Articles #NLH #NLQ #Théologie

[Vidéo] Qu’est-ce que le purgatoire ?

Don Guillaume d’Anselme, Chapelain du Sanctuaire de Montligeon, nous explique ce qu’est le purgatoire :

 

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Pèlerinage en car pour Montligeon (61) au départ de Paris et de Méry-sur-Oise (95) en faveur des défunts et des âmes du purgatoire le 10 novembre 2019

Un pèlerinage en car pour Montligeon est organisé le dimanche 10 novembre prochain ; pour Paris, le rendez-vous aura lieu à la porte d’auteuil à 7h30, et pour le val d’oise, le rendez-vous aura lieu à 7h15 à la gare de Méry sur oise (ligne H).

Nous reviendrons aux alentours de 19h /20h.

Apportez un pique nique pour le repas ; nous serons accompagné par 2 prêtres ;

La place adulte est à 25€ et la place enfant à 13€. envoyer votre règlement par chèque au presbytère de méry sur oise 90 avenue Marcel Perrin 95540 Méry sur oise (précisez pèlerinage de Montligeon) avec vos noms , prénom, numéro de téléphone et adresse

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #34 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – “Que deviennent les âmes qui ont commis des actes terribles, par exemple, des génocides, des éradications de populations, des meurtres ?”

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Que deviennent les âmes qui ont commis des actes terribles, par exemple, des génocides, des éradications de populations, des meurtres ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

 

A noter : le Père Michel-Marie sera en concert à Paris le 19 janvier 2019.

NLQ #Récollections/Retraites

Halte réconfort deuil au sanctuaire de Montligeon (61) du 26 au 28 janvier 2018

Du vendredi 26 au dimanche 28 janvier 2018

Vous vivez la souffrance du deuil ? Venez trouver réconfort et espérance à Montligeon au cours de ce week-end rythmé par l’écoute individuelle, les offices, et les enseignements.


PROGRAMME

Vendredi

19h15 – Apéritif d’accueil puis dîner
20h30 – Offices des Complies

Samedi

07h30 – Laudes (facultatif)
08h00 – Petit-déjeuner
09h30 – Enseignement : Les étapes du deuil
10h30 – Temps libre / Possibilité de rencontrer un prêtre
11h30 – Messe
12h30 – Déjeuner
14h00 – Temps libre
15h30 – Enseignement : L’espérance de la Vie éternelle
16h30 – Temps libre / Possibilité de rencontrer un prêtre / Permanence de confessions
17h15 – Chapelet
17h45 – Vêpres
18h15 – Enseignement : Pourquoi et comment prier pour nos défunts ?
19h30 – Dîner
20h30 – Veillée de prière

Dimanche

08h00 – Petit-déjeuner
09h00 – Laudes
09h30 – Méditation d’un texte de la Parole de Dieu sur la Résurrection
11h00 – Messe
12h15 – Déjeuner
14h15 – Chemin de Lumière médité
15h00 – Vêpres et Salut du Saint-Sacrement
16h00 – Fin


PRÉ-INSCRIPTION 

Pour vous pré-inscrire, c’est très simple et rapide !

1/ Téléchargez le bulletin de pré-inscription
2/ Complétez-le directement depuis votre ordinateur (il est interactif !)
3/ Renvoyez-le nous à l’aide du formulaire de contact en sélectionnant l’objet « Inscription à une activité » ou bien par courrier après l’avoir imprimé
Attention : vous serez contacté par téléphone pour un entretien personnel avant validation de votre inscription. Suite à l’entretien, vous pourrez verser une première offrande pour confirmer votre inscription.

Doctrine / Formation #NLH #Théologie

Le purgatoire, une invention du Moyen-Age ?

Le purgatoire : une invention du Moyen Âge absente de la Bible ?

Double erreur ! Cet article de notre foi a été « formulé » bien après le Moyen Âge, mais il était déjà présent dans l’Écriture.

Un peu de provocation, si vous voulez bien ! En fait le Purgatoire a été « inventé » en 163 avant Jésus-Christ, après la bataille d’Idumée (2Maccabées 12, 38ss). Judas Maccabées découvre dans le paquetage de soldats juifs tombés au combat, des idoles païennes (double assurance-vie éternelle !). Devant ce péché manifeste d’idolâtrie, il fait célébrer un sacrifice d’expiation, en espérant qu’il fera échapper l’âme des défunts au châtiment.

C’est la première fois dans l’Écriture que l’on rapporte l’offrande d’un sacrifice pour des défunts. Il est assez raisonnable de penser que ce n’était pas la première fois d’ailleurs.

Plus sérieusement, très tôt dans le peuple juif, et depuis toujours dans l’Église, on a eu conscience qu’il fallait prier pour les morts, pratique inutile si le sort qui leur était réservé après la mort se partageait uniquement entre paradis et enfer. Cette pratique spontanée du peuple chrétien a été encadrée et favorisée par l’autorité, sans que personne n’y trouve jamais rien à redire. Elle partait d’une constatation simple. Certains, pour ne pas dire la plupart d’entre nous, meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais ils sont imparfaitement débarrassés de leurs fautes. Ils ont besoin d’être « purgés » (comme on purge un radiateur) de ce qui fait encore obstacle au face à face avec Dieu que sera notre éternité bienheureuse. L’Église parle aussi d’un « feu purificateur » qui efface les fautes « dans le siècle à venir » (Saint Grégoire le Grand).

Cette foi, encouragée par les Pères, a été formulée de façon plus précise par les conciles de Florence (1439) et de Trente (1563).

Concluons en ajoutant que l’Église recommande particulièrement l’offrande du sacrifice eucharistique en faveur des défunts, mais aussi la pratique de l’aumône et des œuvres de pénitence.

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

Source

Tribunes et entretiens

Le pape invite aux œuvres de miséricorde

Dans sa riche chronique scrutant les mots du pape un “moine de Triors” revient pour l’Homme nouveau sur cette fin de l’année de la miséricorde. une sorte d’exégèse de la lettre du pape misericordia et misera

Le 30 novembre, le Pape terminait le cycle de ses audiences sur la miséricorde avec celle sur la prière pour les vivants et les morts qu’il rapprocha volontiers de la dernière œuvre de miséricorde corporelle, à savoir la sépulture donnée aux morts. Le Pape touche ainsi la doctrine du purgatoire, dont l’existence est refusée tant par les protestants que par les orthodoxes. De plus, en recommandant la prière pour les vivants et les morts spécialement à la messe, il défend un dogme essentiel de la doctrine catholique également refusé par les protestants. Pour ces derniers, à la Cène pur mémorial du Sacrifice du Christ, on ne doit ni demander l’intercession des saints, ni prier pour les vivants et les morts, en raison de la justification par la foi seule.

De nos jours, nombreux sont ceux qui nient l’existence du purgatoire et qui, en conséquence, non seulement ne prient pas pour leurs défunts, mais à plus forte raison ne pensent pas à faire célébrer des messes pour eux. Or, l’existence du Purgatoire et de l’Église souffrante, se trouve déjà affirmée au chapitre XII du Second livre des Macchabées. Les Macchabées ressentent le besoin de faire quelque chose pour les soldats morts pour la cause de Dieu, mais dans le péché. Ils prièrent et Juda fit offrir à Jérusalem un sacrifice expiatoire de sorte que leurs péchés soient enlevés, car il n’ignorait pas que le péché faisait obstacle à l’union à Dieu et à la résurrection future. Par cet acte Judas témoignait de sa conviction qu’il existe pour les âmes, après la mort, un état où elles peuvent être purifiées pour avoir part à la récompense, et ceci grâce aux suffrages des vivants.

Un acte de piété

L’essentiel de la doctrine du Purgatoire était ainsi déjà explicitement énoncé, même si le terme n’en est pas prononcé. Quant à la sépulture, elle est non seulement un acte de piété, mais encore un acte de grande foi, souligne le Pape, en donnant l’exemple de Tobit. En effet, déposer le corps d’un défunt dans la tombe fait preuve de foi et d’espérance dans la résurrection finale, mais c’est aussi un acte éminent de charité qui constitue la septième œuvre de miséricorde. À ce propos, on ne peut qu’inviter chacun à lire attentivement le dernier document romain tout récent sur l’incinération. C’est une mise en garde paternelle contre des abus réels, occultant un élément clé de l’Écriture. Prier pour les défunts, c’est aussi rendre grâce au Seigneur pour tous les mérites qu’ont acquis sur terre nos chers défunts. C’est enfin un acte de confiance en la miséricorde infinie de Dieu.

Mais la prière pour les défunts ne doit pas non plus nous faire oublier la prière pour les vivants. À la lumière de la foi, la nécessité de la prière pour les vivants apparaît encore plus évidente, puisqu’elle est le fondement de ce que l’on appelle le mystère de la communion des saints, mystère qui nous dévoile particulièrement la beauté de la miséricorde divine que Jésus est venu nous révéler au nom de son Père. En raison du baptême et des mérites de Notre Seigneur, de la Vierge Marie et de tous les saints du Ciel, tous les chrétiens vivants ou morts font partie du Corps mystique du Christ et vivent en conséquence de ce grand mystère alimenté par la prière de chacun pour les autres. Le Pape insiste alors sur la nécessité de la pureté du cœur, mais aussi sur l’importance de la prière en famille tant de fois recommandée par ses prédécesseurs. Enfin il souligne avec saint Paul qu’il ne peut y avoir de vraie prière chrétienne sans union et prière à l’Esprit Saint qui intercède pour nous en des gémissements ineffables pour nous faire dire avec Marie : Abba, Père.

 

 Lire la suite ici

Agenda / Annonce

Bayonne – Prière pour les défunts

La Fraternité Notre-Dame de Montligeon propose un chapelet pour les défunts du diocèse et les âmes du Purgatoire, particulièrement les plus délaissées, tous les premiers vendredi du mois à 11h30 à la cathédrale de Bayonne. En union avec le Sanctuaire de Montligeon (61).
Prochaines dates : vendredi 2 décembre 2016, vendredi 6 janvier 2017.

Agenda / Annonce

Nîmes – Jubilé de l’oeuvre Notre-Dame du Suffrage : « La prière pour les morts, oeuvre de miséricorde »

Jubilé de l’Œuvre du Suffrage – Vendredi 18 novembre

14h30 : Rendez-vous au cimetière St Baudile (carré des prêtres)
Chapelets des morts – Bénédiction des tombes

15h15 ; Eglise Ste Jeanne d’Arc
Conférence du père André Chapus : « La prière pour les morts, oeuvre de miséricorde »

16h00 : Chapelet médité

Le père Coulet nous explique le sens de l’Oeuvre et l’importance de prier pour nos défunts :

L’Oeuvre du Suffrage et la prière pour les défunts

Parmi les œuvres de miséricorde énumérées par le pape dans la bulle d’indiction du Jubilé de la miséricorde, nous trouvons « la prière pour les morts. » (§ 15)

Cette prière est traditionnelle dans l’Eglise : le Memento des défunts a été introduit dans la prière eucharistique vers le IVe siècle. Des saints comme Saint Cyprien ou Saint Cyrille de Jérusalem recommandent la prière pour les défunts ; Sainte Catherine de Gènes a beaucoup écrit sur le Purgatoire. Quant au Concile, il est dit en « Lumen Gentium », § 50 : « Reconnaissant la communion qui existe à l’intérieur du Corps Mystique du Christ, l’Eglise en ses membres qui cheminent sur terre, a entouré de beaucoup de piété la mémoire des défunts, dès les premiers temps du christianisme, en offrant aussi pour eux des suffrages car la pensée de prier pour les morts, afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés est une pensée sainte et pieuse ». (2 Macc. 12 45).

La prière pour les morts répond à un besoin de purification. Purification nécessaire ; Qui oserait prétendre être assez pur pour vivre en plénitude avec Dieu aussitôt après sa mort ? A l’heure de la mort, demeurent encore en nous des séquelles de péchés pardonnés ; des traces, plus ou moins profondes, d’égoïsme, d’orgueil, de tiédeur ; des marques de nos négligences à répondre aux appels de Dieu pour accomplir la mission qu’il nous confiait. Et les conséquences du mal que nous avons fait se feront encore sentir après notre mort. Une purification est donc nécessaire. Nous ne savons pas comment sera vécue cette purification mais elle sera vécue dans l’espérance.

Au cours des siècles, des associations de prière pour les défunts ont été créées. Dans notre diocèse existe l’Oeuvre du Suffrage fondée par le Père Firmin Serres, né à Saint Marcel de Carreiret en 1820. Aumônier à l’hôpital de Nîmes, il constatait qu’un grand nombre de morts qu’il accompagnait au cimetière étaient très vite oubliés. Personne ne venait prier sur leurs tombes. Il eut alors l’idée de fonder une association de prières pour les défunts, surtout les plus délaissés. Encouragé par le curé d’Ars, il en rédigea les statuts qui furent approuvés par Mgr Plantier, évêque de Nîmes (statuts revus en 2007 par Mgr Wattebled).

L’Association « Notre-Dame du Suffrage » fut créée le 1er novembre 1857. Dans le langage courant, le mot suffrage est synonyme de « voix » accordée à un candidat à une élection. Dans l’Eglise, suffrage signifie « prière ». Dans l’un et l’autre cas, il s’agit d’un soutien, d’une aide. Le curé d’Ars fut parmi les premiers associés. La prière pour les défunts est fondée sur notre foi en la résurrection, à la vie éternelle et à la communion des saints. Dans cette expression « communion des saints », le mot « saints » désigne tous ceux qui sont sanctifiés par le Christ, qu’ils vivent sur la terre ou qu’ils l’aient déjà quittée : élus du ciel, fidèles de la terre, défunts encore au Purgatoire. Reliés les uns aux autres, nous formons ensemble, le Corps du Christ. Les élus intercèdent pour nous ; nous prions pour nos défunts ; nous prions les uns pour les autres et même pour ceux qui ne connaissent pas le Christ car ils sont eux-aussi aimés de lui.

La prière pour les défunts revêt plusieurs formes : célébration de la messe, chapelet des défunts, prières recommandées par l’Association, prières en groupe ou dans le secret de nos maisons.
Concrètement, chaque associé verse une cotisation annuelle, fixée en 2016 à 9 €. Cet argent sert à célébrer des messes pour les associés défunts et pour tous les morts, surtout ceux pour qui personne ne prie. Il est bien normal que nous recommandions à Dieu ceux que nous avons connus et aimés pendant leur vie terrestre, mais chaque messe est célébrée « pour la gloire de Dieu et le salut du monde. »

L’Association du Suffrage n’est pas une « assurance vie éternelle ». Il ne s’agit pas d’acheter le ciel avec quelques euros ! La vie éternelle est un don de Dieu, mais le Seigneur ne peut pas nous sauver sans nous. Nos efforts, nos prières, les efforts et les prières de nos frères, nous aideront à franchir avec confiance le passage obligé de la mort pour entrer dans la vie éternelle.
Malgré son âge, l’Association du Suffrage n’est pas démodée. Aujourd’hui encore, les hommes ne cessent de s’interroger sur la mort et l’au-delà. L’œuvre du Suffrage témoigne de notre espérance et nous aide à vivre cette espérance.

P. Gabriel Coulet

Source : Site du diocèse de Nîmes

 

 

Agenda / Annonce

Formation Purgatoire et Miséricorde à Montligeon

Le purgatoire est une invention
de la Miséricorde de Dieu !

 

Et en cette fin de l’année de la Miséricorde nous souhaitons vous aider à en prendre conscience !
Du 3 au 5 novembre venez changer votre regard sur le purgatoire, à travers 9 enseignements donnés par les chapelains du Sanctuaire, parmi lesquels :

“La mort et la vocation à la vie éternelle” 
“Le purgatoire”
“Implications concrètes et spirituelles dans notre vie”
“Le jugement particulier et le jugement dernier”


Cette session est ouverte à tous, et particulièrement recommandée aux membres des Groupes de Prière de Montligeon.

Il n’est pas trop tard pour changer de regard !
Inscrivez-vous dès à présent 


Informations et inscriptions en cliquant ici.
Vous pouvez également nous contacter par téléphone : 02 33 85 17 00
ou par mail : receptionmf@montligeon.org

Agenda / Annonce

Agenda – La quinzaine du ciel au sanctuaire de Montligeon

Le rendez-vous de l’année au Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, incontournable, inévitable, indémodable :
la Quinzaine du Ciel !
Du 1er au 20 novembre

5 pèlerinages et 2 sessions
vont venir rythmer cette Quinzaine sur le thème
“Dieu riche en miséricorde pour nous et nos défunts”
Tous ensemble venons prier pour nos défunts !

Une Quinzaine sous le signe de la Miséricorde

“Dieu riche en miséricorde pour nous et nos défunts”. Voici le thème que nous avons choisi pour cette Quinzaine du Ciel exceptionnelle puisqu’elle clôturera l’Année Sainte de la Miséricorde. La basilique Notre-Dame de Montligeon ayant la grâce d’avoir une Porte Sainte, votre venue sera l’occasion de faire une démarche jubilaire.

La Quinzaine du Ciel 2016 se déroule du 1er au 20 novembre. Trois semaines au cours desquelles vous pouvez participer à cinq pèlerinages, une session de formation à l’Eschatologie et une session Soleil Levant.

LES PÈLERINAGES

5 pèlerinages…

Mardi 1er novembre : Pèlerinage de la Toussaint présidé par Mgr Jean-Marie LE VERT, évêque émérite de Quimper-et-Léon

Mercredi 2 novembre : Pèlerinage pour les Défunts présidé par don Jacques VAUTHERIN, recteur du sanctuaire

Dimanche 6 novembre : Pèlerinage à Notre-Dame Libératrice présidé par le père Pierre-Antoine BOZO, vicaire général du diocèse de Séez

Dimanche 13 novembre : Pèlerinage à Notre-Dame Libératrice présidé par Mgr Jean-Pierre BATUT, évêques de Blois

Dimanche 20 novembre : Pèlerinage à Notre-Dame Libératrice présidé par Mgr André LÉONARD archevêque émérite de Bruxelles-Malines

… un programme unique

Chacune des journées de pèlerinage suivra le déroulé suivant :

09h00 – Laudes

10h15 – Préparation spirituelle à la messe, chapelet, confessions

11h00 – Messe

12h30 – Déjeuner

14h15 – Chemin du Jubilé et passage de la Porte Sainte

15h00 – Enseignement

15h45 – Vêpres et Salut du Saint Sacrement

La veille de chaque pèlerinage, veillée de prière à 20h30

 LES SESSIONS

Session de formation à l’Eschatologie du 3 au 5 novembre

Savons-nous, acceptons-nous, que le purgatoire est une invention de la Miséricorde ? Ce sera tout l’enjeu de des 3 jours de formation sur le thème, très simple, de “Purgatoire et Miséricorde”. 9 enseignements donnés par les prêtres du Sanctuaire pour nous réconcilier avec le purgatoire.

Session Soleil Levant du 7 au 11 novembre

Animée par Sœur Marie-Aimée, les sœurs de la Nouvelle Alliance et les chapelains du Sanctuaire, cette session s’adresse aux personnes traversant un deuil difficile. Une place importante est donnée à l’écoute personnelle et quotidienne. Tous les jours également, un temps enseignement est assuré par un chapelain du Sanctuaire.
Écoute, réconfort, enseignement sont les trois piliers grâce auxquels nous voulons vous faire entrer dans l’espérance.

Organisation pratique

Pour toutes les questions liées aux inscriptions à un pèlerinage ou une session de la Quinzaine du Ciel 2016 consultez cette page.