Vers une réinterprétation d’Humanae vitae à la lumière d’Amoris Laetitia ?

Il semble que les rumeurs soient fondées. Une commission vaticane est en passe d’être mise place pour les 50 ans d’Humanae vitae du pape Paul VI.

Cette commission aura pour but, semble-t-il, de réinterpréter l’encyclique à la lumière d’Amoris laetitia. Après le trouble introduit dans l’Eglise par la multiplicité des interprétations de la lettre du pape François, les inquiétudes vont à nouveau bon train. Malgré la ferme opposition, connue, du pape à l’avortement, assisterons-nous, pour motifs pastoraux, à la relativisation du refus de la contraception ?

 

C’est une crainte qui naît notamment du nom du coordinateur de la commission.

« Mgr Marengo, (notre photo) le prélat que le pape François a chargé de la relecture d’Humanae vitae, appartient (…) à la catégorie des prélats convaincus de pouvoir concilier l’inconciliable. En septembre 2015, commentant pour Vatican Insider le travail du synode sur la famille, il proposait que l’on “abandonnât une conception du patrimoine doctrinal de l’Eglise en tant que système clos, imperméable aux questions et aux provocations de l’ici et maintenant où la communauté chrétienne est appelée à justifier sa foi, à travers sa proclamation et par son témoignage” », déclare le Pr de Mattei.

Pour en savoir plus lire l’article de Jeanne Smits.

Comments are closed.