USA : vers un basculement de la Cour Suprême

Le juge à la Cour Suprême Anthony Kennedy a annoncé mercredi 27 juin son départ à la retraite le 31 juillet prochain. La Cour Suprême est la plus haute juridiction des Etats Unis, ses arrêts font jurisprudence. Le président Donald Trump va mettre en œuvre une procédure de sélection pour nommer le nouveau juge, « à partir d’une liste de 25 candidats conservateurs ». Tous les juges de la Cour Suprême sont nommés à vie. C’est la deuxième fois que Donald Trump a l’occasion de nommer un juge à la Cour Suprême, après la nomination du Conservateur Neil Gorsuch l’année dernière.

Anthony Kennedy, nommé en 1988 par Ronald Reagan, s’était forgé au fil des années une réputation de magistrat « pivot ». En effet, bien que conservateur, il a plusieurs fois adopté des positions libérales concernant la politique budgétaire et les sujets de société, soutenant notamment les partisans de l’avortement et les droits des homosexuels. Son avis avait donc un poids crucial dans les décisions prises par la Cour Suprême.

Dans le contexte américain actuel, les opinions du juge qui sera choisi influeront de façon conséquente sur les évolutions législatives, notamment en matière d’avortement, de contraception, de droits des homosexuels… Le leader des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, a affirmé qu’il s’agissait « de la plus importante vacance à la Cour suprême pour le pays depuis au moins une génération ».

Source : genethique.org

Comments are closed.