Un oratoire pour prier 24h/24 et 7jours/7 à Laval (53)

Un oratoire pour prier 24h/24 et 7jours/7 à Laval (53)

Depuis le 15 mars, l’oratoire de l’église Saint-Pierre de Laval est ouvert à tous pour l’adoration perpétuelle. Rénové par et grâce à l’aide des paroissiens, il a été béni par l’évêque après un temps d’enseignement. Extraits…

Engagement bien fou que d’ouvrir un lieu en permanence pour venir adorer le Seigneur. Bien fou, certes, mais bien utile. L’enseignement de Mgr Scherrer qui a précédé la bénédiction du lieu explique tout.

Adorer, c’est arrêter de se regarder le nombril !

Ce 15 mars, une centaine de personnes participaient à cette rencontre exceptionnelle. Ce fut l’occasion pour Mgr Scherrer de méditer sur la beauté et la nécessité de l’adoration, avant la bénédiction du nouvel oratoire. « L’adoration, c’est le prolongement de l’eucharistie. C’est une grâce que de la contempler. Adorer, c’est aimer… Car eucharistie et amour sont un ». Dans le coeur à coeur avec le Seigneur, l’adoration est un grand moment d’amour qui fait grandir et qui apaise. « Plus j’aime, plus j’aime passer du temps avec Dieu » a insisté l’évêque invitant chacun à découvrir cette belle relation spirituelle qui va réellement dans les deux sens : « On dit toujours que dans l’adoration on aime Dieu mais c’est aussi l’inverse : Dieu nous aime tellement qu’Il ne veut pas nous quitter ». Autre merveille de l’adoration c’est qu’elle « nous décentre de nous-mêmes. Adorer, c’est arrêter de se regarder le nombril, pour n’avoir de regard que pour Jésus. Elle nous assigne à Jésus, et produit l’illumination des profondeurs », qui guérit et nous pousse à agir.

Source de renouvellement de nos paroisses

« L’adoration est à la fois principe de sanctification personnelle, et source de renouvellement de nos paroisses. Force, soutien, consolation, voilà le bénéfice de l’adoration… a redit notre évêque, »elle est une véritable force transformante pour nous-mêmes et pour notre paroisse ». Et d’insister sur ce lien intime entre mission et adoration : « Pour qu’une paroisse soit missionnaire, il lui faut des adorateurs en son sein. Quand à la messe on disait « ite misa est » ce n’était pas pour dire « la messe est finie… ite misa est c’est « Allez en mission ! ».

Véronique LARAT

(Source)

Articles liés

Partages