Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Forum Jésus le Messie, la Bonne Nouvelle du Christ annoncée aux musulmans – 6 & 7 avril 2019 près de Lyon (69)

Thème :   Quelles sont aujourd’hui les attentes spirituelles du monde musulman européen ? Quelles contributions pour les chrétiens à l’annonce et à l’accueil des chrétiens venant du monde musulman ?

73 bis route du Mont-Cindre
69450 SAINT CYR AU MONT D’OR

Ce troisième Forum Jésus le Messie à Lyon propose aux chrétiens soucieux de la mission auprès des personnes du monde musulman un tour d’horizon sur diverses questions touchant à la spécificité de cette pastorale.

M. Jean-Jacques WALTER et Mme Annie LAURENT aborderont des questions touchant aux attentes particulières des musulmans français.

Un accent sera mis cette année sur la prise en compte des musulmans dans les écoles catholiques. M. Charles LORIQUET et M. Jean-François CHEMAIN apporteront leurs témoignages et points de vue sur cette réalité. Enfin Guy STREMSDOERFER et Antony CANET aborderont les questions telles que : “Avons nous le même Dieu ?” et “Comment faire pour aller en France à la rencontre des musulmans ?”

Programme

Samedi matin 9H-12h

9H Accueil (Bénédicte Louis)
9H30 Approche sociologique du monde musulman européen (Jean Jacques Walter)
10H15 Les obstacles à l’accueil de l’Evangile par les musulmans (Annie Laurent)
10H45- 11H15 Pause, visite des stands
11H15 Quelles sont les points de la spiritualité chrétienne pour lesquels les musulmans sont les plus sensibles. (Guy Stremsdoerfer, Salah Mokrani)
12H Repas tiré du sac
12H-14H Partage et visite des stands

Samedi après midi 14H-18h

14H Introduction  (G.Stremsdoerfer)
14H15 « Témoignage : Jésus a fait de moi un témoin » (Nadia Piccard) 14H45 « La prise en compte des musulmans dans les écoles catholiques » (M. C. Loriquet) (service diocésain de l’enseignement catholique)
15H15 Témoignage de pastorale dans diverses écoles catholiques : Témoignages de réalisations,  questions, … ( P. de Parscav, F. Steiben, M. Aubel…)
16H20 Pause visite des stands
17H ATELIER : « Chrétiens-musulmans : avons-nous le même Dieu ? » Joute oratoire (A. Canet, A. Tchoudjem, Angelus-Mission-Lyon.
17H45 Informations
18H     Conclusion de la journée
18H 30 Messe anticipée du Dimanche

Dimanche matin 9H-12h

9H  Accueil
9H15 « Le parcours alpha proposé aux musulmans » ( Judith Bart) responsable d’Al Massira France
10H15 « Jésus m’a révélé sa Face » Paroles de convertis (Myriam Berkane)
10H30 Pause, visite des stands
11HTémoignages « Une Eglise qui se lève en monde musulman : l’Eglise de Kabylie » (Idir et Louisa Benasroune)
11H30 Conclusion et fin du forum.
Possibilité Repas tiré du sac

INSCRIPTIONS

Annonces #Conférences/Formations #NLH #NLQ

Conférence : Enseignement de Jésus et transmission des Evangiles – le 12 mars 2019 à Avignon (84)

Pierre Perrier, sociologue, chercheur, a dressé un bilan des recherches archéologiques, linguistiques, sociologiques, à propos de l’exactitude de la transmission des paroles du Christ à travers les textes des Evangiles.

Salle du Sacré Coeur
2 Rue du Sacré Cœur, 84000 Avignon

Biographie de l’auteur

Pierre Perrier, né en 1935, a été responsable de recherche et d’études avancées d’une société de haute technologie. Elu en 1990 membre correspondant de l’Académie des sciences, il est délégué général de l’Académie des technologies.
Avec les Eglises orientales et en s’appuyant sur les travaux de Marcel Jousse, il anime et développe depuis quarante ans, en France, les études sur l’oralité évangélique araméenne dans l’Eglise judéo-chrétienne primitive.

Vous pouvez trouver sur notre site internet une recension d’un de ses derniers ouvrages ” L’Evangile de la Miséricorde avec les chrétiens d’Orient”

Présentation du thème

Comment les Evangiles sont-ils arrivés jusqu’à nous ? Quelle confiance accorder à des témoignages qui datent de quelque deux mille ans ? Comment croire en la fiabilité d’une Parole enfouie sous de multiples retouches, traductions, modifications ?
C’est en s’appuyant sur plus de trente ans de recherches scientifiques, étayées par les récentes découvertes ethnologiques, historiques et archéologiques, que l’auteur affirme la « pureté originelle » des Evangiles.
La Parole a été structurée par Jésus afin d’en faciliter la mémorisation : « banquets de la Parole », construction des récits, utilisation de paraboles et proverbes, mots-clés, gestes, pèlerinages… Autant de supports mnémotechniques gages d’une transmission totalement fidèle.
L’auteur nous offre la joie d’une redécouverte de la Parole et d’une réconciliation entre foi et raison. Il ouvre ainsi les portes à une spiritualité renouvelée par la connaissance approfondie des témoignages des Apôtres, et il propose une nouvelle évangélisation qui puiserait son efficacité dans un retour à l’oralité et le dialogue à cœur ouvert. Une invitation à poursuivre la mission apostolique pour que le message de la Bonne Nouvelle ne cesse de se transmettre.

Il nous fera part de ses découvertes en une soirée à Avignon

Brèves

Y-at-il encore des “cathos de gauche” ?

Denis Pelletier, historien du catholicisme-contemporain, directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE), a été interrogé dans le Monde des idées du 22 septembre. Spécialiste des chrétiens de gauche, il déclare :

Comme toutes les religions, le catholicisme est, et demeure, divers. La Manif pour tous est une manifestation extrême, mais elle peut diviser l’Eglise car, là, des ponts sont jetés avec l’extrême droite. Avec des agencements idéologiques nouveaux : voir, par exemple, la revue Limite, fondée en  2015 dans la foulée de La Manif pour tous et animée par un petit noyau de jeunes ou moins jeunes qui réunissent dans un même combat d’écologie intégrale toutes les victimes de l’ordre libéral : le catholicisme traditionnel, les embryons, la biodiversité, la famille…

Y a-t-il encore des ” cathos de gauche ” ?

Ils n’ont pas disparu, mais ils ne trouvent plus de partis où s’engager politiquement. Ils agissent dans les associations, les syndicats, les lieux de formation, les réseaux d’entraide, les AMAP et les circuits bio qui s’auto-organisent dans les zones rurales, l’accueil aux migrants… Nous n’avons pas les outils pour appréhender ces réseaux où se réinvente la politique. Les intellectuels n’y sont pas, mais les chrétiens y sont.

Source : Riposte-catholique