Une chaîne de télévision du patriarcat d’Antioche, pour s’exprimer librement sur l’Evangile

Le Patriarcat d’Antioche des syro orthodoxes a annoncé la future naissance de sa propre chaîne de télévision, pensée pour soutenir notamment au travers de ses programmes, le soin pastoral des chrétiens syriaques.

La chaîne en question s’appellera Suboro TV, un nom provenant du mot syriaque indiquant notamment l’Annonciation de l’Ange à la Très Sainte Vierge Marie. Le début des programmes est prévu pour le 25 mars 2018, Solennité liturgie de l’Annonciation, fête chrétienne également célébrée au Proche-Orient, et en particulier au Liban, par de nombreux musulmans.

Suboro TV dédiera un espace particulier aux nouvelles relatives aux activités des Eglises dans le monde entier. La première proposition de création d’une chaîne de télévision liée au Patriarcat d’Antioche des syro orthodoxes avait émergé au cours du Synode de l’Eglise syro orthodoxe tenu en 2009 et avait été relancée lors du Synode de 2015.

 « Les persécutions et l’assimilation menacent notre existence. Il est par suite nécessaire de disposer d’un nouveau support, d’une chaîne qui illumine et unisse notre peuple au travers de ses programmes ».

Le Patriarcat d’Antioche des syro orthodoxes reconnaît qu’existent de nombreuses chaînes télévisées syriaques, qui aident à protéger et à diffuser également la langue syriaque. Cependant, chacune de ces chaînes poursuit un agenda politique propre alors que Suboro TV, « en tant que chaîne liée à l’Eglise (syro orthodoxe NDT) ne sera associée à aucune vision et à aucun agenda politiques ». Parmi les missions fixées à la nouvelle chaîne, se trouve notamment celle de « diffuser l’Evangile de Notre Seigneur Jésus Christ, la foi de l’Eglise (syro orthodoxe NDT) et les enseignements des Pères de l’Eglise orthodoxe syriaque » outre à celle de « promouvoir la compréhension multiculturelle et le dialogue religieux ».

 

Suboro TV disposera de ses studios de transmission sis au Liban et en Allemagne ainsi que de correspondants en Syrie, en Irak, en Turquie et auprès des communautés les plus consistantes de la diaspora syro orthodoxe en Occident.

Source Agence Fides

Comments are closed.