Une souscription pour mettre l’histoire de Sainte Anne d’Auray en bande dessinée

 

Le média catholique et breton Ar Gedour vient de lancer un appel à souscription en vue de la sortie d’une bande dessinée consacrée à l’histoire de Sainte-Anne d’Auray, Keranna. 

Nous reproduisons l’appel en faveur de cette nouvelle pièce apportée au patrimoine breton, ci-dessous :

Nous avons lancé il y a quelques mois une opération de financement participatif permettant la création et l’édition d’une bande-dessinée sur l’histoire de Sainte Anne d’Auray. Cette campagne a permis de couvrir la somme nécessaire. Maintenant, le dessinateur s’attelle à sa tâche, et malgré la chaleur de l’été, il travaille dur pour cet ouvrage.

Dans cet opus qui sera le premier des éditions AR GEDOUR, l’auteur – René Le Honzec – s’est attaché à une mise en perspective historique de la Bretagne, de la France et de l’Europe à l’époque (XVIIème siècle) de Yvon Nicolazig, cet homme que Sainte Anne choisit pour découvrir la statue miraculeuse. Mais en remontant le temps, le lecteur  y  découvre aussi le Temple de Salomon où travailla le père de Sainte Anne, mais aussi l’empereur byzantin Justinien qui  lui fit construire une église à Constantinople,  ou encore l’église à Jérusalem construite sur l’emplacement sa maison, Sainte-Anne d’Apt et Sainte Anne-la-Palud où sont conservées ses reliques.

On y verra les miracles à travers les siècles qui font revivre aussi bien des batailles navales avec les marins d’Arzon épargnés par les canonnades lors de la Guerre de Hollande en 1673, des guérisons, des enfants sauvés, des grabataires qui se lévent, des villes sauvées de l’incendie ou de la peste, les persécutions lors de la Révolution française, la Grande Guerre avec des Poilus bretons qui montent à l’assaut en invoquant leur sainte Patronne…

Ce livre est une histoire complète jusqu’à nos jours, avec aussi l’évocation de la venue de notre Saint-Père Jean-Paul II, en 1996. C’est une histoire que René Le Honzec a scénarisé de façon attractive.

Il reste encore quelques planches à dessiner, des corrections à apporter et la colorisation à effectuer. Ensuite le tout ira chez l’imprimeur, avant d’arriver chez ceux qui ont déjà souscrit à la BD lors de la campagne de financement via Credofunding.

Pour découvrir les planches en avant première et souscrire, c’est ici

Source : Breizh-Info

Comments are closed.