Un jésuite proche de la ligne pontificale estime que le silence du pape François ne suffit pas

 

Il est réputé proche de la « ligne » François, mais il estime que le refus de se prononcer sur les allégations de Mgr Viganò est désastreux. Le père Thomas Reese, s.j. considère que l’attitude préconisée par François (le silence et la prière) ne suffiront pas. Il l’a écrit dans l’un de ses tweets, mais également dans un article.

François aurait dû répondre ou laisser ses conseillers le faire pour le jésuite américain. Ce dernier fait ainsi référence à la rencontre entre François et Mgr Viganò qui a eu lieu le 25 juin 2013. C’est bien cette rencontre qui est au centre de la polémique. Mgr Viganò aurait mis en garde le pape François contre le « passif » de Mgr McCarrick marqué par l’existence de sanctions prises par le pape Benoît XVI.

Le père Reese, s.j. affirme en effet que « depuis que le pape est le seul autre témoin de cette rencontre, il est le seul à pouvoir affirmer ou infirmer ce que Viganò a dit, et le refus de répondre à cette question ne renforcera pas sa crédibilité. Les conseillers médias du pape auraient dû immédiatement le lui dire après la conférence de presse et auraient dû répondre aux journalistes avec clarté avant qu’ils ne fassent eux-mêmes leurs dossiers sur ces histoires. »

« ” La réponse aurait pu être : “non, il n’a pas dit cela au pape”. Ou, cela aurait pu être : “oui, il a dit cela au pape, mais il n’y a aucun rapport avec les prétendues sanctions du pape Benoît. Le pape ne prend pas en considération ces accusations parce que Viganò a une histoire d’accusations infondées. Et rappelez-vous que c’est François qui a dit à McCarrick de passer le reste de sa vie dans la prière et dans la pénitence en prenant congé de son chapeau rouge.” »

Source religionnews.com (traduction de notre part)

 

 

Comments are closed.