Annonces #NLQ #Sorties/Animations

Journée festive à la Halte Solidarité le 16 janvier 2019 à Montpellier (34)

Mercredi 16 janvier à 10h, Mgr Carré inaugurera la chapelle de la Halte Solidarité (45 quai du Verdanson, Montpellier), récemment rénovée. Il présidera ensuite la célébration de l’Epiphanie. A cette occasion, vous pourrez découvrir ce lieu d’accueil des personnes sans-abris ou en situation de précarité.

Annonces #Conférences/Formations #NLQ

« Oser la réflexion » Gens de la rue, prostitution… Conférence le 17 janvier 2019 à Nîmes (30)

Pour oser renouveler la réflexion sur la rencontre et l’accompagnement des personnes de la rue et celles de la prostitution, sujet au coeur de la diaconie de l’Eglise, le Pôle solidarité propose une Conférence avec les responsables de l’Association « Aux captifs la libération ».

Jeudi 17 janvier 2019 à 20h à la Maison diocésaine à Nîmes ( 6 Rue Salomon Reinach, 30000 Nîmes)

« Aujourd’hui, il y a de nombreuses personnes à la rue à travers les villes et même les villages de notre diocèse. Par ailleurs, d’autres qui ne le sont pas, sont en grande, voire très grande, précarité. Partant de notre expérience dans le diocèse de Nîmes, que pouvons-nous faire ? Que pouvonsnous apporter à ces personnes ? Comment pouvons- nous aller à leur rencontre, avec quoi ? Une réponse, non pas du monde, mais du coeur de notre foi peut être apportée ici. »

Benoît Chermanne, responsable du Pôle solidarité

vers l’espace partenaire du Pôle Solidarité

vers le site www.captifs.fr (« Aux captifs, la libération »)

Conférence ”Aux Captifs la libération” (17 janvier 2019, maison diocésaine de Nîmes), présentée par Benoît CHERMANNE from Diocèse de Nîmes on Vimeo.

Annonces #Messes/Prières/Pèlerinages #NLQ

Célébration pour les morts de la rue le 21 décembre 2018 à Amiens (80)

A l’entrée de l’hiver, nous vous invitons le vendredi 21 décembre 2018  à honorer celles et ceux qui sont décédés dans la rue, isolés et/ou vivant l’exclusion.

9h00 : Célébration eucharistique, présidée par Monseigneur Olivier Leborgne, en hommage aux morts de la rue
Chapelle de la Maison Diocésaine Saint-François de Sales
384, rue Saint-Fuscien
Amiens

11h00 : Rassemblement Esplanade Branly à côté de l’église Saint Honoré pour un temps de commémoration.

12h00 : repas partagé avec ceux qui le souhaitent.

 

Le Collectif Les Morts de la Rue fait mémoire des personnes de la rue décédées pendant l’année.

L’estimation en 2018 est de 354 personnes SDF mortes dans la rue. La moyenne d’âge est de 48 ans.

« En interpellant la société et en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants »

Articles #En France #NLH #NLQ

Hiver solidaire : depuis 10 ans à Paris, aujourd’hui à Nantes !

A partir du 3 décembre, les paroisses Notre-Dame-de-Nantes et Saint-Jean-Paul-II vont mettre en œuvre l’accueil imaginé par l’opération « Hiver solidaire » : accueillir dans un lieu paroissial et pour une durée de quatre mois 4 personnes sans domicile fixe, afin de leur offrir le repas du soir, un lieu ou dormir…et surtout l’accompagnement de paroissiens bénévoles qui se relaient pour partager ces repas et ces nuits. Loïc Luisetto coordonne cette initiative pour le diocèse, il partage son expérience et ses encouragements pour passer à l’action :

Pendant plusieurs années, nous avons eu l’immense privilège de partager notre vie avec des personnes exclues, que se soit dans les Favelas de Salvador de Bahia auprès des enfants laissés pour compte et des adolescentes enceintes ou, à Nantes, au sein de la maison de l’association « Lazare », auprès des personnes qui ont connu la rue. Ces missions au service de l’autre nous ont apporté à chacun une joie profonde !

La joie de servir d’abord, la joie de voir des personnes se relever, la joie de recevoir sans mesure équivalente à notre don ! Enfin et surtout, la joie de la conversion en rencontrant au travers de l’autre, de celui qui est à la marge, de celui qui habite nos périphéries, le Christ vivant !

Le don de soi n’est pas le privilège de quelques-uns, puisque chacun de nous est appelé par le Christ à servir son prochain, son pauvre ! Cela peut être notre conjoint, un parent, un frère, un ami… Le Saint Père attaché à cette « Eglise Pauvre pour les Pauvres » invite d’ailleurs «  chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare gît à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale.  »

Lire la suite

NLQ #Sorties/Animations

Lazare Toulouse (31), déjà 3 ans ! Porte-ouverte le 10 juin 2018

Lazare développe et anime des appartements partagés où vivent des personnes qui étaient sans domicile fixe et des jeunes professionnels.

La maison de Toulouse est ouverte depuis 3 ans.

Pour fêter ces 3 années de vie ensemble, ces rencontres, le chemin parcouru par les uns et les autres, Lazare Toulouse ouvre les portes de sa maison.

C’est l’occasion de venir découvrir ce qui se vit à Lazare, de venir passer un bon moment avec nous… et pourquoi pas de nous rejoindre pour certains !

Dimanche 10 Juin

Lieu : 161 avenue Jean Rieux 31500 Toulouse

Contact : amis.toulouse@lazare.eu

Europe non francophone #NLQ

Une statue Jésus SDF

2018 marque le 50eanniversaire de la communauté de Sant’Egidio. A cette occasion, une statue dénommée « Homeless Jesus » (« Jésus SDF ») de l’artiste canadien Timothy P. Schmalz a été inaugurée à Anvers, dans l’entrée du siège belge et néerlandais de la communauté jubilaire.

Mardi 7 février, il y a jour pour jour cinquante ans qu’un jeune étudiant romain alors âgé de 18 ans, Andrea Riccardi, et quelques amis se sont mis à œuvrer pour les pauvres des quartiers les plus démunis de la Ville éternelle. Ils ont créé ainsi la communauté de Sant’Egidio, dont la dénomination est tirée d’une église située dans le quartier romain du Trastevere. C’est là d’ailleurs qu’est situé le siège international de Sant’Egidio.

Cette communauté laïque chrétienne compte entre-temps quelques cent mille membres dans plus de septante pays répartis sur tous les continents. Les membres et sympathisants de la communauté de Sant’Egidio se réunissent pour la prière et construisent des amitiés avec les plus pauvres de leur ville.

Pour commémorer ce cinquantième anniversaire, la Vice-présidente de Sant’Egidio et Présidente de la communauté en Belgique et aux Pays-Bas, Hilde Kieboom, a inauguré, en compagnie de Caroline Bastiaens (CD&V), échevine anversoise compétente pour la Culture et les Cultes, la statue « Homeless Jesus ». Cette statue représente un Sans Domicile Fixe (SDF) couché sur un banc public. Un SDF qui, après plus ample examen, s’avère être Jésus, reconnaissable aux stigmates des pieds. Des exemplaires de cette statue de sculpteur canadien Timothy P. Schmalz avaient auparavant déjà été installés à Johannesbourg, à Moscou, au Vatican et récemment aussi devant la Cathédrale Saint Sauveur à Bruges.

« En installant cette statue à notre porte d’entrée, nous tenons à souligner le lien profond que relie Jésus aux pauvres », a déclaré Hilde Kieboom. « Jésus dans les évangiles, s’est lui-même identifié aux plus démunis : ceux qui ont faim ou soif, qui sont nus ou malades, étrangers ou prisonniers, … Il n’y avait pas de place dans l’hôtellerie pour le Sauveur quand Il est né ; c’est la réalité aujourd’hui pour les sans-abris dans nos villes, pour tant de réfugiés sur la route, pour nos personnes âgées que nous oublions dans leur solitude, … L’amour et la solidarité pour les pauvres font partie de l’ADN du christianisme. » C’est ce dont témoignera dorénavant la statue du « Jésus SDF » pour tous ceux qui passent par le siège de Sant’Egidio à Anvers.

Benoit Lannoo

Source Cathobel

En France #NLQ

Reprise des maraudes de l’Ordre de Malte à Montpellier (34)

C’est reparti pour les maraudes !

La saison hivernale arrive, l’Ordre de Malte Hérault recommence ses maraudes.

4 soirs par semaine les mardi, mercredi, samedi et dimanche soir de 20H à 23H, une équipe de 4 maraudeurs bénévoles sillonnent le centre ville et les alentours de Montpellier pour aller à la rencontre des gens de la rue.
Nous partons avec notre véhicule que tous reconnaissent avec couvertures, quelques vêtements et un charriot spécialement équipé pour pouvoir facilement offrir à nos amis de la rue soupe, café, thé ou chocolat chauds ainsi que quelques friandises, produits d’hygiène et croquettes pour leurs chiens.
Nous prenons le temps de discuter avec eux mais surtout de les écouter comme hier soir « Apache » nous racontant la fabuleuse histoire de l’Ordre de Malte et ses fabuleux trésors cachés ! ! ! ! ! !

 

Témoignage de l’Abbé L.Grégoire sur une soirée de maraude :

En dehors des livres, j’apprécie ce qui est concret et je me suis porté volontaire pour participer aux maraudes parmi les bénévoles des œuvres hospitalières de l’Ordre de Malte . Le soir de ma première IMG 20171029 WA0028maraude, je me suis rendu avec notre chef d’équipe , Caroline , au local de l’Ordre à la paroisse du St Esprit . N’ayant aucune habitude de ce genre d’activité je me suis senti rassuré de retrouver des paroissiens venus eux aussi en volontaires : Charles qui devait conduire le camion , Aymeric , Aude . Nous étions au complet puisque le camion peut prendre cinq personnes . On a commencé par préparer et faire chauffer la soupe et l’eau pour le café et le chocolat . On a garni le chariot des denrées nécessaires , emporté des couvertures ( nous en manquons et venons de lancer un appel aux fidèles de la paroisse Cathédrale pour en recevoir en don ) . Avant de partir nous avons formé un petit cercle debout dans la cuisine et nous avons récité la prière des bénévoles  qui dit sobrement l’essentiel de ce que voulions vivre au service des plus pauvres dans l’esprit de l’Ordre . Ce soir là, nous faisions les extérieurs de la ville et sur les indications de notre chef d’équipe qui avait noté des appels nous circulions . Trois jeunes et un chien sont venus à notre rencontre à notre premier arrêt , ils nous avaient appelés et nous attendaient . On descend , on sourit , on tend la main et on parle le plus possible avec eux . Les biscuits , les denrées distribuées ne sont pas le principal même si ces dons sont appréciés , ce qui est premier c’est une simple rencontre , un sourire , de la chaleur humaine et du respect , nous ne parlons pas du Seigneur mais nous savons depuis notre prière dans la cuisine qu’Il est au milieu de nous à chaque instant de cette soirée . Thierry , Guido et Franz ont besoin d’une couverture , ils nous diront qu’ils la partageront avec le chien que son jeune maître a soustrait à la violence et qui est dira t’il son ” ange gardien ”  . Nous donnons des croquettes , des biscuits , des sardines . L’un d’eux a les mains frigorifiées , un doigt dans un pansement et pour me montrer combien elles sont froides, il me pose sa main sur le front . Je m’étonne de ne pas reculer, je prends ce geste comme une première bénédiction ( même si en remontant dans le camion nous nous passons les mains à l alcool 😊…et cette fois-ci le front ) . Ils se détendent au fur et à mesure que nous parlons et sourions . Nous repartons et avons du mal à trouver le point de rencontre suivant . Nous arrivons enfin sous un pont où dort en sentinelle une célébrité de la rue , Apache , qui nous surnomme les templiers à cause de La Croix de Malte sur nos anoraks . Plus loin deux tentes où dorment des hommes qui attendent leurs compagnes . On dit bonsoir , un visage ébaubi émerge d’une fermeture éclair dans un nuage de cannabis . L’homme est vite rassuré , c’est nous , il craignait que ce fut la police . Il nous accompagnera au camion garé plus haut pour une soupe et quelques denrées pour sa compagne et lui . Il nous apprend que quelques jours avant ils ont tout perdu . De nuit l’eau de la rivière a brusquement envahi et emporté leurs tentes et leurs maigres effets ; ils auraient pu y rester . Ils ont passé la nuit trempés serrés les uns aux autres le dos appuyé à un mur . Dans une autre tente, un homme nous demande du chocolat chaud et des biscuits que nous allons lui chercher au camion et qu’il mange tout en nous parlant . Ils nous font bon accueil , finalement Apache s’éveille et vient lui aussi au camion . Il sourit et nous parle du trésor des templiers 😊, il ne sait pas qu’il en fait partie intégrante 😊. Après avoir serré les mains et dit au revoir nous repartons . Nous nous arrêtons au bord de la route et nous faisons encore des rencontres . Yvon nous raconte qu’il mêle du miel à sa bière pour ne pas être agressif , il nous donne les meilleurs horaires pour rencontrer le plus de monde possible à cet endroit -là . Ailleurs encore Roberto plaisante avec le chef d’équipe, il dit qu’il ne peut tout de même pas mettre les pantalons à pattes d’éléphant du vestiaire , il plaisante beaucoup , il accepte des biscuits et des croquettes pour chien … On termine par la gare , il est 23h30 , où finalement personne ne se trouve mis à part deux personnes profondément endormies . Je suis fatigué mais heureux de cette soirée de maraude , je me dis qu’il y a mille ans , le bienheureux Gérard et ses compagnons ont fait à peu près les mêmes gestes , offert les mêmes sourires , échangé les mêmes paroles très simples . L’Ordre de Malte est une fleur de l’Evangile parmi d’autres , elle ne s’est pas fanée et son parfum millénaire demeure , bonne odeur du Christ offerte à tous gratuitement .    Abbé Laurent Grégoire

Bénévolats/Caritatifs #NLQ

Août Secours Alimentaire dans 4 paroisses à Paris – Appel aux bénévoles

Au mois d’août, quand les associations distribuant des repas ferment leurs portes faute de bénévoles, de nombreuses personnes souffrent de la faim, dans nos quatiers, à deux pas de chez nous… Créé en 1994 à Paris, Août Secours Alimentaire s’est rapidement développé grâce à la générosité de donateurs, de bénévoles et de paroisses.

Chaque jour de la semaine, plus de 10 000 colis-repas distribués

Du 15 juillet au 31 août 2017, plus de 11 000 personnes en détresse ou isolées viennent chaque jour récupérer leur colis-repas, soit l’équivalent d’un déjeuner et d’un dîner.

À Paris, quatre antennes ouvrent pendant l’été pour répondre aux besoins des bénéficiaires :

  • Saint-Hippolyte (13e)
  • Notre-Dame de Clignancourt (18e)
  • Saint-François d’Assise (19e)
  • Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant (20e)

Devenez bénévole !

« Je suis bénévole depuis 5 ans, et je suis très contente de revenir en août. Il y a beaucoup de personnes seules et on sent que cela leur fait du bien de nous parler. Et puis l’équipe vient de tous les horizons : bénévoles, personnes en situation de handicap ou effectuant des travaux d’intérêt général, anciens de la rue qui se remettent debout à nos côtés… C’est très enrichissant. » Christine, bénévole à Notre-Dame de la Croix (20e)

aoutsecoursalimentaire@wanadoo.fr
01 40 31 02 02
57 rue Bobillot, Paris 13e

Pourquoi s’engager ?

« Nombreux sont les bénévoles qui acceptent de sacrifier une partie de leurs vacances pour préparer les colis puis pour accueillir les personnes dans le besoin et leur proposer un colis adapté à la taille de leur famille. Mais quelle récompense lorsqu’elles ont vraiment le sentiment d’être utiles et de faire œuvre de solidarité ! Pour nous se pose chaque année le difficile problème du financement de cette action, essentiellement l’achat des aliments qui sont distribués. Au travers de la Fondation Notre Dame, notre association vous lance un appel !  »
Denis Brot, Délégué Général de l’association Août Secours Alimentaire

«  Nous sommes au service des nombreuses personnes, souvent isolées, qui n’ont pas de moyens suffisants pour se nourrir. En plus de venir récupérer des colis-repas, ces personnes viennent souvent partager la chaleur d’une rencontre avec d’autres accueillis, ou sentir le regard amical des volontaires qui se pose sur elles !  » Philippe Brouant, Chef de Centre

Rencontre avec Denis Brot, secrétaire général de l’association Août Secours Alimentaire :

Pour en savoir plus

Bénévolats/Caritatifs #NLQ

En Savoie, l’Ordre de Malte ne prend pas de vacances et accueille les personnes SDF, en précarité ou isolées

Pendant l’été et chaque matin en semaine, des bénévoles de l’Ordre de Malte accueillent à Annecy les personnes SDF, en précarité ou isolées. L’entraide ne prend pas de congés !

Chaque matin, de 9h à 11h, au local de l ‘Herminette (5 Côte Saint Maurice, 74000 Annecy, quartier Sainte Claire), les bénévoles les acueillent pour un moment de rencontre et un petit-déjeuner. Et souvent ils se revoient car les bénévoles les rencontrent en hiver pendant leurs mauraudes quotidiennes.

Suite à la demande de la Commune d’Annecy et de la préfecture, les personnes peuvent ainsi se retrouver en début de journée.

Egalement à Annemasse, à la demande d’Annemasse-Agglo et de la préfecture, les bénévoles de l’Ordre de Malte assureront cet hiver l’ouverture le WE de l’Accueil de jour, L’Escale, en effectuant parallèlement une maraude.

En matière de solidarité, L’Ordre de Malte en Haute-Savoie oeuvre également pour les maraudes médicalisées hebdomadaires en hiver et le transport d’urgence sociale pour le 115 toute l’année. Ainsi que dans le domaine du Secours et des collectes (lunettes, radiographies, matériel médical, lépreux, handicapés physiques). Dans le domaine médical, des professionnels œuvrent pour les autistes à Sallanches et Annecy.

Source

 

 

Agenda / Annonce

Toulouse – Messe pour les morts de la rue

Une messe pour les morts de la rue

aura lieu

le 22 novembre 2016, à 18h30

en l’église Notre-Dame-du-Taur de Toulouse

Rappelons-nous qu’en France, chaque jour, nous apprenons le décès de personnes “SDF”.