Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #39 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – “Quelle attitude devons-nous adopter face à des amis qui sont racistes jusqu’au bout des ongles ?”

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Quelle attitude devons-nous adopter face à des amis qui sont racistes jusqu’au bout des ongles ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

 

A noter : le Père Michel-Marie sera en concert à Paris le 19 janvier 2019.

NLQ #USA

L’Eglise américaine mobilisée contre le racisme

Lorsque nous parcourons les revues de presse du monde entier, il est saisissant de voir combien une même Eglise catholique n’est pas uniformément confrontée aux mêmes priorités. La guerre au Congo, l’islam en Orient ou le racisme aux Etats-Unis.

Lutter contre le racisme au niveau local : c’est ce que l’Église catholique américaine doit faire selon le rapport publié la semaine dernière par le groupe de travail mis en place par les évêques américains. Après les violences raciales qui ont ponctué l’année 2016, l’épiscopat a décidé de réfléchir à ce phénomène via un groupe baptisé “Paix dans nos communautés” et dirigé par l’archevêque d’Atlanta, Mgr Wilton Gregory.

Selon ce document, « l’Église catholique a la « responsabilité énorme de rassembler les gens dans la prière et le dialogue pour favoriser la guérison et une paix durable » entre les communautés.

Ce projet s’inscrit sur le long terme. L’Église ne doit pas pour autant se laisser apeurer ou intimider par ce défi. Au contraire, estime l’épiscopat, l’Église est dans « son rôle le plus juste lorsqu’elle incarne une voix audacieuse et prophétique pour la puissance de l’amour sur lequel notre foi est fondée, l’amour de Jésus-Christ ».

Concrètement, les évêques invitent à prier, à organiser des groupes de dialogue sur la question raciale, former à l’interculturel les responsables et les paroissiens ou à soutenir la campagne catholique pour le développement humain qui finance les groupes luttant contre le racisme, la pauvreté et la violence.

 

 Source Radio Vatican

Afrique non francophone

Afrique du Sud, les évêques face au tabou du racisme

La conférence épiscopale d’Afrique du Sud s’inquiète du racisme persistant dans le pays et particulièrement à l’intérieur de l’Eglise.

« Les blessures de siècles de domination coloniale et de décennies d’apartheid ne sont pas encore complètement guéries.’ Constatent les évêques tout en invitant à un « dialogue transparent, rationnel et respectueux ». Tout en reconnaissant « que ce n’est pas facile » et que certains « préféreraient l’éviter » ils soulignent que cette Année Sainte offre une formidable occasion« de conversion » afin « de surmonter le racisme ».

Mais cela suppose, pour Mgr Stephen Brislin, Archevêque du Cap et président de la conférence épiscopale d’Afrique du Sud de

« reconnaître la présence de racisme au sein de l’Église, avant et durant l’apartheid et au cours de ces années de démocratie ».« Humblement, indique-t-il, en tant que Pasteurs, nous nous prosternons devant Dieu et devant tous ceux qui souffrent afin de demander pardon pour notre complicité historique avec le racisme au sein de l’Église ».

Source Radio Vatican