Vincent Lambert est handicapé mais vivant. Sa mère écrit à Emmanuel Macron

Pour la seconde fois le 7 juin dernier, Viviane Lambert s’est exprimée dans une lettre ouverte au président de la République : « Ma lettre du 16 avril est restée sans réponse. Je vous demandais de me recevoir pour vous parler de mon fils, Vincent, en état pauci-relationnel à l’hôpital de Reims ».

Inquiète de la situation, la mère de Vincent Lambert, souhaite alerter Emmanuel Macron : « Mon fils risque d’être condamné à mort alors qu’il ne fait pas l’objet d’une obstination déraisonnable et qu’il est simplement alimenté et hydraté par sonde.

Vincent est handicapé mais il est vivant. Il vit enfermé dans sa chambre d’hôpital sans soins adaptés à son état : il n’est jamais levé, il n’a pas de séances de kinésithérapie, il n’est pas rééduqué à la déglutition ».

Faisant référence aux débats actuels concernant la loi agriculture, elle regrette : « Je n’ai pu m’empêcher de penser à mon fils, moins protégé que certains animaux ».

Enfin, « près de 100 000 personnes ont aujourd’hui signé l’appel en faveur de Vincent sur le site du comité de soutien de ses amis. Elles me pressent de vous écrire une nouvelle fois pour solliciter une rencontre avec vous ». Viviane Lambert souhaite que « des médecins spécialisés qui connaissent Vincent pour l’avoir vu et qui pourront vous expliquer son état de santé réel ».

Cette lettre n’a reçu aucun écho, n’a fait l’objet d’aucune couverture médiatique. Pourquoi ce silence ?

Source : genethique.org

Website:

Comments are closed.