Articles #NLH #NLQ #USA

Les bières trappistes de l’abbaye de Spencer

Un article proposé par Divine Box.

Les moines trappistes de l’abbaye Saint-Joseph de Spencer, dans le Massachusetts, brassent depuis 2013 toute une ribambelle de bières trappistes. Ce sont à ce jour les premières et uniques bières trappistes américaines ! Encore très rares en Europe, leur renommée grandit petit à petit… Alors Divine Box vous dit tout ce qu’il faut savoir sur les bières de l’abbaye de Spencer, c’est parti !

Les bières de l’abbaye de Spencer sont brassées par les moines eux-mêmes — Abbaye de Spencer

Bières de l’abbaye de Spencer : tout commence en l’an 2000 🔧

 

Nous sommes en l’an 2000. L’année 2000, c’est une date spéciale pour l’abbaye de Spencer :

 

  • C’est le 175e anniversaire de la communauté
  • Le 50e anniversaire de l’arrivée à Spencer
  • Le 25e anniversaire de la consécration de l’église abbatiale

 

À cette occasion, un petit tour d’horizon des activités économiques de l’abbaye s’impose. Et les moines constatent alors que la situation n’est pas rose. En effet, au début des années 2000, le contexte économique de l’abbaye a évolué : l’atelier de vêtements liturgiques et celui de confitures, ouverts depuis 1950, ne suffisent plus à couvrir les besoins financiers de la communauté…

 

Il faut donc trouver une alternative économique. Mais dans quelle nouvelle activité se lancer ? Frère Brian pense alors déjà à brasser de la bière. En effet, selon lui cela s’inscrit parfaitement dans l’histoire de la communauté, puisque celle-ci brassait déjà de la bière pour sa consommation personnelle en 1857, grâce à l’arrivée des moines de l’abbaye de Westvleteren ! Mais il est alors seul à croire en son idée…

Les moines ont brassé les bières de l’abbaye de Spencer pour subvenir à leurs besoins. Leur toute première bière, la Spencer Trappist Ale, était au départ uniquement destinée au réfectoire des moines – Abbaye de Spencer

 

Une salve d’applaudissements pour les bières de l’abbaye de Spencer👏

 

Après avoir convaincu frère Isaac, qui deviendra par la suite le directeur de la brasserie, frère Brian et Isaac partent tout deux pour quelques voyages à Boston en 2008 et Brooklyn en 2009, puis enchaînent quelques essais de brassage, sous l’oeil sceptique de leur abbé…

 

Ils finissent par convaincre les supérieurs de l’abbaye et leurs conseillers externes grâce à… une bière de Noël ! Brassée avec amour et emballée avec soin, le comité est conquis, et les deux frères partent alors en Belgique et aux Pays-Bas visiter les brasseries trappistes pour préciser leur projet. L’abbé de Scourmont (dont l’abbaye brasse les célèbres bières de Chimay) appelle même en personne le père abbé de l’abbaye de Spencer pour soutenir la démarche !

 

L’heure du vote en communauté a sonné. Résultats : 85 % des moines sont favorables à lancer la brasserie ! Jamais auparavant une décision communautaire n’avait emporté un vote aussi enthousiaste. « Après le vote, il y a eu des applaudissements… » se souvient frère Isaac avec émotion.

Ci-dessus, un moine de l’abbaye de Spencer vérifie le brassage de ses bières – Abbaye de Spencer

La toute première brasserie trappiste américaine du monde 🍺

 

Et hop, en 2013, l’abbaye de Spencer lance sa brasserie. Elle devient ainsi la première brasserie trappiste américaine, car auparavant les brasseries trappistes ne se trouvaient qu’en Europe (surtout en Belgique et aux Pays-Bas) ! Pendant l’aménagement, frère William et frère Jonah sont envoyés pendant six mois à Chimay pour apprendre le métier de brasseur.

 

Dès la même année, les premiers brassins sortent, et les moines de l’abbaye de Spencer décident d’exploiter eux-mêmes des champs d’orge, pour développer plus tard leur propre malt trappiste. Aujourd’hui, les champs d’orge grandissent petit à petit, mais ne sont toujours pas exploitables par les frères. Rendez-vous dans quelques années ! En attendant, les moines se fournissent auprès d’un petit producteur local situé tout près de l’abbaye !

Ci-dessus, un moine bichonne ses plants d’orge, en vue de leur exploitation pour brasser les bières de l’abbaye de Spencer — Abbaye de Spencer

Les bières de l’abbaye de Spencer, des bières trappistes uniques au monde 🍻

 

La brasserie de l’abbaye de Spencer ne s’est lancée qu’en 2013, mais elle compte aujourd’hui déjà une dizaine de bières renommées à son actif ! Petit tour d’horizon de ces pépites uniques au monde :

 

  • La Spencer Trappist Ale, robe blonde, 6,5 % (vol.), avec des arômes de miel, caramel, banane, abricot et papaye ! Elle est la toute première bière trappiste américaine au monde ! Au départ, elle était destinée uniquement pour la consommation des moines au réfectoire.
  • La Spencer India Pale Ale, robe blonde, 7,2 % (vol.), avec des arômes d’orange, pamplemousse, fleurs et malt ! Elle est la toute première et unique bière trappiste IPA !
  • La Spencer Imperial Stout, robe noire, 8,7 % (vol.), avec des arômes de fruits noirs, café, chocolat et caramel ! Elle est la toute première et seule bière trappiste noire !
  • La Spencer Monk’s Reserve Ale, robe brune foncée, 20,2 % (vol.), avec des arômes de fruits noirs, chocolat, caramel et café ! Elle est la toute première et unique bière trappiste Quadrupel américaine !
  • La Spencer Holiday Ale, robe brune foncée, 9 % (vol.), avec des arômes de cannelle, clou de girofle, fruits rouges, prune, figue, cerise et caramel ! Elle est brassée exclusivement pour les fêtes, comme les bières belges « spécial Noël » !
  • La Spencer Grapefruit IPA, robe rubis, 6,5 % (vol.), avec des arômes de pamplemousse et citron
  • La Spencer Peach Season, robe ambrée, 4,3 % (vol.), avec des arômes de pêche, poivre, épices
  • La Spencer Premium Pilsner, robe blonde, 4,7 % (vol.), avec des arômes de fleurs, chèvrefeuille, herbe, agrumes et citron
  • La Spencer Vienna Lager, robe ambrée, 5,5 % (vol.), avec des arômes de miel, poires et prunes

 

Les deux bières suivantes ne semblent plus brassées depuis mi-2019 :

 

  • La Spencer Feierabendbier, robe blonde, 4,7 % (vol.), avec des arômes de brioche, d’agrumes et de miel ! Elle est la toute première et unique bière trappiste « de soif » et non « de dégustation », c’est-à-dire de style Pilsner. Elle n’est pas encore distribuée en France…
  • La Spencer Festive Lager, robe ambrée, 7,5 % (vol.), avec des arômes de caramel, brioche grillée, banane et épices ! Elle fut créée spécialement pour la célèbre Oktoberfest allemande, mais réservée… aux américains ! En effet elle n’est pas encore distribuée en Europe…

À ce jour, les bières de l’abbaye de Spencer sont déjà une petite dizaine ! – @juanmi5s (Instagram)

Découvrez les bières de l’abbaye Saint-Joseph de Spencer

 

Si vous voulez découvrir les bières de l’abbaye Saint-Joseph de Spencer, vous pouvez leur rendre visite si d’aventure vous faites un petit voyage dans le coin. Mais bon, comme c’est un peu loin, vous pouvez aussi aller jeter un oeil à la boutique en ligne de produits monastiques Divine Box !

 

Et pour les plus curieux, vous pouvez aussi cliquer ici si vous voulez en savoir plus sur les bières trappistes de l’abbaye de Spencer. Vous découvrirez notamment la signification du logo de l’abbaye, ou encore pourquoi les murs de la brasserie sont couverts d’extincteurs.

Articles #En France #NLH #NLQ

Connaissez-vous le baume du Pèlerin des moines de Ganagobie ?

Un article proposé par Divine Box.

Vous avez un pèlerinage prévu pour bientôt ? Une marche en montagne cet été ? Pour vos pieds, pensez au baume du Pèlerin des bénédictins de Ganagobie (en Provence).

C’est une crème de massage pour les pieds à base d’huiles essentielles, à l’action naturelle réparatrice, nourrissante et antiseptique. Cette pommade est parfaitement adaptée pour les pieds secs, endoloris, échauffés ou crevassés. Rapide présentation de ce baume miracle de 50 ml !

Le baume du Pèlerin, ainsi que toute une gamme de produits de soin, est issu de l’artisanat monastique des moines bénédictins du monastère de Ganagobie, en Provence – Divine Box

Quelles sont les propriétés du baume du Pèlerin ?

Le baume du Pèlerin est une crème de massage pour le soin et l’hygiène des pieds, qui utilise les vertus naturelles des plantes médicinales. Grâce au savant mélange des huiles essentielles rigoureusement sélectionnées, il possède une triple action désodorisante, nourrissante et réparatrice :

  • Action désodorisante : le baume du Pèlerin élimine les odeurs désagréables dues à la transpiration, grâce principalement à l’huile essentielle de sauge.
  • Action nourrissante : le baume du Pèlerin nourrit en profondeur et assouplit les tissus de la peau, et évite leur échauffement, grâce aux huiles essentielles de sauge, de camphre, d’eucalyptus, de gaulthérie, de romarin et de menthe.
  • Action réparatrice : le baume du Pèlerin supprime en douceur les crevasses des orteils et du talon, les peaux mortes, rugosités et callosités. Grâce aux huiles essentielles de lavandin, d’eucalyptus, de girofle et de romarin.

 

Qui peut utiliser le baume du Pèlerin ?

Le baume du Pèlerin convient à tout adulte souhaitant procurer à ses pieds une petite touche de fraîcheur et de détente, avant, pendant ou après une longue marche. Le baume du Pèlerin est particulièrement recommandé pour :

1/ Les marcheurs et les pèlerins

Massé sur le pied, le baume du Pèlerin est extraordinaire :

  • Avant la marche pour éviter les futures odeurs de transpiration et les mauvaises traces de sueur.
  • Pendant les différents jours de marche pour hydrater et détendre la peau du pied et ainsi éviter les échauffements.
  • Après la marche, pour éliminer les différentes irrégularités de la peau.

 

2/ Les patients de réflexothérapie

La réflexothérapie, médecine ancestrale pratiquée par les Chinois, les Égyptiens ou encore les Grecs, consiste à masser une zone déterminée du corps dans le but d’obtenir une réaction favorable de l’organe ou des systèmes correspondants en question, pour rétablir leur fonctionnement normal. Or la voûte plantaire est l’une des principales zones-réflexes du corps. Une pression prolongée ou un massage lent de la plante des pieds grâce au baume du Pèlerin réactive la circulation sanguine, élimine les déchets (dépôts de cristaux d’acide urique, toxines…) et rééquilibre les flux d’énergie en lien avec l’organe correspondant.

Chaque année, une multitude de randonneurs visitent le monastère de Ganagobie (Xe siècle), qui les accueille avec son baume du Pèlerin – Crédits Photo : Mon RoadTripenProvence

Comment utiliser le baume du Pèlerin ?

Le baume du Pèlerin s’applique par massage localisé. Voici nos recommandations pour son utilisation.

1/ Quand appliquer le baume du Pèlerin ?

  • Le matin, après la toilette, pour pouvoir davantage profiter de son action désodorisante.
  • En tout, 2 à 3 fois par semaine maximum, si l’on souhaite bénéficier au mieux de ses vertus nourrissantes et réparatrices.

 

 2/ Comment appliquer le baume du Pèlerin ?

Pour un massage optimal avec le baume du Pèlerin, voici comment procéder :

  • 1) Massez lentement l’ensemble de la plante du pied en remontant de la pointe des orteils vers le talon. [1mn]
  • 2) Effectuez des pressions sur la zone du plexus solaire puis de la thyroïde. [1mn]
  • 3) Effectuez des pressions sur le gros orteil, du sommet de l’ongle vers la base. [1mn]
  • 4) Effectuez des pressions sur les autres orteils, du sommet de l’ongle vers la base. [1mn]
  • 5) Effectuez des pression puis un massage sur la ligne externe et la ligne interne en descendant vers le talon. [1mn]
  • 6) Effectuez des pressions sur toutes les autres zones de la plante du pied, en descendant vers le talon. [1mn]
  • 7) Pour finir, massez lentement à nouveau l’ensemble de la plante du pied en remontant de la pointe des orteils vers le talon. [1mn]
  • 8) Veillez à bien laisser reposer vos pieds 15mn minimum après chaque séance de massage.

 

Pour chacun des point précédents, pensez à toujours bien appliquer une petite noisette de baume du Pèlerin sur la peau. Si besoin, n’hésitez pas à renouveler la quantité.

Ah, et pour les non-initiés, une pression se fait avec le pouce de la main, le massage avec la paume.

 

Bien utilisé, le baume du Pèlerin convient parfaitement pour nourrir et hydrater les pieds secs et endoloris – Divine Box

Précautions d’emploi

1/ Précautions d’utilisation

  • Le baume du Pèlerin est un produit monastique : il n’est pas un médicament.
  • Le baume du Pèlerin ne convient pas aux personnes allergiques au camphre, au menthol ou à l’eucalyptol.
  • Ne pas avaler.
  • Éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses : en cas de contact avec les yeux, les rincer abondamment à l’eau claire.

 

2/ Contre-indications

Attention, à cause des huiles essentielles qui le composent, le baume du Pèlerin :

  • Ne convient pas à la femme enceinte ou allaitante.
  • Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans (inclus).

Ce sont sans doute les plantes qui entourent le monastère de Ganagobie (ici de la lavande dans le cloître) qui ont inspiré les moines pour proposer leur baume du Pèlerin, aux huiles essentielles de plantes – Divine Box

Où acheter le baume du Pèlerin ?

Sur place bien sûr, au Monastère de Ganagobie en Provence ! Ou sinon directement en ligne sur la boutique monastique de Divine Box ! Cliquez ici pour acheter le baume du Pèlerin, ou ici pour découvrir les produits du monastère de Ganagobie.

Et pour les plus curieux, cliquez ici pour avoir plus de détails sur le baume du Pèlerin, sa composition, son tarif habituel, etc.

Articles #Culture #NLH #NLQ

Les 3 infos clés à savoir sur la bière Tripel des moines trappistes de Westmalle !

Un article proposé par Divine Box.

La Westmalle Tripel est une bière trappiste blonde qui titre à 9,5 % (vol.). Brassée depuis 1956 par l’abbaye Notre-Dame du Sacré-Coeur de Westmalle en Belgique, elle dévoile des arômes de fruits mûrs, de banane, et une amertume balancée. Elle est souvent surnommée « l’archétype de la bière blonde », « la blonde la plus célèbre » et surtout « la mère de toutes les triples ». Mais savez-vous pourquoi ?

On vous explique en 3 petites infos ce que vous devez savoir sur la mythique Westmalle Tripel juste en dessous, c’est parti !

La Westmalle Tripel est brassée par les moines trappistes de l’abbaye de Westmalle, en Belgique – Divine Box

1/ La Westmalle Tripel s’appelle « la mère de toutes les triples »

Saviez-vous qu’on surnomme la Westmalle Tripel « la mère de toutes les triples » ? C’est tout simplement parce qu’elle est la première bière du monde de la catégorie des triples !

La Westmalle Tripel a été brassée pour la première fois par les moines de l’abbaye de Westmalle en 1934, à l’occasion de la mise en opération de leur nouvelle salle de brassage. Par la suite, la recette sera légèrement changée en 1956, et c’est encore cette recette qui est utilisée aujourd’hui. La Westmalle Tripel est donc historiquement bien la première triple du monde !

Mais pourquoi l’appeler « Tripel » ? Et non, ce n’est pas parce qu’elle a une triple fermentation, comme on le croit souvent.

En réalité, ce terme fait tout simplement référence à la triple dose de matières premières que contenait à l’origine cette bière. En 1934, la Westmalle Tripel contenait en effet trois fois plus de malt, de houblon et de levure que la bière trappiste originelle de Westmalle, l’ « Enkel », une bière blonde et légère qu’ils brassaient au XIXe siècle pour leurs repas au réfectoire.

Aujourd’hui, tout le monde utilise le terme « triple » pour simplement désigner un style de bière : la bière blonde forte, dont le degré d’alcool oscille entre 7 et 10 % (vol.). Ce terme n’a donc aujourd’hui plus aucun rapport avec un quelconque triplement d’ingrédients. Mais tout le monde utilise quand même ce terme inventé par les moines de Westmalle, qui sont donc bien les premiers à avoir brassé la véritable triple !

Ci-dessus, un moine de Westmalle travaillant dans sa brasserie en 1966, date à laquelle la Westmalle Tripel était déjà depuis 20 ans la toute première bière du genre triple dans le monde entier ! – Divine Box

2/ La Westmalle Tripel est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde encore en activité !

L’abbaye de Westmalle est assez « récente » dans le paysage monastique, puisqu’elle a été construite en 1794. Les moines trappistes n’y construisent une brasserie qu’en 1836, et c’est elle qui est encore en activité de nos jours !

Certes, en 180 ans d’histoire elle a bien connus quelques aventures : notamment pendant la première Guerre mondiale, quand ses cuves furent réquisitionnées par l’envahisseur allemand « au nom de l’effort de guerre ». Mais dans le paysage monastique, aucune brasserie, parmi celles qui sont encore en activité, n’a été construite il y a si longtemps !

Mais alors pourquoi construire une brasserie ?

Parce que le 14 septembre 1836, le pape Grégoire XVI unifie les règles des moines trappistes alors en vigueur. Résultat : tous les trappistes sont désormais autorisés à boire de la bière ! Ni une ni deux, les frères de l’abbaye de Westmalle sautent sur l’occasion, et décident de produire eux-mêmes ce produit monastique si emblématique, plutôt que d’en acheter ! Car la bière, aussi surnommée « le pain liquide », est aussi très pratique pour se nourrir, notamment pendant le carême !

C’est ainsi que leur brasserie ne servira d’abord, pendant quelques années, qu’à brasser leur bière de table au réfectoire, la fameuse « Enkel. » C’est elle qui servira ensuite d’étalon à leurs futures bières Westmalle Dubbel et Westmalle Tripel.

C’est lorsqu’il se mirent à brasser la Westmalle Dubbel en 1856 qu’ils en vendirent quelques unes à la porte de leur abbaye. Mais le succès fut si grand que la brasserie de l’abbaye commença bien vite à se forger une sacré réputation ! Seulement 5 ans plus tard, en 1861, les moines décident donc d’ouvrir leur brasserie sur le monde, et de commercialiser à plus grande échelle leurs bières, en s’inspirant de leurs voisins de l’abbaye de Scourmont, qui brassent la fameuse Chimay.

 

La Westmalle Tripel est brassée dans la plus vieille brasserie trappiste du monde en activité, qui contient encore ces très belles cuves en cuivre – Divine Box

3/ La Westmalle Tripel, l’une des meilleures bières du monde

Comme c’est souvent le cas avec les produits issus de l’artisanat monastique, la Westmalle Tripel est plutôt très bien rangée dans les classements mondiaux. La conséquence de ses ingrédients exceptionnels ?

On vous laisse juger vous-même :

  • Le site RateBeer est un site d’experts qui classent et notent plus de 200 000 bières du monde entier, parmi plus de 16 000 brasseries. Et quelle note ces experts donnent-ils à la Westmalle Tripel ? (roulements de tambours)… 99/100 ! Pas mal non ?
  • Sur le même site, les mêmes experts la rangent à la 8ème place dans le Top 50 des Triples !
  • La Revue du Vin de France lui donne la très bonne note de… 16/20 !
  • BeerAdvocate lui attribue la note « outstanding » de 4,3 sur 5.
  • Saveur Bière lui décerne la note de 4,5 sur 5.
  • Belgibeer la classe dans le top 10 des meilleures bières trappistes.
  • Le Paradis de la Bière lui décerne la note de 7/10.

 

Bref, la Westmalle Tripel, c’est du solide !

La Westmalle Tripel est notée 99/100 sur le site d’experts RateBeer ! – Crédits Photo : @Beeronlineitaly (Instagram)

Et pour acheter la Westmalle Tripel ?

Le mieux est de se rendre sur place, dans la boutique de l’abbaye, pour pouvoir papoter en direct avec les moines ! Voici leur adresse : Abbaye de Westmalle, Antwerpsesteenweg 496, 2390 Malle, Belgique

Mais si vous n’avez pas la chance d’habiter à côté du monastère, il existe heureusement la boutique monastique en ligne de Divine Box : cliquez ici pour acheter la Westmalle Tripel ! Et pour les petits curieux qui veulent en apprendre plus sur la Westmalle Tripel, c’est par ici : pourquoi elle est brassée pour stimuler l’emploi local, pourquoi ses ingrédients sont uniques au monde, etc…

Articles #En France #NLH #NLQ

Connaissez-vous l’extraordinaire baume d’Aiguebelle ?

Un article proposé par Divine Box.

Connaissez-vous le baume d’Aiguebelle ? Ce baume aux huiles essentielles, très efficace, est préparé par les moines trappistes de l’abbaye d’Aiguebelle en Provence. Divine Box vous emmène à sa découverte !

 

Présentation en quelques mots

 

Le baume d’Aiguebelle est un baume guérisseur à base d’huiles essentielles (14,3 %) et de cire d’abeille, élaboré par les moines trappistes de l’abbaye d’Aiguebelle, dans la Drôme provençale. Il s’appuie sur les formules traditionnelles de l’aromathérapie en utilisant les vertus des plantes médicinales qui le composent.

 

Cet onguent est parfaitement adapté pour éliminer les douleurs musculaires et les tendinites, les problèmes respiratoires et les irritations de la peau. Il se distribue en flacons de 50 ml.

 

Pour s’en procurer, vous pouvez aller sur place bien sûr à l’abbaye ! Ou bien le faire en ligne chez Divine Box, en cliquant ici pour acheter du baume d’Aiguebelle.

 

Le baume d’Aiguebelle est préparé par les moines trappistes de l’abbaye d’Aiguebelle, dans la Drôme provençale – Divine Box

Quelles sont les vertus du baume d’Aiguebelle ?

Le baume d’Aiguebelle est un onguent guérisseur utilisant les vertus des plantes médicinales qui le composent. Grâce à ses huiles essentielles, il :

– Soulage les tendinites, procure calme et détente : grâce aux huiles essentielles d’eucalyptus, de sauge, de romarin, de thym et de lavandin.

– Rétablit le bon fonctionnement des voies respiratoires : grâce à l’huile essentielle de pin.

– Soulage en profondeur les articulations : grâce à l’huile essentielle de genièvre, mais aussi de romarin, de lavandin et de pin.

– Adoucit, revitalise la peau, et prévient des gerçures  : grâce aux huiles essentielles de géranium, de sauge, de thym, de romarin, de lavandin et de pin.

 

Qui peut utiliser le baume d’Aiguebelle ?

Le baume d’Aiguebelle est un produit d’artisanat monastique connu et reconnu, et convient ainsi à tout adulte souhaitant se procurer un moment de calme et de détente. Il est particulièrement recommandé :

– Aux personnes âgées : en massage, il est extraordinaire pour apaiser les douleurs rhumatismales.

– Aux sportifs : il réduit les contusions et décongestionne les contractures musculaires. En massage, il apaise les douleurs articulaires et les tendinites.

L’abbaye d’Aiguebelle se trouve à Montjoyer dans la Drôme, aux portes de la Provence – Divine Box

 

Comment utiliser le baume d’Aiguebelle ?

Le baume d’Aiguebelle s’applique par massage localisé 2 à 3 fois par jour, de la manière suivante :

1/ Où appliquer le baume d’Aiguebelle ?

– Au niveau des articulations et des tendinites.

– Au niveau des voies respiratoires.

– Sur la peau au niveau des douleurs musculaires.

– Au niveau du visage. Évitez le contour des yeux : pour cela, appliquez-le plutôt de l’intérieur vers l’extérieur.

2/ Comment appliquer le baume d’Aiguebelle ?

– Une toute petite noisette suffit.

– Chauffer le baume d’Aiguebelle dans la main pour le rendre plus souple.

– Appliquer par massages circulaires.

Le baume d’Aiguebelle, une des stars des produits monastiques, convient parfaitement pour apaiser les douleurs musculaires et rhumatismales – Divine Box

Précautions d’utilisation

– Ne pas s’exposer au soleil après application du produit.

– Éviter tout contact avec les yeux : en cas de contact avec les yeux, les rincer abondamment à l’eau.

– Se laver les mains après application.

– Réservé à l’adulte.

 

Contre-indications

– Ne convient pas à la femme enceinte ou allaitante.

– Ne convient pas aux bébés et aux enfants.

– Est déconseillé si vous avez un terrain allergique, car il contient des allergènes.

Un moine trappiste prépare du baume d’Aiguebelle – Divine Box

 

Où acheter le baume d’Aiguebelle ?

 

Sur place bien sûr, à l’abbaye d’Aiguebelle en Provence ! Sinon par exemple en ligne chez Divine Box : cliquez ici pour acheter du baume d’Aiguebelle.

Cliquez ici pour découvrir les produits de l’abbaye d’Aiguebelle (notamment leur autre produit phare : l’Alexion d’Aiguebelle), ou bien par là pour avoir plus de détails sur le baume d’Aiguebelle, sa composition, son logo « Monastic »,  son tarif habituel, etc.