucharistique, sera également cette année encore une occasion propice. En 2018, elle se déroulera les vendredi 9 et samedi 10 mars, s’inspirant des paroles du Psaume 130 : « Près de toi se trouve le pardon » (Ps 130, 4). Dans tous les diocèses, il y aura au moins une église ouverte pendant 24 heures qui offrira la possibilité de l’adoration eucharistique et de la confession sacramentelle.

Les dates de ces évènements varient en fonction des diocèses ; les 9 et 10 mars à Argentan, dans le diocèse d’Evry, à Pau ; les 16 et 17 mars au Havre, autour du 11 mars dans le diocèse d’Annecy… et nous annoncerons au fur et à mesure ces évènements dans notre rubrique annonces.

Profitons de ces moments pour nous confesser et (re)découvrir la joie d’être pardonné et délesté de nos fautes et de nos angoisses !