Un divorcé remarié qui n’a pas droit aux sacrements, peut il recevoir celui dédié aux malades ?

Question d’un lecteur que nous remercions

Bonjour et merci pour votre lettre. Je rentre de Lourdes. Il y a eu 900 sacrements du malade. Question qui m’est venue par la suite : un divorcé remarié qui n’a pas droit aux sacrements, peut il recevoir celui dédié aux malades ? Merci de votre retour. Fraternellement.

Réponse d’un prêtre expert en la matière

Les sacrements se divisent en « sacrements de vivants », c’est-à-dire destinés à ceux qui sont en en état de grâce, et deux « sacrements des morts », pour les âmes en état de péché et qui font retrouver cet état de grâce : le baptême et la pénitence. Par exception, l’onction des malades peut être aussi de cette catégorie et faire retrouver l’état de grâce, si on est dans un état de maladie tel que la confession est impossible : dans ce cas, le sacrement remplace aussi la pénitence, en espérant que le malade ait eu, quand il avait pleine conscience, de bons sentiments équivalents au moins à une attrition de ses péchés.

Dans les autres cas, pour recevoir l’onction des malades, il faut être en état de grâce. Le prêtre qui va conférer ce sacrement propose toujours d’abord la confession.

Un autre problème se pose pour les sacrements des malades donnés aujourd’hui à des quantités de personnes malades ou âgées : sont-elles aptes à recevoir le sacrement, qui théoriquement nécessite une maladie grave ou une vieillesse avancée, l’une ou l’autre laissant craindre la mort ?

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Comments are closed.