NLQ #USA

L’assassinat impitoyable de chrétiens en Égypte nous arrache le cœur et contriste l’âme. Donald Trump

Le massacre par des islamistes de pèlerins chrétiens en route vers un monastère dans la région du Fayoum, a coûté la vie à 35 Coptes innocents. Emmanuel Macron n’a pas cru devoir exprimer un quelconque mot de compassion, réservant cette denrée rare au décès subit d’un journaliste de France 24…

Donald Trump a, lui, tenu à exprimer sans ambages le dégoût que lui inspire cette nouvelle tragédie et à rappeler le remède curatif qui s’impose à tous.

Les terroristes mènent une guerre contre la civilisation et c’est à nous tous qui attachons une grande valeur à la vie, à faire face à ce mal et à le vaincre. L’assassinat impitoyable de chrétiens en Égypte nous arrache le cœur et contriste l’âme. Partout où le sang innocent est versé, c’est une blessure qui est infligée à l’humanité. Mais cette attaque renforce aussi notre détermination à rassembler les nations dans l’objectif légitime d’écraser les organisations malfaisantes de la terreur, et de démasquer leur idéologie dépravée, tordue et brutale. L’Amérique a clairement dit à ses amis, alliés et partenaires, que les communautés chrétiennes du Moyen-Orient, précieuses et historiques, doivent être défendues et protégées. Le bain de sang des chrétiens doit cesser et tous ceux qui aident les assassins doivent être punis. L’Amérique soutient le Président al-Sisi et l’ensemble du peuple égyptien aujourd’hui et toujours, puisque nous nous battons pour vaincre cet ennemi commun. La civilisation est au bord d’un précipice : le gravirons-nous ou y tomberons-nous ? Cela se décidera par notre capacité à nous rassembler pour protéger toutes les croyances, toutes les religions et toute vie innocente. Quoi qu’il arrive, l’Amérique fera ce qu’elle a à faire pour protéger sa population.

Maison Blanche, 26 mai – © traduction CH

Source Christianophobie Hebdo.

Abonnez-vous et recevez les 4 premiers numéros gratuitement

 

Brèves

“Le sang des chrétiens doit cesser de couler” Donald Trump

Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que “le sang des chrétiens doit cesser de couler”, en réaction à l’attaque qui a visé des coptes d’Egypte, faisant au moins 28 morts.

“Les terroristes sont engagés dans une guerre de civilisation et il appartient à tous ceux qui accordent de la valeur à la vie d’affronter et de vaincre ce mal” a ajouté Donald Trump dans un communiqué de la Maison Blanche

Les chrétiens d’Orient “doivent être défendus et protégés”, estime le président américain, assurant que “l’Amérique se tient aux côtés du président Al-Sissi et de tout le peuple égyptien”.

 

Source

NLQ #Points non négociables PNN

Trump – Près de 9 milliards pourraient être retirés des financements de projets pro IVG

On s’en souvient, en janvier le président Trump avait rétabli la Mexico City policy, empêchant le financement de l’avortement par l’administration américaine. La volonté du nouveau locataire de la Maison Blanche était d’étendre les effets de cette politique le plus possible au niveau mondial, déclenchant les réactions violentes et anxieuses de la part des pro-IVG en Europe notamment.

Depuis lundi dernier c’est chose faite. Le secrétaire d’État, Rex Tillerson, a donné son feu vert à un plan qui étend la règle à des programmes de lutte contre le VIH, le paludisme, et de santé maternelle et infantile.

Environ 8,8 milliards de dollars octroyés à un éventail de programmes de lutte contre le sida, le paludisme, et de soins maternels et infantiles, vont tomber sous le coup de la mesure, dite « politique de Mexico », s’affole Ouest-France.

Brèves #NLH

USA- Une directrice pro-vie à la tête du planning familial

Dans la droite ligne de ses premières décisions[1], le président Donal Trump a nommé Teresa Manning à la tête du Planning Familial américain, qui dépend du ministère de la santé. Une nomination qui a suscité la controverse, car cette ancienne avocate et professeur de droit ne cache pas son engagement « pro-vie ».  Aux commandes du programme « Title X », elle devra « gérer un budget annuel de 280 millions de dollars (environ 256 millions d’euros) » jusque-là consacré à « l’accès à la contraception ».

[1] USA : les Etats peuvent interdire le financement public des avortementsLes Etats-Unis ne financeront plus le “recours forcé à l’avortement en Chine”Le Sénat américain vote la fin des financements publics du Planning familialDonald Trump supprime le financement des ONG soutenant l’avortement

 

Source Généthique.org

A la une #NLH #NLQ #Rome

Le pape recevra Donald Trump le 24 mai

Le pape François recevra le président américain Donald Trump le 24 mai, a annoncé jeudi le Vatican, alors que les deux hommes avaient exposé leurs profondes divergences pendant la campagne électorale américaine l’an dernier.

L’audience aura lieu à 8H30 au Vatican, a précisé le Saint-Siège.

M. Trump est ensuite attendu le 25 mai à Bruxelles, avant de revenir les 26 et 27 mai en Italie pour le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du G7 à Taormina (Sicile).

M. Trump a annoncé jeudi à Washington qu’il se rendrait à la fin du mois en Arabie saoudite, en Israël et au Vatican pour son premier voyage à l’étranger depuis son arrivée à la Maison Blanche.

Interrogé sur M. Trump en février 2016, quand ce dernier était candidat à la primaire républicaine, le pape avait assuré : “Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne”.

Cette déclaration avait alors provoqué une réaction courroucée du magnat de l’immobilier, qui avait jugé “honteux” qu’un responsable religieux “mette en doute la foi d’une personne”.

“Le pape n’a entendu qu’une version de l’histoire, il n’a pas vu la criminalité, le trafic de drogues et l’impact économique négatif que les politiques actuelles ont sur les Etats-Unis”, avait insisté M. Trump, défendant son projet de mur à la frontière mexicaine.

Lors de la prestation de serment de Donald Trump, le 20 janvier, le pape avait prié pour que ses décisions soient “guidées par les riches valeurs spirituelles et éthiques” du peuple américain, avec une “préoccupation pour les pauvres et les exclus”.

 

M. Trump s’était cependant dit impatient de rencontrer le pape lors de son déplacement à Taormina. “Je reçois tous les chefs d’Etat qui en font la demande”, a répondu samedi le pape dans l’avion qui le ramenait d’un voyage en Egypte, tout en précisant ne pas avoir encore reçu de demande.

C’est désormais chose faite.

Brèves

USA – Les Etats peuvent interdire le financement public des avortements

On lit partout que Donald Trup a coupé les vivres des cliniques avorteuses du planning Familial.

Précisément, le Président américain, Donald Trump, vient de promulguer « une loi abrogeant une directive de l’ère – Obama » visant à « sanctuariser  » le financement des cliniques du planning familial par des fonds publics.

En application de cette nouvelle loi, les Etats peuvent désormais interdire le transfert de fonds publics à destination des cliniques pratiquant des avortements aux Etats-Unis.

Source Généthique.org

 

Brèves

Les conséquences de la réforme de l’éducation aux Etats-Unis

L’élection de Donald Trump fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois. Fidèle à son programme libéral, il veut réformer l’école pour la rendre plus libre et indépendante de l’Etat. Le budget consacré à la réforme de l’éducation est important et supprime nécessairement des fonds à d’autres niveaux. Retour sur un projet éducatif aux conséquences controversées.

Lire l’article sur le blog de la liberté scolaire

Brèves

Les Etats-Unis ne financeront plus le “recours forcé à l’avortement en Chine”

Le président Donald Trump a donné l’instruction au gouvernement américain de ne plus financer le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) “en raison de pratiques de planning familial ‘coercitives’ incluant le recours forcé à l’avortement en Chine“.

Le financement en question, représentant 32,5 millions de dollars sur l’exercice budgétaire 2017, sera attribué “à d’autres programmes de santé mondiaux“.

 

 Source Généthique.org

Dans le Monde #NLQ

Guatemala – L’évêque d’Huehuetenango prend position sur la situation économique et la politique de Donald Trump

L’évêque d’Huehuetenango, au Guatemala, S.Exc. Mgr Alvaro Ramazzini Imeri, a participé ces jours derniers à une table ronde au Parlement européen, à Bruxelles, qui a lancé une étude sur le commerce et les droits fondamentaux en Amérique latine, étude promue par la CIDSE, un réseau de 17 Agences de développement catholiques d’Europe et d’Amérique du Nord. Hier, Mgr Ramazzini Imeri s’est rendu à Berne, en Confédération helvétique, où il a visité le siège d’un groupe d’ONG aidant le Guatemala.

A cette occasion, l’évêque a déclaré que la situation du pays est toujours plus difficile. S’agissant de la politique du nouveau Président des Etats-Unis, Mgr Ramazzini Imeri a déclaré : « Si M. Trump fait ce qu’il a promis en matière d’émigration, cela peut être dramatique pour le Guatemala. Il faut considérer qu’en 2016, les fonds provenant des émigrés guatémaltèques qui travaillent aux Etats-Unis ont atteint plus de 6.400 millions d’USD. Si le pays ne s’est pas écroulé, c’est en grande partie grâce à ces entrées. Si elles devaient être réduites, coupées ou être taxées, les conséquences seraient désastreuses. Notre situation sociale actuelle, unie à celle du Salvador, du Honduras et du Mexique, pourrait déboucher sur de nouveaux foyers de guerre civile. J’ai peut-être une vision très pessimiste mais les signaux actuels ne sont pas bons et la fermeture vis-à-vis de la migration aura des conséquences inimaginables ».

Dans son entretien avec swissinfo, un portail d’information suisse, l’évêque a également mis en évidence des signes d’espérance : « En tant que Conférence épiscopale, nous conservons une attitude de dénonciation et d’invitation au dialogue dans tous les secteurs. Nous nous proposons d’être des ponts de communication visant à encourager des rencontres. Nous sommes toujours présents pour accompagner le peuple, en cherchant à réorienter ceux qui parlent de violence et nous nous sentons renforcés et en syntonie avec le Pape François »

Source

Brèves

Avortement : l’Europe débloque 181 millions d’euros pour contrer le décret de Trump

Fort de sa surabondance financière, l’Europe toujours aussi préoccupée d’idéologie débloque rien moins que 181 M d’euros pour contrer le décret Trump sur l’avortement.