Une lettre spéciale Notre Dame pour le 15 août

Mai, août, octobre et, d’une certaine façon, décembre, un tiers de l’année est consacré à Notre Dame. A ces mois nous pourrions ajouter les nombreuses fêtes célébrant un aspect particulier du mystère de la Sainte Mère de Dieu, ainsi que les samedis qui nous sont proposés comme jour marial.

La simple liturgie nous dit l’importance de Marie aux vocables multiples qu’égrainent comme une méditation infinie les litanies de la Vierge. Une contemplation des noms de Marie et des solennités qui mettent en lumière les mystères les plus saillants de l’humble servante nous introduit dans la profondeur ineffable de la relation entre l’homme et Dieu.
Le pape François rappelait récemment que Marie était inséparable de l’Eglise. Une union qui n’est pas sans rappeler les Trois blancheurs, témoins ultimes de la fidélité des catholiques au mystère même de l’incarnation. Le pape, Marie, l’Eucharistie, les trois piliers proprement catholiques, signe de reconnaissance, autrement dit symbole de l’unité de la foi.
Mais Notre Dame doit parfois bien s’attrister de l’idolâtrie dont elle devient l’objet, faisant d’elle un écran entre les hommes et son Fils. Une Marie superstar que le pape François regrettait récemment.

Mieux comprendre la place de Marie, s’avancer vers le Christ par Marie, telle est la proposition d’Infocatho pour ce mois d’août unique pour la France parmi les quatre mois mariaux.
Au fil des 15 jours qui nous conduisent à L’Assomption nous vous avons invité à des prières, des consécrations, nous en avons également profité pour redonner les meilleurs articles qu’Infocatho a publiés sur la Vierge Marie.

Retrouvez-les tous dans cette lettre spéciale du 15 août.

 

Sainte fête de l’Assomption

Infocatho ne vit QUE DE VOS DONS !

Nous avons besoin chaque mois de trouver x personnes qui fassent un don de 50 €

Pourriez vous, en cette période de carême, être une de ces personnes ?

Votre don de 50 € sera exclusivement utilisé à la rédaction et à la diffusion d’articles positifs sur l’Eglise catholique.

Les clercs et les laïcs ont besoin de partager le bien qui se fait, car le bruit ne fait pas de bien et le bien ne fait pas de bruit.

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Xavier Ravier

Website:

Comments are closed.