Voyage en Colombie – Pour le pape les pasteurs manquent de passion

« Si nous voulons servir… notre Amérique Latine, nous devons le faire avec passion. Aujourd’hui, manque la passion », a déclaré le pape devant les membres du Comité de direction du Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) qu’il a rencontrés le 7 septembre 2017 à la nonciature apostolique de Bogotá (Colombie). « La mission se réalise toujours dans un corps à corps », a-t-il aussi souligné.

Les membres du CELAM, qui rassemble les évêques des 22 Conférences épiscopales d’Amérique latine et des Caraïbes, ont rencontré le pape à 14h45 heure locale (21h45 à Rome), au lendemain de son arrivée en Colombie. Une soixantaine de personnes étaient présentes à la rencontre, parmi lesquelles 35 évêques.

Dans son long discours prononcé en espagnol, le pape a mis en garde contre la « dispersion intérieure et également extérieure » : « Il est impératif de retrouver l’unité » a-t-il dit, et cette unité se trouve « toujours en Jésus ». « Si nous ne sortons pas avec lui dans la mission, bientôt nous perdrions le chemin, en prenant le risque de confondre nos besoins futiles avec sa cause. Si la raison de notre sortie, ce n’est pas lui, il sera facile de se décourager dans la fatigue du chemin, ou face à la résistance des destinataires de la mission, ou face aux situations changeantes des circonstances qui marquent l’histoire, ou par l’épuisement des pieds en raison de l’usure insidieuse causée par l’ennemi. »

Le pape a donné des pistes pour « concrètement sortir avec Jésus en mission aujourd’hui » : « L’Église doit se réapproprier les verbes que le Verbe de Dieu conjugue dans sa mission divine. Sortir pour rencontrer, sans passer au large ; se pencher sans négligence ; toucher sans peur. »

« Il s’agit pour vous, a-t-il précisé, de vous consacrer quotidiennement au travail de campagne, là où vit le peuple de Dieu qui vous a été confié. Il ne nous est pas permis de nous laisser paralyser par la climatisation des bureaux, par les statistiques et les stratégies abstraites. Il faut s’adresser à l’homme dans sa situation concrète ; ne détournons pas le regard de lui. »

« Chers frères, s’il vous plaît, je vous demande de la passion, de la passion évangélisatrice », a insisté le pape François : « Mettre notre cœur dans tout ce que nous faisons, de la passion de jeune amoureux et d’ancien sage, de la passion qui transforme les idées en utopies viables, de la passion dans le travail de nos mains. »

Voici le texte du discours que le pape a prononcé en espagnol après les salutations du président du CELAM, le cardinal Rubén Salazar Gómez.

AK

Discours du pape François complet sur Zenit

 

Comments are closed.