NLQ #Rome

Le Pape François et Dominique Wolton récompensés par le prix “Spiritualité d’aujourd’hui”

Le Pape François, Dominique Wolton remportent le prix « Spiritualités d’aujourd’hui » 2018. Ils sont primés pour le livre-entretien « Politique et société ». Christian Rancé est également récompensé.

« Politique et société », aux éditions de l’Observatoire, avait marqué la rentrée littéraire en 2017. Pendant un an, le Saint-Père avait rencontré l’intellectuel français Dominique Wolton, pour tisser un dialogue inédit sur toute une série de sujets touchant les grands sujets de notre temps et de l’existence humaine : la paix et la guerre, la politique et les religions, la mondialisation et la diversité culturelle, les fondamentalismes et la laïcité, l’Europe et les migrants, l’écologie, les inégalités dans le monde, l’œcuménisme et le dialogue interreligieux, l’individu, la famille, l’altérité, le temps, la confiance et la joie.

Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS, est le fondateur et le directeur de la revue internationale Hermès depuis 1988. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages. Autre récipiendaire de ce prix « Spiritualité d’aujourd’hui », l’auteur Christian Rancé pour « Lettre à un jeune chrétien » publié chez Tallandier.

 

Source Vatican News

Au sujet de ce livre du pape et de Dominique Wolton, un livre décevant selon Denis Sureau

 

Tribunes et entretiens

Pape François et Dominique Wolton : un livre décevant pour Denis Sureau

Le pape François s’est entretenu douze fois en un an avec Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS, sociologue de la communication, agnostique ne connaissant l’Église et la foi que de l’extérieur.

Le projet était alléchant mais le résultat s’avère décevant. Sur les quatre cent pages du livre, les réponses du pape n’occupent d’ailleurs qu’une place limitée. Wolton est bavard au point qu’après deux pages de considérations personnelles (dont à vrai dire le lecteur se moque), le pape ne répond parfois que par un « oui » ou quelques mots.

De plus, le propos est très horizontal, peu théologique ou spirituel. Néanmoins, ce document a le mérite d’éclairer un peu la personnalité du pape venu d’Argentine. Il contient aussi des phrases qui font mouche, comme lorsqu’interrogé sur l’attitude de l’Europe face aux migrants, François déclare : « Si les Européens veulent rester entre eux, qu’ils fassent des enfants ! » Ou lorsqu’il critique la laïcité à la française, qui « a une coloration héritée des Lumières beaucoup trop forte, qui construit un imaginaire collectif dans lequel les religions sont vues comme une sous-culture ». Certains propos rapides ont suscité des réactions d’incompréhension (« aucune guerre n’est juste »), et l’on atteint ici les limites de l’exercice.

Denis Sureau

Source