Victoire judiciaire pour Donald Trump dans une emblématique affaire d’avortement

Washington, 4 juin 2018 (AFP) – La Cour suprême des Etats Unis a offert lundi une victoire au gouvernement de Donald Trump, en annulant une décision favorable à une adolescente qui avait obtenu le droit d’avorter alors qu’elle était détenue dans un centre de rétention migratoire.

La haute cour a toutefois refusé d’accorder les sanctions disciplinaires, demandées par les autorités gouvernementales, à l’encontre des avocats de l’adolescente sans papiers, qui a pu avorter en octobre dernier au Texas.

Cette affaire s’est imposée comme la première grande bataille judiciaire autour d’un avortement sous la présidence de M. Trump.

La jeune fille de 17 ans, qui était détenue au Texas après être entrée clandestinement aux Etats-Unis, avait demandé à avorter en septembre.

Les autorités lui avaient laissé le choix entre ne pas avorter ou accepter d’être expulsée pour obtenir ailleurs une interruption volontaire de grossesse.

L’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) a mené une âpre bataille pour la défendre, ce dossier prenant une forte portée symbolique en raison de ses enjeux touchant aux droits des femmes et des immigrés.

Une cour d’appel fédérale, siégeant en assemblée plénière, avait le 24 octobre affirmé le droit de la jeune migrante à obtenir un avortement. L’IVG a été pratiquée dès le petit matin du 25 octobre.

Dans un recours de 130 pages adressé à la Cour suprême, le ministère américain de la Justice avait ensuite accusé les défenseurs de la jeune fille d’avoir précipité son interruption de grossesse, sans leur laisser le temps de poursuivre la bataille judiciaire.

Cher lecteur

Infocatho est dans une situation économique préoccupante. Peut-être ai-je pris du retard pour vous le dire : j’ai besoin de votre participation, même minime pour pouvoir poursuivre.

Votre don de 5, 10, 15, 25, 50 € ou plus est nécessaire pour que je puisse poursuivre cette oeuvre au service de l'Eglise après Pâques.

Merci pour votre don

Faire un don

Daniel Hamiche, porte-parole d'Infocatho

Website:

Comments are closed.