Trisomie 21 – Le sort d’un petit peuple est entre nos mains

  Tandis que l’attention du pays se concentrait sur les résultats de l’élection présidentielle, un décret important fut publié, incognito, au journal officiel du 7 mai 2017 : l’introduction du dépistage prénatal non invasif. Le DPNI doit permettre de diagnostiquer in utero la trisomie 21 de l’enfant à naître par simple analyse de l’ADN fœtal présent dans le sang de la mère.

Ce nouveau dépistage présenté comme l’alternative au recours à l’amniocentèse et son risque de fausse couche, veut mettre fin aux dernières naissances d’enfants trisomiques.

Il est urgent d’intervenir !

C’est le sort d’un petit peuple qui est entre nos mains : traqué et éliminé sur le critère de son génome. D’aucuns vous diront que ces enfants seront malheureux, et leur famille avec. Ils vous mentent délibérément ou se trompent naïvement. La meilleure solution est celle qui se bat contre la maladie, non celle qui élimine le malade. Telles sont nos convictions, tel est le combat de la Fondation Jérôme Lejeune.

L’ADN de la Fondation repose sur l’engagement de la vie de Jérôme Lejeune pour défendre les personnes handicapées : la question de la vie détermine toutes les autres. À sa suite, la Fondation Jérôme Lejeune soigne et protège ses patients, défend toute vie humaine de sa conception à son terme naturel.

 

Pour aider la Fondation Lejeune, c’est par ici

Comments are closed.