Un nouveau blasphème, la corruption

Alors que la France, comme d’autres régions du monde, se bat avec le blasphème, ridiculisé ici, puni par la loi là-bas, le pape vient de pointer du doigt une forme de blasphème bien enracinée dans le monde : la corruption.

Commentant le texte de l’Apocalypse (18-19) sur la chute de Babylonne, le pape François “dévoile” selon le sens du mot apocalypse, ce blasphème lancinant.

« celle qui semait la corruption dans le cœur des gens » et nous porte « tous vers le chemin de la corruption ». « La corruption est une façon de vivre dans le blasphème, c’est une forme de blasphème » dénonce le Pape, « le langage de cette Babylone, de cette mondanité, c’est un blasphème, ce n’est pas Dieu, c’est le dieu de l’argent, de la richesse et de l’exploitation ». Mais cette civilisation, cette « mondanité qui séduit les grands du monde tombera, l’empire de la vanité, de l’orgueil tomberont », comme l’annonce le cri de victoire de l’ange de l’Apocalypse.

Source

Comments are closed.