Pour vénérer la douceur et la bonté de Notre-Dame de Lourdes, il faut contempler l’icône de Notre-Dame de Grâce de Cambrai

Depuis 1450, la cathédrale métropolitaine de Cambrai a le bonheur d’être dépositaire de la célèbre Icône Notre-Dame de Grâce.

En effet, quelques années auparavant, le cardinal de Brogny, Jean Allarmet, un des juristes les plus compétents de son siècle, vice-chancelier de l’Eglise catholique, était légat du pape et président du Concile de Constance (1414-1418).

Par ces différentes charges, il entrait en relation avec certains patriarches grecs et les chrétientés d’Orient. Il reçut vraisemblablement l’Icône par ce canal. Par ailleurs, un chanoine titulaire de la cathédrale de Cambrai, Fursy du Bruille, était secrétaire du cardinal de Brogny ; celui-ci lui donna l’Icône en legs. Le chanoine Fursy du Bruille la rapporta de Rome en 1440 et, à sa mort  en 1450, il en fit don  à la cathédrale de Cambrai.

Un lien privilégié avec sainte Bernadette et Lourdes

Sainte Bernadette Soubirous n’a jamais aimé les différentes statues voulant représenter les apparitions de Notre-Dame dans la Grotte de Massabielle.

Un jour – atteste Mgr Delannoy,  évêque d’Aire et de Dax – Bernadette s’en plaignit  “à un éminent religieux” qui l’avait discrètement interrogée  à ce sujet. Le religieux possédait un album des Madones les plus connues du monde catholique.

Il le fit voir à Bernadette : ‘De toutes ces images de Marie, voyez celle qui donne la mieux  la ressemblance de la divine Mère‘. Bernadette, ou plutôt sœur Marie- Bernard, feuilleta l’album  avec attention, examina à plusieurs reprises quelques types qui la frappaient davantage, et enfin s’arrêta émue devant une image byzantine aux traits réguliers, au regard empreint d’une douceur profonde comme son amour : ‘voilà ce que je trouve le plus ressemblant’. C’était l’image de Notre-Dame de Grâce de Cambrai”.
Ce propos fit du bruit, mais il bousculait par trop les canons esthétiques alors en cours.
Mgr Théas lui-même – alors évêque de Tarbes et Lourdes – était à Cambrai, en 1952, alors que se trouvaient rassemblées 150.000 personnes pour le 500e anniversaire de l’arrivée de l’Icône  dans la Cathédrale. En tant que prédicateur extraordinaire à la messe solennelle, il déclarait : “Il m’a été très agréable de quitter les bords du Gave pour venir vénérer, avec vous, l’Image de Notre-Dame de Grâce dont sainte Bernadette disait qu’elle ressemble le plus à la Sainte Vierge  qui lui est apparue  18 fois… Pour vénérer la douceur et la bonté de Notre-Dame de Lourdes, il faut donc contempler Notre-Dame de Grâce“.

50 ans plus tard, pour le 550è anniversaire de l’arrivée de l’Icône, l’archevêque de Cambrai – Mgr Garnier – et l’évêque de Tarbes et Lourdes – Mgr Perrier – ont voulu fêter l’événement et concrétiser les propos de sainte Bernadette. Devant 3000 pèlerins de Cambrai, dans la soirée du 5 août 2002, une grande reproduction de l’Icône Notre-Dame de Grâce fut bénie et installée solennellement dans les Sanctuaires de Lourdes, plus précisément dans le chœur de l’église Sainte Bernadette, face à la Grotte de Massabielle.

Source

 

 

Comments are closed.