Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque du CEP les 28 & 29 septembre 2019 à Orsay (91)

Le prochain colloque du CEP (Centre d’Etude et de Prospective sur la science) se déroulera les 28 & 29 septembre 2019 à Orsay (La Clarté-Dieu, 95 rue de Paris, 91400 Orsay) et aura pour thème :

La chrétienté : passé, présent et avenir

« Tu as à Sardes quelques personnes qui n’ont pas souillé leurs vêtements. »
(Ap 3, 4)

Programme

Samedi 28 septembre :

Accueil des participants à partir de 9 h 00

 9 h 30 Actualité des Pères de l’Église Jacques Baudeau

10 h 45 Les leçons d’une crise annoncée depuis les origines de l’Église  Maxence Hecquard

12 h 30 Repas

14 h 15 Science et religion en Russie au XXIe siècle Alexandre Lalomov

Où conduisent les travaux de Guy Berthault  et sa coopération avec les scientifiques russes ?

15 h 45 Les chrétiens d’Orient Annie Laurent

17 h 00 Pause.

17 h 45 L’inéluctable retour à la terre et ses vertus Stéphanie Bignon

19 h 15 Dîner

20 h 15 Table-ronde avec les conférenciers

Dimanche 29 septembre :

 9 h 30 L’Église et la science Jean de Poncharra

11 h 00 Le retour du sacré, condition d’un salut Benoît Neiss

12 h 15 Repas

14 h 00 L’avenir du monde selon les prophéties chrétiennes Jean Stiegler

15 h 45 Messe

Durant les deux jours, accès à la librairie : livres, revues, enregistrements audio et vidéo…

Pour assister à ce colloque, prière de remplir et renvoyer la fiche d’inscription, disponible aussi sur le site Internet du CEP : http://le-cep.org. Pour tout renseignement complémentaire, contactez le secrétariat,
par mail : s.cep@wanadoo.fr ou tél. : 06 73 96 33 87.

Accès aux information du colloque 2019

Inscriptions

Inscription par internet

Inscription par courrier

NLH #NLQ #Russie/Orthodoxie

Participez à l’opération “Jeanne d’Arc à Saint Pétersbourg” !

JEANNE D’ARC À SAINT PÉTERSBOURG

C’EST MAINTENANT !

 

Chers Amis de Jeanne d’Arc,

 

Ce projet arrive maintenant dans sa phase active.

Tous les vrais amis de Jeanne d’Arc, membres et  sympathisants de notre Association doivent s’impliquer…

 

Après  trois années de pourparlers avec les autorités russes :

4 avril 2016 réponse favorable du Président de la Douma.

20 juillet 2017 engagement à l’égard de la Russie de financer la totalité du coût du projet.

28 février 2018, signature du protocole avec le Conseil de Construction du Gouvernement de la ville de Saint Pétersbourg : le «  monument Jeanne d’Arc sera installé  face à l’ancien palais de la Garde Impériale, et sera sculpté par Boris Lejeune.

18 mai 2018 décret du Gouvernement de Saint Pétersbourg attribuant un emplacement cadastré au « Monument Jeanne d’Arc ».

 

Une souscription nationale est lancée pour couvrir un budget de 195 776 €.

 

Chèques : à l’ordre de : Association Universelle des Amis de Jeanne d’Arc à envoyer au siège : 85, rue Petit  75019 PARIS

Virements :

intitulé du compte à La Banque Postale ASS UNIVERS AMIS JEANNE

IBAN FR75 2004 1000 0109 9645 9N02 056  BIC PSSTFRPPPAR

Communiquer à Pierre Maire : mairep@gmx.fr 06 80 72 72 77

vos  nom prénom et adresse pour la délivrance du reçu fiscal.

 

La procédure du rescrit fiscal permet à notre Association de délivrer des reçus fiscaux en toute sécurité fiscale.

Pour les particuliers 66 % du don est déductible de l’impôt sur les revenus dans la limite de 20 % du revenu imposable 

Pour les entreprises 60 % du don est déductible de l’I.S. ou de l’I.R. dans la limite de 5/°° du chiffre d’affaires.

 

Nous remercions très chaleureusement tous les Amis qui veulent bien accompagner  cette initiative unique.

Relayons l’information au plus grand nombre, il s’agit de donner une valeur symbolique la plus grande possible  en partageant avec nos amis russes les charismes de notre héroïne nationale et universelle.

Pierre Maire vice-président

www.amis-jeanne-darc.org

BULLETIN DE SOUSCRIPTION

Lettre au président Poutine de mars 2015, à l’origine du projet :

Lettre au Pt. POUTINE 2015

 

Comité de parrainage*

Président : Philippe de Villiers

Membres :

Conseil Municipal de BEAULIEU-LES-FONTAINES (1re prison de Jeanne d’Arc)

Ivan BLOT Ancien député  Consultant international

Général Bertrand de DINECHIN Commandeur de la Légion d’Honneur

Martine BOULART  présidente de la Fondation de l’Ermitage

Jean-François CIRYLLE (famille Kirillo-Belozersky)

Anne BRASSIÉ  journaliste – essayiste

Mathilde EDEY GAMASSOU Jeanne d’Arc aux fêtes johanniques d’Orléans 2018

Nicolas DUPONT-AIGNAN  député, président du parti « Debout la France »

Vladimir FÉDOROVSKI  écrivain

Monica GARRIGUE-GUYONNAUD comité des Parcs et Jardins de France

Thierry GOBET  Economiste – Historien

Dmitry IVASHINTSOV Académicien, Maître émérite des sciences de Russie

Caroline JANVIER député du Loiret – présidente du groupe d’Amitié France-Russie à l’Assemblée Nationale

Irina KOUZNETSOVA présidente de l’a.s.b.l. « L’art du Monde » Luxembourg

Elena LATYPOVA  présidente de l’Association des Amis de l’Art.

Gérard LUTIQUE président du Cercle Kondratieff

Thierry MARIANI  ancien ministre – membre honoraire du Parlement – président du Dialogue Franco-Russe

Philippe MARINI  Maire de Compiègne -Sénateur honoraire de l’Oise

Olga MAYATSKAYA Directeur général de l’agence de l’architecture paysagiste et de création des parcs et jardins « Neskytchni sad » (Jardins Sans Ennui) à Saint Pétersbourg

Catherine MORIN-DESAILLY sénatrice – adjointe au Maire de Rouen

Viktor MOSKVINE  directeur du Centre Soljenitsyne de Moscou

Prince Constantin MOUROUSY Président-Fondateur de l’Association Européenne de Saint Vladimir

Natalia NAROCHNITSKAYA présidente et directeur des études de l’Institut de la Démocratie et de la Coopération à Paris

Monseigneur NESTOR Evêque de Chersonèse en charge des communautés du patriarcat de Moscou en France, Suisse, Espagne et Portugal

Jean-Frédéric POISSON  Président du Parti Chrétien Démocrate

Philippe RENAUDEAU d’ARC

Arnaud ROBINET  Maire de Reims

Patrick ROGER  Superviseur BNPPARIBAS

* liste arrêtée au 1er octobre 2018

 

 

Dans le Monde #NLQ #Russie/Orthodoxie

Prêtres catholiques à Moscou : construire une alliance avec l’Eglise orthodoxe

A l’invitation du Patriarcat de Moscou, avec le soutien d’une fondation créée par Vladimir Poutine, de jeunes prêtres catholiques européens participent à une « université d’été » en Russie du 24 août au 2 septembre 2018. La démarche est également soutenue par une fondation américaine qui veut construire une « alliance stratégique » avec l’Eglise .

L’Eglise orthodoxe russe met en place une série d’événements pour permettre à ces jeunes universitaires d’approfondir leurs connaissances sur le christianisme orthodoxe.

Une douzaine de jeunes prêtres d’Italie, d’Espagne, de Tchéquie, de France et de Roumanie participent à cet échange avec l’Eglise orthodoxe russe. Ils sont accompagnés par Mgr Didier Berthet, évêque de Saint-Dié et président du Conseil pour l’unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme de la Conférence des évêques de France, et par le dominicain Hyacinthe Destivelle, du Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, à Rome.

Rencontre à Cuba du pape  avec le patriarche 

Ces rencontres entre prêtres catholiques et orthodoxes, à Moscou et à Rome, ont lieu désormais chaque année, depuis la  rencontre historique, à Cuba, entre le pape François et le patriarche Cyrille, chef de l’Eglise orthodoxe russe, le 12 février 2016.

Le voyage d’études mène les étudiants européens issus de diverses universités pontificales à la visite des institutions et de lieux de l’orthodoxie, de Moscou à Saint-Pétersbourg, durant toute une semaine.

Le programme comprend la connaissance du travail des départements synodaux de l’Eglise orthodoxe russe, le pèlerinage dans les lieux saints et les monuments de Moscou. Des visites culturelles et religieuses sont prévues dans des centres d’étude – comme la laure de la Trinité-Saint-Serge, un important monastère situé dans la ville de Serguiev Possad, qui forme près de Moscou l’élite du clergé orthodoxe russe -, à Veliky Novgorod et Saint-Pétersbourg, avec des rencontres de personnalités.

« Préservation des valeurs traditionnelles »

« Ces visites ont pour but de mieux se connaître mutuellement, en particulier de mieux connaître la communauté orthodoxe », confie à cath.ch le dominicain Hyacinthe Destivelle, spécialiste de l’œcuménisme et membre de la Commission mixte internationale de dialogue théologique entre l’Eglise catholique et l’Eglise orthodoxe.

Selon le Patriarcat de Moscou, « la protection des chrétiens et la préservation des valeurs traditionnelles » sont au centre de cette visite d’étude. Il souligne que cette « université d’été » est financée par la Fondation russe Rousskyi Mir (Monde russe), et la Fondation américaine Urbi et Orbi.

Rousskyi Mir et Urbi et Orbi

Rousskyi Mir a été créée en 2007 par le président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine afin de faire lapromotion du patrimoine national de la Russie. Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, vicaire du patriarche de Moscou et président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou fait partie du conseil de surveillance de cette fondation. Tout comme Sergueï Lavrov, ministre des Affaires Etrangères de la Fédération de Russie, et des personnalités du monde académique, de la culture et des médias.

La Fondation américaine Urbi et Orbi, crééepar le rédacteur en chef du magazine Inside the Vatican Robert B. Moynihan, se consacre à la création d’une « alliance stratégique » entre catholiques et autres chrétiens du monde entier, en particulier avec les orthodoxes, dans le but de « défendre l’Occident », en prenant la défense de la foi et des valeurs chrétiennes traditionnelles. Robert B. Moynihan déclare par cette initiative, soutenue par dessponsors (notamment cent membres fondateurs payant une cotisation de 2’500 dollars américains), vouloir construire des ponts de confiance entre l’Orient et l’Occident et construire « une société plus libre et plus juste que celle qui semble émerger dans l’Occident ‘post-chrétien’ ».

Source : cathobel

Dans le Monde #NLQ #Russie/Orthodoxie

Poutine : “le christianisme est le fondement de l’Etat russe”

A l’occasion du 1 030ème anniversaire de l’adoption du christianisme par le prince Vladimir, le président russe, Vladimir Poutine, a rappelé les valeurs chrétiennes de la Russie devant des clergés et des membres de l’Eglise catholique orthodoxe

Vladimir Poutine retrace les origines chrétiennes de la Russie. Le président russe a en effet prononcé ses propos à l’occasion du 1 030ème anniversaire de l’adoption du christianisme par le prince Vladimir, le chef de la Rus’ de Kiev, une fédération de tribus slovaques qui a précédé la naissance de l’Union Soviétique, devenue plus tard la Russie.

Face à son audience, le président russe a souligné que l’adoption du christianisme il y a 1 000 ans en Russie marque le début de la création de l’Etat russe. Vladimir Poutine a martelé que l’adoption du christianisme dans ce pays marque également le début de la « véritable naissance spirituelle des ancêtres russes et la détermination de leur identité ».

« Impossible d’imaginer la Russie sans le christianisme »

Il convient de souligner que ce n’est pas la première fois que le président parle des valeurs chrétiennes de la Russie. L’année dernière, lors de l’ouverture d’une nouvelle église à Moscou, le président russe avait également tenu les mêmes propos, expliquant qu’il était impossible d’imaginer une Russie sans le christianisme.

« Il est impossible d’imaginer notre pays et notre Etat sans l’expérience spirituelle et historique de l’église orthodoxe chrétienne qui a été transmise d’une génération à une autre », disait Poutine, soulignant l’importance de maintenir l’unité et la concorde entre citoyens russes.

Source : le courrier du soir

NLQ #Rome

Coupe du monde FIFA 2018 : les encouragements du Pape François

Au terme de l’audience générale de mercredi dernier, le Pape François s’est exprimé sur la Coupe du monde de football, qui s’est ouverte hier en Russie. Il a adressé son « salut cordial aux joueurs et aux organisateurs, ainsi qu’à ceux qui suivront à travers les médias cet évènement qui dépasse toute frontière ».

Le Pape, grand passionné de football, a invité à ce que « cette importante manifestation sportive devienne une occasion de rencontre, de dialogue et de fraternité entre cultures et religions différentes, en favorisant la solidarité et la paix entre les nations ».

Source : Vatican News

A la une #NLH #NLQ #Russie/Orthodoxie

Russie- L’Eglise orthodoxe a construit 1000 édifices religieux, par an depuis 1988

Il s’agit bien de 1000 par an depuis 20 ans

En savoir plus

NLQ #Russie/Orthodoxie

Russie – 5 femmes tuées par daesh à la sortie de l’église

 Cinq femmes ont été tuées par Daech ce dimanche, à la sortie d’une église orthodoxe à Kiziliar, dans le Caucase russe.

En savoir plus

NLQ #Russie/Orthodoxie

Une initiative oecuménique en Russie pour venir au secours des femmes enceintes en détresse

Du 18 au 25 janvier, les Églises chrétiennes célèbrent la « Semaine de prière pour l’unité des chrétiens ». La fondation pontificale l’Aide à l’Église en Détresse encourage depuis 25 ans le dialogue entre l’Église catholique et l’Église russe orthodoxe. Le directeur du bureau britannique de la fondation décrit une nouvelle initiative commune à Stavropol qui, avec le soutien de l’Aide à l’Église en Détresse, aide les femmes qui vivent une grossesse non désirée ou se trouvent dans une autre situation de détresse.

Toute vie humaine a sa propre dignité. Voilà pourquoi l’Aide à l’Église en Détresse soutient en Russie les femmes particulièrement vulnérables et leurs enfants à naître. Dans le cadre d’une démarche concrète, l’Église catholique et l’Église russe orthodoxe apportent actuellement leur aide à jusqu’à 42 femmes dans le besoin ainsi qu’à leurs familles, en leur fournissant un logement dans le sud de la Russie jusqu’à ce qu’elles aient trouvé un domicile fixe.

Conjointement avec le métropolite de l’Église russe orthodoxe, Son Éminence Cyrille, évêque de Stavropol et de Nevinnomyssk, le directeur du bureau national britannique de la fondation Aide à l’Église en Détresse, Neville Kyrke-Smith, a inauguré l’automne dernier un premier site d’hébergement d’urgence pour jeunes mères à Stavropol. Le nom de cette ville située au nord-est de Sotchi signifie « Ville de la croix ». Le métropolite et le directeur britannique d’Aide à l’Église en Détresse ont rencontré des femmes concernées qui reçoivent une aide pratique. Parmi elles, il y a aussi une famille musulmane dans le besoin. Neville Kyrke-Smith a déclaré : « Ce projet est d’une importance vitale. Il soutient les femmes enceintes qui, souvent, ne bénéficient d’aucune aide. »

Ce centre fondé par l’Église orthodoxe contribue en même temps à l’œcuménisme, souligne Neville Kyrke-Smith. L’Aide à l’Église en Détresse a fourni plus de 22 000 euros pour créer ce logement protégé du centre de crise. Il offre aux femmes une alternative à l’avortement et les soutient à travers des consultations.

Le projet repose sur des initiatives antérieures lancées autant par l’Église catholique que par l’Église russe orthodoxe. L’année dernière, des représentants de ces deux communautés se sont rendus à la conférence internationale pour « la protection de la vie », organisée par le Patriarcat de Moscou. C’est à cette époque qu’a été lancé l’appel au « respect du droit inaliénable à la vie » qui, plus tard, a été intégré à la déclaration commune de Leurs Saintetés le pape François et le métropolite Cyrille. Peter Humeniuk, expert de l’Aide à l’Église en Détresse pour la Russie, souligne que dès le début, il s’agissait de « mesures concrètes dans un esprit d’œcuménisme ». Cela signifie que l’on ne se concentrait pas seulement sur l’analyse de la situation, mais aussi sur la recherche de solutions. Pour cela, les délégués ont rapidement rencontré un groupe expérimenté de catholiques venus de Milan, qui propose des consultations en cas de grossesse non désirée et qui a déjà sauvé la vie de presque 20 000 enfants.

Au vu des conséquences de l’avortement, Peter Humeniuk fait l’observation suivante : « Malheureusement, l’avortement est largement répandu en Russie. Cela remonte jusqu’à l’époque soviétique. Les gens en Russie commencent à prendre lentement conscience du problème, également en raison de l’évolution démographique en Russie et dans les pays occidentaux qui, entre-temps, a réveillé beaucoup de personnes. »

L’Aide à l’Église en Détresse soutient en outre d’autres projets en Russie, notamment un programme de réhabilitation pour toxicomanes, qui affiche un taux de succès de 80 %, ainsi que la construction d’une nouvelle chapelle à Stavropol. Auparavant, la communauté catholique devait se réunir dans l’atelier d’un agriculteur. Le Père Mitrzak est le premier prêtre catholique qui y a établi son siège permanent depuis la révolution. Le métropolite orthodoxe Cyrille aide la chapelle à régler les formalités d’enregistrement.

Le directeur britannique d’Aide à l’Église en Détresse, Neville Kyrke-Smith, considère que la coopération entre l’Église russe orthodoxe et l’Église catholique lors de projets pour des personnes dans le besoin et de projets pour la protection de la vie « est très encourageante pour l’Aide à l’Église en Détresse. »

La fondation pontificale l’Aide à l’Église en Détresse s’engage depuis 25 ans en faveur du dialogue entre l’Église catholique et l’Église russe orthodoxe, répondant ainsi à un désir du pape Saint Jean-Paul II et de ses successeurs au ministère pétrinien.

Lors de leur rencontre historique à La Havane en février 2016, le pape François et le patriarche de Moscou Cyrille avaient fait apparaître différents sujets pour une coopération encore plus intense des deux Églises. En réponse à leur appel, de nouvelles opportunités de coopération ont émergé entre-temps entre chrétiens catholiques et orthodoxes. Il a donc été fondé un groupe de travail œcuménique auquel l’Aide à l’Église en Détresse participe largement. Ce groupe de travail coordonne et organise des initiatives, des manifestations et conférences au service de la promotion de la vie humaine et de la famille ainsi que du soutien des chrétiens persécutés au Proche-Orient. Le centre de crise pour femmes à Stavropol est un exemple d’une telle initiative commune.

 

Source

NLQ #Russie/Orthodoxie

Russie – Une plus grande collaboration entre catholiques et orthodoxes

Les évêques de la Fédération russe, en visite ad Limina Apostolorum, ont rencontré le pape François durant deux heures, dans la matinée du lundi 29 janvier 2018, au Vatican. Le pape les a encouragés à être proches des personnes qui attendent la Parole de Dieu.

D’après Mgr Paolo Pezzi, président de la Conférence épiscopale russe, « la rencontre s’est très bien passée » : « Nous avons été frappés par la cordialité, l’attention et la disponibilité que le pape a montrées à notre égard, confie-t-il à l’antenne de Vatican News en italien. Le pape était très intéressé, avant tout par notre vie en tant qu’évêques, c’est-à-dire en tant que pasteurs, par notre vie personnelle et notre activité pastorale. »

Parmi les questions abordées lors des échanges, il cite « la façon dont nous sommes proches des gens, pour chercher à vivre et à accomplir notre mission pour le peuple de Dieu et avec le peuple de Dieu ».

Il compare l’attente des personnes à « celle de Noël, à savoir des gens en attente d’être visités par le Seigneur ». « Nous vivons une période de grande espérance, de grand renouveau, estime Mgr Pezzi. Certes, cela ne signifie pas un temps de triomphalisme, absolument pas ; c’est un temps d’humble mission quotidienne d’accompagnement des gens, surtout des plus démunis. »

Plus de collaboration avec les orthodoxes

Depuis la rencontre entre le pape et le patriarche de Moscou et de toutes les Russies, Cyrille, à Cuba, en février 2016, « il y a une intensification de la collaboration effective dans le cadre d’un témoignage commun », affirme aussi l’archevêque de la Mère de Dieu à Moscou.

Ainsi, orthodoxes et catholiques collaborent au niveau local, « dans des secteurs comme la défense de la vie, l’assistance aux personnes dépendantes – drogue et autres – dans le cadre de la famille ».

 

Source Zenit

Messes/Prières/Pèlerinages #NLH #NLQ

Pèlerinage en Russie du 24 juillet au 3 août 2018

La Russie impériale

(Saint-Pétersbourg, Moscou, Serguiev Posad)

 

Drapeau impe rial russe

Ce voyage-pèlerinage est tourné vers les tsars puis empereurs (à partir de 1721) de toutes les Russies, avec essentiellement les deux dynasties des Riourikides (1284-1598 : Dimitri Donskoï, Ivan IV le Terrible…) puis Romanov (1613-1917 : Pierre Ier, Catherine II, Alexandre II, Nicolas II…).

Nous verrons leurs palais officiels dans les villes (Kremlin de Moscou, Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg) comme dans les villégiatures (Peterhof, Tsarkoié Siélo), les monastères et cathédrales qu’ils firent ériger pour y célébrer les moments importants de leur vie (baptême, mariage, nécropoles) ou remercier Dieu de leur avoir offert la victoire face à leurs ennemis (Tatars, Polonais, Suédois, Français). Nous verrons les liens étroits qui relient l’orthodoxie au pouvoir, tant au Kremlin qu’à Serguiev Posad, le « Vatican » du patriarche Cyrille et les figures de St Serge de Radonège.

Nous admirerons les joyaux des tsars (les couronnes, les œufs Fabergé, les collections de diamants dont le fameux Orlov), nous verrons aussi leur démesure, leur violence voire cruauté d’autocrates, avant de découvrir leur martyre et leurs reliques. Si on sait que Nicolas II fut canonisé avec femme et enfants, sa belle-sœur, la martyre Ste Élisabeth Fiodorovna est encore plus touchante. Les empereurs russes accordèrent aussi leur faveur à des grands serviteurs dont nous découvrirons deux exemples : le comte Menchikov et le prince Youssopov autour de la figure du controversé Raspoutine.

La Russie est aussi un pays de littérature, souvent en lien avec le pouvoir (Tolstoï). Nous évoquerons enfin l’autre aspect de l’histoire russe, le communisme, au travers des épisodes de la révolution bolchévique, de la guerre froide et du goulag.

Prix sur la base de 30 pers en chambre double : 2.075 €

Supplément chambre individuelle : 400 €

NB : le tarif a été calculé par l’agence sur la base d’un cours d’1 Euro pour 69 roubles et pourrait être revu en fonction des fluctuations monétaires.

Échelonnement : acompte de 750 € ou 900 € en chambre individuelle à verser à l’inscription

Hôtels :

à St Pétersbourg : Nevsky Grand 3* situé dans l’hypercentre, il nous permettra de faire à pied certains déplacements proches de la Perspective Nevsky.

à Moscou : (sera précisé dans 10 jours), sans doute ou Goudounov4 * voire Ibis Paveletskaya 3* ou équivalent

Le prix comprend :

  • Le vol direct Air France AR
  • Hébergement en hôtels 3* en chambre double/twin
  • Pension complète du diner du J1 au déjeuner du J11 (menu 3 plats avec eau et café)
  • Transferts aéroport hôtel AR et hôtel gare AR avec assistance du guide francophone
  • Guide francophone à Saint Pétersbourg et à Moscou pour la durée du séjour
  • Billet de train en seconde classe entre St Pétersbourg et Moscou
  • Droits d’entrée aux sites et monuments tels qu’indiqué dans le programme
  • Audiophones pour la durée du séjour (sauf le 29/07)

Le prix ne comprend pas :

  • Le prix du visa : l’agence peut nous le préparer pour 90 €. Cela est laissé au choix de chacun soit de faire les démarches seuls (vous serez responsable si vous avez des difficultés à l’obtenir) soit par l’agence.
  • L’assurance individuelle ou de couple nécessaire à l’obtention du visa : il sera possible de souscrire par l’agence à Touring Assistance pour 2 €/jour/pers : total du séjour 22 €.
  • L’assurance annulation (valable que dans certains cas) : il est possible de la souscrire mais le préciser dès le début. Nous le signaler.
  • Les quêtes : nous suggérons 2 €/messe pour honorer les gens qui nous accueillent.
  • Les pourboires d’usage aux guides et chauffeurs

(source)