En France #NLQ

Rocamadour – D’intérim en intérim, bientôt un nouveau recteur

Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors, a déchargé ce vendredi 23 mars l’abbé Michel Cambon de ses fonctions de recteur du sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour.

Il avait remplacé l’abbé Ronan de Gouvello il y a presque deux ans et cumulait cette mission avec d’autres responsabilités importantes puisqu’il était notamment Chancelier du Diocèse de Cahors et Official inter-diocésain à Toulouse.

Alors que commence la saison des pèlerinages, la fonction de recteur du sanctuaire exige une grande disponibilité sur le terrain qui ne peut plus être assumée par le Père Cambon, apprend-on par le diocèse de Cahors.

En attendant la nomination d’un nouveau recteur, c’est le vicaire général du diocèse, le Père Florent Millet, qui assure l’intérim à Rocamadour.

 

Source Famille chrétienne

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Fête au Sanctuaire de Rocamadour (46) : “Merci Marie” le 8 décembre

 

Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour
Vendredi 8 décembre 2017

- 8h30 : laudes (chapelle Notre-Dame)
- 10h : confessions (basilique St Sauveur)
- 10h30 : chapelet (chapelle Notre-Dame)
- 11h : messe (chapelle Notre-Dame)
- 12h-18h : adoration (crypte St Amadour)
- 17h45 : des lumières pour Marie : illumination du Sanctuaire au départ de la Porte Sainte
- 18h : vêpres (crypte st Amadour)

contact@rocamadour.eu
www.rocamadour.eu

A la une #En France #NLH #NLQ

Rocamadour – Ferme comme le roc

Rocamadour est l’un des lieux les plus visités aujourd’hui en France, donc l’un des lieux les plus influents du Monde. Pourquoi une telle actualité pour ce rocher profondément médiéval ? Tout simplement parce que celui qui croyait venir visiter un site touristique est, à Rocamadour, visité par la Vérité vivante et vivifiante.

En général, du moins pour la plupart des individus postmodernes, l’on va à Rocamadour afin de pourvoir cocher sur sa « to-do-list » une attraction essentielle. Et puis, après la page d’Histoire un peu éprouvante, il y à la fameuse forêt des singes ou le zoo de Gramat qui feront bien vite oublier la plongée dans les obscurs siècles passés.

Et pourtant, pour toute personne ayant un cœur qui écoute, Rocamadour est potentiellement le jaillissement d’un retournement céleste.

D’abord c’est un lieu qui nous fait contempler le Mystère de la Beauté. D’où que l’on arrive, du Nord par le chemin de randonnée « Edmond Michelet » ou du Sud par la vallée de la rivière l’Ouisse, Rocamadour apparaît comme un oasis flottant dans le désert du Causse. En vérité la cité de Minas Thirit n’est pas le produit de l’imagination créative de Tolkien ; c’est la pâle copie d’une œuvre préexistante. Comme toujours pour l’artiste, le réel dépasse en profondeur le rêve de réalité. Comme par merveille pour le marcheur contemporain, le Mystère de la Beauté resurgit dans sa vie. Tout devient possible.

Ensuite, Rocamadour nous invite à être en vérité dans l’humilité. Et ce n’est pas une mince leçon pour nos mentalités par trop souvent infectées du bacille prométhéen. Vous ne parviendrez pas au Sanctuaire marial sans vous être cassé les rotules, c’est-à-dire sans avoir marché avec ardeur ou bien emprunté l’escalier à genou. Depuis plusieurs siècles les pèlerins accèdent au sanctuaire marial grâce à un escalier que l’on peut monter agenouillé, par pénitence, en offrande de soi-même à l’Amour, par amour. Le Salut du monde ne passe-t-il pas par la Salut de la France, donc par le Salut individuel ?

Il faut souffrir ici, et dans sa chair par désir du Ciel. Que cela soit en montée ou en descente, il n’existe pas d’accès plat au rocher de Zachée. C’est une invitation, une incitation, un injonction à ne pas rester horizontal. A Rocamadour, il faut avoir mal pour accéder à la bienfaisante chapelle. C’est une géologie providentielle, puisque Dieu vomit les tièdes. « l’homme ne vit debout que lorsqu’il sait s’agenouiller ».

Vous parviendrez alors à la chapelle où trône Notre-Dame de Rocamadour, où l’Arche d’Alliance parle en silence. La particularité de Notre Dame de Rocamadour réside non dans le fait d’être une Vierge noire mais dans son rayonnement sans bruit. En effet, de très nombreux miracles ont lieu au sanctuaire, mais jamais il n’y a eu d’apparition comme à Lourdes ou Fatima. Rarement  sont-ils éclatants… Il s’agit plutôt de guérisons intérieures et douces qui touchent à l’immatériel de l’âme.

 Rocamadour est un lieu qui est d’autant plus d’actualité qu’il est intemporel. Il serait dommage de ne pas aller y faire un tour, juste pour voir… Quand bien même on aurait pas la foi, Rocamadour offrirait toujours un spectacle hors du temps et de l’espace.

 

Par Quentin Brot

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Semaine Mariale 2017 à Rocamadour

Du dimanche 3 au dimanche 10 septembre

Confessions tous les jours : 10h-10h45 / 15h-16h30

Dimanche 3 septembre :
JOURNÉE DES FAMILLES
10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
12h30 : pique-nique au camp St Jean-Paul II
15h30 : enseignement (basilique)
16h : vêpres (basilique) puis Salut du St Sacrement

Programme du 3 septembre

Lundi 4 septembre :
JOURNÉE DES DÉFUNTS ET DES GROUPES DE PRIÈRE

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement

Mardi 5 septembre :
JOURNÉE DU MOUVEMENT DES CHRÉTIENS RETRAITÉS (MCR)

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement

Mercredi 6 septembre :
JOURNÉE DE PRIÈRE POUR LES VOCATIONS

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement

Jeudi 7 septembre :
JOURNÉE DES BÉNÉVOLES

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement

Vendredi 8 septembre (Fête de la naissance de la Vierge Marie) :
JOURNÉE DES PRÊTRES, RELIGIEUX, DIACRES

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement
21h : procession depuis l’Hospitalet avec les « Gens de mer »
22h : messe (basilique)

Samedi 9 septembre :
JOURNÉE DES VIERGES DES PAROISSES (rassemblement des pèlerinages mariaux)

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique) 15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement

Dimanche 10 septembre :
CLÔTURE DE LA SEMAINE MARIALE

10h30 : chapelet (basilique)
11h : messe (basilique)
15h30 : enseignement (basilique) puis Salut du St Sacrement
16h : vêpres (basilique)

Les 7, 8 et 9 septembre :
Prédication de l’abbé Christian Venard

aumônier militaire, auteur, chroniqueur sur KTO


Documents joints

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

14e pèlerinage des mères de familles de Brive à Rocamadour – AFC

L’Association Familiale Catholique de Corrèze (AFC) organise le 14e pèlerinage des mères de familles du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre 2017 de Brive à Rocamadour.

Cheminer avec sainte Thérèse de Lisieux

Cette année, la méditation de l’autobiographie spirituelle de Sainte Thérèse de Lisieux, Histoire d’une âme, soutiendra notre réflexion pendant ces 2 jours où alterneront temps de marche, libre, silencieuse, priante, et temps d’enseignements, de chants… et aussi d’émerveillement devant la nature splendide de la région.

Programme :

- Samedi 30 Septembre :

  • 7h30 : rendez-vous aux grottes de St Antoine à Brive. Départ en car.
  • Marche à partir de Miers.
  • Messe, dîner, veillée, adoration, sacrement de la réconciliation et nuit au couvent des sœurs de Gramat

L’hébergement organisé chez les sœurs de Gramat permet de se restaurer et de dormir dans un lieu confortable.

- Dimanche 01 Octobre :

  • Marche de Gramat à Rocamadour par la vallée de l’Alzou
  • 14h15 : Rendez-vous avec les familles sur le parvis du sanctuaire et prière familiale à la chapelle de la Vierge Noire
  • 15h : messe dans l’abbatiale de Rocamadour suivi de la fête des familles (infos à venir)

Prévoir 2 pique-niques pour les repas du midi, un duvet, un petit sac pour la marche. Les valises sont transportées par un véhicule qui suit également le groupe pendant la journée pour permettre aux personnes fatiguées de se reposer pendant une étape.

Bulletin d’inscription ci-dessous à télécharger et à envoyer avant le 15 septembre 2017

Toutes les infos :
Mail : afc.correze@yahoo.fr / Tél. 06 83 08 38 47 / Facebook : AFC de la Corrèze

En France #NLQ

Notre histoire avec Marie – A Rocamadour, haut-lieu spirituel pour les rois, la Vierge offre son fils au monde

Nous évoquions il y a quelques jours la protection toute particulières des marins par Notre-Dame de Rocamadour. Elle a ainsi veillé sur les concurrents du Vendée Globe, qui n’ont pas manqué de se confier à elle au départ, et de la remercier à leur retour. L’occasion pour nous de revenir sur ce sanctuaire…

Les origines de Rocamadour sont assez mystérieuses car très anciennes et ne sont plus documentées (aucune archive ne subsistante à cause des guerres dites « de religion » du XVIe siècle). Une légende veut que Zachée soit venu s’y retirer. Dans sa solitude, il aurait sculpté la statue de la Vierge. Une autre légende raconte qu’il aurait rapporté d’Orient une statue sculptée par saint Luc.

Rien ne nous permet de connaître véritablement les raisons qui poussèrent des pèlerins, au moins à partir du IXe siècle, à venir, parfois de loin, pour prier dans ce paysage solitaire et difficile d’accès. Qui est arrivé le premier ? Sans doute un ermite, puis d’autres à sa suite, ou simultanément. L’endroit, appelé « Val ténébreux » était tout ce qu’ils pouvaient désirer pour mener leur vie de prière et de solitude. 

Une attractivité croissante. Les Bénédictins, qui prirent la suite des ermites, entreprennent les premières grandes campagnes de construction, et organisent le paysage autant qu’ils le peuvent dans le but d’accueillir des pèlerins de plus en plus nombreux. Ces derniers affluent de plus belle à partir de 1166, suite à la découverte d’un corps « miraculeusement » intact, qu’on a alors supposé être celui d’un ermite nommé Amadour. Robert de Thorigny, abbé du Mont Saint-Michel à partir de 1154, en rapporte les circonstances : « L’an de l’Incarnation 1166, un habitant du pays, étant à ses derniers moments, commanda aux siens, sans doute par une inspiration de Dieu, d’ensevelir son cadavre à l’entrée de l’oratoire. En creusant la terre, on trouva le corps d’Amadour, bien entier ; on le plaça dans l’église, près de l’autel, et on le montra ainsi, dans son entier, aux pèlerins. Là, se font par la bienheureuse Marie, des miracles sans nombre. »   

La construction du site. La réputation de Rocamadour se répand alors et le pèlerinage commence à prendre rang parmi les grands lieux spirituels du Moyen Âge. Une campagne de construction ambitieuse lui donne dans les grandes lignes l’aspect qu’on lui voit aujourd’hui. Le grand escalier, véritable lieu d’ascension spirituelle et de mortification (jusqu’à une époque récente, tous les pèlerins le gravissaient à genoux), conduit les pèlerins de la ville basse au parvis. Ils découvrent alors un vaste espace dégagé entouré de sept églises ou chapelles, la plus grande étant la basilique Saint-Sauveur, l’ancienne église abbatiale, et la plus importante, la chapelle où est conservée depuis huit siècles la statue de la Vierge de Rocamadour. La plupart des bâtiments ont été construits aux XIe et XIIe siècle, sous l’abbatiat de Géraud d’Escorailles, abbé de Saint-Martin de Tulle (1152-1188). Ils ont été plus ou moins restaurés lors de la campagne de sauvetage du milieu du XIXe siècle.   

La Vierge Marie et Rocamadour.
 Dès son origine, ce site est dédié au culte marial. Il y eut d’abord un petit oratoire, une humble grotte, plusieurs fois reconstruit (notamment après un incendie en 1476) et agrandi, jusqu’à devenir la chapelle Notre-Dame, ou « chapelle miraculeuse », de style gothique flamboyant. La statue qu’elle contient est une vierge noire du XIIe siècle, constituée de deux pièces de bois de noyer : Marie elle-même, aux mains tendues et au léger sourire, et l’Enfant-Jésus, assis sur son genou gauche. Elle est particulièrement vénérée le 8 septembre, fête de la Nativité de la Vierge. 
La Vierge Marie assise en majesté attend les visiteurs et offre son Fils au monde. Elle est à la fois la Reine de la paix, et celle qui délivre les prisonniers repentis ou injustement enchaînés. Le Livre des miracles (1172), récit de 126 grâces obtenues par l’intercession de Notre Dame de Rocamadour, est un éclairage saisissant sur la foi de ce « beau XIIe siècle » qu’on a coutume de considérer comme l’âge d’or de la chrétienté.

Une tradition rapporte que, lors d’un pèlerinage à Rocamadour, saint Dominique passa la nuit dans le sanctuaire, nuit au cours de laquelle la Vierge Marie lui a révélé la puissance du rosaire.

Un lieu spirituel pour les plus grands. Rocamadour, situé aux confins du comté de Toulouse (puis des territoires directs du roi de France) et du duché d’Aquitaine devient un enjeu spirituel entre les monarchies française et anglaise. Vinrent à Rocamadour tous les rois de France du XIIe siècle jusqu’à Louis XI (en particulier saint Louis, ses frères, sa mère, Blanche de Castille en 1244), Henri II d’Angleterre (1159 -1170) qui vint remercier de sa guérison d’une maladie grave, Aliénor d’Aquitaine, Alphonse III de Portugal, des saints comme saint Dominique (1219) et saint Antoine de Padoue (vers 1224), Christophe de Romagne, compagnon de saint François d’Assise, Raymond Lulle, le navigateur Jacques Cartier… Notre Dame de Rocamadour a été présente aussi dans tout le mouvement de « reconquête » de l’Espagne sur les Maures. Ainsi en 1212, son étendard était déployé à la célèbre bataille de Las Navas de Tolosa. Mieux, c’est la vue de cet étendard qui aurait redonné le courage aux troupes chrétiennes inférieures en nombre de repartir à l’assaut et d’obtenir la victoire.   

Les « Grands pardons » de Rocamadour.
 En 1317, le pape quercynois Jean XXII érige l’abbaye de Tulle en évêché. Les moines sont remplacés par des chanoines qui assurent le service du pèlerinage jusqu’à la Révolution. En 1428, Charles VII, encore petit « roi de Bourges », en grand danger de perdre son royaume, demande au pape Martin V d’accorder des indulgences particulières aux pèlerins de Rocamadour. Il implore une intervention miraculeuse de Notre-Dame de Rocamadour et prie pour être sacré à Reims. 

Prière à Notre Dame de ROCAMADOUR

Me voici devant vous, ô Notre-Dame de Rocamadour, qui toujours exaucez les prières de ceux qui ont recours à vous. Donnez moi la santé du corps pour servir Dieu et me consacrer à mes frères les hommes.

Donnez aussi ce bien précieux à tous ceux que j ’aime en ce monde. Je vous confie toutes ces vies qui me sont chères.

Ayez pitié de ceux qui souffrent dans leur corps ou dans leur âme, vous qui êtes la mère de tous les hommes.

Avec la santé du corps, accordez nous la santé de l ’âme. Au milieu des épreuves et des soucis de la vie, gardez nous la Foi, une Foi solide comme ce rocher qui vous abrite et où vous accueillez avec amour tant de vos enfants.

Notre Dame de Rocamadour, Gardez-nous, sauvez-nous.

Source et article complet sur : Notre histoire avec Marie

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

De Brive à Rocamadour : 14e pèlerinage des mères de familles

L’Association Familiale Catholique de Corrèze (AFC) organise le 14e pèlerinage des mères de familles du samedi 30 septembre au dimanche 1er octobre 2017 de Brive à Rocamadour.

Cheminer avec sainte Thérèse de Lisieux

Cette année, la méditation de l’autobiographie spirituelle de Sainte Thérèse de Lisieux, Histoire d’une âme, soutiendra notre réflexion pendant ces 2 jours où alterneront temps de marche, libre, silencieuse, priante, et temps d’enseignements, de chants… et aussi d’émerveillement devant la nature splendide de la région.

Programme :

- Samedi 30 Septembre :

  • 7h30 : rendez-vous aux grottes de St Antoine à Brive. Départ en car.
  • Marche à partir de Miers.
  • Messe, dîner, veillée, adoration, sacrement de la réconciliation et nuit au couvent des sœurs de Gramat

L’hébergement organisé chez les sœurs de Gramat permet de se restaurer et de dormir dans un lieu confortable.

- Dimanche 01 Octobre :

  • Marche de Gramat à Rocamadour par la vallée de l’Alzou
  • 14h15 : Rendez-vous avec les familles sur le parvis du sanctuaire et prière familiale à la chapelle de la Vierge Noire
  • 15h : messe dans l’abbatiale de Rocamadour suivi de la fête des familles (infos à venir)

Prévoir 2 pique-niques pour les repas du midi, un duvet, un petit sac pour la marche. Les valises sont transportées par un véhicule qui suit également le groupe pendant la journée pour permettre aux personnes fatiguées de se reposer pendant une étape.

Bulletin d’inscription ci-dessous à télécharger ici et à envoyer avant le 15 septembre 2017

Bénévolats/Caritatifs #NLQ

Le sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour recherche des bénévoles

Vous désirez vous ressourcer quelques jours et vous mettre au service de Notre-Dame ? Il est encore temps de s’inscrire ! Du 10 juillet au 26 août, venez rejoindre l’équipe du sanctuaire pour participer à une enrichissante mission d’évangélisation !

Cet été encore, le Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour a besoin de vous pour faire de Rocamadour un lieu d’accueil et d’évangélisation, un lieu de prière où Le Seigneur est adoré et La Vierge Marie est vénérée et enfin un lieu propre, à transmettre aux générations futures.
La Vierge Noire, l’abbé Ronan de Gouvello, recteur et les autres “polos rouges” vous attendent ! Venez et laissez vous saisir par la beauté du site et les grâces de ce haut lieu spirituel.
Pour plus d’infos : rocamadour.eu – Inscriptions bénévolat : gestion.benevoles@rocamadour.eu
La finalité de ce bénévolat est offrir un accueil de qualité chrétienne à tous les visiteurs !
Les jeunes qui veulent donner un temps de service au Sanctuaire de Rocamadour sont les bienvenus toute l’année. En juillet-août, les bénévoles prennent en charge la vie du Sanctuaire (prière, accueil des pèlerins, travaux) dans une ambiance très fraternelle. Ils sont reconnaissables grâce à leur superbe polo rouge ! Pendant leur séjour, les bénévoles sont formés et accompagnés par les prêtres du Sanctuaire :

• PRIER : prendre des temps d’oraison ou d’adoration, assister aux offices
• SERVIR : offrir quelques heures de service par jour pour la vie du sanctuaire (rénovation, entretien, animations..)
• EVANGELISER : Participer à l’accueil des pèlerins et touristes (point info, visites guidées…)
• PARTAGER : Vivre fraternellement avec les autres bénévoles

L’hébergement des bénévoles est assuré par le Sanctuaire. L’été, les repas des bénévoles, des prêtres et des séminaristes sont gérés par une équipe d’intendance. La vie quotidienne des bénévoles est une « école de sainteté » incluant formation chrétienne, vie fraternelle et services du Sanctuaire.

Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

A Rocamadour : fête du Sacré Coeur et feu de la Saint Jean

Vendredi 23 juin : Solennité du Sacré Coeur

Programme de la journée au sanctuaire de Rocamadour :

  • 10h30 : chapelet
  • 11h00 : messe
  • 12h00-18h00 : adoration
  • 21h30 : vigiles de Saint Jean-Baptiste suivies du feu de la Saint Jean

Source

En France #NLH #NLQ

“Je viens prier chez vous” : le tour du monde à la voile de la Vierge de Rocamadour

Notre-Dame de Rocamadour s’apprête à embarquer sur le voilier Maris Stella au titre de Vierge des pèlerins, de Vierge pélerine et de Vierge des marins, pour un pèlerinage de 3 ans autour du monde : une grande boucle Mariale qui vient comme une nécessité dans ce monde qui a soif de Dieu.

Le projet reprend le concept des reportages documentaires d’Antoine de Maximy, « j’irai dormir chez vous », en y ajoutant les dimensions maritimes et chrétiennes. Sous l’intitulé « je viens prier chez vous », un voilier parcourt la planète à la rencontre des chrétiens du monde. Ce sera donc une série de reportages chrétiens, aventureux et inédits.
Le projet, simple et radical, consiste à accomplir un tour du monde à la rencontre des paroisses, en Afrique, en Amérique, dans les îles les plus reculées des Australes, en Indonésie.
A chaque rencontre, une prière commune, un reportage, des images, des articles, la distribution d’un lot de médailles mariales, de chapelets. Le transport de passagers, les donateurs étant privilégiés à bord, de prêtres. Évangélisation du milieu marin. Fret humanitaire. Messe à bord du voilier.
Le Stella Maris larguera les amares le 8 septembre 2017, et, jusqu’au 8 septembre 2020, il sillonnera les mers du globe.
Ce projet extraordinaire a besoin de votre soutien. Vous pouvez faire un don en ligne ici, même minime, même une goutte ! Mère Teresa disait que “s’il manquait une goutte d’eau à l’océan, l’océan ne serait plus l’océan”…
Pour en savoir plus sur Notre-Dame de Rocamadour
Découvrez la vidéo de présentation du projet :