Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #83 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Le pardon consiste-t-il à comprendre l’autre ou s’agit-il simplement de l’oubli du passé ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Le pardon consiste-t-il à comprendre l’autre ou s’agit-il simplement de l’oubli du passé ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #68 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « L’idéal est-il de se marier entre 35 et 40 ans ou faut-il se jeter à l’eau le plus vite possible ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

L’idéal est-il de se marier entre 35 et 40 ans ou faut-il se jeter à l’eau le plus vite possible ?

Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

A la une #Articles #Doctrine / Formation #Morale #NLH #NLQ

Quel est le fondement ultime de la responsabilité ?

La notion de responsabilité est très présente aujourd’hui dans l’éthique économique et financière. Les entreprises sont appelées à être socialement responsables. A une autre échelle, pour une personne humaine, être interrogé par autrui sur ses propres actes et en rendre compte devant lui est la première expérience concrète de la responsabilité.

 

Lire la suite du cahier Pro Persona

Articles #NLQ #Tribunes et entretiens

Deux minutes pour vous #52 – Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine – « Mon Père, que faut-il faire quand le temps a émoussé une relation conjugale et que les sentiments sont partis ? »

Nous vous avions annoncé le lancement d’une série de vidéos régulières où le père Michel-Marie Zanotti-Sorkine répond à vos questions sous un format très court :

Mon Père, que faut-il faire quand le temps a émoussé une relation conjugale et que les sentiments sont partis ?


Version Audio seule

C’est avec beaucoup de bonheur que le Père Michel-Marie répond désormais à vos questions les plus concrètes. C’est toujours une vraie joie de l’entendre traiter, à sa façon et dans sa lumière, les sujets les plus divers. Bonne écoute ! N’oubliez pas de faire suivre à tous vos amis ces petites vidéos qui peuvent faire tant de bien… et de prier pour le Père Michel-Marie dont le ministère est très prenant.

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

26 février, 14 mars & 24 mai 2019 : Cycle de conférences proposé par les jeunes cathos du Pays d’Ancenis (44)

Les jeunes cathos du Pays d’Ancenis vous proposent un cycle de conférence à l’église Saint-Pierre-d’Ancenis (paroisse Sainte-Marie-en-Pays-d’Ancenis). Trois personnalités, trois thèmes et trois dates (de 20h à 21h30) :

♦ Mardi 26 février 2018 : Témoignage débat avec Laurent Gay, témoin qui évoque sa descente dans les enfers de la drogue et sa rencontre déterminante avec Dieu.
♦ Jeudi 14 mars 2018 : « Est-il déraisonnable de croire aujourd’hui » avec Brunor, illustrateur et scénariste de bande dessinée, auteur de la série « Les indices pensables ».
♦ Vendredi 24 mai 2018 : « Amour et responsabilité » par Thérèse Hargot sexologue de nationalité belge exerçant en France dans l’établissement Stanislas à Paris.

Entrée et participation libre – Tout public à partir de 16 ans – Vente de livres

A la une #Doctrine / Formation #Morale #NLH

La morale n’est pas un ensemble de permis et d’interdits ! Les formations d’InfoCatho

La morale c’est quoi ? La morale c’est ça….

 

 

Voilà un mot honni, comme l’épouvantail de toutes les libertés, comme le vil prétexte à opprimer les peuples et le plein épanouissement de soi. Vade retro s’il en est, la morale est l’ennemi public numéro Un. On lui préfère depuis peu, la noblesse de l’éthique, véritable sésame du nouvel ordre. Pourtant, à très peu de choses près l’éthique et la morale désignent la même chose, l’une en grec et l’autre en latin. Mais il semble plus doux à l’oreille de parler d’éthique, tant il est vrai que morale est désormais assimilée à catholique, là où éthique peut s’appliquer à toute… Mais à toute quoi ?

Subitement les choses se compliquent et l’on s’entend d’une façon plus vague qu’assumée que l’éthique comprend une connotation positive là où morale pâtit d’une réputation très noire et négative. Unanimement l’éthique est considérée comme quelque chose de bon parce l’éthique vise des pratiques meilleures, pour un monde meilleur. Eh bien nous y voilà. L’éthique n’est pas une fin en soi, elle a un but, une finalité : parvenir à un bien ou à défaut un mieux. L’éthique est donc un moyen pour parvenir à un but considéré comme bon. A l’inverse, un comportement non éthique est réputé ne pas conduire à un but bon. Il y a donc dans l’éthique, comme dans la vieille morale, une notion du bien et du moins bien, voire du mal, l’éthique conduisant au bien, le non éthique éloignant de ce même bien.

Toute éthique se réfère donc à une finalité, laquelle définit l’éthique. Est éthique ce qui va dans la direction de la finalité visée, ne l’est pas ce qui l’en éloigne. Dans le cas des normes éthiques environnementales, ce qui est premier n’est pas le comportement dit éthique, mais l’environnement à protéger. En vue de cette protection, on définit un comportement (des actes) qui ont pour but la protection de l’environnement. Seront éthiques les actions, actes et comportements respectueux de l’environnement. Seront non éthiques ceux qui, au contraire, détruisent ou abiment l’environnement.

En d’autres termes, il faut d’abord définir ce qui est bien (et donc mal) pour définir une éthique. Sera éthique ce qui est conforme au bien visé, sera non éthique ce qui ne lui est pas conforme et ne permet pas d’atteindre l’objectif bon visé. Traduisons du grec au latin. Sera moral ce qui conduit au bien, sera immoral ce qui en détourne. La morale est comme la piste balisée d’un aéroport. Les luminions indiquent la voie du bien. La liberté de l’homme réside dans sa responsabilité à choisir cette voie ou à faire du hors-piste, quelles que soient les raisons de son choix. Et donc à en récolter les fruits, bons ou mauvais.

Toute la question réside dans la définition du bien (et donc du mal). Aussi, toute éthique, toute morale, suppose une philosophie, une idéologie ou une théologie sous-jacente. L’éthique du monde actuel répond à une finalité définie comme bonne par une idéologie très différente de la théologie judéo-chrétienne. Connaître cette idéologie sous-jacente permet de mieux lire les « normes éthiques », c’est-à-dire « l’ordre moral » actuel. Vers où ce monde tend-il ? remarquez au passage, que cet ordre moral prévoit, comme l’ancien des sanctions pour les contrevenants.

Au fond la véritable question n’est pas celle du vocabulaire, mais de l’ordre auquel il répond. En d’autres termes, la finalité de la morale contemporaine (ou des juxtapositions d’éthiques) définie comme bien de l’humanité, est-elle effectivement bonne ? C’est-à-dire, conduit-elle l’Homme vers son bonheur ?

Mais pour répondre à cette question, encore faut-il accepter une autre question que le relativisme refuse comme illégitime, le bonheur de l’Homme c’est quoi ?

La morale n’est pas un ensemble de permis et d’interdits qui mécaniquement ouvrent ou ferment le paradis ou l’enfer. La morale est la piste balisée vers le bonheur de l’Homme. Et cette définition est, en pratique, valable pour tous les systèmes moraux. C’est pourquoi avant de poser un ordre moral (même enfoui sous des normes éthiques), il convient de vérifier son adéquation à la dignité humaine réaliste et non fantasmée. Il y a une adéquation intime et intrinsèque entre morale, bonheur et vérité anthropologique. Avoir dissocié ces trois termes sont la cause, ainsi que la conséquence, ultimes de l’état du monde actuel.

Doctrine / Formation

La responsabilité : une entrave à notre liberté ?

Des Cahiers Pro-Persona : 

Liberté et responsabilité semblent s’opposer, au point qu’il apparaît difficile d’être libre dès qu’on assume des responsabilités. Toutefois, l’expérience montre qu’une liberté sans une responsabilité qui l’oriente et lui pose des limites est vide de sens. Elle econduit souvent à des comportements égoïstes et arbitraires. Dès lors, la responsabilité n’est-elle pas la condition d’une authentique liberté ?

 

NLH #NLQ #Rome

Dieu nous responsabilise ; ne pas faire le mal ne suffit pas, rappelle le pape

« Ne rien faire de mal ne suffit pas », a mis en garde le pape François qui a dénoncé la tentation de « l’omission », de « l’indifférence », lors de la Journée mondiale des pauvres. En célébrant la messe dans la basilique Saint-Pierre le 19 novembre 2017, il a souligné : « Ce choix est devant nous : vivre pour avoir sur terre ou donner pour gagner le ciel. »

Le pape a en effet présidé une célébration, entouré de quelque 6.000-7.000 pauvres accompagnés par des organisations caritatives, venus d’Europe (Italie, France, Espagne, Allemagne et Pologne), mais aussi des réfugiés originaires d’autres pays du monde.

Le service et les lectures de la messe étaient assurés par les plus pauvres : une douzaine de personnes démunies, migrants ou sans-abri, étaient au service de l’autel ; l’un des lecteurs de la messe était un réfugié syrien, Tony ; c’est un Français, Serge, de l’association Fratello de Nantes, qui a lu la deuxième lecture. Un Péruvien et un Brésilien, étudiant à Rome grâce à des bourses d’étude, ont lu la prière universelle.

A l’Offertoire, une famille de Turin vivant « dans des conditions précaires », et dont la fillette d’un an est atteinte de fibrose kystique, maladie héréditaire génétique, a apporté au pape les offrandes.

S’indigner devant le mal sans rien faire

« Personne ne peut penser être inutile, personne ne peut se dire si pauvre au point de ne pas pouvoir donner quelque chose aux autres », a affirmé le pape François dans son homélie : Dieu « confie à chacun une mission… il nous responsabilise ».

Et le pape de critiquer à ce propos « l’omission » : « Nous aussi souvent nous sommes dans l’idée de n’avoir rien fait de mal et de cela nous nous contentons, présumant être bons et justes… Mais ne rien faire de mal ne suffit pas. Parce que Dieu n’est pas un contrôleur à la recherche de billets non compostés, il est un Père à la recherche d’enfants à qui confier ses biens et ses projets. »

Il ne suffit pas de « respecter les règles », de « s’acquitter des commandements », a insisté le pape en exhortant à vaincre « l’indifférence ». L’indifférence, a-t-il expliqué, « c’est dire : “ Cela ne me regarde pas, ce n’est pas mon affaire, c’est la faute de la société”. C’est se tourner de l’autre côté quand le frère est dans le besoin, c’est changer de chaîne dès qu’une question sérieuse nous gêne, c’est aussi s’indigner devant le mal sans rien faire. »

Dieu, a-t-il poursuivi, « ne nous demandera pas si nous avons eu une juste indignation, mais si nous avons fait du bien… Aimer le pauvre signifie lutter contre toutes les pauvretés, spirituelles et matérielles. »

La même mentalité que Dieu

Le chrétien, a souligné le pape, doit avoir la « même mentalité que Dieu » : il « ne reste pas immobile … il risque par amour, il met en jeu sa vie pour les autres, il n’accepte pas de tout laisser comme c’est. Il omet seulement une chose : ce qui lui est utile à lui. Voilà l’unique omission juste ».

Le pape a mis en relief « ce qui compte vraiment : aimer Dieu et le prochain. Cela seulement dure toujours, tout le reste passe ; donc ce que nous investissons dans l’amour demeure, le reste s’évanouit. »

Ainsi, a-t-il ajouté, « ce choix est devant nous : vivre pour avoir sur terre ou donner pour gagner le ciel. Parce que pour le ciel, ne vaut pas ce que l’on a, mais ce que l’on donne, et celui qui amasse des trésors pour lui-même ne s’enrichit pas auprès de Dieu ». « Alors ne cherchons pas le superflu pour nous, mais le bien pour les autres, et rien de précieux ne nous manquera », a conclu le pape François.

À l’issue de la célébration, 1.500 personnes pauvres devaient être accueillies dans la Salle Paul VI du Vatican pour prendre part à un repas avec le pape. Les autres personnes devaient être quant à elles transférées dans des cantines, séminaires et collèges catholiques de Rome, pour participer elles aussi à un déjeuner festif.

Source Zenit

 

Vous pouvez retrouver l’homélie complète ici

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Parcours “Responsabilité politique de la foi” à Paris du 15 novembre 2017 au 16 mai 2018

Responsabilité politique de la Foi

Découvrir et approfondir les clés du discernement et le sens de l’engagement chrétien dans la vie de la Cité
Je comprends – Je discerne – Je m’engage
animation, Philippe de Saint-Germain et coordination, Père Xavier Lefebvre

Un parcours de 8 conférences/débat une fois par mois 19h-21h (auditorium sauf en octobre)

– Comprendre : La crise de la postmodernité et les failles de la démocratie libérale
– Transmettre : Foi et politique dans l’Histoire : Dieu et l’Etat, espérance et utopie
– Témoigner : La loi morale universelle et la liberté de conscience, bases d’une société libre
-Servir : La responsabilité du chrétien et le bien commun : servir dans le monde sans être du monde
– Agir : Choisir, discerner, décider : jugement moral et jugement politique
– Inventer : Les défis de l’engagement politique chrétien aujourd’hui en France : une minorité créatrice

dates

    • 1 – Morale ou politique ? la responsabilité sociale du chrétienmardi 3 octobre (salle Péguy)
      Thibaud Collin, professeur agrégé de philosophie, auteur de “La République, les religions, l’espérance” – Cerf
      2 – Le fait idéologique, clé d’interprétation du monde modernemercredi 15 novembre
      Roland Hureaux, ancien élève de l’ENS et de l’ENA, agrégé d’histoire, magistrat honoraire à la Cour des comptes,
      auteur de “L’Antipolitique” – Privat
      3 – Politique économique et bien commun à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglisemercredi 13 décembre
      Pierre de Lauzun, ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’ENA, délégué général de l’Association française des marchés financiers, auteur de “Guide de survie dans un monde instable, hétérogène, non régulé” – Terra Mare
      4 – Au nom de quoi faut-il s’engager ?mercredi 17 janvier
      François-Xavier Bellamy, maire-adjoint de Versailles, professeur de philosophie, auteur de “Les Déshérités” – Plon
      5 – Intervenants à confirmer – Mercredi 7 février
      6 – Doctrine et Stratégies : le choix politique chrétien, de la Révolution à nos jours mercredi 14 mars
      François Huguenin-Maillot, historien des idées, auteur de “L’Histoire intellectuelle des droites” – Perrin
      7 – La politique, un défi culturel : une minorité créatriceMercredi 11 avril
      Frère E. Perrier op, professeur à l’Institut de Théologie des arts et au Studium de la province des dominicains de Toulouse,
      auteur de “Les catholiques en politique, idéalistes minoritaires ou réalistes moraux ?
      8 – Renforcer rationnellement la politique : une mission chrétienne mercredi 16 mai
    • Père Yann Le Lay, prêtre du dioc§se de Versailles, auteur de “Renouveler les fondements théologiques et éthiques du politique,
      la théologie du politique de Joseph Ratzinge
      r”

_____________________

Infos pratiques :
une fois par de 19h à 21h
auditorium
Tarif : 150 € l’année ou 20€ par conférence
Tarif étudiant : 70 € l’année ou 10€ par conférence
Inscription préalable : secretariatbernanos@gmail.com – 01 45 26 65 22

Espace Bernanos,
4, rue du Havre – 75009 Paris
M° Havre Caumartin ou St-Lazare

A la une #Brèves #NLH

Primaire, Les Républicains catho-compatibles ?

Invité sur le plateau de la télévision normande TVNC, Cyril Brun, rédacteur en chef d’InfoCatho décrypte les principes du programme des Républicains.

Un programme déjà écrit dans les grandes lignes et que les candidats ne modifieront qu’à la marge. Alternance et responsabilité sont les deux axes des propositions LR.

Séduisant, mais sur quels principes ? Quelle conception de l’homme sous tend cette vision ?

Vous pourrez le retrouver à partir de 23’10, si la partie stricto normande de l’émission ne vous concerne pas.

tvnc