Témoignage – Porter son enfant jusqu’au bout envers et contre tous !

Alix et Fabien attendent leur deuxième enfant. Mais lors de la deuxième échographie de contrôle, on leur annonce que le fœtus est anencéphale.

Alors que le gouvernement de François Hollande a supprimé le délai de réflexion obligatoire avant un avortement et qu’il cherche à empêcher les sites Internet d’écoute et de conseil pour les femmes enceintes, l’European centre for Law and Justice (ECLJ) a souhaité montrer à travers ce témoignage l’indispensable besoin de réflexion, d’écoute et de conseil.

Comme ces parents le racontent, apprendre que l’enfant que l’on attend souffre d’un grave handicap est un choc. Ils ont eu besoin de se voir réexpliquer le diagnostic, d’apaiser le stress de l’annonce et surtout d’être accompagnés par une équipe médicale à l’écoute.

Que ce soit pour une grossesse non désirée ou quand une malformation est découverte au bébé, leur témoignage souligne la difficulté de la situation. Malgré le désir de garder leur enfant, l’incompréhension de certains professionnels médicaux fut pour eux une épreuve.

C’est avant tout un témoignage d’humanité : l’expérience partagée par ce couple est susceptible d’aider d’autres femmes et d’autres couples dans une situation semblable.

Christophe Foltzenlogel, juriste à l’ECLJ

 

 Source

Comments are closed.