Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Exposition au Carmel de Nevers (58) les 14 & 15 septembre 2019 à l’occasion des 400 ans de présence du Carmel à Nevers

A l‘occasion de l’Anniversaire des 400 ans de présence du Carmel à Nevers, le Monastère propose au public une Exposition, à l’intérieur de ses murs, les 14 et 15 Septembre prochains de 14 H à 18 H.


35 Rue des Montapins, 58000 Nevers

Les Carmélites seront heureuses de vous faire découvrir leur histoire en un parcours commenté, cheminant des années 1619 à 2019. C’est un moment fort qu’elles souhaitent partager de ce qui les fait vivre depuis 400 ans.

La Prière des Vêpres concluera ce temps convivial où ne manqueront ni rafraîchissements, ni gaieté, ni l’amitié des rencontres. Vous y êtes tous invités !

Rappel historique : Fondé en 1619 par la 2° génération des Carmélites, notre Carmel a connu plusieurs lieux d’implantation depuis sa fondation. Aujourd’hui, sur la colline des Montapins et dans le sillage de Bernadette venue se ‘cacher en Dieu ‘ loin des foules de Lourdes, nous poursuivons notre mission au sein de l’Eglise de la Nièvre, pour l’Eglise universelle et le monde entier.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Profession religieuse de 4 sœurs de l’Enfant Jésus – Providence de Rouen le 13 juillet 2019 à Mesnil-Esnard (76)

Les sœurs de l’Enfant Jésus – Providence de Rouen sont heureuses de vous inviter à la profession religieuse de 4 jeunes sœurs :


Sr Marie-Flavie, Sr Marie-Gertrude, Sr Tècle–Horélie, Sr Solange-Marie

le samedi 13 juillet au cours de l’Eucharistie à 11h en l’église Saint-Jean-Bosco à Mesnil-Esnard

Prions pour ces soeurs et pour les vocations !

A la une #Afrique non francophone #Articles #Dans le Monde #NLH #NLQ

En Centrafrique, le corps d’une religieuse mutilé

Le crime barbare commis à l’encontre de sœur Inès Nieves Sancho il y a quelques jours à Nola, dans le sud-ouest de la Centrafrique est révélateur du climat de haine qui règne dans certaines zones du pays. Une religieuse de la communauté de sœur Inès en témoigne. En plus de 45 ans de mission en Centrafrique, elle constate que la violence s’est intensifiée… sans toutefois la dissuader de témoigner de l’Évangile.

Entretien réalisé par Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

« Je voudrais aujourd’hui faire mémoire avec vous de Sœur Inès Nieves Sancho, âgée de 77 ans, éducatrice des jeunes filles pauvres depuis des années, qui a été tuée de manière barbare en Centrafrique, à l’endroit même où elle enseignait aux jeunes filles à coudre. Une femme de plus qui donne sa vie pour Jésus dans le service des pauvres. Prions en silence ». Tel est l’hommage rendu ce 22 mai par le Pape François à la religieuse défunte, au terme de l’audience générale.

Le corps mutilé de sœur Inès a été retrouvé le 20 mai dernier dans une forêt située derrière la maison où elle apprenait la couture aux jeunes filles. On ne connaît pas encore les auteurs ni les motifs de l’assassinat. Selon un député local, il pourrait être lié au trafic d’organes humains, et aux crimes rituels nombreux dans la région. La République Centrafricaine est plus largement le cadre d’une guerre civile depuis 2013. Pas moins de sept accords de paix ont été signés ces cinq dernières années, sans qu’aucun n’aboutisse au retour de la stabilité. De nombreux groupes armés hétérogènes continuent de s’affronter sur tout le territoire.

« Là où est la haine, que je mette l’amour » (St François d’Assise)
Originaire de Burgos (Espagne), sœur Inès résidait depuis 1996 dans la commune de Nola, située dans le diocèse de Berbérati, au sud-ouest de la Centrafrique (RCA). Âgée de 77 ans, elle espérait y poursuivre sa mission auprès des jeunes filles à qui elle apprenait la couture afin de leur donner un avenir. « Elle était très proche de la population et très active », rapporte un communiqué du diocèse d’Albi, où se trouve la maison-mère de la congrégation des Filles de Jésus, famille religieuse de sœur Inès.

« Lors de ses passages à Massac, témoigne une sœur de la congrégation, sœur Inès disait à toutes qu’il lui tardait de revenir en terre africaine. On la sentait désormais plus centrafricaine qu’européenne ».

Sûrement pourrait-on en dire autant de sa consœur Bénédicte, arrivée en RCA en 1972, où elle travaille à l’hôpital de Berbérati. Cette religieuse aux origines française et italienne a mis au monde des centaines d’enfants, mais elle a aussi pansé d’innombrables blessures… provoquées par des actes de violence de plus en plus sauvages. « Je ne reconnais plus la Centrafrique », confie-t-elle, « le pays n’est pas sûr et je crois que personne n’est en sécurité ». Sœur Bénédictene cache pas sa préoccupation ni son désarroi. « Les choses horribles » dont elle est témoin viennent même l’interroger sur le plan spirituel. Mais c’est en fin de compte le courage et l’amour, tout droits venus de l’Évangile, qui prennent le dessus. « Il faut que l’Église s’investisse davantage, il faut donner des exemples d’amour », estime-t-elle, pleine de résolution.

 

Source Vatican News

Annonces #NLQ #Sorties/Animations

29 au 31 mars 2019 : Grand Week-end des vocations à Châteaubriant (44)

Les paroisses Sainte-Croix-en-Châteaubriant et Saint-Joseph-du-Don, organisent leur troisième Grand Week-end des vocations à Châteaubriant du 29 au 31 mars 2019 (les précédents ont eu lieu le week-end du 16 au 18 novembre 2018 – voir l’article – et du 25 au 27 janvier 2019).

Temps forts de ces journées

Vendredi 29 mars
20h : Veillée sur le thème de la vie religieuse avec le témoignages des sœurs de plusieurs communautés (Saint-Gildas, Nouvelle Alliance, Chemin-Neuf, …)

Samedi 30 mars
– 14h30 : Enseignement sur l’au-delà par sœur Marie-Aimée
– 18h : Film « La cabane du Bon Dieu » sur la Communauté de Tibériade
– 20h30 : Concert de sœur Agathe en l’église de Saint-Nicolas.

♦ Dimanche 31 mars
– 10h30 : Messe dominicale à Saint-Nicolas
– 14h45 : Enseignement sur le cœur eucharistique de Jésus par sœur Marie-Aimée

Programme

 

Articles #En France #NLQ

Préservons la principale librairie religieuse de Toulouse !

Le propriétaire de la librairie religieuse Jouanaud, rue la Trinité à Toulouse, a atteint l’âge de la retraite, et éprouve toutes les peines du monde à vendre son commerce. L’incertitude continue de planer sur la pérennité de cette institution chère aux chrétiens toulousains.

Préserver l’héritage religieux de Toulouse

Quel est l’enjeu de la sauvegarde de cette librairie ? Toulouse, quatrième agglomération de France, est une mégapole de plus d’un million d’habitants. Il serait désastreux pour l’évangélisation de la cité que celle-ci soit privée d’une librairie en rapport, de par sa taille et la qualité des conseils qu’elle dispense aux clients, avec le nombre de chrétiens qui y vivent. Notre ville, qui possède une des plus anciennes université d’Europe, et qui fut le berceau de l’ordre dominicain, ordre consacré à la prédication, a toujours été un haut lieu de l’intelligence théologique et spirituelle. Si la principale librairie religieuse venait à fermer définitivement ses portes, ce serait un coup très dur porté à l’annonce de Jésus-Christ.

On nous vante sans arrêt la nécessité de concilier foi et raison. Mais comment le faire, si aucun livre de théologie et de spiritualité n’est plus accessible ailleurs que sur Internet, si le client ne possède personne pour le guider dans son choix de lecture ?

Lire la suite

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

Hildegarde de Bingen et le chant du premier Adam – Conférence à Marseille (13) le 25 janvier 2019

Conférence par Frédéric Rantières, Docteur en Histoire des religions et en anthropologie religieuse, directeur artistique et musical de l’ensemble médiéval Vox in Rama.

Vendredi 25 janvier 2019 à 19h30
Chapelle du Saint-Sacrement
Abbaye Saint-Victor de Marseille

Religieuse, compositrice, savante, femme de lettres, Hildegarde de Bingen a été l’une des premières femmes à s’imposer dans un monde de l’esprit dominé par les hommes.
On lui reconnaissait le « don d’intellection », autrement dit l’inspiration divine. Bénéficiant de la protection du pape et du concile, elle a bénéficié d’une audience internationale qu’elle continue à avoir aujourd’hui.

Venez à la rencontre de cet esprit unique !

Entrée libre

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #40 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – “Comment discerner une vocation religieuse que l’on croit avoir et comment savoir quel est l’ordre où Dieu nous veut ?”

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Comment discerner une vocation religieuse que l’on croit avoir et comment savoir quel est l’ordre où Dieu nous veut ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

« Mon combat pour la liberté religieuse »- Témoignage de Moussa Diabaté – le 26 novembre 2018 au Mans (72)

L’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) organise une soirée consacrée au combat pour la liberté religieuse, à travers le témoignage de Moussa Diabate, ancien persécuteur maintenant persécuté, et la présentation du rapport 2018 sur la Liberté religieuse dans le monde, par Marc Fromager, directeur de l’AED.

Le lundi 26 novembre 2018 à 20h
à la Maison diocésaine Saint Julien
26 rue Albert Maignan, Le Mans

L’AED et son combat pour la liberté religieuse
L’AED défend la liberté religieuse dans le monde, qu’elle promeut en tant que droit fondamental de la personne humaine, quelle que soit la religion concernée. Agissant dans 150 pays touchés par la persécution religieuse ou le dénuement, l’AED est un observateur privilégié des enjeux géopolitiques de ces pays. Tous les deux ans, elle publie un Rapport sur la liberté religieuse dans le monde.

Le Rapport 2018 décrit le degré de liberté religieuse dans 196 pays du monde et couvre tous les groupes religieux, sans se limiter aux chrétiens. Le Rapport a été rédigé, de juin 2016 à juin 2018, par une vingtaine de journalistes, universitaires et auteurs indépendants, basés pour la plupart dans la zone traitée.

Pour alerter le grand public sur la liberté religieuse, l’AED illumine en rouge des monuments comme la statue du Christ à Rio de Janeiro, le Colisée à Rome, la Basilique de Montmartre à Paris, l’abbaye de Westminster à Londres, etc.

Moussa Diabaté, converti et engagé pour la défense de la liberté religieuse
est né en 1978 au Mali, à Inekar, localité du Sahara. Converti de l’Islam au catholicisme en 1996, il a dû fuir le pays et s’est réfugié au Brésil où, depuis 2012, il a le statut de réfugié politico-religieux. Professeur et chercheur en psychopédagogie, auteur, il est aussi fondateur de l´ONG « Bon Samaritain-Tidarfit » au service des réfugiés et des migrants au Brésil.
Il viendra témoigner de son parcours de converti, de la situation actuelle au Mali et de son propre combat quotidien pour la Liberté religieuse.

L’AED (Aide à l’Eglise en Détresse)
Fondation internationale présente dans 23 bureaux nationaux, soutient les chrétiens dans 150 pays où ils sont persécutés ou menacés, à travers 5.000 projets par an. www.aed-france.org

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

AED – Conférence-témoignage : “Mon combat pour la liberté religieuse” le 22 novembre 2018 à Paris

L’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) organise une soirée consacrée au combat pour la liberté religieuse, à travers le témoignage de Moussa Diabate, ancien persécuteur maintenant persécuté, et la présentation du rapport 2018 sur la Liberté religieuse dans le monde, par Marc Fromager, directeur de l’AED.

Le jeudi 22 novembre 2018 à 20h30
6 rue Albert de Lapparent
Paris VIIe

Inscriptions

A cette occasion, plusieurs monuments, dont la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre, seront illuminés en rouge, couleur du martyre. Une veillée de prière y sera organisée, ainsi qu’une nuit d’adoration : plus d’informations et inscriptions.

NLH #NLQ #Sorties/Animations

Spectacle “Désert Fertile” les 13 & 14 octobre 2018 à Annecy et Ville-la-Grand (74)

Les jeunes, la Foi et le discernement des vocations…
Et si justement vous veniez voir un spectacle d’inspiration chrétienne à l’occasion du synode des jeunes ?
Désert Fertile aborde de nombreux sujets : la relation entre jeunes adultes et parents, la vocation religieuse, la vocation conjugale, la vie spirituelle, le discernement…

2 représentations :

Le samedi 13 octobre à 20h30 – Maison du diocèse (4 Avenue de la Visitation)

​Le dimanche 14 octobre à 17h30 – salle de spectacle du Juvénat à Ville La Grand (19 rue Fernand David)

 

Jean-Yves ne s’attendait pas à ça. Le soir même où sa fille Juliette vient de soutenir sa thèse, elle lui apprend qu’elle va devenir religieuse ! Stupéfaction ! Comment sa fille, si moderne et épanouie, a-t-elle pu en arriver là ?…Cette pièce de théâtre présente, à travers le dialogue d’une père avec sa fille, le beau et vaste thème de la vocation et de l’appel du Seigneur, plus spécifiquement les vocations conjugale et religieuse.Une annonce bouleversante qui va être, pour le père et pour sa fille, l’occasion de se livrer l’un à l’autre une part de leur intimité. » De l’humour, de la pudeur,…et des moments forts ou tout le monde peut en ressortir grandit !

Un petit temps d’échange avec les acteurs sera proposé à l’issu du spectacle.

Une pièce de Jean-Marc Liautaud.
Avec Bruno Durand & Claire Morel

Tarif Adulte : 10 € – Jeunes (12-18 ans) : 6 € – Enfant : gratuit

La billeterie en ligne est ouverte, voir ci-dessous.
Elle sera également proposée sur place, 1heure avant le spectacle.

 

Billeterie samedi 13 octobre à 20h30 à la Maison du Diocèse Annecy

Billeterie dimanche 14 octobre à 17h30, salle de spectacle du Juvénat,
19 Rue Fernand David, 74100 Ville-la-Grand