Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Colloque Ichtus Catholiques en Action les 12 & 13 octobre 2019 à Paris

Chers amis,
Le 6 octobre prochain est prévue une grande manifestation contre la PMA sans père. Vous êtes nombreux à vous préparer à la mobilisation. Et nous ne pouvons que vous encourager.
L’expérience du mouvement social de 2013 nous a montré que, si la mobilisation en nombre est capitale, elle ne doit pas faire oublier la responsabilité personnelle de chacun pour agir à la place qui est la sienne pour la famille, la culture, l’éducation, au travail ou auprès des solidarités plus locales.
 
Mais il est souvent difficile d’exercer ses responsabilités si l’on reste seul. Chacun a besoin des idées et des talents des autres alors que la déconstruction sociétale alimente la déconstruction sociale. Tout est lié.
Pour répondre à cette nécessité, ICHTUS vous invite à participer, le 12 et 13 octobre prochain, au colloque Catholiques en action sur le thème de l’action pour un nouveau catholicisme social. 
Comment les catholiques peuvent-ils agir dans la société à la lumière de la doctrine sociale de l’Église ? Les fondateurs de l’Appel pour un nouveau catholicisme social, Joseph Thouvenel, Mathieu Detchessahar et Guillaume de Prémare donneront des orientations pour le moment particulier qui vient.
 
Le but de ce colloque est de donner à tous ceux qui souhaitent s’engager des moyens d’action concrets dans la cité. 
Le colloque sera organisé autour de conférences, de rencontres et de quatre forums : entreprise, action locale, culture, éducation et famille. Autant de terrains sur lesquels il faut agir concrètement pour reconstruire des solidarités.
Nous voudrions que tous ceux qui sont touchés par l’injustice de la PMA et la souffrance sociale s’inscrivent pour une action continue en participant à ce colloque.
 
Nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant et à inviter à l’événement autour de vous.
 
Amicalement,
Guillaume de Prémare 
Bruno de Saint-Chamas

Articles #En France #NLH #NLQ

Pourquoi organiser une Veillée pour la Vie, le 30 novembre 2019 ?

2010 – 2019 :

10ème éditions des Veillées pour la Vie !

Mobilisons-nous pour la renaissance de la culture de Vie dans notre société !

Qu’est-ce que c’est ? C’est un mouvement trinitaire désiré par St Jean-Paul II dans son encyclique Evangelium Vitae au n°95 et au n°100 il y a 25 ans, lancé par Benoît XVI en 2010, béni et encouragé par le pape François en 2013 et 2017 dont les trois pôles sont :

1)    La prière, cœur du mouvement  : « Par un témoignage ecclésial commun, nous demandons à Dieu sa grâce pour la conversion des cœurs et pour la renaissance de la culture de la Vie et de l’amour dans notre société… » .

2)    La formation en bioéthique, esprit du mouvement : former son esprit et son intelligence aux enjeux de la bioéthique ! Une neuvaine de formation, véritable cocktail spi & bioéthique durant les 9 jours qui précèdent l’entrée en avent, chaque année disponible sur notre site et d’autres méditations dans notre kit d’organisation…

3)    L’action sociale, corps du mouvement  : soutenir des maisons d’accueil de futures mères en détresse (Magnificat Accueillir la Vie, Marthe & Marie, Naissance&Vie64, etc.) par des dons financiers, de l’aide par notre réseau (recrutement d’éduc spé), de l’aide en communication comme la réalisation de photos et de vidéos-reportages

Où ? Dans votre paroisse, tout simplement. Cette année, 500 veillées sont attendues en France ! Nous essaimons également à l’étranger : en Europe, au Canada, en Amérique centrale et latine, en Afrique, au Moyen-Orient, dans l’Océan Indien, dans le Pacifique jusqu’au Japon… Vous pouvez les retrouver sur notre carte interactive de www.veilleespourlavie.org et rejoindre la veillée proche de chez vous. S’il n’y en a pas dans votre paroisse, à vous de la mettre en place !

Quand ? Avant la Toussaint ou dès que possible ! Nos curés sont très occupés et ils ont besoin de notre aide… Ainsi, il faut anticiper l’organisation des veillées si nous voulons qu’elles soient effectives pour l’Avent.

Comment ? C’est très simple ! Nous avons conçu pour vous un kit d’organisation disponible sur www.veilleespourlavie.org munie de trois trame de veillée pour la vie avec des textes de méditation, des prières, des textes de formation, etc. Tout est expliqué, il n’y a plus qu’à suivre le mode d’emploi et communiquer autour de vous.

A vous de jouer en organisant dès maintenant votre veillée pour la Vie dans votre paroisse afin de contribuer à la renaissance de la culture de Vie dans notre société !

Plus d’informations sur : www.veilleespourlavie.org

Le samedi 30 novembre,

et au début de l’Avent 2019,

nous veillerons et prierons tous ensemble pour la renaissance de la culture de Vie dans notre société !

Il y avait 300 veillées en 2018, mobilisons-nous pour atteindre 500 veillées pour les 10 ans !

Annonces #NLH #NLQ #Sorties/Animations

Congrès Mission du 27 au 29 septembre 2019 à Paris

C’est l’événement du mois ! Du 27 septembre au 29 septembre 2019, le Congrès Mission rassemble les catholiques pour échanger des pistes et proposer la foi à l’école, dans l’espace public ou dans la paroisse, en faisant face aux défis de la France d’aujourd’hui.

Comment proposer la Foi en paroisse ? Quand on est éducateur ? Dans ses engagements sociétaux ? Dans l’espace public ? Dans le couple ?

Depuis 2015, le Congrès Mission réuni le temps d’un week-end les catholiques de France pour les faire réfléchir ensemble à l’évangélisation et leur donner les moyens concrets de proposer la foi dans leurs familles, à leur travail, sur internet, dans l’espace public…

L’intuition du Congrès Mission repose sur la conviction qu’il est nécessaire et urgent que les catholiques proposent la foi autour d’eux et qu’ils ont besoin d’être formés pour cela.

Dans cette perspective, plusieurs mouvements et communautés (Anuncio, Alpha, Ain Karem, la Communauté de l’Emmanuel) accueillis et soutenus par le diocèse de Paris, ont uni leurs forces pour organiser un grand événement : l’occasion d’échanger et de se former sur diverses manières de proposer la foi dans de nombreux contextes de leur vie quotidienne.

En pratique

Le Congrès Mission se tiendra du vendredi 27 septembre à 20h (accueil à partir de 19h) au dimanche 29 septembre à 17h.

- Les prêtres qui le souhaitent sont attendus dès vendredi à 9h00 pour une journée qui leur est spécialement dédiée. Merci de vous inscrire à cette journée en même temps que votre inscription globale.
- Les couples mariées désirant donner une dimension plus explicitement missionnaire à leur vie conjugale sont attendus dès vendredi à 9h00 pour une journée qui leur est spécialement dédiée. Merci de vous inscrire à cette journée en même temps que votre inscription globale.
- Une session de formation sur les charismes se déroulera sur 4 jours à partir du jeudi aux Missions étrangères de Paris.
- Hack my bible

Questions – Contact

Pour toute question à laquelle vous ne trouveriez pas la réponse sur le site, vous pouvez adresser un mail à l’adresse contact.

Inscriptions

Toutes les inscriptions se font en ligne. Une réduction de 20 % s’applique dès 5 personnes sur le même tarif.

Ci-dessous voici les prix d’inscriptions pour participer aux ateliers et conférences hors repas.

TARIFS :

WEEK-END COMPLET = 45€
VENDREDI SOIR = 12€
SAMEDI = 28€
DIMANCHE = 22€
ENFANTS DE MOINS DE 16 ANS = GRATUIT (mais le service enfant / garderie est payant)

RÉDUCTIONS :

GROUPE (à partir de 5 personnes) : tarif spécifique (environ 20 %)
SOLIDARITÉ (étudiants, chômeurs, …) : tarif spécifique (environ 30 %)
ANTICIPATION (si vous vous inscrivez avant le 15 juillet) : réduction de 10 %
COUPLES : tarif légèrement inférieur

Les dates

Le Congrès Mission se tiendra du vendredi 28 septembre à 20h (accueil à partir de 19h) au dimanche 30 septembre à 17h. Toutefois les prêtres qui le souhaitent sont attendus dès vendredi à 14h00 pour une après-midi qui leur est spécialement dédiée.

Les lieux

Le Congrès Mission aura lieu à PARIS dans le 6ème arrondissement entre :

– L’église Notre-Dame des Champs, 91 boulevard du Montparnasse, (M4, 12 et 6 Montparnasse, Vavin et Notre-Dame des Champs)
– Les locaux de cette paroisse au 92 bis boulevard du Montparnasse,
– Le Collège Stanislas, 28 rue du Montparnasse
– L’Institut catholique de Paris, 74 rue de Vaugirard (M4 et 2 – St Placide, Rennes)
– L’église Saint-Sulpice, 2 Rue Palatine (M4 St Sulpice ; M10 Mabillon)
– L’église Saint-Germain-des-Prés, 3 Place Saint-Germain des Prés, (M4 et 10 – St-Germain-des-prés, Mabillon)

NB : Les déplacements se font à pied et seront balisés. Les personnes qui auraient des difficultés à marcher peuvent contacter Marthe qui organise des navettes.

Le programme

Vous trouverez sur la page programme du site congresmission.com une première vision d’ensemble de ce qui vous attend. Nous mettrons très prochainement sur ce site le détail des ateliers du samedi après-midi :

Thèmes des ateliers

1. Renouveau spirituel, charismes et mission
2. Pour une paroisse évangélisée et missionnaire
3. Evangéliser dans, par, auprès des familles
4. Témoins dans la société
5. Evangéliser les 0-18 ans
6. Jeunesse et Mission
7. Témoins dans l’espace public
9. Evangéliser les zones rurales

Les repas

Vous pouvez acheter des tickets-repas lors de votre inscription en ligne qui vous permettent d’accéder au self de Stanislas pour les repas du samedi midi, samedi soir et dimanche midi. Ces tickets sont vendus au prix de 9€/repas.

L’hébergement

Le Congrès Mission ne prend pas en charge l’hébergement des participants qui doivent trouver eux-mêmes des solutions pour se loger dans Paris. Vous trouverez des propositions de logements chez l’habitant sur le site Ephatta, premier site d’hospitalité chrétienne.

Les enfants

Vos enfants sont les bienvenus au Congrès Mission.

Travaux manuels, grand jeu, éveil à la foi, célébrations… un programme adapté à leur age (0-3 ans ; 4-7 ans ou 8-12 ans) est prévu pour leur permettre de profiter eux aussi de la dynamique spirituelle du Congrès.

Horaires du service enfant :

Samedi de 8h30 à 13h puis de 14h30 à 19h
Dimanche de 8h30 à 12h30 puis de 14h à 17h30

Informations
www.congresmission.com
Page Facebook : www.facebook.com/congresmission/

Conférences/Formations #NLH #NLQ

Parcours “Passeurs d’hommes” par Ichtus du 14 octobre 2019 au 24 mars 2019 à Paris

GRANDIR, CONDUIRE et SERVIR pour permettre à chaque personne de S’ACCOMPLIR EN SOCIÉTÉ

Tout homme dans le monde est un PASSEUR d’hommes vers la liberté parce qu’il est responsable de lui-même et de son prochain mais aussi des sociétés où il vit. La vie est un don mais c’est aussi une tâche. COMMENT ËTRE HUMAIN EN SOCIÉTÉ ? Comment se forger et garder un cœur d’homme ou de femme ? Comment assurer cette responsabilité de PASSEUR ?

Pour s’accomplir, chacun doit GRANDIR puis CONDUIRE les autres en assumant des responsabilités de parent, d’éducateur, de management afin de SERVIR le bien commun par son travail, en exerçant des responsabilités économiques et politiques dans la société. Comment les sociétés dans lesquelles nous vivons peuvent-elles nous aider à être humains ? Comment la famille, l’école, l’entreprise, le monde de la finance, la nation, l’Église peuvent-elles en tant qu’institutions aider l’homme à être humain ? En s’interrogeant sur leur raison d’être à la lumière de l’enseignement social de l’Église, nous découvrirons les chemins d’humanisation pour notre action personnelle et l’exercice de nos responsabilités dans chacune de ces sociétés.

 

Le parcours PARCOURS PASSEURS D’HOMMES est fondé sur l’enseignement de saint Jean-Paul II, pour découvrir la raison d’être des sociétés dans lesquelles toute personne humaine est appelée à exercer ses responsabilités. La saison 2019-2020 sera animée par François-Xavier Clément, directeur de Saint-Jean de Passy et Bruno de Saint Chamas, membre associé du GRACE (Groupe de Recherche Anthropologie Chrétienne et Entreprise), président d’Ichtus.

Il s’agira donc de “chercher la vérité dans la douceur de l’amitié” selon la belle formule d’Albert le Grand. 

Le Général d’Armée Pierre de Villiers, Monseigneur Pascal Ide, Esther Pivet, Mathieu Detchessahar, Alexandre Dianine HavardDon Pascal André Dumont, Luc de Bellescize interviendront pour cette nouvelle saison du parcours.

Vous êtes chefs d’entreprises, dirigeants, responsables d’équipe, enseignants, éducateurs ou tout simplement parents et vous disposez de peu de temps. Vous désirez développer votre leadership pour conduire à l’excellence ceux dont vous avez la responsabilité ? Venez découvrir la richesse et la cohérence d’une vision de l’homme  associée à une pratique qui a démontré sa fécondité dans le temps. Ce parcours s’adresse en priorité à ceux qui exercent ou exerceront des responsabilités humaines dans la société et désirent permettre à des enfants, des élèves, des équipiers de s’accomplir.

Ce parcours se déroule sur 10 séances qui forment un tout, le lundi (à l’exception de celle du mardi 24 mars) de 20h précise à 21h45, à partir du 14 octobre 2019 dans les locaux de Saint-Jean de Passy, 72 rue Raynouard Paris 75016.

Le programme de cette SAISON 2019-2020 sera très différent de celui des précédentes en abordant la question sous l’angle social.

PROGRAMME : Comment être humain en société ?

Comment organiser une société d’hommes libres ? 

1.         Lundi 14 octobre – Homme ou animal

2.         Lundi 4 novembre – Rôle de la société

3.         Lundi 18 novembre – La vérité vous rendra libre : Pourquoi ?

4.         Lundi 2 décembre – Raison d’être de la famille

5.         Lundi 16 décembre – Raison d’être de l’école – La transmission et l’éducation

6.         Lundi 13 janvier – Libérer le cœur – Comment ?

7.         Lundi 27 janvier – Raison d’être de l’entreprise – Le travail

8.         Lundi 24 février – Raison d’être de la finance

9.         Lundi 9 mars – Raison d’être de la nation – La justice et la paix

10.      Mardi 24 mars – Raison d’être de l’Église – La nature et la grâce – Providence et liberté de l’homme

TARIF

Pour bénéficier de la réduction et s’inscrire en couple : choisir le tarif de base puis ajouter une personne : une réduction de 25 % s’appliquera automatiquement sur chaque billet. Un couple paiera donc 150€ au lieu de 2 fois 100€ = 200€.

Inscriptions

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Essentiel’Mans, un jour – Colloque le samedi 12 octobre 2019 au Mans (72)

L’anthropologie questionnée par le transhumanisme, la bioéthique et les nouvelles technologies.
Plus de précisions à la rentrée !

Cliquez sur ce lien pour vous inscrire

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Les conférences du Mardi Saison 2019 du 9 juillet au 20 août 2019 à Saint-Valery-sur-Somme (80)

La saison 2019 des conférences du mardi est lancée… S’inscrivant dans le cadre de la Pastorale du Tourisme, en direction des estivants et des habitants, les « Soirées du Mardi » rencontrent chaque saison un vif succès.  La diversité des thèmes abordés lors des conférences a pour objectif de  « faire entendre des témoignages de vie et des paroles fortes, Bonne Nouvelle pour les hommes et le monde d’aujourd’hui. »

Centre d’Accueil
260, Rue Jules Gaffé (à proximité du Parking des Corderies)
80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Informations pratiques

Centre d’Accueil
260, Rue Jules Gaffé (à proximité du Parking des Corderies)
80230 SAINT-VALERY-SUR-SOMME

Ces soirées commencent à 18h00 et se terminent à 22h00
Elles sont ouvertes à tous.

Participation aux frais : 6 €
Pour les adhérents : 5 €

Repas sur commande : 8 €  à retenir
le lundi après-midi par téléphone ou mail
Tél. : 03 22 26 90 62
E-mail : fluxvalericain@gmail.com 

Possibilité de pique-nique

DÉPLIANT DES SOIRÉES DU MARDI A TÉLÉCHARGER ICI

Pour les personnes intéressées par un covoiturage, cliquer ici.

Programme

Mardi 9 juillet

La bioéthique entre loi et conscience ?

Dominique QUINIO
Membre du Comité consultatif national d’Ethique

Mardi 16 juillet

Jeunes ou moins jeunes, que voulons-nous transmettre ? Et comment ?

Thérèse LEBRUN
Président Recteur délégué Santé Social
Université catholique de Lille

Mardi 23 juillet

axel Isabey

Jésus et ses parents, à la lumière des peintres

Père Axel ISABEY
Responsable du Service Foi et Art du diocèse de Besançon

Mardi 30 juillet

père raimbault

La violence dans les textes bibliques

Père Christophe RAIMBAULT
Vicaire général de Diocèse de Tours, bibliste

Mardi 6 août

Les miracles, ça existe : Ça nous dit quoi de Dieu ?

Sœur Bernadette MORIAU
70ème miraculée de Lourdes

Mardi 13 août

« Les moines de Tibhirine, ces frères qui nous parlent »

Père Augustin DENECK
Curé de Saint Ambroise, Paris

Mardi 20 août

« L’autisme est un voyage que je n’avais pas prévu »

Domitille CAUET
Professeure de Lettres à Amiens

A la une #Articles #Doctrine / Formation #Morale #NLH #NLQ

Finalement la doctrine sociale de l’Eglise c’est quoi ?

J’ai coutume de dire, en commençant mes conférences sur le sujet, que nous partons avec un gros handicap. En effet, le mot doctrine effraie les gens de gauche, le mot social fait peur aux gens de droite et le mot Eglise à tous les autres. L’expression, datée d’un XIXème siècle qui n’avait pas peur des mots, parait aujourd’hui malheureuse et bien des auteurs s’échinent à contourner l’obstacle. Pensée, enseignement, vision et autres termes veulent surtout gommer l’aspect doctrinaire. Pourtant, il s’agit bien d’une doctrine, c’est-à-dire d’un corpus cohérent.

C’est le premier élément de la DSE, un ensemble cohérent qui se veut global. La doctrine sociale de l’Eglise pense l’Homme dans sa globalité. Un Homme au travail, un Homme en société, un Homme en famille, un être humain en relation constante avec le monde qui l’entoure. Une personne humaine qui, par le moindre de ses actes, influe sur la vie des autres personnes humaines et qui est lui-même concerné par les actions des autres.

Il y a deux termes importants dans les tenants et aboutissants de la doctrine sociale : la responsabilité et le développement. Et les deux termes sont indissociablement liés. Nous sommes responsables du développement de notre personne et de la personne des autres car nos actes ont des conséquences sur ces deux développements. La doctrine sociale de l’Eglise est donc avant tout autre chose un ensemble de textes ayant pour finalité d’aider chaque personne humaine à être responsable du développement de chacun.

Aussi, la DSE c’est tout autant une aide à l’action qu’une vision de l’Homme. Car pour agir en vue du bien de l’Homme, il faut savoir ce qui est bien pour l’Homme et donc en filigrane permanent, connaître l’Homme. La DSE repose donc sur une anthropologie, une contemplation de la personne humaine en vérité. Cette contemplation pose un regard sur la nature réelle de l’homme à la lumière de la Bible. Mais avant tout il s’agit bien d’une contemplation. Nous n’inventons pas l’Homme, nous le découvrons. Il se dévoile à nous lorsque nous l’étudions.

La doctrine sociale de l’Eglise est donc en premier lieu un corpus anthropologique qui nous parle de l’Homme. Parler de l’Homme c’est le décrire dans toutes ses dimensions humaines et spirituelles afin de comprendre ce qui est bon pour lui, ce qui va l’épanouir et le rendre heureux. C’est pourquoi, cette anthropologie est théologique, puisque le bonheur de l’Homme réside dans sa relation à Dieu.

La doctrine sociale de l’Eglise est donc un corpus qui nous donne à contempler l’Homme et sa fin dernière, mais dans un but précis qui est de conduire l’Homme vers ce bonheur. En ce sens la doctrine sociale de l’Eglise est un corpus également moral, puisque le principe de la morale n’est pas de dicter le permis et l’interdit, mais d’éclairer le chemin vers le bien. La morale est ce qui offre la possibilité de rejoindre le bonheur de l’Homme depuis sa vérité profonde qu’est son anthropologie.

C’est par ses actes que l’Homme démontre son attachement au bien et qu’il avance vers le Bien. Des actes auxquels il ne se réduit pas, mais qui vont orienter sa propre relation au monde et à Dieu. Ainsi, sur la base d’une connaissance de l’Homme et en vue d’atteindre le bonheur de chacun, la doctrine sociale de l’Eglise donne des clefs de lecture morales, c’est-à-dire d’action.

Même si tout est lié et qu’on ne peut dissocier agir privé et conséquences sociales, la doctrine sociale de l’Eglise est une aide à l’action dans le monde. Actions sociale, politique économique qui concernent la responsabilité de chaque acteur dans le bien commun de l’humanité. Elle vise à aider les hommes et les femmes à poser les bons actes, à prendre les meilleures décisions pour le développement intégral de chaque homme et de tout homme, car nous sommes responsables de nos actes et de leur conséquence, que nous soyons chef d’Etat ou simples consommateurs.

Dans la complexité du monde et de la personne humaine, la DSE propose un corpus cohérent de la vision de l’homme à sa réalisation personnelle par un chemin d’actes conduisant effectivement au bien de l’humanité. La doctrine sociale de l’Eglise est une aide au discernement et non un ensemble de recettes qui déresponsabiliserait la personne humaine. Au contraire, c’est une aide pour que chacun devienne toujours plus responsable en connaissance de cause.

Philosophie, théologie, morale, la doctrine sociale de l’Eglise est aussi un mouvement spirituel de tout notre être vers le Bien. Vers notre bien et celui des autres. Elle pose dans le plus quotidien de nos actes le salut de l’Humanité, car dans ce monde perdu, j’aime à dire que la DSE est la vocation de saint Jean-Baptiste, elle nous invite à aplanir les routes qui trop souvent entravent la progression de nos contemporains, vers le bien, vers Dieu.

 

 

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Acteurs d’Avenir – du 25 au 29 août 2019 à l’Abbaye Notre-Dame de l’Ouÿe – Dourdan (92)

Acteurs d’Avenir 2019 – Concept et déroulement

Autour de décideurs et de penseurs chrétiens engagés

Chrétiens, soyez ambitieux : c’est ce thème provocant qui avait rassemblé en août 2010 au Novotel de Fontainebleau les 200 étudiants et jeunes pros entre 21 et 27 ans qui avaient été les premiers à essayer « la formule Acteurs d’Avenir ».

Neuf ans plus tard, ce seront encore des décideurs chrétiens, engagés dans le domaine politique, économique, social, culturel ou médiatique, qui viendront témoigner de leur parcours, de leur choix et de leur façon d’exercer leurs responsabilités, cette fois autour du thème La Liberté, pour quoi faire ?. Ils évoqueront les questions éthiques parfois difficiles auxquelles les participants à l’Université d’Été seront à leur tour bientôt confrontés. Les discussions plus informelles lors des repas et des temps de détente avec ces mêmes intervenants seront autant d’occasions d’approfondir ces échanges francs et personnels. Les temps de relecture dispensés en fin de journée permettront, eux, de faire le lien entre ces témoignages concrets et ce que nous enseigne la philosophie et la théologie catholique.

Temps de formation, temps spirituels, temps de détente

Lors des sessions Acteurs d’Avenir, nous avons eu à cœur de vivre de manière unifiée les temps de formation, les temps spirituels (messe quotidienne, veillée de prière, offices proposés, nombreux prêtres disponibles tout au long de la session) ou encore les temps de détente.

Une atmosphère détendue, un cadre et une organisation marqués par le professionnalisme, des rencontres fortifiantes et nourrissantes avec des décideurs de premier plan, une foi chrétienne librement et joyeusement vécue : autant d’ingrédients qui sont devenus la marque de fabrique d’Acteurs d’Avenir et qui seront une nouvelle fois présents à l’occasion de la prochaine Université d’Été du 25 au 29 août prochains !

La Liberté, pour quoi faire ?

L’abbé Gaultier de Chaillé présente le thème choisi pour la 9ème session d’Acteurs d’Avenir :

« La liberté, pour quoi faire ? » est le titre de la fameuse conférence de Georges Bernanos en de 1947. Au lendemain de la guerre, il voulait mettre la jeunesse en garde contre le risque de la toute-puissance du marché et de la technique. Il dénonçait, déjà et toujours, le risque de la mort de notre civilisation à cause de la perte de la spiritualité en l’homme contemporain.

Notre actualité est marquée par une contestation généralisée des institutions, et par l’expression d’une volonté de changements, avec souvent une pointe d’angoisse sur l’avenir. Il est frappant par ailleurs de voir le manque de profondeur des convictions proposées, marquées par des slogans faciles et bien-pensants qui dénoncent sans jamais rien proposer de solide.

Que voulons-nous pour l’avenir ? Comment voyons-nous les défis politiques, écologiques, idéologiques de demain ? Si la liberté est une vertu de l’action, quelle âme voulons-nous insuffler à notre motivation pour prendre part à la construction de ce qui nous tient à cœur et devenir ainsi Acteurs d’Avenir ?

INSCRIPTIONS

Liste des intervenants (la liste s’allongera au fur et à mesure)

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Conférence : L’homme face au travail – Mathieu DETCHESSAHAR, docteur en gestion – le 9 mai 2019 à La Roche-sur-Yon (85)

L’homme face au travail
« Travailler » ? Mais pourquoi ? Ce qu’en disent les cathos.

Mathieu DETCHESSAHAR, docteur en gestion,
Université de Nantes, auteur de “Le Marché n’a pas de morale” (Cerf)

Jeudi 9 mai 2019 – 20h30
ICES –
17 boulevard de Belges – La Roche-sur-Yon

>>>   Inscription en ligne   <<<

 

Contact : 02 51 44 15 09 – communication@catho85.org

 

Docteur en gestion, agrégé des Universités, professeur à l’Institut d’Economie et de Management de l’Université de Nantes, auteur du livre Le Marché n’a pas de morale (Cerf, 2015). Mathieu Detchessahar est membre du conseil scientifique de l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT), il est également membre fondateur du Groupe de Recherche Anthropologie Chrétienne et Entreprise (GRACE). Auteur de nombreux articles scientifiques, il a coordonné la publication de l’ouvrage “L’entreprise délibérée” (Nouvelle Cité, 2018), et écrit l’ouvrage “Le marché n’a pas de morale – ou l’impossible société marchande” (Editions du Cerf, 2015).

 

Cette nouvelle question sociale dépasse les frontières, comme le montre l’extension du symbole des gilets jaunes au-delà de la France. Dans de nombreux pays, en Europe et dans le monde, la valeur travail, la dignité des travailleurs, leur droit à un juste salaire et à un environnement sain, sont quotidiennement bafoués. Cela concerne les structures économiques mais aussi la responsabilité de chacun, alors que la culture du « toujours moins cher » fait oublier que derrière chaque produit et chaque service, il y a des travailleurs et leur famille. Dans le passé, des catholiques sociaux se sont levés pour défendre la classe ouvrière. Aujourd’hui, les catholiques doivent se lever pour soutenir le peuple de France et lutter pour un système économique mondial et une Europe au service du développement humain intégral. Nous devons avoir conscience que les fractures françaises ne seront pas résolues seulement par des lois mais par l’engagement de chacun. (…) Nous sommes membres d’un peuple. La dignité de chacun est de participer à une grande œuvre commune et au bien de notre pays. Le devoir des catholiques, en ce temps crucial de l’histoire, n’est pas de défendre les intérêts d’une communauté, mais de penser et mettre en œuvre un nouveau catholicisme social au service de l’universel et de notre pays.

Extrait de la tribune : “Appel pour un nouveau catholicisme social”, parue dans la Vie
début janvier 2019, co-signée par plusieurs personnalités dont Mathieu Detchessahar

 

 

2019-05-09 Mathieu DETCHESSAHAR - Affiche Web

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

2ème colloque de l’Académie pour une écologie intégrale à Notre Dame du Chêne (72) les 17 – 18 – 19 mai 2019

Intelligence et sobriété pour une terre partagée, est le thème inspiré de Laudato si’, qui rassemblera des spécialistes, des gens de terrain et des philosophes à Notre Dame du Chêne.

L’Écologie Intégrale est devenue en peu de temps une notion clef qui rassemble beaucoup de ceux qui cherchent à travailler au bien commun de la société.

Ayant pris conscience de la fragilité de notre monde, l’écologie intégrale fédère les recherches de solutions aux crises climatique, environnementale, sociale, économique et financière.

L’encyclique Laudato si’, parue en 2015, le disait en soulignant que “tout est lié”.

La clameur de la terre et la clameur des pauvres se font entendre plus que jamais.

La terre et la nature crient leur appauvrissement. Des terres agricoles à la perte de nombreuses espèces, comment reconquérir une certaine biodiversité absolument nécessaire à la vie ? Ce problème est mondial, tout autant que celui de l’eau, pouvant engendrer des conflits majeurs.

La clameur des pauvres s’entend dans toutes les parties du globe mais différemment ; particulièrement criante dans la crise migratoire et aussi dans les inégalités sociales toutes proches de nous.

Si la recherche de solutions implique de prendre en compte nos biens naturels et nos liens fraternels, alors l’écologie intégrale se présente comme un chemin spirituel, demandant l’éveil de nos intelligences pour user sobrement des ressources de notre Terre et respecter l’humanité de chacun, dans sa dignité et dans ses droits.

Le prochain Colloque de l’Académie pour une Écologie Intégrale se penchera sur ces questions pour nous aider à avancer dans une plus grande vérité et une plus grande harmonie avec la terre et avec tous.

Bienvenus !

Retenez les dates : 17, 18 et 19 mai 2019

Inscrivez-vous

Cliquez pour télécharger le bulletin d’inscription.