“Tout se tient” : l’écologie et l’indispensable cohérence de l’action des chrétiens

Un édito de Mgr Rougé sur RCF qui rappelle combien on ne peut séparer l’écologie naturelle des autres nécessités de l’écologie humaine telles que l’avortement, la PMA, la GPA…

Dès 1991, dans l’encyclique qu’il a publiée pour réfléchir à la situation nouvelle découlant de la fin du bloc communiste, Jean Paul II a introduit le thème de “l’écologie humaine” : les chrétiens ont à s’approprier la cause de l’environnement, en manifestant que le bien par excellence à préserver et promouvoir, celui qui conditionne tous les autres, c’est la dignité de la personne. Benoît XVI a repris et approfondi cette thématique dans son encyclique sociale “L’amour dans la vérité” (2009). Et François a donc publié, il y a trois ans, avec Laudato si’, un véritable manifeste en faveur du “développement humain intégral”.

Un refrain parcourt cette encyclique : “Tout se tient.” Cette formule pourrait sembler simpliste. Elle est en fait décisive. Car le regard croyant aide à percevoir que le souci écologique authentique, le service des plus pauvres, la recherche de la paix et l’ambition éthique sont indissociables. Une des missions prioritaires des chrétiens dans le champ social est de rendre témoignage à cette indispensable cohérence.

La source et le sommet de ce témoignage résident dans l’esprit de louange, comme l’indique le titre – franciscain – de l’encyclique. Une bonne manière de célébrer son troisième anniversaire consiste donc à reprendre son action de grâce et sa prière conclusives : “Ô Dieu, Un et Trine, communauté sublime d’amour infini, apprends-nous à te contempler dans la beauté de l’univers, où tout nous parle de toi. Éveille notre louange et notre gratitude pour chaque être que tu as créé. […] Seigneur, saisis-nous par ta puissance et ta lumière pour protéger toute vie, pour préparer un avenir meilleur, pour que vienne ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté. Loué sois-tu. Amen.”

Source : RCF

Website:

Comments are closed.