Un lien spirituel très fort unit l’AED à Notre-Dame de Fatima

1917, premières apparitions à Fatima. 1947 : fondation de l’AED. Un lien fort, spirituel, unit l’œuvre à Notre-Dame de Fatima, et ce depuis sa création par le Père Werenfried van Straaten.

Il y a 70 ans, en 1947, l’AED a été fondée par un prémontré néerlandais, le Père Werenfried van Straaten. Dès les débuts, l’accent a été mis sur la réconciliation et l’exigence d’amour envers son ennemi, demandés par l’Évangile. La campagne d’aide initialement créée en faveur des Allemands déplacés et expulsés de leur patrie après la Seconde Guerre mondiale a été lancée justement en Belgique et aux Pays-Bas, deux pays dont la population avait lourdement souffert sous l’occupation allemande. L’aide aux « ennemis d’hier » devait donc servir non seulement à atténuer la détresse immédiate des gens, mais aussi à surmonter la haine et à générer la réconciliation dans une Europe ravagée et marquée par l’hostilité.

Être la voix de « l’Église du silence »

L’œuvre a grandi rapidement et a étendu ses activités à des pays situés derrière le Rideau de fer ainsi qu’en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Au fil du temps, elle s’est surtout concentrée sur le soutien des activités pastorales de l’Église catholique, là où l’Église subit des mesures répressives ou ne dispose pas des moyens nécessaires pour remplir sa mission. En sus du soutien matériel, l’un des accents portait sur la volonté d’accorder une voix à « l’Église du silence » persécutée.

Consécration à Notre-Dame de Fatima

Il y a 50 ans, l’AED s’est consacrée à Notre-Dame de Fatima grâce au Père Werenfried van Straaten qui concevait la fondation comme une réponse au message de Fatima, une réponse immédiate à l’appel de la Mère de Dieu de se convertir et de se tourner vers Dieu. La « révolution totale contre Dieu », qui culmina pour la première fois lors de la Révolution d’octobre en Russie et eut pour conséquence une terrible persécution contre l’Église, s’est poursuivie jusqu’à nos jours sous différentes formes dans le monde. Pour le Père Barta, assistant spirituel international de l’AED : « en tant qu’œuvre pontificale, nous souhaitons aider l’Église avec encore plus d’engagement à apporter partout le triomphe du Cœur immaculé de Marie. »

Le 13 mai 2000, le Père Werenfried avait été invité à concélébrer avec Jean-Paul II à Fatima la cérémonie de béatification des deux petits bergers Francisco et Jacinta. La retraite aux flambeaux, de nuit, qu’il a effectuée en fauteuil roulant à l’âge de 87 ans, fut l’un des temps forts de sa vie : « Jamais je ne me suis senti aussi étroitement liée à Marie et à ses simples enfants que ce soir-là, dans cette marée de bougies allumées à Fatima. » a-t-il écrit à ce sujet.

Il a plusieurs fois consacré solennellement l’Aide à l’Église en Détresse (anciennement « Aide aux prêtres de l’Est ») et lui-même à la Vierge Marie par cette prière de consécration : « Oui, nous Te consacrons toute notre Œuvre et nous même, à Toi, Marie, Mère de Jésus, Vierge toute pure et immaculée, puissante avocate, modèle de tous les êtres humains ! Garde nous dans l’amour de Ton Fils, protège nous contre les dangers de ce monde et guide-nous en toute sécurité vers le cœur de Dieu. Mère, fais que lorsque nous passerons la porte obscure de la mort et paraîtrons devant le tribunal de Ton Fils, nous te trouvions là avec un sourire au visage et que nous puissions dire tranquillement : Je te salue Maman ! »

L’AED commémorera le centenaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima (1917-2017), et les 70 ans de la fondation, lors d’un grand pèlerinage international qui se déroulera en septembre 2017 à Fatima.

Source

Comments are closed.