A la une #Articles #Brèves #Dans le Monde #NLQ #Orient

Offensive turque en Syrie : l’inquiétude du pape François

L’offensive turque dans le nord de la Syrie, déclenchée la semaine dernière, suscite de vives inquiétudes, notamment chez les chrétiens de la région. En effet, il y a des communautés syriaques, comme c’est le cas à Hassaké ou à Qamichli.

Le pape François a exprimé son soutien aux populations, soulignant aussi les difficultés pour les familles chrétiennes. Ainsi, dimanche dernier, lors de l’angélus, il s’est déclaré inquiet pour les « nouvelles dramatiques sur le sort des populations du nord-est du pays, contraintes d’abandonner leurs propres maisons à cause des actions militaires : parmi ces populations il y a aussi beaucoup de familles chrétiennes ».

SourceVatican News

A la une #Articles #NLQ #Rome

Cardinal Müller : “on a expulsé Jésus de ce synode”

Alors que le synode sur l’Amazonie en est à sa deuxième journée de travail, quelques inquiétudes se font sentir concernant la façon dont certains sujets sont soulevés. À ce titre, le cardinal Müller s’inquiète de l’évacuation de la mission fondamentale de l’Église. C’est ce que l’on peut lire dans une contribution de Sandro Magister, publiée sur le site Diakonos. L’ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi s’est en effet exprimé dans le quotidien italien Il Foglio, le jour même où les travaux du synode commençaient.

Voici un extrait de cet article qui rapporte les propos du cardinal Müller :

« l’Église appartient à Jésus Christ, elle doit annoncer l’Évangile et répandre l’espérance pour la vie éternelle. Elle ne peut pas se faire la protagoniste de certaines idéologies, qu’il s’agisse du ‘gender’ ou du néopaganisme écologiste. Ce qui est en train de se passer est dangereux. Je reviens sur l’‘Instrumentum laboris’ préparé pour le synode sur l’Amazonie. Dans un paragraphe, on parle de la ‘Mère Terre’ : mais ça, c’est une expression païenne. La terre vient de Dieu et notre mère dans la foi, c’est l’Église. Nous sommes justifiés par la foi, l’espérance et la charité et pas par l’activisme environnemental. Bien sûr que la sauvegarde de la création est importante, après tout nous vivons dans un jardin voulu par Dieu. Mais ce n’est pas le point essentiel. L’essentiel c’est le fait que pour nous Dieu est plus important. Jésus a donné sa vie pour le salut des hommes, et pas celui de la planète ».

 

A la une #Articles #Brèves #NLQ #Rome

Institution du Dimanche de la Parole de Dieu

Dans son dernier motu proprio Apertuit Illis daté du 30 septembre 2019, le pape François a institué un dimanche dédié « à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu ». Ainsi, le troisième dimanche du temps ordinaire est ainsi requalifié sur le plan liturgique. Le pape explique sa décision par le “besoin immense” de familiariser les fidèles à l’Écriture sainte.

Dans le cadre de cette nouvelle fête du calendrier liturgique, le pape prévoit que

les évêques pourront, en ce dimanche, célébrer le rite du lectorat ou confier un ministère similaire, pour rappeler l’importance de la proclamation de la Parole de Dieu dans la liturgie. Il est fondamental, en effet, de faire tous les efforts nécessaires pour former certains fidèles à être de véritables annonciateurs de la Parole avec une préparation adéquate, comme cela se produit de manière désormais habituelle pour les acolytes ou les ministres extraordinaires de la communion. 

 

 

 

 

Articles #Dans le Monde #NLQ #Rome

Lettre du cardinal Burke et de Mgr Schneider sur la question de la fidélité au pape

Après avoir appelé à jeûner et à prier en vue du synode pour l’Amazonie, le cardinal Raymond Burke et Mgr Athanasius Schneider se sont exprimés sur la question de la fidélité au pape.

Personne ne peut plus honnêtement nier la confusion doctrinale générale qui règne actuellement au sein de l’Eglise. Cela est dû particulièrement aux ambiguïtés à propos de l’indissolubilité du mariage qui est relativisée par la pratique d’admettre à la sainte communion les personnes cohabitant dans des unions irrégulières, dû aussi à l’approbation grandissante des actes homosexuels qui sont intrinsèquement contraires à la nature et à la volonté révélée de Dieu, dû encore aux erreurs concernant le caractère unique de Notre Seigneur Jésus Christ et de son œuvre de Rédemption relativisée par de fausses affirmations à propos de la diversité des religions, dû enfin et surtout à la reconnaissance des diverses formes de paganisme et de leurs pratiques rituelles dans l’Instrumentum laboris préparé pour la prochaine assemblée extraordinaire du Synode des Evêques sur l’Amazonie.

La suite peut être lue en cliquant sur ce lien.

SourceL’Homme Nouveau

A la une #Amérique latine #Articles #Dans le Monde #NLQ #Rome

Synode pour l’Amazonie : publication de la liste des participants

La liste des participants au Synode pour l’Amazonie a été publiée le samedi 21 septembre 2019. 185 personnes seront donc membres de ce synode qui se tiendra à Rome du 6 au 27 octobre prochain, dont le  thème est le suivant : “Amazonie : nouveaux parcours pour l’Église et pour une écologie intégrale”. On notera une communication bien tardive pour un synode qui doit commencer dans un peu plus de deux semaines.

Certes, la liste des présidents délégués du synode avait été rendue publique le 7 septembre dernier. Mais cette fois-ci, c’est bien la composition de l’assemblée synodale et de ses instances qui a été dévoilée.

Parmi les futurs protagonistes, on notera :

– Les deux secrétaires généraux du synode seront le père Michael Czerny, sj, sous-secrétaire de la Section migrants et réfugiés du Dicastère pour le Service du développement humain intégral, qui sera créé cardinal le samedi 5 octobre prochain et le préuvien Mgr David Martinez de Aguirre Guinea, op, évêque titulaire de Izirzada et vicaire apostolique de Puerto Maldonado ;

– Mgr Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication du Saint-Siège, sera le président de la Commission pour l’information du Synode, tandis que le père Giacomo Costa, sj en sera le secrétaire ;

– Andrea Tornielli, directeur éditorial du Dicastère pour la communication, Matteo Bruni, directeur du Bureau de Presse du Saint-Siège, Mauricio Lopez Oropeza, secrétaire exécutif du REPAM, sœur Maria Irene Lopes Dos Santos, de la congrégation des Carmélites missionnaires de l’Enfant-Jésus et assesseur de la Commission épiscopale pour l’Amazonie de la Conférence nationale des évêques du Brésil, seront les membres de la Commission pour l’information du synode ;

– Les 13 chefs des dicastères de la Curie romaine feront partie de l’assemblée synodale ;

– 114 évêques, issus des circonscriptions ecclésiastiques de la région Panamazonique (Antilles, Bolivie, Brésil, Colombie, Équateur, Pérou, Venezuela) seront donc présents. Un évêque français, Mgr Emmanuel Lafont, pasteur du diocèse de Cayenne (Guyane Française), sera présent : il est le seul évêque de France ;

– On notera aussi quelques noms désignés par le pape. Certains de ces noms vont être créés cardinaux par le pape François, qu’il s’agisse de Mgr Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa (RDC) ou de Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg (Luxembourg) et président de la COMECE. Mgr Marcel Madila Basanguka, archevêque de Kananga (RDC) et président de l’Association des Conférences Episcopales d’Afrique Centrale (ACEAC), et Mgr Lionel Gendron, évêque de Saint-Jean-Longueuil (Canada) seront également présents.

Au total, l’assemblée synodale comptera 185 membres.

Source Vatican News

Articles #Asie #Dans le Monde #NLQ #Rome

Le pape François se rendra au Japon et en Thaïlande

Le pape François de rendra au Japon et en Thaïlande du 19 au 26 novembre prochain. La nouvelle a été annoncée hier soir par le Saint-Siège.

A la une #Afrique francophone #Articles #Dans le Monde #NLQ

Madagascar : célébration d’une messe par le pape François près d’Antananarivo

Arrivé à Madagascar le vendredi 6 septembre 2019, le pape François entamait ainsi la dernière étape de son voyage africain. Il a été accueilli à l’aéroport d’Antananarivo par le chef d’État,  Andry Rajoelina, comme on peut le voir sur ces photos :

Ce dimanche, à proximité d’Antananarivo, sur le site « Soamandrakizay », le pape François a célébré (en français) une messe devant un million de malgaches (800 000 tickets pour l’accès auraient été distribués) rassemblés pour l’occasion. Dans son homélie, le pape a fustigé la  «  culture du privilège ».

On peut revoir la transmission de cette messe sur le lien suivant.

La veille, le pape était intervenu sur la pauvreté ainsi que sur la protection de l’environnement, déplorant notamment la déforestation. Mais il a aussi mis en garde contre « une prétendue culture universelle qui méprise, enterre et supprime le patrimoine culturel de chaque peuple », ce qui a surpris certains observateurs. Dans la même journée, il avait également rencontré l’épiscopat malgache à la cathédrale de l’Immaculée conception de Andohalo

 

A la une #Articles #En France #NLQ #Rome

Décès du cardinal Roger Etchegaray

Il avait été archevêque de Marseille de 1970 à 1985, président de la Conférence des évêques de France, puis membre de la curie romaine : le cardinal Roger Etchegaray est décédé le mercredi 4 septembre 2019 à l’âge de 96 ans. Il avait commencé sa carrière épiscopale à

Proche collaborateur du pape Jean Paul II, ce cardinal d’origine basque était intervenu dans les questions humanitaires et diplomatiques, menant ainsi plusieurs visites au nom du souverain pontife. Il était allé en Irak, au temps de Saddam Hussein, comme en Bosnie-Herzégovine, au tout début du conflit. En quelque sorte, il était l’homme des missions spéciales du pape.

A la une #Annonces #NLQ #Rome

Rome : création de 13 nouveaux cardinaux

Après la prière de l’Angélus, le pape a annoncé la création de 13 nouveaux cardinaux, dont voici les noms :

1-    Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, mccj – président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux.

2-    Mgr José Tolentino Medonça – archiviste et bibliothècaire de la Sainte Église Romaine.

3-    Mgr Ignatius Suharyo Hardjoatmodjo – archevêque de Jakarta (Indonésie).

4-    Mgr Juan de la Caritad Garcia Rodriguez – arcehevêque de San Cristobal de la Havane (Cuba).

5-    Mgr Fridolin Ambongo Besungu, ofm. Cap – archevêque de Kinshasa (RDC).

6-    Mgr Jean-Claude Hollerich, sj – archevêque de Luxembourg (Luxembourg).

7-    Mgr Alvaro L. Ramazzini Imeri – archevêque de Huehuetenamgo (Guatemala).

8-    Mgr Matteo Zuppi – archevêque de Bologne (Italie).

9-    Mgr Cristobal Lopez Romero, sdb – archevêque de Rabat (Maroc).

10- Le père Michael Czerny, sj – sous-secrétaire de la section Migrants du Dicastère pour le service du développement humain intégral.

Deux archevêques et un évêque « qui se sont distingués par leur service à l’Église » ont également été créés cardinaux :

1-    Mgr Michael Louis Fitzgerald – archevêque émérite de Nepte et ancien nonce apostolique.

2-    Mgr Sigitas Tamkevicius, sj – archevêque émérite de Kaunas (Lituanie)

3-    Mgr Eugenio Dal Corso, psdp – évêque émérite de Benguela (Angola)

Les 13 intéressés seront créés cardinaux lors d’un consistoire prévu le 5 octobre 2019 à Rome.

Pour une biographie plus détaillée, on peut se reporter sur cet article de Vatican News.

Ces nominations ont été diversement commentées. Concernant Mgr Sigitas Tamkevicius, sj, ancien rescapé des goulags soviétiques, on peut se reporter à cet article.

A la une #Articles #NLQ #Rome

Le diable comme “réalité symbolique” ? L’Association internationale des exorcistes réagit

« Graves et déroutants » : c’est ainsi que l’Association internationale des exorcistes catholiques réagit aux propos tenus par le supérieur général des jésuites, le père Arturo Sosa, SJ sur l’existence du diable. En effet, ce dernier avait affirmé au magazine italien Tempi que « le diable existe en tant que réalité symbolique et non en tant que réalité personnelle ». Ces propos ont suscité l’étonnement dans le monde catholique.

L’Association internationale des exorcistes, qui a ainsi pris position, a aussi rappelé dans son communiqué daté du 22 août dernier que «  la véritable existence du diable, en tant que sujet personnel qui pense, agit et a choisi la rébellion contre Dieu, est une vérité de la foi qui a toujours fait partie de la doctrine chrétienne ».

Source  aiepressoffice.com